Toutes les ressources Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours 19 résultats (8ms)

Pièces de procédures, mémoires et titres pour « les prieur et religieux Carmes deschaussez du Désert fondez par Sa Majesté près la ville de Louviers », demandeurs, contre Pierre Crepel, avocat en bailliage et vicomté à Bayeux, défendeur, « au sujet de la demande faite audit Crepel par lesdits religieux de la somme de 5,700 livres en argent ou acquits pour les trois années de jouissance qu'il a eue au domaine rétrocédé de la viconté de Bayeux appartenant auxdits Carmes, par le prix de 1,900 livres par an et pour les années 1688, 1689 et 1690, suivant le bail qui luy en avait esté fait le 25 Aoust 1687 » ; – quittances du prix de fermage du domaine rétrocédé de la vicomté de Bayeux, délivrées par les prieurs ou procureurs des Carmes de la Garde-Châtel (1752-1790).

H1067 , 1588-1790 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Incarville.

H1064 , 1702-1748 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Incarville  

Baux à ferme d'une pièce de terre contenant une demi-acre, sise à Incarville et appartenant aux Carmes de la Garde-Châtel, passés moyennant un prix de fermage annuel de 7 livres en 1702, de 8 livres en 1721, de 12 livres en 1738, de 12 livres « et un couple de gataux » en 1748.

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Ailly.

H1062 , 1687-1733 , Ailly ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours  

Baux à ferme de deux pièces de terre contenant une demi-acre, sises à Ailly et appartenant aux Carmes de la Garde-Châtel, passés moyennant un prix de fermage annuel de trois livres en 1687, 1724 et 1733.

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Fondations par François Le Febvre, prêtre, trésorier et chanoine de Notre-Dame d'Écouis, d'une place pour un religieux Carme dans le couvent de la Garde-Châtel, moyennant un don de 4,000 livres, et d'une rente de 25 livres pour l'entretien d'une lampe à perpétuité dans la chapelle des Carmes de Dieppe.

H1072 , 1705-1710 , Ecouis ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Fondation par Pulchéric de Brouilly de Wartigny, demeurant à Paris au couvent des religieuses de la Miséricorde, rue du Vieux-Colombier, de six places pour six religieux Carmes dans le couvent de la Garde-Châtel, moyennant un don de 1,500 livres de rente au capital de trente mille livres (1706) : «... Ladite damoiselle, informée qu'au lieu de vingt religieux prebtres qui debvroient estre dans cette sainte maison suivant les constitutions de leur Désert, elle n'a de revenus que pour pouvoir y entretenir unze, et scachant qu'une personne de piété venoit d'y en fonder trois, elle n'a rien jugé pouvoir faire de plus agréable à Dieu que de rendre complet le nombre des religieux qui doibvent former le corps entier d'une si sainte communauté ».

H1074 , 1706-1718 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Paris (Rue du Vieux-Colombier)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Copies imprimées des lettres patentes pour la « fondation du couvent de Saint-Désert des Carmes déchaussez près Louviers, faite par le Roy très chrestien Louis XIV, sous le titre de N. -Dame de Secours, qui est sa première fondation en France ». (Lettres données à Lyon au mois de décembre 1658, enregistrées au Parlement de Rouen le 18 août 1659, à la Chambre des Comptes de Normandie le 30 août 1661 et au bureau des Finances de la généralité de Rouen le 17 janvier 1670) : «... Donnons et octroyons par ces présentes signées de notre main aux religieux carmes déchaussez de la province de Paris le lieu, bosquet et place appellée Garde-Châtel, situé près la ville de Louviers en la province de Normandie, pour audit lieu et place établir et bâtir ladite maison de Désert selon leur institut, y faire leur résidence actuelle et y vivre à perpétuité selon leur règle et constitutions ainsi qu'ils ont accoûtumé de faire en leurs autres maisons de Désert, sans payer aucun droit d'amortissement ou indemnité sinon la somme de dix-huit-mil livres à la maison de la Providence située au fauxbourg Saint-Marcel de notre bonne ville de Paris, pour leur tenir lieu de récompense du don que Nous leur en avions cy-devant fait de ladite place et bosquet de Garde-Châtel pour une partie de la fondation et dotation de ladite maison de la Providence, lequel don n'a esté vérifié jusques à présent et lequel nous avons revoqué et revoquons par ces présentes, en payant effectivement lesdites dix-huit-mil livres audit hospital de la Providence, suivant les conventions faites avec les dames dudit hospital... » ; –« déclaration des biens et revenus qui composent le temporel de la maison et couvent du Désert des religieux Carmes deschaussez de la province de Normandie, scavoir : l'enceinte dudit Désert clos et fermé de murailles, dans lequel est bâtie l'église, les maisons et bâtiments pour les religieux et nécessités de ladite maison, et est decontinence de deux cents soixante arpens ou environ de terre, dont une partie est en bois taillis, l'autre en terre labourable, pour la subsistance en pain et chauffage de ladite maison, six arpens en bois de haute futaye, et le surplus, qui est environ de soixante et dix ou quatre vingt arpens, en bruyère... Etc. » (1725. Cette déclaration porte les signatures de onze religieux).

H1058 , 1658-1725 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Notre-Dame-de-Secours, titre du Couvent de « Saint-Désert des Carmes » à la Garde-Châtel ; Rouen (Parlement de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Quittance de la somme de 1,000 livres tournois délivrée par les Carmes de la Garde-Châtel à Marguerite Paviot, veuve de Robert Lhermette, lieutenant général en l'amirauté de France au siège de la Table de Marbre du Palais à Rouen, à cause de la fondation faite par ce dernier, suivant son testament du 1er décembre 1670, d'une messe basse le mardi de chaque semaine (1672).

H1071 , 1672-1678 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Copies (XVIIe siècle) de titres, mémoires et procédures concernant l'ordre des Carmes déchaussés et le couvent de la Garde-Châtel. – Vidimus de la bulle du pape Alexandre V confirmant les privilèges accordés à l'ordre du Carmel par son prédécesseur Jean XXII (Rome, Sainte-Marie-Majeure, 7 décembre, l'an Ier du pontificat [1409]) ; –« mémoire des particuliers bienfaiteurs du Saint-Désert » ; –« prières publiques pour la prospérité du Roy et de la Maison royale, pratiquées dans le Saint-Désert » ; – procédures et transactions entre les Carmes de la Garde-Châtel, d'une part, le prieur et le curé de Montaure, d'autre part, au sujet des dîmes de la paroisse de Montaure (1662-1687) ; – extraits des privilèges de l'ordre du Carmel concernant l'exemption des Novales, « la confrairie de Notre-Dame du Mont-Carmel et de son saint Scapulaire », les indulgences accordées à l'Ordre (1476-1673) ; –« lettres-patentes du Roy Louis XIII pour l'establissement des religieux Carmes deschaussez en France » (1611) ; – titres, procédures et extraits d'actes capitulaires concernant la propriété et la jouissance du domaine rétrocédé de Bayeux, donné par le Roi aux Carmes déchaussés, la fondation et le premier établissement du couvent de la Garde-Châtel, les réclamations des habitants des paroisses voisines au sujet de leurs droits d'usage dans les bois de la Garde-Châtel, les dédommagements accordés aux habitants desdites paroisses ainsi qu'aux officiers de la maîtrise de la forêt du Pont-de l'Arche dont la Garde-Châtel se trouvait séparée (XVIIe siècle).

H1060 , 1409-1686 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Montaure ; Pont-de-l'Arche (Forêt de)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Constitutions au profit des Carmes de la Garde-Châtel : d'une rente de 50 livres, au capital de 900 livres, sur Nicolas Langlois, du Pont-de-l'Arche (1673), – d'une autre rente de 50 livres, au capital de 1,000 livres, sur Geneviève Fournil, marchande à Rouen (1696) ; – constitution par les Carmes de la Garde-Châtel au profit du couvent des Carmes de Sentis, d'une rente de 90 livres au capital de 1,800 livres (1687).

H1075 , 1673-1714 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Pont-de-l'Arche, ville ; Senlis  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Notes sur le noviciat et sur la profession solennelle, en qualité de frère convers, du frère Laurent de Saint-Vincent, appelé dans le monde Vincent-Michel Noville (1750-1753) ; –état sommaire des recettes, des dépenses et des revenus du couvent des Carmes de la Garde-Châtel (1788-1790). Les recettes de l'année 1789 sont évaluées à 7,726 livres 19 sous et les dépenses à 7,319 livres 19 sous 3 deniers, non compris la somme de 1,949 livres due aux religieux par divers particuliers pour la coupe de bois de l'année précédente) ; – procès-verbal de visite et d'inventaire du prieuré de la Garde-Châtel, dressé les 5 et 6 mai 1790 par les officiers municipaux de Montaure : «... Nous sommes transportés dans un bâtiment destiné à bibliothèque, dans lequel nous avons trouvé viron deux cents volumes couverts grande partie en parchemin, les uns contenant les ouvrages de saint Augustin, les autres sur la Bible sacrée, et enfin d'autres sur la vie contemplative, et tous en mauvais état. De là avons passé dans une chambre dans laquelle nous avons trouvé viron cent-cinquante volumes parmy lesquels est l'Histoire ecclésiastique par M. Fleury, les autres relatifs à l'état religieux... Nous avons trouvé dans laditte maison dix-huit cellules logeables à l'usage des dits religieux... Ladite maison est composée de sept religieux profès et de deux frères donnés, tous résident à laditte maison... ».

H1076 , 1750-1790 , Bourg-Baudoin (Le) ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Montaure  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Fondation par Jean-Baptiste Le Féron, chevalier, seigneur du Plessis, maître ordinaire en la Chambre des comptes de Paris et grand maître des Eaux-et-Forêts de Normandie, d'une messe basse de Requiem le premier vendredi de chaque mois, pour le repos de Marguerite-Elisabeth Levé, sa femme, inhumée dans l'église Saint-Germain-l'Auxerrois, et des autres membres de sa famille, moyennant un don de 120 livres.

H1070 , 1687 , Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Lyons-la-Forêt ; Normandie (Forêt de) ; Paris (Paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois) ; Plessis (fief du), sis à Panlatte  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Louviers.

H1065 , 1640-1715 , Fond-de-la-Lande (triège) sis à Louviers ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Louviers ; Rouen (ville) ; Vallée-du-Camp (La), lieu-dit sis à Louviers  

Vente aux Carmes de la Garde-Châtel par Martin du Val, ancien receveur du domaine de la ville de Rouen et des gabelles au grenier à sel de Louviers, de « une ou plusieurs maisons, bastimens et édifices, cours, masure, bois, enclos et héritage, contenant en tout onze acres ou environ », sis à Louviers, paroisse Notre-Dame, au lieu dit Vallée-du-Camp, pour le prix de 3,000 livres tournois (1660) ; — donation aux mêmes par Antoine Mallet, procureur, bourgeois de Louviers, d'une pièce de terre labourable, contenant une acre, sise à Louviers, paroisse Notre-Dame, dans le fonds de la Lande (1668) ; —quittances d'une rente de 10 livres 14 sous 10 deniers due par les Carmes de la Garde-Châtel à cause d'une pièce de terre située dans la vallée de Louviers (1668-1715).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel

Haye-Malherbe (La).

H1063 , 1648 , Andelys (Les) ; Garde-Châtel (Carmes de la), au couvent ""Saint-Désert les Carmes"", à Montaure, sous le titre de N.-D. de Secours ; Haye-Malherbe (La) ; Pont-de-l'Arche (Forêt de) ; Royaumont (fief de) ; Villes-le-Bleu (Les Sept) ; 6 trièges appelés « les Sept-villes de bleu » ; villes situées « proche la forêt de Lyons »  

Copie d'une vente par Jean et Jacques Le Chaire, frères, à Jacques de Morsan, bourgeois d'Andely, d'une demi-acre de terre en deux pièces, sises à la Haye-Malherbe et relevant du fief de Royaumont appartenant au cardinal de Mazarin, pour le prix de 90 livres tournois.

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Carmes de la Garde-Châtel