Conférence samedi 7 septembre 2019
Le 28/08/2019 à 10h36 par ADMIN AD
Résumé

« Une histoire de filles : le collège Dupont-de-l’Eure à Évreux »

SOCIÉTÉ LIBRE D’AGRICULTURE, SCIENCES, ARTS

ET BELLES-LETTRES DE L’EURE

 

Prochaine conférence :

Samedi 7 septembre2019à 14 h 30

à Évreux, aux Archives départementales de l’Eure

 

« Une histoire de filles : le collège Dupont-de-l’Eure à Évreux »

 

par Solange Krnel, auteur de « Petite histoire d’Évreux racontée à mes élèves »

 

 

Dans le cadre de ses animations mensuelles, la Société libre d’agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l’Eure, association laïque fondée en 1798 sous le Directoire, a invité le samedi 7 septembre 2019 Solange Krnel, membre de son conseil d’administration et auteur de « Petite histoire d’Évreux racontée à mes élèves » pour une conférence qui aura lieu comme de coutume aux

 

Archives départementales de l’Eure à Évreux, 2 rue de Verdun, à 14 h 30 :

 

« Une histoire de filles : le collège Dupont-de-l’Eure à Évreux ».

 

 

 

Ce grand bâtiment, ouvrant sur la place Dupont-de-l’Eure, accueillit durant près de 200 ans, le travail laborieux mais aussi les rires, les chuchotements et les petits secrets de centaines de fillettes et jeunes filles.

 

Ce fut d’abord un couvent bâti par les soeurs de Caër en 1780. Il abritait alors des religieuses qui, sous le nom de soeurs de la Providence, s’orientèrent rapidement vers l’éducation des « demoiselles du sexe », en créant des écoles en plusieurs endroits de la ville et du territoire qui deviendra ensuite le département de l’Eure.

 

Vendu comme bien national à la Révolution, cet édifice imposant en forme de U fut racheté après celle-ci par les Ursulines, chassées elles-aussi de leur propriété voisine à la même époque. Elles y ouvrirent un pensionnat et une école gratuite pour fillettes qu’elles tinrent jusqu’en 1904 et les lois de séparation des Églises et de l’État.

 

Rachetée par la Ville, la grande bâtisse conserva sa fonction enseignante en regroupant en 1908 les cours secondaires de jeunes filles de l’école du Milan et les cours supérieurs de l’école Saint-Sauveur. L’établissement fut alors transformé en collège de filles, le premier du département, menant ses élèves jusqu’en classe de 1ère.

 

Après l’ouverture de la partie filles du lycée d’État (actuel lycée Aristide-Briand) en 1959, il devint CEG (collège d’enseignement général) tout en conservant les classes jusqu’à la 3ème, puis CES (collège d’enseignement secondaire) de 1966 jusqu’à sa fermeture en 1970.

 

En mars 1973, cette belle et longue histoire de filles toucha à sa fin ; la démolition de la vieille dame se termina… Sa haute et stricte silhouette disparut à jamais du quartier, ne laissant pour seul témoignage de ses 200 ans de présence que les traces d’un petit lavoir au bord de la rivière.

 

Cette conférence sera illustrée de projections.

Entrée libre et gratuite.

 

 

Prochains rendez-vous : samedis 5 octobre : Albert Camus et l’Algérie, par Paul Maragliano, ancien huissier de justice ; 2 novembre : pas de conférence ; 7 décembre : Cinq siècles de peinture normande, par Didier Deperrois, ancien élève de l’École du Louvre, président de l’Université du Neubourg.

 

Société libre de l’Eure, 2 rue de Verdun 27025 Evreux cedex.

http://societe-libre-eure.org

Partagez cet article
Billets proches

Aucun billet trouvé