Toutes les ressources Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors 4 résultats (2ms)

Gisors.

H1454 , 1742-1783 , Gisors (Les Annonciades de) ; Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors  

Aveux rendus par les Annonciades à Guillaume de la Boissière et à Jean-Baptiste de la Boissière, chevaliers, seigneurs de Chambords, pour des terres relevant du fief de la Grange-Sercelle, à Gisors.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Annonciades de Gisors

Titres de propriété et baux des maisons appartenant aux Carmélites dans la ville de Gisors, rue du Fossé-aux-Tanneurs ; vente aux Carmélites de Gisors par Jean Allou, sieur de Rouville, demeurant à Pommereux, paroisse de Boutencourt, et par Jean Rassyne, officier de la Maison du Roi, demeurant à Paris, d'une maison située à Gisors, sur le Fossé-aux-tanneurs, consistant en trois corps de logis, deux sur le devant et l'autre sur le derrière, cour, tannerie et jardin, pour le prix de 1200 livres tournois (1687) ; – aveu rendu par les Carmélites à Guillaume de la Boissière, chevalier, seigneur de Chambords, le Mont-de-l'Aigle et la Grange-Cercelle, pour leur maison de la rue du Fossé-aux-Tanneurs relevant du fief de la Grange-Cercelle (1725).

H1510 , 1627-1790 , Gisors, Les Carmélites ; Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors ; Mont-de-l'Aigle (fief du) ; Pommereux (lieu-dit) sis à Boutencourt ; Rouville  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Carmélites de Gisors

Gisors.

H1179 , 1546-1780 , Argilliers (triège des), situé à Gisors ; Bernay, Cordeliers (Les) ; Boisgeloup (fief de) ; Bornes (Les), lieu-dit à Gisors ; Caillou (Le), lieu-dit à Boisgeloup ; Chambords-en-Vexin-le-François (fief de) ; Eragny ; Essarts (Les) près Brionne ; Fruge (fief de), Fruges ; Gisors (Couvent de Mathurin de) ; Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors ; Neaufles-sur-Risle ; Pré-du-Gant (Le), lieu-dit à Gisors ; Trois-Chênes (Les), lieu-dit, à Gisors  

Donation aux Mathurins de Gisors par Françoise Gosse, veuve de Guillaume Géraud, sieur de Fruges, d'une maison sise à Gisors, rue Saint-Antoine, pour la fondation de treize messes basses chaque année (1698) ; — baux à ferme de deux maisons appartenant aux Mathurins, sises à Gisors, faubourg de Neaufles, lieu dit Les Bornes (1692-1739) ; — id. D'un arpent de pré situé à Gisors dans la prairie des Argilliers, vers le chemin d'Éragny (1719-1735) ; — aveux rendus par les Mathurins de Gisors à la seigneurie du Boisgeloup pour deux arpents quarante perches de terre sis audit Boisgeloup, lieu dit Le Caillou (1714-1725) ; — vente aux Mathurins par Jacques Tessier, marchand-mégissier à Gisors, de cinq quartiers de terre labourable, situés à Gisors, sur le chemin d'Éragny, pour le prix de 240 livres tournois (1668) ; —bail à ferme d'un demi-arpent de pré, sis à Gisors, lieu dit lePré-du-Gant, passé par les Mathurins à Mathieu Le Roux, jardinier à Gisors, moyennant un fermage annuel de 30 livres (1724) ; — aveu rendu par les Mathurins à Joseph-Jean-Baptiste de la Boissière, chevalier, « seigneur de Chambors-en-Vexin-Le-François, des Essarts et de La-Grange-Cercelle, ci-devant capitaine au régiment de Bretagne et écuyer ordinaire du Roy », pour une pièce de terre contenant douze arpents ou environ, « seize hors le fauxbourg de la porte de Neaufle, terroir dudit Gisors, au lieu anciennement nommé Les Trois-Chesnes ».

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Mathurins de Gisors

Gisors et Chambords.

H1570 , 1630-1787 , Bois-Gilloud (fief du) ; Cantiers-les-Gisors ; Côte-de-la-Baleine (lieu-dit à Gisors) ; Croix-Blanche (fief de la) ; Gisors ; Gisors, Les Ursulines ; Grange-Cercelle (La), fief sis à Gisors ; Mont-de-l'Aigle (fief du) ; Paris (Hôtel de Ville de) ; Paris (Parlement de) ; Proustière (fief de la)  

Donation aux Ursulines de Gisors par Anne Noël, veuve de Jean Langlois le jeune, de cinq arpents de terre situés à Gisors, lieu dit la Côte-de-la-Baleine (1635) ; — aveux rendus par les Ursulines à François Gourreau, chevalier, « seigneur de la Proustière, le Boisgilloud et autres terres et seigneuries », président au parlement de Paris (1681-1687), et à Guillaume de la Boissière, chevalier, comte de Chambords, « seigneur dudit lieu, la Grange-Cercelle et autres terres et seigneuries » (1681), pour des terres situées à Gisors et à Chambords et relevant du fief de Boisgeloup et de la seigneurie de Chambords ; — donation aux Ursulines par Jean Dehors, prêtre, leur confesseur, de dix arpents quatre perches et demie de terre situés à Boisgeloup et à Chambords (1689) ; — aveux rendus par les Ursulines à Rémi Lempereur, écuyer, seigneur de Cantiers (1703), à François Roualle, écuyer, trésorier général et payeur des rentes de l'Hôtel-de-Ville de Paris, seigneur de Boisgeloup (1713), à Joseph-Jean-Baptiste de la Boissière, chevalier, « seigneur comte de Chambors, la Grange-Cercelle, Gisors en partie, le Mont-de-l'Aigle, la Croix-Blanche et autres lieux » (1747), à Charles du Cornet, écuyer, greffier en chef de la Chambre des Comptes de Paris, seigneur de Cantiers (1758) et à Pierre-Michel Lefebvre, écuyer, seigneur de Cantiers (1767), pour leurs terres de Gisors et de Chambords.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors
Fin des résultats