Bazincourt.

H603 , 1271 , Bazincourt ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors  

Vente à l'abbaye par Nicolas « Barbe doue » de 4 acres de terre sises à Bazincourt, chargées d'une rente de 5 deniers envers Guillaume de Bazincourt, chevalier, pour le prix de 20 livres tournois (1271. V. st).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Confrérie de Sainte-Barbe.

G1553 , 1616-1690 , Bazincourt ; Ecouis (collégiale)  

« Statuts généraux pour l'establissement de la confrarie S. Barbe érigée en l'église paroissiale Monsr S. Denis de Bazincourt », approuvés par Jacques Desmay, docteur de Sorbonne, doyen de la collégiale d'Écouis et vicaire général de l'archevêque de Rouen (Gisors 5 mars 1616.) : «... S'il arrivoit débat ou différent entre quelques uns des confrères, auparavant que se mettre en procès l'un contre l'autre, seront tenus choisir quatre des aultres confraires, deux de chacun costé, qui quatre assemblez pour prendre un autre confrère pour cinquième, afin d'appointer les contestans pour entretenir le lien de charité entre eux ; – si quelqu'un des confrères venoit à mener vye scandaleuse, ce que Dieu ne vueile, les autres confrères seront tenus de députer deux d'entre eux, gens discrets et de bon exemple, pour l'admonester de penser à son salut ; si, après troys monitions, entre lesquels y aura l'espace d'un moys, qu'il soit privé du droit de confrarie » : – déclaration des biens immeubles appartenant tant à l'église et fabrique de Bazincourt qu'à la confrérie de Sainte-Barbe, fournie aux commissaires députés pour les droits d'amortissement par le curé, les trésoriers et les habitants de la paroisse (1690).

Contexte :
Confréries > Bazincourt

Criées à Bazincourt, Bézu, Chauvincourt

10 B 296 , 1789 , Bazincourt ; Bézu-Saint-Eloi — Bézu-le-Long ; Chauvincourt ; Gisors — Bailliage  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 10 B-Bailliage, vicomté et prévôté de Gisors > Bailliage, causes civiles et criminelles > Successions > Philippe-François-Nicolas Hue, maître des postes de Gisors

Procédures diverses

52 B 161 , 1770-1790 , Bazincourt ; Etrepagny — Eglise ; Etrepagny — Justice seigneuriale  
Contexte :
Juridictions seigneuriales > 52 B - Justice seigneuriale d'Etrepagny > Causes criminelles

Bazincourt.

H1567 , 1642-1781 , Bacqueville ; Bazincourt ; Gisors, Les Ursulines  

Aveu rendu par les Ursulines à Henri Martel, chevalier, seigneur de Bacqueville, grand maître de la garde-robe et premier chambellan de son altesse Royale, au nom et comme ayant épousé Catherine de Guillebert, veuve de Jacques de Manneville, chevalier, seigneur de Manneville et de Bazincourt, pour des terres sises à Bazincourt et relevant de la seigneurie dudit lieu (1642).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Aveux rendus par les trésoriers de la fabrique et de la confrérie de Sainte-Barbe à Alexandre Le Biche, conseiller du Roi, seigneur de Bazincourt, Sancourt et autres lieux (1735), à Marie-Olympe-Félicité de Barbette, femme séparée de biens de Louis-François Levaillant, écuyer, sieur de Valcourt, dame de Tierceville, de Beauregard et de La Grange à Saint-Éloi (1760) et à Catherine de Giverville, veuve de Louis-Bernard Grout, chevalier, seigneur de Saint-Paër, Bazincourt et Sancourt (1783-1789), pour des terres relevant de la seigneurie de Bazincourt.

G377 , 1735-1789 , Bazincourt ; Beauregard (fief de), à Saint-Eloi ; Grange (La), fief, à Saint-Eloi ; Saint-Paër (ou Pair), Paterne ; Sancourt ; Tierceville ; Valcourt (fief de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Bazincourt

Contrat d'acquisition et baux à ferme de plusieurs pièces de terre sises à Gisors, à Courcelles, à Bazincourt, à Villerets et à Éragny. – Bail à ferme de « cinquante un arpents ou environ, tant en terre labourable que prés, en plusieurs pièces, ainsi que le tout s'étend et comporte, scis sur le dixmage d'Éragny, Gisors, Boisgeloup, Trie-Château, Grinville et au très terroirs voisins », passé par les Mathurins de Gisors à Pierre Cartier, marchand et laboureur à Gisors, moyennant un prix de fermage annuel de 836 livres (1782) ; –« plans figurés de plusieurs pièces de terre appartenants à Messieurs les Mathurins de Gisors, scizes sur le terroir dudit Gisors, le Boisgelout et Courcelles, levés par le sieur Pierre Louvet, arpenteur royal, en avril 1758 ».

H1177 , 1651-1782 , Bazincourt ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Courcelles ; Eragny ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Grainville ; Trye-Château ; Villerets  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors

Neaufles.

H1186 , 1745-1777 , Bazincourt ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Franconville (lieu-dit) ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Lance (La), lieu-dit ; Lavedant (Vicomté de) ; Moulin-Basselin (Le) ; Moussy (fief de) ; Neaufles-sur-Risle ; Port-Louis ; Rothelin (marquisat de) ; Thourouval (Le Clos), sis à Neaufles  

Aveux rendus par les Mathurins de Gisors à « Alexandre d'Orléans, marquis de Rothelin, comte de Moussy, vicomte de Lavedant, maréchal des camps et armées du Roi, gouverneur de Port-Louis, seigneur et patron de Neaufles, le Moulin-Basselin, la Lance, Franconville et autres lieux » (1745), et à « Monseigneur Charles-Jules-Armand de Rohan, prince de Rochefort, seigneur et patron de Neaufles, etc. » (1777), pour trente-six perches de terre, autrefois en vignes, sises au clos Thourouval et relevant de la seigneurie de Neaufles.

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors

Copie d'un contrat de constitution de rentes au profit de la fabrique de Bazincourt par Denis Le Monnyer, écuyer, sieur des Boulards et de Beauregard, président en l'élection de Gisors et Pontoise (1649) ; – requête adressée par Marin Martin, curé de Bazincourt, à M. « de Touvent », seigneur de Hacqueville, conseiller au parlement de Rouen, à l'effet d'arrêter les procédures engagées devant la Cour entre la fabrique et Louis Delahaye, notaire à Charleval, relativement au recouvrement d'une rente de 6 livres 12 sous : « sensiblement touché de l'estat auquel il voit réduit sa pauvre église par les taxes excessives qu'il a fallu payer tant des amortissements, aliénations que par des procédures très-injustes et déraisonnables de Louis de La Haye, nottaire, qui ont esté faites tant à Étrépagny, Gisors, qu'au parlement de Rouen, qui est présentement saisi sur l'appel interjecté par ledit La Haye depuis plusieurs années, ledit sieur curé, tant en son nom qu'au nom de tous les habitants, a recours à vous pour arrester le cours de tant de despenses dans l'espérance qu'il a que vous luy rendrez justice ; et quoyque ledit sieur curé sçache fort bien que ledit Louis de La Haye soit l'un de vos vasseaux et mesme sous votre protection, il ose se flatter qu'après vous avoir exposé sans aucun fard le bon droit de son église, votre charité y aura esgard ».

G378 , 1649-1752 , Bazincourt ; Boulards (fief des) ; Charleval ; Gisors ; Hacqueville ; Pontoise ; Rouen (Parlement de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Bazincourt

Obligation d'une rente de 60 sous passée envers la fabrique de Bazincourt par Jean-Baptiste Cousin, écuyer, sieur des Barres, à cause d'un 20 quartier de pré sis à la grande prairie de Thierceville, lieu dit Le Séchery, borné d'un costé la rivière d'Epte, d'autre côté et d'un bout la seigneurie dudit Thierceville et d'autre bout l'église de Flavacourt » (1748) ; – titres de diverses rentes dues à la fabrique par Jean-Joseph Marchand, Nicolas-Antoine Varin, marchand à Gisors, Sulpice des Hayes, Marie-Marguerite Cotinet, Charles-François Gallais, Marie-Anne Vinay, Marie Breton et Charles-Séverin Grout, Marie-Marguerite Gallais, Jean-Baptiste Cotinet, Damien-Antoine Saval et Noël Henri.

G379 , 1671-1789 , Barres (Les), fief ; Bazincourt ; Epte (L'), rivière ; Flavacourt ; Gisors ; Séchery (Le), lieu-dit à Thierceville ; Thierceville  
Contexte :
Églises paroissiales > Bazincourt

Aveux rendus par la fabrique à Quentin de Mahault, chevalier, seigneur marquis de Tierceville, etc., gouverneur pour le Roi de la ville et château de Dieppe, fort du Pollet et autres forts en dépendant (1683), à Benjamin de Combe, écuyer, chevalier de l'ordre militaire de Saint-Louis, capitaine d'infanterie, ingénieur et directeur des fortifications de la province de Normandie, seigneur et patron de Tierceville (1708), à Pierre-Benjamin de Combe, chevalier, lieutenant d'artillerie de la marine pour le service de Sa Majesté (1721-1738), à Marie-Olimpe-Félicité de Barbette, épouse séparée quant aux biens de Louis-François Le Vaillant, écuyer, sieur de Valcourt, dame de Tierceville (1761-1766), à Louis, marquis d'Étampes, colonel au corps des grenadiers de France, au nom et comme tuteur honoraire d'Adélaïde-Thérèse d'Étampes, sa fille mineure, seule et unique héritière de François-Marie de Fouilleuse, marquis de Flavacourtet de Gérifontainc, grand bailli de Gisors, lieutenant du Roi de Vexin normand, son ayeul maternel (1767), à Charles-Nicolas Dupérier, seigneur et patron de Tierceville, gentilhomme de Son Altesse Monseigneur le prince de Conty (1787), et à Anne-Catherine de Giverville, dame de Bazincourt, veuve de Michel-Louis-Bernard Grout, chevalier, « lieutenant de Nos Seigneurs les Maréchaux de France au département de la ville de Gournay en Bray » (1789), pour des terres relevant des seigneuries de Tierceville et de Bazincourt ; – déclarations des biens et des revenus de la fabrique (1674-1696).

G1337 , 1674-1789 , Bazincourt ; Cérifontaine ; Dieppe ; Flavacourt ; Gournay-en-Bray ; Pollet (Le) ; Tierceville ; Valcourt (fief de) ; Vexin-Normand (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Tierceville