Toutes les ressources Beaumais (ferme de), à Manthelon 2 résultats (6ms)

Pièces de procédure entre les huit chanoines de l'ancienne fondation de l'église cathédrale d'Évreux, d'une part, et Marie-Catherine Fouquet, veuve de Nicolas Bonneville, d'autre part, au sujet de l'annulation, réclamée par le chapitre, du bail de la ferme d'Angerville passé audit Nicolas Bonneville par Joseph Magaud, chanoine, en 1772 ; – procès-verbal de saisie des meubles de Charles Marais, fermier de la ferme de Beaumais, sise à Manthelon, débiteur envers le chapitre d'une somme de 1242 livres 16 sous 3 deniers pour fermages arriérés (1789) ; – bail à ferme passé par le chapitre à Simon Chevestre, doyen de l'église cathédrale d'Évreux, d'un pré contenant trois vergées, sis à la Rochette, paroisse Saint-Gilles d'Évreux, pour le prix annuel de 16 sous tournois (1458). (Don Duwarnet, 1885.).

G1798 , 1458-1790 , Angerville-le-Campagne ; Beaumais (ferme de), à Manthelon ; Evreux (Chapitre Cathédrale) ; Rochette (La)  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

« Registre sommier contenant les comptes ouverts des maisons canonialles, fermiers et débiteurs des rentes foncières et hipothèques appartenent à MM. Les doyen, chanoine et chapitre d'Évreux. ».

G128 , fin XVIIIe siècle , Arnières ; Authenay ; Beaumais (ferme de), à Manthelon ; Claville ; Espagnes (Le Pré d') ; Evreux ("Jardin l'Evêque", Les) ; Evreux ("Portelles", pré des, à la Rochette) ; Evreux ("Rochette", La, le pré de la Rochette) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Rabais, Le) ; Evreux, Abbayes, monastères en général ; Evreux, Saint-Taurin ; Lyre (Abbaye de Notre-Dame de) ; Manthelon ; Neuville-près-Calville ; Parville ; Quittebeuf ; Vernon (Ville)  

Ce registre contient une liste des maisons canoniales « affectées aux dignités » (fol. 2), l'énumération de tous les biens du chapitre en terres, dîmes et rentes, avec l'indication des baux et des fermiers pour les biens donnés à ferme et la mention des recettes effectuées par le chapitre depuis 1780 jusqu'à 1791. Les subdivisions suivantes, reproduites à la table du registre (folios 2 à 6), indiquent sommairement quels étaient, outre les maisons canoniales, les biens et les revenus du chapitre cathédral d'Évreux à la fin du XVIIIe siècle : terres, près et biens adjugés « ad vitam canonialem » : le pré de La Rochette, dit des Portelles, les jardins, prés, vignes et terres sis au Jardin-l'Évêque, les bâtiments construits au bout des greniers du chapitre (fol. 6-7), – fermes, terres et prés (affermés) : la ferme de Neuville-près-Claville, la ferme de Beaumais, paroisse de Manthelon, les terres labourables, prés et pâtures d'Arnières, les terres labourables de Quittebeuf, de Parville et de Claville, le pré d'Authenay, le pré d'Espagne et les terres de La Rochette, à Évreux, le pré de La Motte à Arnières (fol. 8-28), – droits de dîme dans quarante-six paroisses (fol. 30-118), – rentes perpétuelles sur l'évêché d'Évreux (fol. 120), sur les onze doyennés ruraux du diocèse (fol. 122-14-2), sur vingt et une cures (fol. 144-184), sur l'abbaye de Saint-Taurin et sur l'abbaye de Lyre (fol. 186-188), sur les domaines royaux de Vernon, de Conches et du comté d'Évreux (fol. 190-194) et sur divers particuliers (fol. 196-297).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux
Fin des résultats