Plans de routes de rivières et de forêts. Plans divers

  • Description :

    Dans son inventaire de 1937, Marcel Baudot avait dénombré 17 plans : "quelques plans routiers des 18e et 19e siècles et 2 plans de canaux" ; il regrettait déjà la perte des plans des grandes routes royales du 18e siècle, disparus dans l'incendie du Palais de Justice en 1911. Depuis cette date, la sous-série s'est augmentée de nombreux plans ; si les plans de forêts étaient déjà nombreux (4 Pl 3 à 4 Pl 10), le nombre de documents concernant le cours des rivières constitue aujourd'hui la majorité de cette subdivision : l'Eure (4 Pl 14, 4 Pl 21), l'Epte (4 Pl 19) et la Seine. Les plans du cours de la Seine (1825-1826) forment un grand ensemble cohérent de 37 plans (4 Pl 32 à 4 Pl 68, certains en double exemplaire) et représentent le cours du fleuve de son entrée dans le département, en amont de Vernon, jusqu'à la pointe de Quillebeuf et Saint-Samson-de-La-Roque. Enfin, quatre plans des "Sept villes de Bleu" ont été ajoutés, tous extraits de 10 A 84, Domaine de Gisors, Notes et mémoires concernant les 7 villes de Bleu (4 Pl 72 à 4 Pl 75, fin 18e siècle). Les "7 villes" se trouvaient dans la Forêt de Bleu, nom que prenait la Forêt de Lyons, dans un triangle limité par l'Epte à l'Est, les villages de Tierceville et Heudicourt au sud, Sancourt et Mainneville à l'ouest. Cette partie de forêt à l'origine 3500 à 4000 hectares, aujourd'hui totalement disparus comprenait le territoire de sept villages : Mainneville, Hébécourt, Tierceville, Saint-Denis-le-Ferment, Heudicourt, Sancourt et Amécourt. L'origine du nom de Bleu est inconnue, et il semble que les habitants jouissaient de droits particuliers sur la forêt depuis le 12e siècle. Par une charte du 12 mars 1305, Philippe le Bel avait accordé à Enguerrand de Marigny, la faculté de racheter des habitants des 7 villes de Bleu, le droit de propriété qui leur avait été concédé antérieurement, moyennant une rente de 32 livres 10 sous parisis. À la mort d'Enguerrand, les biens confisqués revinrent à la couronne et purent être rachetés par la famille en 1340. Puis, par alliance, les propriétés passèrent aux Tancarville et à d'autres familles. Si l'origine des plans de la Forêt de Bleu est connue, rares sont les documents pour lesquels les dossiers d'origine ont pu être retrouvés. Seuls les 4 Pl 26 et 4 Pl 27, extraits de 2 F 2891 traversée de Piseux- bénéficient d'une cote archivistique.

  • Date :

    1701-1942

  • Identifiant :

    4 Pl 1-81