Toutes les ressources Croth (prieuré de) 12 résultats (8ms)

Copies imprimées de l'arrêt du grand conseil, du 22 décembre 1651, ordonnant « que par le prieur de l'abbaye de Marmoustier, vicaire nay de l'abbé de ladite abbaye, ou autres par luy commis ou subdéléguez, les prieurez dépendans de ladite abbaye de Marmoustier seront veus et visitez en la forme et manière accoutumée... Etc. » ; – procès-verbaux de visite du prieuré de Croth par les délégués du prieur de l'abbaye de Marmoutier (1661, 1068 et 1708).

H843 , 1651-1708 , Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Pièces de procédures, extraits de titres et arrêt du grand conseil du Roi concernant les droits de visite et de table abbatiale dus par les prieurs de Croth à l'abbaye de Marmoutiers, savoir : « la somme de six livres six sols six deniers de prestation et redevance annuelles et perpétuelles, sçavoir pour droit de table abbatialle cent sols, et pour celuy des officiers vingt-six sols six deniers, avec pouvoir audit grand prieur de Marmoutier ou ses délégués de visitter ledit prieuré et ses dépendances, lorsqu'il le jugera à propos, et d'en exiger les droits, le tout suivant et conformément au pouillé ou pastorallier d'icelle abbaye... ».

H841 , 1585-1752 , Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Marcilly-sur-Eure.

H761 , 1226 , Croth (prieuré de) ; Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Marcilly-sur-Eure  

Accord entre l'abbaye et Foulques de Marcilly, chevalier. Aux termes de cet accord, les religieux de Saint Taurin renoncent aux prétentions qu'ils avaient élevées relativement à des droits d'usage dans les bois de Marcilly et Foulques de Marcilly leur donne deux arpents de terre situés près de la forêt de Croth et une rente de 10 sous assignée sur ses moulins de Marcilly.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Vidimus d'une confirmation par Richard de Bellême, évêque d'Évreux, de l'accord intervenu entre les religieux de l'abbaye de Marmoutier, d'une part, et Roger, curé de Croth, d'autre part, au sujet du partage des dîmes de la paroisse de Croth (1229). Pièces de procédures et sentence arbitrale concernant les difficultés soulevées sur le même objet entre Guyon Leduc, prieur de Croth, d'une part, et Jacques de Buisson, curé de Croth, d'autre part (1496) ; – lettre adressée par le curé de Croth à dom Claude Martin, prieur de l'abbaye de Marmoutier, pour lui signaler la négligence du prieur de Croth, qui « ne s'acquitte d'aucune des charges dont tous ses prédécesseurs se sont acquittez fidellement à cause dudit prieuré de Croth... » (1691).

H842 , 1229-1749 , Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Vidimus d'une transaction passée entre les religieux de l'abbaye du Breuil, d'une part, et ceux de l'abbaye de Marmoutier, d'autre part, pour régler les difficultés soulevées entre eux au sujet du payement par l'abbaye du Breuil au prieur de Croth d'une rente annuelle en froment et en avoine (1330) ; – lettres adressées par Michel II Poncet de la Rivière, évêque et comte d'Uzès, au P. Robert, religieux de l'abbaye de Marmoutiers, et à un autre religieux, pour leur demander copie de la transaction ci-dessus.

H840 , 1330-1694 , Breuil-Benoît (Abbaye du) ; Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Copie informe (XXIIIe siècle) d'un exploit d'ajournement devant le bailli d'Anet, d'un procès-verbal de signification et de visite des lieux par Jean Hugot, sergent du roi à Anet, à la requête des religieux de l'abbaye de Marmoutier et de Guillaume Alain, prieur du prieuré de Croth, poursuivant Jean Chambard et sa femme comme ayant « rompu et despécié » une des palées de la rivière d'Eure qui maintenaient la retenue d'eau du moulin dudit prieuré.

H839 , 1397 , Anet ; Angleterre (L') ; Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Bulle du pape Lucius III, adressée à Simon Ier, évêque, et à R..., archidiacre de Meaux, pour leur prescrire de contraindre Simon d'Anet, sous peine des censures ecclésiastiques, à laisser jouir paisiblement les religieux du prieuré de Croth de la dîme de la forêt de Croth qui leur avait été donnée par les ancêtres d'Hugues du Châtel, et des droits d'usage dans la même forêt qu'ils possédaient en vertu de titres authentiques. Vérone, le jour des ides d'octobre (15 octobre 1184 ou 1185) ; – requête adressée au comte de Maulévrier, « seigneur de Nogent et d'Ennet », par son « humble chappellain et orateur dom Jehan de la Noe, prieur de Crot, membre dépendant de l'abbaye de Marmoustier », pour lui demander de prescrire à ses officiers de laisser jouir le requérant, « sans plus luy donner aucun empeschement », des droits et franchises dans la forêt de Roseux qui avaient été donnés au prieuré par les anciens seigneurs d'Anet (s. d. Vers 1470).

H837 , 1184-XVe siècle , Anet ; Croth (la forêt de) ; Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de) ; Nogent-le-Sec  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Copies informes (XVe siècle) des chartes de Renaud de Bar de Mousson, évêque élu de Chartres, et de Simon d'Anet, terminant par une transaction les difficultés soulevées entre ledit Simon d'Anet, d'une part, et les religieux de Marmoutier, d'autre part, au sujet des droits appartenant au prieuré de Croth en vertu des donations de Gathon du Châtel et de ses héritiers, notamment des droits d'usage et de dîmes dans la forêt de Croth (1185), – de la donation faite aux religieux de Marmoutier par Hugues, seigneur de Châteauneuf, de terres et de droits de champart dans la paroisse de Croth, en considération de ce que lui et ses ancêtres avaient injustement retenu les biens que ses prédécesseurs avaient donnés autrefois à l'abbaye de Marmoutier (1225) ; – bail à vie des biens et des revenus du prieuré de Croth, passé par les religieux de Marmoutier à Éloi de Bonneval, sous-doyen de l'église Saint-Martin de Tours, moyennant le payement d'une somme de 500 livres tournois, une fois donnée. Les autres conditions de ce bail étaient qu'aucun religieux n'habiterait au prieuré pendant la vie du preneur, que ce dernier devait seulement, une fois par an, le droit de procuration à l'abbé de Marmoutier, quand il irait à Croth, plus 10 sous à la fabrique de l'abbaye, 2 sous au sacriste et 12 deniers à l'armairier, « armario ». En outre, le preneur était tenu à la réparation des bâtiments jusqu'à concurrence d'une somme de 160 livres tournois (1261) ; – idem, passé par les religieux de Marmoutier à « leur cher clerc » Thomas de Graham, anglais, pour le prix de 80 livres par an. Toutefois les religieux déclarent avoir réduit ce prix de fermage à une somme de 300 livres une fois payée et immédiatement reçue par eux, en considération de ce que ledit Thomas de Graham avait rendu de grands services à l'abbaye en Angleterre et pouvait lui en rendre encore tant en Angleterre qu'en France (1268).

H838 , 1185-1472 , Croth (la forêt de) ; Croth (prieuré de) ; Marmoutier (Abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Papier terrier des nobles fiefs, terres et seigneuries du Plessis, Haulterive, les Crotes en la paroisse de Flippou, d'Orevaus et paroisse du Pont Sainct Pierre et Romilly, Orgeville, prieuré des Deux-Amants, dont sont jouissants et possesseurs les R. pères jésuites du collège de Rouen, unis à leur collège par bulle de Sa Saincteté obtenue en Cour de Rome, sur la résignation faitte par messire Jacques de la Ferté, conseiller et aumosnier du Roy, prieur dudit prieuré des Deux Amants, fulmination des dites bulles, prise de possession, lettres patentes de Sa dite Majesté confirmatives desdites bulles, arrest d'enregistrement du grand conseil et d'icelles bulles et lettres, le dit arrest datte du 20juillet 1634... ».

H848 , 1641 , Crotes (fief des), sis à Flipou ; Croth (prieuré de) ; Deux-Amants (Prieuré Sainte-Madeleine des) ; Haute-Rive (fief de), sis à Flipou ; Malmains (le sr de) ; Orgeville ; Orvaux (fief d'), sis à Pont-Saint-Pierre ; Plessis (la seigneurie du) ; Pont-Saint-Pierre ; Romilly-sur-Andelle  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré des Deux-Amants

Lettre adressée à l'évêque d'Évreux par Philippe Berruyer, archevêque de Bourges, Clément de Coetquen, évêque de Dol, et l'abbé de Déols, visiteurs et réformateurs de l'abbaye de Marmoutier et des membres en dépendant, pour lui demander de contraindre, sous peine des censures ecclésiastiques, Simon Cohart, religieux de Marmoutier occupant le prieuré de Croth, à se soumettre à l'autorité de l'abbé, auquel il refusait obéissance (1239) ; – requête adressée à Jean Le Fournier, docteur en décrets, doyen de la collégiale de Saint-Marcel près Paris, conservateur des privilèges des abbayes et prieurés de l'ordre de Cîteaux, par le procureur fondé de l'abbaye du Breuil-Benoît, pour obtenir justice contre Jean Vigot, accusé d'un vol de soixante-douze gerbes de pois au préjudice de ladite abbaye (1470). Cette requête est suivie de la lettre missive suivante adressée « à monsieur le prieur de Crot, de l'ordre de Marmoustier, ou diocèse d'Esvreux. Très cher seigneur et amy, après toutes recommandacions, je vous envoyé la coppie de la demande baillée par les religieux du Brueil Benoist contre Jehan Vigot, cy dessus transcripte, affin que par le premier venant par deçà m'envoyez sur ce response et argent pour vostre conseil. Et si la cause vous touche, sera besoing que envoyez procuration par laquelle je aye puissance, entre autres choses, de moy adjoindre comme vostre procureur avecques ledit Vigot. Et faites que en ce n'ait faulte. Nostre Seigneur soit garde de vous. Escript à Paris le VIIIe jour de février. Le tout vostre procureur, Hugues Langloys » ; –« ensuivent les procès qui sont menez et pendans pour le prieur de Crot, qui sont encores indécis et pendans ès juridictions cy-après déclairez après les personnes cy-après dénommez... » (Fin du XVe siècle.).

H844 , 1239-1668 , Breuil-Benoît (Abbaye du) ; Croth (prieuré de) ; Déols (Abbaye de) ; Marmoutier (Abbaye de) ; Saint-Marcel, près Paris (Collègiale de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Croth

Journal des recettes et des dépenses du prieuré de Grammont-lès-Beaumont et de Grammont-la-Bellière, son annexe (1776-1783) ; — notes de comptabilité de M. Hézon, avocat à Évreux et régisseur des économats, relatives à l'administration des biens du prieuré de Grammont-lès-Beaumont après le décès de M. Silvain du Ligondès, prieur (1783-1784), du prieuré de Croth, de la dîme de Serez dépendant de l'abbaye de Grandchamp, du prieuré du Tremblay, près la commanderie de Saint-Étienne, dépendant de l'abbaye de Sainte-Barbe-en-Auge et du prieuré de Lierru (1783-1790).

H876 , 1776-1790 , Croth (prieuré de) ; Grammont-la-Bellière (Prieuré de) ; Grammont-les-Beaumont-le-Roger (Prieuré de) ; Grandchamp (abbaye de) ; Lierru (Prieuré royal de Saint-Pierre-Saint-Paul de) ; Sainte-Barbe-en-Auge (Prieuré de) ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Serez ; Thevray ; Tremblay (Prieuré du), près la Commanderie  

Journal des recettes et des dépenses du prieuré de Grammont-lès-Beaumont et de Grammont-la-Bellière, son annexe (1776-1783) ; — notes de comptabilité de M. Hézon, avocat à Évreux et régisseur des économats, relatives à l'administration des biens du prieuré de Grammont-lès-Beaumont après le décès de M. Silvain du Ligondès, prieur (1783-1784), du prieuré de Croth, de la dîme de Serez dépendant de l'abbaye de Grandchamp, du prieuré du Tremblay, près la commanderie de Saint-Étienne, dépendant de l'abbaye de Sainte-Barbe-en-Auge et du prieuré de Lierru (1783-1790).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieurés de Grammont-lès-Beaumont et de Grammont-la-Bellière, son annexe
Fin des résultats