Toutes les ressources Bec-Héllouin (Abbaye du) 108 résultats (6ms)

Neuve-Grange (La) et Puchay.

H636 , XVIIIe siècle , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors  

Plan terrier de la seigneurie de la Neuve-Grange et du hameau des Landes de Puchay.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Pont-Authou, etc. (Fief de Caumont).

H69 , XVIIe siècle , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Pont-Authou  

Journal des rentes dues à l'abbaye par les tenanciers du fief de Caumont.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Liève des rentes dues par les fermiers de l'abbaye. « Bail passé devant Prud'homme, notaire à Beaumont, le 20 février 1761, au sieur Tragin, notaire à Brionne, du greffe et tabellionnage de la haute justice, verderie et sénéchaussée du Bec, par 25 livres de fermage » (fol 268) ; – baux de la terre de Surcy, passés à M. de Gonfreville pour le prix de 10,000 livres en 1762 et de 13,000 livres en 1771 (fol. 226 et 286).

H95 , XVIIIe siècle , Bec-Héllouin (Abbaye du)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Neuville (sur-Authou).

H61 , 1648-1663 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Neuville-sur-Authou  

Aveux rendus à l'abbaye par la fabrique de Neuville pour cinq pièces de terre situées à Neuville et relevant de la seigneurie dudit lieu.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Sap (Lé).

H79 , 1614-1645 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Sap (le)  

Plaids et gages-pleiges du fief de l'abbaye sis en la paroisse du Sap.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Meulan.

H58 , XVe siècle , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Meulan  

Fragment d'un mémoire relatif à la nomination du prieur du prieuré de Meulan, membre dépendant de l'abbaye du Bec.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Labosse.

H42 , 1288 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Labosse (paroisse de)  

Jugement de l'Officialité, condamnant le curé de Labosse (ecclesie de la Boce) à laisser jouir paisiblement l'abbaye du Bec du tiers des grosses dîmes et des dîmes du lin et du chanvre de la paroisse de Labosse, ainsi que du trait (tractus) tous les trois ans, suivant l'usage du pays.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Lettres patentes de Charles VI, adressées au bailli de Rouen, lui prescrivant de ne pas tenir compte d'un précédent mandement qui ordonnait à l'abbé du Bec d'envoyer « à Paris, au premier jour de ce présent mois de may (1412), une charrette » pour le service de l'armée, et accordant à l'abbaye la main-levée de ses biens mis en la main du Roi pour n'avoir pas obéi à cette injonction. Les lettres exposent que, d'après leurs privilèges, les religieux du Bec ne sont pas tenus « d'envoyer ne baillier aucunes charrettes, charioz, somiers, chevaulx ne gens » pour les armées du Roi, et qu'ils « ont grans fraiz et charges à supporter tant pour leurs alimens et nécessitez comme pour la fortification et garde de leur abbaye, laquelle est l'une des plus notables forteresses du pais de Normandie, assise près de mer et en frontière de noz ennemis et qu'ils ne pevent joir d'une grant quantité de leurs revenues assises en la conté d'Alençon et auprès, pour Tempes-chemént de nosdiz ennemis... ».

H8 , 1412 , Alençon ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Normandie (La)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Angleterre.

H9 , XIIe siècle , Angleterre (L') ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Carlton (Angleterre), Prieuré de Sainte-Madeleine à  

Donation à l'abbaye par Robert de Candos, avec le consentement d'Isabelle, sa femme, de l'église Sainte-Marie-Madeleine « de Gold-chjvia », avec les terres et dîmes en dépendant, et de la chapelle « de Fraxino », avec ses dépendances, afin que les religieux du Bec y établissent un prieuré, « ut ibi constituant conventum ad serviendum Deo et gloriose famule Christi Marie Magdalene et orandum imperpetuum pro benefactoribus suis... Et volo ut habeant curiam suarn apud Goldclyviam vel ubicumqne sibi viderint melius ex-pedire de omnibus placitis et querelis supradictis, de rébus aliis et molestiis, cum judicio et justicia mortis et mem-brorum, etc.. (s. d.) ; — confirmation par Hoël de Carlton ? (de Karln.) des donations faites au prieuré de Sainte-Marie-Madeleine par Robert de Candos (s. d.).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Ratification par Jean d'Orléans, archevêque de Toulouse et abbé commendataire du Bec, d'un accord intervenu entre le procureur de l'abbaye du Bec, d'une part, et Louis Huillard, abbé de Mortemer, agissant en son nom et au nom de son couvent, d'autre part. (1520. L'accord autrefois annexé à cette pièce manque. ).

H659 , 1520 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors  

Ratification par Jean d'Orléans, archevêque de Toulouse et abbé commendataire du Bec, d'un accord intervenu entre le procureur de l'abbaye du Bec, d'une part, et Louis Huillard, abbé de Mortemer, agissant en son nom et au nom de son couvent, d'autre part. (1520. L'accord autrefois annexé à cette pièce manque. ).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Bulle d'Eugène IV pour Jean III de la Motte, abbé du Bec. Le pape, à la demande de l'abbé nouvellement élu, lui concède le privilège de se faire donner la bénédiction apostolique par un prélat en communion avec l'Église romaine, à son choix, à la condition de prêter entre ses mains le serment de fidélité requis. Cette autorisation lui est accordée sans préjudicier pour l'avenir aux droits qu'en sa qualité de métropolitain l'archevêque de Rouen possédait sur l'abbaye du Bec. (Rome, 5 septembre.).

H6 , 1446 , Bec-Héllouin (Abbaye du)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Vidimus par le bailli de Rouen (1328) et copie collationnée par les tabellions de Pont-Autou (1548) d'une confirmation par Philippe le Bel (1312) des lettres de Philippe-Auguste (1204) accordante l'abbaye la libre et paisible jouissance des biens qu'elle possédait au temps de Henri II, roi d'Angleterre, « tempore Henrici quondam régis Anglie, filii imperatricis, sicut in cartis ejusdem Henrici continetur » ; – vidimus par le bailli de Rouen et par le prévôt de Meulent (XIIIe siècle) des lettres du roi Louis IX, de février 1270 n. s., confirmant à l'abbaye du Bec la possession de tous ses biens.

H7 , 1204-1312 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Meulent (Ville de) ; Pont-Authou ; Rouen (ville)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)