Toutes les ressources Criquebeuf-la-Campagne 18 résultats (19ms)

Donation aux Pénitents de Pont-de-l'Arche par Richard Syrot, prêtre, curé de Criquebeuf-la-Campagne, d'une somme de 1,500 livres : « comme il a pleu à Dieu m'inspirer cy-devant de faire démission du prieuré de la Maison-Dieu du Pont-de-l'Arche, afin que par le moyen d'iceluy prieuré lesdits religieux peussent establir une maison régulière de leur ordre en ladicte ville du Pont de l'Arche, voyant que par la miséricorde de Dieu ce dessein a esté cy-devant heureusement exécuté et que lesdits religieux auroient besoin de faire achapt d'une autre maison et place pour la construction de leur couvent, plus commode que celle dudit prieuré où ils demeurent à présent, souhaittant d'ayder et favoriser toujours, autant que Dieu m'en donnera le pouvoir, une si sainte entreprise... Etc. » (1650) ; – pièces de procédures au sujet du recouvrement sur les héritiers de Richard Cyrot des arrérages d'une rente de 200 livres constituée par ce dernier au profit des Pénitents de Pont-de-l'Arche (1655).

H1224 , 1650-1655 , Cardonney (le bois du), sis à Radepont ; Criquebeuf-la-Campagne ; Pont-de-l'Arche (Couvent de Pénitents de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Pénitents de Pont-de-l'Arche

Louis Lefebvre, laboureur de Criquebeuf-la-Campagne

14 B 352 , 1682 , Criquebeuf-la-Campagne ; Pont-de-l'Arche — Bailliage  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, causes civiles > Saisies > Saisie des biens de particuliers

Donations à la fabrique par Pierre Le Doux, curé de Criquebeuf-sur-Seine, de six acres une vergée et demie et cinq perches de terre en plusieurs pièces situées sur les paroisses de Saint-Didier, Vraiville, Mandeville et Criquebeuf-la-Campagne (1516), – par Louis de Seney, bourgeois et marchand de Rouen, d'une demi-acre de terre labourable en deux pièces situées à Vraiville et à Saint-Didier (1609) ; – bail à ferme des terres de la fabrique (1672).

G1178 , 1487-1674 , Criquebeuf-la-Campagne ; Criquebeuf-sur-Seine ; Mandeville ; Saint-Didier-des-Bois ; Vraiville  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Didier-des-Bois

« Déclaration que baille à noble homme Monsieur Me Louis Le Tellier, conseiller secrétaire du Roy, maison et couronne de France, seigneur des nobles fiefs, terres et seigneuries de Tourneville, Laigle et Criquebeuf la Champaigne, Jacques Innocent et Louis Nanquet, trésoriers de la parroisse de Tourneville, des héritages appartenants audit trésor et rellevants de la dicte seigneurie de Tourneville » (1645) ; – déclaration des revenus et des charges de la fabrique, fournie au bureau diocésain d'Évreux en 1728, conformément à la délibération de l'Assemblée générale du clergé de France du 10 décembre 1726.

G1357 , 1645-1748 , Criquebeuf-la-Campagne ; Laigle (ville de) ; Tourneville  
Contexte :
Églises paroissiales > Tourneville

Donations à la fabrique : par Simon des Ruettes, de vingt-cinq perches de terre sises à Criquebeuf, « aux Espinnayts » (1479), – par Jean Le Blanc, « avocat en court laye, demeurant à Louviers, d'une vergée de terre sise à Criquebeuf, triège du Hoquet, au fief qui fut à Jean de La Roche » (1545) ; – achats par la fabrique de trente perches de terre au triège de Crestot, de quarante-six perches au triège du Bout-Aval, de quinze perches au triège de la Fosse de la Lune, d'une vergée au triège des Champs de Saint-Cyr.

G531 , 1479-1724 , Bout-Aval (Le), triège à Crestot ; Criquebeuf-la-Campagne ; Espinayt (Les), triège à Criquebeuf la Campagne ; Fosse-de-la-Lune (La), triège à Crestot ; Hoquet (Le), fief à Criquebeuf-la-Campagne ; Louviers ; Saint-Cyr-la-Campagne  
Contexte :
Églises paroissiales > Criquebeuf-la-Campagne

Hondouville.

H1357 , 1248-1780 , Criquebeuf-la-Campagne ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Hondouville ; Landres (le Moulin de), sis à Hondouville ; Pont-au-Mel (Le), sis à Hondeville  

Vidimus et confirmation par Jean II de la Cour d'Aubergenville, évêque d'Évreux, d'une transaction intervenue entre Thomas, curé de Hondouville, d'une part, et l'abbaye de Saint-Sauveur, d'autre part, pour trancher les difficultés pendantes entre les parties au sujet de leurs droits respectifs aux dîmes de la paroisse de Hondouville (1248) ; — consultation de M. Moulin, avocat à Rouen, sur le point de savoir à qui incombaient les frais d'entretien et de réparation du Pont-au-Mel, sis à Hondouville (1768) : «... Le bras d'eau ou ruisseau tiré de la rivière d'Iton ne servant qu'aux deux moulins à huile et à foulon dont il ne reste plus que celuy à foulon, on ne peut guères douter qu'originairement ce bras d'eau n'ait été tiré de la rivière que pour faire tourner ces deux moulins... En 1485 et auparavant l'abbaye de Saint-Sauveur était propriétaire des deux moulins à huile et à foulon ; elle devoit donc entretenir le pont... En 1499 les choses changèrent : par contrat du 4 mai 1499 passé devant Jean Robillard, notaire à Évreux, l'abbaye de Saint-Sauveur céda à Robert Yon, dit Vireton, ces deux moulins, tant à foulon qu'à huile, avec la masure et maison, eau et pescherie, à titre de fieffe... Si le propriétaire du moulin de Landres est aussi propriétaire du moulin à foulon, que le bras d'eau dont il s'agit et qui passe sous le pont fait tourner, il ne peut avoir d'action contre l'abbaye pour l'obliger à entretenir ce pont... » ; — aveu rendu à l'abbaye par Jean Hervieux, meunier, demeurant à Criquebeuf-la-Campagne, pour des terres situées à Hondouville et relevant de la baronnie dudit lieu (1780).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Aveux rendus par la fabrique à Nicolas-Abraham de Campion, seigneur de Montpoignant (1732), à Pierre-Marc-Antoine de Languedor, marquis du Bec-Thomas (1768), aux religieux, prieur et couvent de la Sainte-Trinité-lès-Mantes, à François-Ferdinand-David Langlois, seigneur de Criquebeuf (1772), au chapitre cathédral de Rouen et à Marie-Anne-Françoise-Aimée de Languedor, marquise du Bec-Thomas (1780), pour des terres relevant du marquisat du Bec-Thomas et des seigneuries de Limare, Criquebeuf-la-Campagne, Fouqueville et Limbeuf.

G836 , 1732-1780 , Bec-Thomas (Le) ; Criquebeuf-la-Campagne ; Fouqueville ; Limare ; Limbeuf ; Montpoignant ; Nantes (Couvent de la Sainte-Trinité-lès-Mantes, Célestino) ; Rouen (ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Limbeuf

Aveux rendus par la fabrique au cardinal de Bouillon, abbé commendataire de l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen (1682), à Jean-François Fauré, abbé de Berlise (1690), à François de Noient, baron de Limbeuf (1696), à Jean-Baptiste-François Le Cordier de Bigards, marquis de la Londe (1728 et 1777), à Charles de Saint-Albin, archevêque de Cambrai et abbé commendataire de Saint-Ouen de Rouen (1731), à Pierre-Antoine de Languedoc, marquis du Bec-Thomas (1768) et à Marie-Anne-Françoise-Aimée « Languedoc », marquise du Bec-Thomas (1780), pour des terres relevant des seigneuries du Bec-Thomas, de Limbeuf, de Vraiville et du fief d'Ecrosville annexé au marquisat de la Londe ; – déclaration des biens et revenus de l'église de Criquebeuf en 1692.

G532 , 1682-1777 , Bec-Thomas (Le) ; Berlize (abbaye de) ; Criquebeuf-la-Campagne ; Ecrosville ; Limbeuf ; Londe (La) ; Rouen (Abbayes, monastères : Saint-Ouen) ; Vraiville  
Contexte :
Églises paroissiales > Criquebeuf-la-Campagne

Localités de A à L

14 B 526 , 1673-1674 , Acquigny ; Ailly ; Alizay ; Amfreville-sur-Iton ; Bec-Thomas (Le) ; Bosc-Roger-en-Roumois ; Caudebec-les-Elbeuf (Seine-Maritime) ; Cesseville ; Chapelle-du-Bois-des-Faulx (La) ; Cléon (Seine-Maritime) ; Crestot ; Criquebeuf-la-Campagne ; Damps (Les) ; Dardez ; Daubeuf-la-Campagne ; Elbeuf (Seine-Maritime) ; Fontaine-Bellenger ; Freneuse (Seine-Maritime) ; Haye-Malherbe (La) ; Heudebouville ; Igoville ; Irreville ; lncarville ; Louviers ; Pont-de-l'Arche — Bailliage ; Quatremare — Damneville  

Acquigny, Ailly, Alizay, Amfreville-sur-Iton, Bec-Thomas, Boscroger, Caudebec (Notre-Dame), Cesseville, La Chapelle-du-Bois-des-Faulx, Cléon, Crestot, Criquebeuf-la-Campagne, Damneville, Les Damps, Dardez, Daubeuf (La Campagne ? ), Elbeuf, Fontaine-Bellenger, Freneuse, La Harengère, La Haye-Malherbe, Heudebouville, Igoville, Incarville, Irreville, Louviers.

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 14 B-Bailliage et vicomté de Pont-de-l'Arche > Bailliage, police et administration > Fiefs et ban > Déclarations par les curés, les trésoriers de fabriques, les collecteurs des tailles, des francs-fiefs et nouveaux acquêts, des fiefs nobles et manoirs seigneuriaux et des rentes des églises, faites au greffe du lieutenant-général au siège de Pont-de-l'Arche, juge subdélégué de l'intendant en la vicomté et ressort de Pont-de-l'Arche

Criquebeuf-la-Campagne.

H31 , XIIIe siècle , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bosrobert ; Busc (fief du) ; Criquebeuf-la-Campagne ; Evreux (Chapitre d') ; Lamberville ; Rouen (Abbaye Saint-Ouen de) ; Rouen, Abbaye de Sainte-Catherine ; Rouen, Prieuré de Saint-Lô  

Donations et cessions à l'abbaye : par Guillaume La Chèvre, de deux traits de dîme de son fief de Criquebeuf (s. d. ), — par Roger Pescheveron, chevalier, avec le consentement de Simon, son fils aîné, de la paille qu'il avait coutume de percevoir sur la dîme de l'abbaye à Criquebeuf (1231), — par Geoffroy du Buse, de toutes les dîmes de Bosc-Robert, paroisse de Criquebeuf (1236), — par Agnès du Buse-Richard, du douaire (doagium) auquel elle avait droit dans la paroisse de Criquebeuf par suite de la mort de Raoul, son mari (1238), — par Jourdain La Chèvre, chevalier, d'une pièce de terre sise à Criquebeuf, et de tous ses droits sur la dîme de la paille dans la même paroisse (1240) ; — sentence rendue par les abbés de Saint-Ouen et de Sainte-Catherine et par le prieur de Saint-Lô de Rouen, juges délégués par le pape Innocent III, remettant l'abbaye du Bec en possession des dîmes dont s'était emparé induement le curé de Criquebeuf (vers 1212) ; — confirmation par Roger Pescheveron de la donation faite à l'abbaye par Roger Le Vavasseur de sa terre du Buse (1214) ; — sentence de Richard de Bellevue, évêque d'Évreux, adjugeant à l'abbaye deux traits de dîme usurpés par Raoul de Lamberville, curé de Criquebeuf (1228) ; — vidimus et confirmation (octobre 1246) par Simon Pescheveron, chevalier, et Jean Pescheveron, son frère, chanoine d'Évreux, des donations de dîmes et de terres sises à Criquebeuf, faites à l'abbaye par Guillaume La Chèvre, Roger Pescheveron (1231) et Jourdain La Chèvre (1245).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

« Terrier du noble fief et seigneurie de Mandeville appartenant à messieurs les hauts doyens, chanoines et chapitre de l'église métropolitaine Notre-Dame de Rouen, primatialle de Normandie. » Le folio 2 contient une « explication du présent terrier » suivie de la mention du nom de l'auteur « maître Pierre Maheut ; » le folio 3 renferme la note suivante sur les charges communes des vassaux : « outre les rentes seigneurialles contenues au présent terrier et qu'ils sont obligés apporter aux termes y expliqués en la recette de ladite seigneurie, ils sont obligés aux reliefs, treizièmes à chaque mutation, comparoir aux plaids et gages-pièges une fois l'an, à peine d'amende, et aux plaids toutes fois qu'ils y seront assignés, et faire le service de prévôté pour les masures, payer la non-resséantise et tous autres droits et devoirs portés par la coutume générale de Normandie. » – Noms des tenanciers : maître Jacques Bourdon, conseiller du roi au bailliage et siège présidial de Rouen (f. 6, 8, 12, 15, 16, 18, 19 etc.) ; Jean-Pierre Delauney, marchand échopier (f. 7) ; maître François Heurtemate, prêtre, vicaire de Pacy-sur-Eure et Jacques Heurtemate, greffier commis au bailliage d'Arqués (f. 21 et 25) ; maître François-Louis Bigot l'aîné, syndic des avocats du parlement de Rouen, premier conseiller échevin de ladite ville (f. 27 et 145) ; les sieurs Nicolas et Alexandre du Rufley, frères, avocat et procureur, demeurant au Pont-de-l'Arche (f. 60 et 69) ; le sieur Michel-Nicolas Delamare, bourgeois de Rouen (f. 61) ; le sieur Pierre Galleren, bourgeois d'Elbeuf (f. 73) ; le sieur François Samson, procureur au parlement de Normandie (f. 100) ; maître Jacques-Henry Vallet, procureur à Amiens (f. 116) ; le sieur Charles Bréant, bourgeois d'Évreux (f. 134) ; Simon de Quatremare, maréchal (f. 162) ; Thomas-Pierre Fromont, bourgeois de Louviers (f. 169) ; messire Jacques-Adrien Le Vavas-seur, écuyer, seigneur du Mont, conseiller maître honoraire en la Cour des Comptes, aides et finances de Normandie (f. 173) ; messire François-Ferdinand-David Langlois d'Auteuil, écuyer, seigneur et patron de Criquebeuf, ancien capitaine d'infanterie, conseiller au parlement de Normandie (f. 174) ; Jacques Accard, bourgeois de Louviers (f. 175) ; Jean-Louis Routier, avocat au parlement de Paris (f. 178) ; maître Jacques Vallet, greffier en la maîtrise du Pont-de-l'Arche et procureur au bailliage dudit lieu (f. 179) ; messire Marie-Joseph Corneille de Beauregard, écuyer, capitaine de cavalerie, chevalier de l'ordre de Saint-Louis (f. 179) ; messire François-Ferdinand-David Langlois, chevalier, seigneur et patron de Criquebeuf-la-Campagne (f. 180) ; maître Pierre-Louis-Maxime Flavigny, prêtre, chanoine en l'église cathédrale de Rouen (f. 184) ; Marie-Anne Sorel, veuve de messire François-Claude le Mercier, en son vivant écuyer (f. 199). – Une table alphabétique des noms des tenanciers de la seigneurie de Mandeville occupe les feuillets 252 à 261.

G3 , 1775 , Amiens ; Arques ; Criquebeuf-la-Campagne ; Elbeuf ; Evreux (ville d') ; Louviers (Dame Religieuses) ; Mandeville ; Pacy-sur-Eure ; Pont-de-l'Arche (Maitrise) ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Quatremare ; Rouen (Chapitre Cathédral) ; Rouen (Cour des Comptes de Normandie) ; Rouen (Parlement de) ; Rouen (ville)  
Contexte :
Chapitre métropolitain de Rouen > Fief de Fouqueville