Confrérie du Rosaire.

G1784 , 1666 , Etrépagny ; Valletot  

Acquisition par la confrérie d'une vergée de terre située à Étréville, au prix de 100 livres.

Contexte :
Confréries > Valletot

Confrérie de Saint-Nicolas.

G1606 , 1524 , Etrépagny  

Donation à la confrérie par Guillaume Dubuisson, prêtre et chapelain delà confrérie, de deux acres de terre situées à Étrépagny.

Contexte :
Confréries > Étrépagny

Cantons d'Ecouis, Etrépagny et Gisors.

4R129 , 1831-1832 , Ecouis ; Etrépagny ; Gisors  
Contexte :
GARDE NATIONALE > MONARCHIE DE JUILLET ET DEUXIEME REPUBLIQUE > ELECTIONS > Renouvellement de 1831 > Elections des officiers : procès-verbaux d'élection, correspondance, prestation de serment.

Cantons de Gisors, Lyons-la-Forêt, Etrépagny.

4R147 , 1834 , Gisors ; Lyons-la-Forêt ; Etrépagny  
Contexte :
GARDE NATIONALE > MONARCHIE DE JUILLET ET DEUXIEME REPUBLIQUE > ELECTIONS > Renouvellement de 1834, élections des officiers : procès-verbaux d'élections et prestation de serment.

Marchés passés par tes Pénitents de Pont-de-l'Arche pour la culture de leur vigne de Vironvay (1678-1697) ; – attestation des vignerons de Vironvay, constatant que « lorsque les révérends pères religieux Pénitens du tiers-ordre de Saint-François de la ville de Pont-de-l'Arche, en qualité de prieurs de l'hospital de ladite ville, ont commencé à jouir d'une pièce de vigne appartenante audit hospital, contenante cinq quartiers, assise en ladite paroisse de Vironvay, il n'y avoit aucun bâtiment dessus et que ceux qui y sont présentement, concistant en une maison pour loger le vigneron, une cuverie entière où il y a un grand pressoir et une grande cuve, une chambre et un escallier pour y monter et une estable contiguë à ladite maison ont esté faits et construits aux frais et dépens desdits religieux depuis vingt-deux ans ou environ qu'ilz sont en jouissance paisible dudit hospital, duquel ils ont esté dépossédez depuis dix années, lesquels frais et dépens ils n'estiment pas moins que la somme de mil livres » (1683).

H1223 , 1678-1697 , Etrépagny ; Pont-de-l'Arche (Couvent de Pénitents de) ; Vironvay  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Pénitents de Pont-de-l'Arche

Cantons des Andelys, Ecos, Etrépagny.

4R163/1-2 , 1837 , Les Andelys ; Ecos ; Etrépagny  
Contexte :
GARDE NATIONALE > MONARCHIE DE JUILLET ET DEUXIEME REPUBLIQUE > ELECTIONS > Renouvellement de 1837. > Elections des officiers : procès-verbaux d'élection, correspondance.

Étrépagny.

H613 , 1237 , Etrépagny ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors ; Rouen (ville)  

Donation à l'abbaye par Adam, fils d'Alard, d'une rente annuelle de 2 sous tournois assignée sur une pièce de terre située sur la route de Rouen.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Confrérie de Notre-Dame.

G1605 , 1436-1476 , Etrépagny  

Donation par Jean Massiot, prêtre, à Robinette, fille d'Etienne Le Caron, de 60 perches de terre situées à Étrépagny, « auprès de la justice dudit lieu » (1430). Donation desdites 60 perches de terre à la confrérie par ladite Robinette « La Caronne » (1452) ; – donations à la confrérie par Perrette de Blarges, veuve de Jean Carrault, d'une demi-acre de terre située à Étrépagny (1475) et de trois vergées aussi à Étrépagny (1476).

Contexte :
Confréries > Étrépagny

Rentes. – Contrats de constitution au profit de la fabrique d'Étrépagny par Simon, Le Blond, marchand, demeurant à Fleury-la-Forêt, d'une rente annuelle de 45 livres au capital de 1, 350 livres (1720), – par Thomasse du Buisson, veuve de Denis Postel, d'une rente de 16 livres 13 sous 4 deniers au capital de 300 livres, – par Guy Le Febvre, d'une rente de 14 livres 8 sous 9 deniers, au capital de 260 livres (1703) ; – titres d'une rente de 25 livres léguée à la fabrique par Marie Herpin, veuve de Louis Martin, marchande de dentelles à Étrépagny (1725) ; – bail à fief de divers héritages passé par dame Claude du Four de Longuerue, prieure du couvent des dames religieuses bénédictines d'Étrépagny, à Denis Gueffe, moyennant une rente de 38 livres 10 sous (1727).

G608 , 1703-1794 , Etrépagny ; Fleury-la-Fôret  
Contexte :
Églises paroissiales > Étrépagny

Rentes. – Contrats de constitution au profit de la fabrique, par Pierre Thouroude, d'une rente de 8 livres 8 sous au capital de 168 livres (1736), – par Étiennette Le Maréchal, veuve de Nicolas Mahault, d'une rente de « 1 écu 2/3 d'écu évalués à la somme de 100 sous tournois », au profit de Guillaume Le Febvre, marchand drapier à Étrépagny, au capital de « 16 écus d'or et 2/3 d'écu évalués à la somme de 50 livres tournois payées en trente-huit pièces de France et seize quarts d'écu » (1588), – par Quentin Nepveu, d'une rente de 7 livres au capital de 200 livres (1720) ; – bail à fieffé passé par Nicolas de Chaumont, receveur de la terre et seigneurie de Bézu-le-Long, à Fiacre Hardy, charpentier, d'une maison, masure et de plusieurs pièces de terre situées à Marjotelle, moyennant une rente de 40 livres tournois (1610).

G609 , 1588-1783 , Bézu-le-Long ; Etrépagny ; Marjotelle (lieu-dit, à Etrépagny  
Contexte :
Églises paroissiales > Étrépagny

Bail passé par Jean de Maistre- ville, d'Étrépagny, à Jean et à Mahiet Du Pré, d'une pièce de terre contenant cinq vergées, située à Étrépagny et nommée le « Passouer Cabaret » pour le prix de 22 sous parisis (1490) ; – contrat de constitution au profit de la fabrique d'Étrépagny par Louis Charpentier, marchand, demeurant en la paroisse du Coudray, d'une rente annuelle de 3 livres, au capital de 90 livres (1720) ; – titre nouvel d'une rente de 46 sous 8 deniers consenti au profit de la fabrique par Pierre Randon de Pommery, écuyer, « en sa qualité de détenteur, propriétaire, possesseur et jouissant d'une ferme appelée la ferme du Genetray, dépendante de sa terre et seigneurie de Saint-Martin-au-Bosc (1783).

G610 , 1490-1783 , Coudray (Le) ; Etrépagny ; Passouer (Le), Cabaret, lieu-dit à Etrépagny  
Contexte :
Églises paroissiales > Étrépagny

Donations à la fabrique par Guillaume du Buisson, prêtre, de plusieurs pièces de terre situées à Gamaches (1499-1518), – par Robert Mourieult, prêtre, de quatre pièces de terre situées à Étrépagny, « au triège de Lescaubert, au bout du pavement, aux Buissonnetz, et à l'Ormetel de la Maladerie » (1524), – par Robert de la Mare, prêtre, curé de Saint-Martin (1517), – par « Guillemyne, veuve de Jean Duboys, avocat en cour laye, demeurant à Étrépagny », d'une rente de 10 sous tournois et de deux acres et demie de terre situées à Saint-Martin « en la lande de Genestay » (1526) ; – par Jean Prevel, prêtre, de plusieurs pièces de terre situées à Saint-Martin, à Heudicourt et à Bézu-le-Long (1576) ; – vente à la fabrique par Louise Le Boullanger, veuve de Nicolas Le Mercier, d'une acre de terre située à Étrépagny, triège d'entre la Garenne et la Chapelle Saint-Maur, pour le prix de 300 livres tournois (1665).

G597 , 1482-1726 , Bézu-le-Long ; Buissonnetz (Les), lieu dit à Etrepagny ; Etrépagny ; Gamaches ; Heudicourt ; Lescaubert (triège de), à Etrépagny ; Ormetel (triège de l'), à Etrépagny  
Contexte :
Églises paroissiales > Étrépagny