Toutes les ressources Boisgeloup (fief de) 5 résultats (6ms)

Titres concernant la fondation d'une messe basse chaque jour de l'année faite en 1683 par Jean Le Tellier, écuyer, seigneur d'Aussonville, conseiller secrétaire du Roi, maison, couronne de France et de ses finances, et Marie Bourse, sa femme, moyennant la constitution au profit des Cordeliers d'une rente de 150 livres assignée sur leurs biens.

H1170 , 1683-1743 , Aussonville (fief d') ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Vernon (Couvent des Cordeliers de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Cordeliers de Vernon

Contrat d'acquisition et baux à ferme de plusieurs pièces de terre sises à Gisors, à Courcelles, à Bazincourt, à Villerets et à Éragny. – Bail à ferme de « cinquante un arpents ou environ, tant en terre labourable que prés, en plusieurs pièces, ainsi que le tout s'étend et comporte, scis sur le dixmage d'Éragny, Gisors, Boisgeloup, Trie-Château, Grinville et au très terroirs voisins », passé par les Mathurins de Gisors à Pierre Cartier, marchand et laboureur à Gisors, moyennant un prix de fermage annuel de 836 livres (1782) ; –« plans figurés de plusieurs pièces de terre appartenants à Messieurs les Mathurins de Gisors, scizes sur le terroir dudit Gisors, le Boisgelout et Courcelles, levés par le sieur Pierre Louvet, arpenteur royal, en avril 1758 ».

H1177 , 1651-1782 , Bazincourt ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Courcelles ; Eragny ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Grainville ; Trye-Château ; Villerets  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors

Gisors.

H1179 , 1546-1780 , Argilliers (triège des), situé à Gisors ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Bornes (Les), lieu-dit à Gisors ; Caillou (Le), lieu-dit à Boisgeloup ; Chambords-en-Vexin-le-François (fief de) ; Eragny ; Essarts (Les) près Brionne ; Fruge (fief de), Fruges ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors ; Neaufles-sur-Risle ; Pré-du-Gant (Le), lieu-dit à Gisors ; Trois-Chênes (Les), lieu-dit, à Gisors  

Donation aux Mathurins de Gisors par Françoise Gosse, veuve de Guillaume Géraud, sieur de Fruges, d'une maison sise à Gisors, rue Saint-Antoine, pour la fondation de treize messes basses chaque année (1698) ; — baux à ferme de deux maisons appartenant aux Mathurins, sises à Gisors, faubourg de Neaufles, lieu dit Les Bornes (1692-1739) ; — id. D'un arpent de pré situé à Gisors dans la prairie des Argilliers, vers le chemin d'Éragny (1719-1735) ; — aveux rendus par les Mathurins de Gisors à la seigneurie du Boisgeloup pour deux arpents quarante perches de terre sis audit Boisgeloup, lieu dit Le Caillou (1714-1725) ; — vente aux Mathurins par Jacques Tessier, marchand-mégissier à Gisors, de cinq quartiers de terre labourable, situés à Gisors, sur le chemin d'Éragny, pour le prix de 240 livres tournois (1668) ; —bail à ferme d'un demi-arpent de pré, sis à Gisors, lieu dit lePré-du-Gant, passé par les Mathurins à Mathieu Le Roux, jardinier à Gisors, moyennant un fermage annuel de 30 livres (1724) ; — aveu rendu par les Mathurins à Joseph-Jean-Baptiste de la Boissière, chevalier, « seigneur de Chambors-en-Vexin-Le-François, des Essarts et de La-Grange-Cercelle, ci-devant capitaine au régiment de Bretagne et écuyer ordinaire du Roy », pour une pièce de terre contenant douze arpents ou environ, « seize hors le fauxbourg de la porte de Neaufle, terroir dudit Gisors, au lieu anciennement nommé Les Trois-Chesnes ».

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors

Titres et notes concernant les fondations de messes et de services religieux et les donations en argent ou en mobilier faites au couvent des Mathurins de Gisors par Charlotte Alain (1674), Marie Berger (1713), Jean de la Boissière, sieur de Chambords (1623), Madame de Boubiers (1700), Jean-Chrisostôme de Boullainvilliers, écuyer (1702), Nicolas Brisset, conseiller du Roi, premier échevin de Gisors (1708), Marie Cartier (1616), Jeanne Cartier (1639), Robert Chevalier, prêtre, chapelain de l'église d'Étrépagny (1630), Marie Couturier (1681), M. Couturier, docteur en médecine (1723), Antoine Dancoche, sieur d'Isancourt (1665), Alexis David, prêtre, (s. d.), Charlotte Doubledent (1649), Anne Drouet (1698), Gillette Deleaue (1672), Marin Durand (1676), Françoise Gosse, veuve de Guillaume Gérard, sieur de la Fruge (1698), Jean Hébert (1697), Robert Hubert, curé de Monts (1657), Angélique Iluet, (1720), Anne Ingoult, fille majeure de Nicolas Ingoult, maître apothicaire à Gisors (1692), Etienne Jumel (1680) et Jeanne Lecouturier, sa veuve (1683), Élisabeth Laisné, veuve de Pierre de Bernon, écuyer, seigneur du Boisgeloup (1647), Annibal Le Cauchois, conseiller du Roi, élu en l'Élection de Gisors et Pontoise (1629), François Le Febvre, prêtre, chanoine d'Écouis (1706), Anne Lemaître, veuve de Henri Mordant, élu en l'Élection de Gisors (1684), Michel Lemaître, écuyer, sieur de Saint-Crépin (1690), Louis Le Page, écuyer, prévôt vicomtal de Gisors (1632), Georges Le Sueur, prêtre (1665), Madeleine Le Ver, veuve de François d'Orillac, chevalier, seigneur de Launay (s. d.), Madeleine Liénard (1690), Catherine Masson (1694), Thomas Morin, prêtre, curé de Bachevillers (1631), Marie Nicolaï, veuve de Pierre de Roncherolles, chevalier, baron de Pont-Saint-Pierre (1668), Denis Noël, prêtre (1625), Geneviève Parfait (1627), Marie Piquet (1677), Hélène et Louise Pohier (1683), Romaine Riollet (1632), Charlotte de Trouville, veuve en premières noces de François de Saint-Blimont, seigneur de Suplicourt, en secondes noces de René de Lallier, seigneur de Saint-Lieu, et en troisièmes noces de Nicolas Breteil, seigneur de Gremonville (1708), Claude Sublet, conseiller et aumônier ordinaire du Roi, abbé de Saint-Éloi-Fontaine, prieur de Lesvière près Angers, et curé de Heudicourt (1630-1646). Claude Sublet donne aux Mathurins de Gisors sa bibliothèque composée, suivant le catalogue annexé au contrat de donation, de 228 volumes comprenant surtout des ouvrages sur l'Écriture Sainte, les Saints-Pères et la théologie), Marie-Madeleine Thierry (1683), Charles Thomas, écuyer, sieur de Latainville (1629), Jean Thomas, écuyer, conseiller et maître d'hôtel ordinaire de la maison du Roi (1634), Elisabeth-Angélique de Vienne, veuve de François de Montmorency, chevalier, comte de Bouteville, « estant laditte dame au château de Dangu et agissant tant en son nom qu'au nom de très-haut et très-puissant seigneur messire Henri-François de Montmorency, duc de Luxembourg, pair et premier baron chrétien de France, général des armées du, Roi, seigneur de Pressy, Dangu et autres lieux » (1672), etc.

H1188 , XVIIe-XVIIIe siècles , Bachevilliers ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Bouteville (fief de) ; Chambords-en-Vexin-le-François (fief de) ; Dangu ; Ecouis (Collégiale d') ; Etrépagny ; Fruge (fief de), Fruges ; Gisors ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Gremonville (fief de) ; Heudicourt ; Lattainville (fief de) ; Launay (fief de) ; Lesvière (prieuré de), sis près d'Angers ; Luxembourg (Duché de) ; Monts (par. de) ; Pontoise ; Pont-Saint-Pierre ; Pressy (fief de) ; Saint-Crépin (fief de) ; Saint-Eloi-Fontaine (abbaye de) ; Saint-Leu (le fief de) ; Suplicourt (fief de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors
Fin des résultats