Toutes les ressources Evreux (Ville) 50 résultats (13ms)

Le Tremblay (Osmonville).

H566 , 1222 , Ernes (paroisse d') ; Evreux (Ville) ; Sainte-Barbe-en-Auge (Prieuré de) ; Tremblay-Omonville (Le)  

Transaction passée entre l'abbaye de Lyre et le prieuré de Sainte-Barbe-en-Auge. L'abbaye de Lyre abandonne les dîmes de la paroisse d'Ernes {Ethnes), moyennant une rente annuelle de 100 sous tournois payable aux deux synodes diocésains d'Évreux et assignée sur les revenus du prieuré de Sainte-Barbe à Osmonville. — (Quatre-vingt-troisième chapitre de l'inventaire de 1738.).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Copie collationnée des lettres de François 1er faisant don à ses « chers et bien aymés les religieux du Tiers-Ordre de Sainct-Françoys du couvent d'Andely-sur-Sayne » d'une rente de quatre livres parisis qu'ils devaient chaque année au Roi « à cause d'une pièce de terre à eulx donnée par Jehan de la Vente et à eulx amortye par feu de très noble mémoire Jehan, aisné filz du Roy de France, duc de Normendye et de Guyenne », à la charge par lesdits religieux de dire une messe basse chaque semaine à l'intention du Roi et de ses successeurs (Évreux, septembre 1517) ; – certificat délivré par les autorités et les habitants du Petit-Andely, constatant « que après le décedz de frère Mathieu Vallet, de son vivant religieuz du Tiers-Ordre Sainct-Françoys, demourant en la maison et monastère dudit lieu du Petit-Andely, sont venuz habiter et loger audit monastère des religieux dudit ordre, françoys sans aulcun contredit, et y sont de présent résidentz au gré et contentement des habitantz de la ville, au nombre de sept et non en plus avant, et un petit garson agé de seize ou dix huict ans, lesquelz vivent modestement en ladite religion et monastère comme gens de bien et vraiz religieux, sans reprimande aulcune, célébrant journellement le service divin tant au matin que au soir et nuictamment à l'heure accoustumée à leur dite relligion ; lesquelz religieux font leur queste une fois la semaine audit lieu du Petit-Andely et non en plus avant, et vivent des omosnes qui leur sont faictes par les habitantz dudit lieu et aultres, et non aultrement, sans inportuner ny incommoder de leurdite queste lesdits habitantz ny aultres mendians... » (1613.).

H1148 , 1517-1613 , Andelys (Les), Les Cordeliers (Couvent) ; Evreux (Ville) ; Petit-Andely (le)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Cordeliers d'Andely

Marbeuf (fief de).

H46 , 1670 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Evreux (Ville) ; Marbeuf ; Saint-Aubin-d'Escroville  

Aveu rendu à l'abbaye Eure par Guillaume Lefebvre, bourgeois d'Êvreux, pour une vergée et demie de terre, en masure et labour, sise à Saint-Aubin-d'Ëcrosville, mouvante du fief de Marbeuf.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Bérengeville-la-Rivière.

H741 , 1740 , Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Evreux (Ville)  

Plaids et gages-pleiges de la seigneurie de Bérengeville-la-Rivière, « tenus en la maison et demeure de Jean et Pierre Dauphin, vasseaux d'icelle seigneurie, par nous Pierre Toussaint, bourgeois, licencié ès loix, avocat aux bailliage et siège présidial d'Évreux, faisant pour l'absence de Me Raoul Ruault, lissencié es loix, avocat au bailliage et siège présidial d'Évreux et sénéchal de la ditte seigneurie ».

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Donation à l'abbaye par Robert, comte de Meulan, d'un hôte (hospitem unum) appelé Raoul de Quillebeuf, libre et franc de toutes coutumes et redevances, avec la maison qu'il habitait à Pont-Audemer devant les halles (ante stalla) (Martot. Août 1197, en présence de Hugues, évoque de Conventry, etc.) ; – copie collationnée d'un arrêt de la Chambre des Requêtes du Palais à Rouen condamnant Pierre Raoul à payera l'abbaye vingt-neuf années d'arrérages d'une rente de deux chapons à cause d'une maison sise à Pont-Audemer (1587). – (Quatre-vingt-unième liasse de l'inventaire de 1784.).

H220 , 1197-1587 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Evreux (Ville) ; Martot ; Pont-Audemer (ville)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Procès-verbal de visite et d'estimation des réparations à faire aux bâtiments du prieuré de Grammont-lès-Beaumont et à ses dépendances, dressé à la requête de Mathieu-René Delangle, chanoine et grand archidiacre d'Évreux, prieur titulaire ayant succédé à feu dom Silvain du Ligondès, par Maurice Voisin, architecte à Évreux.

H878 , 1784 , Evreux (Ville) ; Grammont-la-Bellière (Prieuré de) ; Grammont-les-Beaumont-le-Roger (Prieuré de) ; Thevray  

Procès-verbal de visite et d'estimation des réparations à faire aux bâtiments du prieuré de Grammont-lès-Beaumont et à ses dépendances, dressé à la requête de Mathieu-René Delangle, chanoine et grand archidiacre d'Évreux, prieur titulaire ayant succédé à feu dom Silvain du Ligondès, par Maurice Voisin, architecte à Évreux.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieurés de Grammont-lès-Beaumont et de Grammont-la-Bellière, son annexe

Miserey.

H766 , 1211-1570 , Croisy (seigneurie de) ; Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Evreux (Ville) ; Miserey ; Puiset (fief du), sis à Miserey  

Donation à l'abbaye par Roger Pescheveron, chevalier, d'une rente d'un setier de blé assignée sur ses revenus de Miserey (1211). Vidimus de cette donation délivrés en 1405 par le bailli de la seigneurie de Croisy et en 1417 par le vicomte d'Évreux ; — assignation devant la juridiction des plaids de meubles du bailliage d'Évreux, signifiée à la requête de l'aumônier de l'abbaye de Saint-Taurin à Simon Duhamel, fermier du fief du Puiset, pour obtenir le payement d'une rente d'un setier de blé assignée sur ce fief au profit dudit aumônier (1570).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Garencières.

H755 , 1407-1782 , Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Evreux (Ville) ; Garencières ; Jolivet (La terre), sise à Garancières  

Obligation d'une somme de 7 sous 6 deniers tournois passée par Jean Chevalier, de Garencières, envers le prieur de l'abbaye de Saint-Taurin, pour demeurer quitte de la levée opérée par lui l'année précédente, en sa qualité de fermier du chapitre d'Évreux, de la dîme d'une pièce de terre appelée la terre Jolivet, cette pièce étant reconnue faire partie du dîmage de l'abbaye et non de celui du chapitre (1462) ; — transactions passées entre le chapitre d'Évreux, d'une part, l'abbaye de Saint-Taurin et le curé de Garencières, d'autre part, au sujet de la jouissance des dîmes de Garencières et de la Forêt-du-Parc (1481-1739) ; — bail de la dîme appartenant à l'abbaye dans la paroisse de Garencières, passé à Jacques Delacroix, serrurier à Évreux, moyennant un prix de fermage de 100 livres par an (1782).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Claville.

H1351 , 1462-1480 , Claville ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Evreux (Ville)  

Sentence prononcée par Louis d'Estouteville, grand sénéchal de Normandie, dans le procès pendant entre l'abbaye de Saint-Sauveur, d'une part, et Michel Le Roy, d'autre part. Michel Le Roy est condamné à payer à l'abbaye les rentes en grains qui lui étaient dues à cause d'une aînesse, située paroisse de Claville, dont il était tenancier ; — sentence du vicomte d'Évreux entérinant un accord intervenu entre l'abbaye, d'une part, Jean Le Roy et Jean Thorel, d'autres parts, au sujet d'une vassorie ou aînesse sise à Claville et relevant de ladite abbaye.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Bernay (moulin à tan et à huile).

H112 , 1506-1654 , Beaumont-le-Roger ; Breteuil ; Conches ; Evreux (Ville) ; Orbec  

Mandement du roi Louis XII adréssé aux vicomtes d'Orbec, d'Évreux, de Conches, de Breteuil, de Beaumont-le-Roger, etc., pour leur proscrire de faire ajourner aux prochains jours de l'Echiquier du bailliage d'Évreux Jean Louvel, lieutenant-général du Grand-Maître des eaux et forêts, et Guillaume Le Breton, son lieutenant particulier, afin de faire rendre justice à l'abbaye de Bernay qui prétendait avoir été induement frappée d'amendes dans la personne de ses fermiers exerçant le métier de tanneurs sur la rivière de Bernay, « combien que les rivières estans audit lieu de Bernay compétent et appartiennent audit couvent » à cause de la baronnie de Bernay (1506) ; — sentences de règlement rendues par le sénéchal de la baronnie de Bernay pour déterminer les jours où les tanneurs de Bernay auraient le droit d'user du moulin à tan dépendant de ladite baronnie : « les thenneurs travaillantz actuellement dudit mestier de thenneur en ceste ville auront chacun leur jour pour battre leur then audict moulin, en paiant les droictz accoustumez, qui est douze deniers pour chacun boes-seau... » (1630).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bernay

Moulin de Neaufles.

H502 , 1577-1620 , Breteuil ; Evreux (Ville) ; Lyons-la-Forêt (Abbaye de) ; Neaufles-sur-Risle  

Pièces d'instruction et d'enquête concernant les réparations du moulin de Neaufles, adjugé en 1577, par suite de l'aliénation du temporel de l'abbaye de Lyre, à Guillaume Baudot, écuyer, lieutenant ancien au bailliage d'Évreux pour la vicomte de Breteuil, et en partie détruit par l'inondation du 1er février 1620. Procès-verbal d'adjudication de la reconstruction dudit moulin à Jean Le Roux, meunier, demeurant à Neaufles, au prix de 2,150 livres, et marché passé pour l'exécution du travail par ledit Jean Le Roux à Claude Fortin, maçon à la Vieille-Lyre, et à Marin Trouvé, charpentier à la Neuve-Lyre (1620). — (Dix-huitième chapitre, article 4, de l'inventaire de 1738.).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Long-Buisson (fief du).

H1552 , 1519-1694 , Eguisy-Champagne ; Evreux (Ursulines) ; Evreux (Ville) ; Long-Buisson (le fief du), sis à Evreux, paroisse N.-D. de la Ronde ; Miserey ; Puisel (Le), fief sis à Garancières  

Copie de l'aveu rendu au Roi par Jacques de Garencières, écuyer, pour « une portion ou huictiesme du fief noble assis en la vicomté d'Évreux, en la bourgeoisie de laditte ville, nommé le Long-Buisson » (1519) ; — « estat et calculement du décret faict du fief, terre et seigneurie du Long-Buisson en ses circonstances et despendances et appartenances, avecques toutes les droictures, franchisses, dignitez, rentes, libertez et aultres choses appartenans audit fief, qui consiste en manoir seigneurial, maisons, granges, estables, colombier, pressoir, jardins, garennes, le tout clos tant de murs de bauge, de hayes, fossez, et vive plante... Etc. » (1571) ; — vente aux Ursulines d'Évreux par Eustache Labiche, élu en l'Élection d'Évreux, sieur du Long-Buisson, du fief noble du Long-Buisson, situé dans la bourgeoisie d'Évreux, paroisse de Notre-Dame-de-la-Ronde, comprenant 72 acres et demie de terres labourables, pour le prix de 14.720 livres (1635) ; — requête adressée par les Ursulines d'Évreux au subdélégué d'Évreux à l'effet d'être déchargées des taxes du ban et de l'arrière-ban imposées sur elles à cause de leur fief du Long-Buisson, amorti par le roi en 1638 ; suivie de l'avis conforme du subdélégué (1694).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux