Toutes les ressources Evreux (Ursulines) 25 résultats (10ms)

Procès-verbal d'information dressé par le lieutenant général criminel au bailliage et siège présidial d'Évreux sur les faits articulés dans la plainte déposée par les Ursulines d'Évreux contre « des gens libertins et mauvais qui nuitamment entrèrent dans leur maison conventuelle et dans le jardin de leur clôture... ; ils auroient fait diverses tentatives d'entrer de force dans la chambre des pensionnaires qui sont jeunes filles, lesquelles en auroient esté si fort épouvantées que quelqu'unes en seroient tombées évanouies sur la place.,. » (1700) ; — note sur l'argenterie de l'église des Ursulines envoyée à la fonte en 1759 : « le Roy ayant besoin d'argent fit porter son argenterie à la Monnoye ; bientost ses sujets suivirent son exemple, les seigneurs de la Cour, les chapitres, les abbayes, les communautés de l'un et de l'autre sexe et la plupart des personnes d'un certain estat à l'envie l'un de l'autre portèrent leur vaisselle d'argent et toute leur argenterie à la Monnoye... Mesdames les Ursulines en ont donné pour leur part 42 marcs 11 onces 6 gros estimés à 2.294 livres » ; — cahier de recettes et de dépenses du couvent des Ursulines d'Évreux pour l'année 1791.

H1562 , 1654-1791 , Evreux (Ursulines)  

Procès-verbal d'information dressé par le lieutenant général criminel au bailliage et siège présidial d'Évreux sur les faits articulés dans la plainte déposée par les Ursulines d'Évreux contre « des gens libertins et mauvais qui nuitamment entrèrent dans leur maison conventuelle et dans le jardin de leur clôture... ; ils auroient fait diverses tentatives d'entrer de force dans la chambre des pensionnaires qui sont jeunes filles, lesquelles en auroient esté si fort épouvantées que quelqu'unes en seroient tombées évanouies sur la place.,. » (1700) ; — note sur l'argenterie de l'église des Ursulines envoyée à la fonte en 1759 : « le Roy ayant besoin d'argent fit porter son argenterie à la Monnoye ; bientost ses sujets suivirent son exemple, les seigneurs de la Cour, les chapitres, les abbayes, les communautés de l'un et de l'autre sexe et la plupart des personnes d'un certain estat à l'envie l'un de l'autre portèrent leur vaisselle d'argent et toute leur argenterie à la Monnoye... Mesdames les Ursulines en ont donné pour leur part 42 marcs 11 onces 6 gros estimés à 2.294 livres » ; — cahier de recettes et de dépenses du couvent des Ursulines d'Évreux pour l'année 1791.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Lettres d'amortissement accordées aux Ursulines d'Évreux par le roi Louis XIII pour les terres acquises par elles, notamment pour « le fief noble, terre et seigneurie du Long-Buisson, qui est un huictiesme de fief, sans cour ny usage, sciz en la parroisse Nostre Dame de la Ronde, proche de ladicte ville, ainsy qu'il se consiste et qu'il est spéciffié par le contrat faict et passé le troisiesme octobre 1635, mouvant de nous à cause de nostre duché dudict Évreux ».

H1538 , 1638 , Evreux (Ursulines)  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Houetteville et Bérengeville.

H1551 , XVIIIe siècle , Bérengeville-la-Campagne ; Evreux (Ursulines) ; Houetteville (plan terrier de) ; Quittebeuf  

Plan terrier des terres de Houetteville, de Bérengeville-la-Campagne et de Quittebeuf appartenant aux Ursulines d'Évreux.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Caugé.

H1543 , XVIIIe siècle , Caugé ; Claville ; Evreux (Ursulines)  

Plan terrier et description, d'après les aveux du XVIIe siècle, des terres appartenant aux Ursulines d'Évreux à Caugé et à Claville.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Saint-Germain-des-Angles.

H1555 , 1568-1670 , Evreux (Ursulines) ; Saint-Germain-des-Angles  

Titres de propriété d'une pièce de terre et d'un pré situés à Saint-Germain-des-Angles, donnés aux Ursulines d'Évreux par Charles Lespendry, bourgeois d'Évreux, par contrat du 18 mai 1629.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

« Déclaration envoyée au Conseil le quinziesme de janvier 1728, dont il y a eu trois originaux, le second à Monseigneur l'Intendant, et le troisième au secrétariat de Monseigneur l'Évesque. » Cette déclaration comprend le nombre des religieuses (53, dont 43 professes et 10 converses), les noms et âges des dix plus anciennes, l'énumération des biens et revenus (héritages affermés, héritages non affermés, rentes perpétuelles et rentes viagères, aumônes annuelles, produit du travail manuel des religieuses et des pensions), l'évaluation des charges et dettes incombant à la communauté. Le revenu total annuel est évalué à 7.335 livres et les charges et dettes à 15.621 livres 7 sous 6 deniers, dont 10.600 livres pour les dettes exigibles (1527) ; –lettre adressée de Rouen, par M. de Caumont à la supérieure des Ursulines d'Évreux : « Madame, le Roy ayant gratifié votre maison de 800 livres de pension viagère sur la tête des dix plus anciennes religieuses, j'ai l'honneur, en l'absence de M. de Gasville, de vous envoier un exemplaire de l'arrest du Conseil qui accorde ces pensions et un modèle imprimé de la quitance... » etc. (1731).

H1539 , 1727-1731 , Evreux (Ursulines)  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Caugé.

H1542 , 1651-1684 , Caugé ; Evreux (Ursulines)  

Lots et partages des biens dépendant de la succession de François Rousselin, situés dans la paroisse de Caugé et aux environs (1651) ; — reconnaissance par Pierre et Jacques Damitte des sommes par eux dues aux Ursulines pour prix de fermage de terres sises à Caugé et pour une rente hypothécaire de 60 livres (1684).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Sassey.

H1559 , 1629-1759 , Evreux (Ursulines) ; Sassey  

Donation aux Ursulines d'Évreux par Madeleine Le Clerc, veuve de François Le Moine, avocat au bailliage et siège présidial d'Évreux, de quatorze acres de terre labourable en plusieurs pièces, sises à Sassey, pour constituer la dot de Catherine Le Moine, sa fille (1629) ; — aveu rendu par les Ursulines à Anne Leblanc du Roullet de la Croisette, chevalier, seigneur et patron de Sassey, pour vingt-deux pièces de terre leur appartenant à Sassey et relevant de la seigneurie dudit lieu (1729).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Coudres.

H1546 , 1649-1731 , Coudres ; Evreux (Ursulines) ; Francheville (ferme de) située à Coudres  

Vente aux Ursulines d'Évreux par Madeleine Le Moyne, veuve de Charles des Marets, avocat au bailliage et siège présidial d'Évreux, de la ferme de Francheville, située paroisse de Coudres, hameau de Francheville, consistant en quarante-cinq acres trois vergées en terre labourable et bâtiments, pour le prix de 4.000 livres tournois (1649) ; — état de contenances et d'abornements des terres de la ferme de Francheville (1731).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Saint-Luc, etc. (ferme du Bois-Cuvier).

H1557 , fin XVIIIe siècle , Cracouville ; Evreux (Ursulines) ; Guichainville ; Saint-Luc (paroisse de) ; Trinité (La)  

Plan terrier et description des terres dépendant de la ferme du Bois-Cuvier, située sur les paroisses de Saint-Luc, de la Trinité, de Cracouville et de Guichainville et appartenant aux Ursulines d'Évreux.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Saint-Marcel.

H1558 , 1666-1743 , Evreux (Ursulines) ; Lyons-la-Forêt ; Saint-Marcel-de-Longueville, près Vernon ; Vernon (Ville de)  

« Lots et partages des biens de la succession de Jean de la Marre, dans lesquels se trouvent comprises les vignes de Saint-Marcel, à présent aux dames Ursulines d'Évreux (1666) ; — déclaration fournie par les Ursulines à Charles-Louis-Auguste Foucquet de Belle-Isle, comte de Gisors, Vernon, Andelys et Lyons, etc., pour trente-sept perches et demie de vignes sises à Saint-Marcel et relevant de la vicomté de Vernon (1743).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Thomer, etc.

H1561 , 1782 , Bailleul-la-Campagne ; Bailleul-la-Vallée ; Evreux (Ursulines) ; Grossoeuvre ; Jumelles ; Thomer  

Bail à ferme passé par les Ursulines d'Évreux à Pierre Bontemps, journalier, de deux acres de terre labourable en plusieurs pièces sises à Thomer, Grossœuvre, Bailleul et Jumelles, moyennant un prix de fermage annuel de trente livres et deux chapons.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Cormier (le) et Berniencourt.

H1544 , 1600-1719 , Berniencourt ; Cormier (Le) ; Evreux (Ursulines) ; Ivry  

Titres de propriété des terres appartenant aux Ursulines d'Évreux dans les paroisses du Cormier et de Berniencourt ; — ordre donné par César de Vendôme à son procureur fiscal de la baronnie d'Ivry, de régler le droit d'indemnité qui lui était dû par les Ursulines d'Évreux pour les terres acquises par elles (1657. Signature autographe : César de Vandosme) ; — « extrait et coppie des bouts et costés des terres que jouissent les dames Ursulines d'Évreux sur la parroisse de Berniencour, dépendances de Monseigneur Philippe de Vendosme, grand prieur de France et abbé d'Ivry (fin du XVIIe siècle).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Miserey.

H1553 , 1643-1787 , Evreux (Ursulines) ; Garencières ; Irreville  

Bail à ferme passé par les Ursulines d'Évreux à Catherine Cauchoix, veuve de Jacques du Hamel, et à Martin Du Hamel, son fils, de sept acres de terres labourables sises à Miserey, moyennant un prix de fermage annuel de 30 livres (1737) ; — autres baux des mêmes terres passés pour le prix de 30 livres en 1748 et de 40 livres en 1755 ; — aveux rendus par les Ursulines d'Évreux à Louis-Henri Bailleu Picot d'Éguisy, écuyer, seigneur et patron de Miserey, Irreville, Garancières dit Le Puisel, et de la vicomté d'Éguisy en Champagne, pour les terres possédées par elles à Miserey (1787).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Long-Buisson (fief du).

H1552 , 1519-1694 , Eguisy-Champagne ; Evreux (Ursulines) ; Evreux (Ville) ; Long-Buisson (le fief du), sis à Evreux, paroisse N.-D. de la Ronde ; Miserey ; Puisel (Le), fief sis à Garancières  

Copie de l'aveu rendu au Roi par Jacques de Garencières, écuyer, pour « une portion ou huictiesme du fief noble assis en la vicomté d'Évreux, en la bourgeoisie de laditte ville, nommé le Long-Buisson » (1519) ; — « estat et calculement du décret faict du fief, terre et seigneurie du Long-Buisson en ses circonstances et despendances et appartenances, avecques toutes les droictures, franchisses, dignitez, rentes, libertez et aultres choses appartenans audit fief, qui consiste en manoir seigneurial, maisons, granges, estables, colombier, pressoir, jardins, garennes, le tout clos tant de murs de bauge, de hayes, fossez, et vive plante... Etc. » (1571) ; — vente aux Ursulines d'Évreux par Eustache Labiche, élu en l'Élection d'Évreux, sieur du Long-Buisson, du fief noble du Long-Buisson, situé dans la bourgeoisie d'Évreux, paroisse de Notre-Dame-de-la-Ronde, comprenant 72 acres et demie de terres labourables, pour le prix de 14.720 livres (1635) ; — requête adressée par les Ursulines d'Évreux au subdélégué d'Évreux à l'effet d'être déchargées des taxes du ban et de l'arrière-ban imposées sur elles à cause de leur fief du Long-Buisson, amorti par le roi en 1638 ; suivie de l'avis conforme du subdélégué (1694).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux