Transaction passée entre l'abbaye de Saint-Wandrille, d'une part, et les habitants de la paroisse de Guitry, d'autre part. Les paroissiens de Guitry s'engagent, pour eux et pour leurs successeurs, à « faire et reddiffier, quand besoing sera, repparoir, maintenir et soustenir de toutes choses l'église dudit lieu de Guitry, qui à présent est et qui pour le temps advenir sera, et avec ce y trouver livres, vêtemens, luminaires, calices, cloches, fons et générallement toutes autres choses qui y sont nécessaires ». L'abbaye de Saint-Wandrille abandonne en propriété auxdits habitants dix acres de terre, franches de dîme, relevant féodalement de son fief noble de Guitry, une rente d'un demi muid de blé sur son « hostel et terre de Guitry » ; elle s'engage en outre à payer dans le délai d'un an une somme de 20 livres « pour leur aider à avoir une chappelle fournye » ; – ratification de la transaction précédente par l'abbé de Saint-Wandrille.

G723 , 1474 , Guitry ; Saint-Wandrille (abbaye de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Guitry

Guitry.

H1584 , 1709-1752 , Devis-de-Tourny (Le), triège sis à Guitry ; Forêt-la-Folie ; Guitry  

Aveux rendus par les religieuses de la congrégation à Guy de Chaumont (1709), à Louis-Joseph Anfrie de Chaulieu (1725) et à Jacques-Abraham Anfrie de Chanlieu (1752), chevaliers, seigneurs de Guitry, Forêt, etc., pour une demi-acre et soixante perches de terre situées à Guitry, triège du Devis-de-Tourny.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Congrégation de Notre-Dame de Vernon

Quittances des droits de treizième et d'indemnité payés par les Ursulines d'Andely à la seigneurie de Guitry, pour leurs terres sises audit lieu (1668-1669) ; – bail d'une demi-acre de terre sise à Guitry, triège de la Vastine, passé par les religieuses à Claude Demay et à Nicolas Le Chevalier moyennant un prix de fermage annuel de 10 livres.

H1533 , 1668-1675 , Andelys (Les), Les Ursulines ; Guitry ; Vastine (triège de la), sis à Guitry  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Andely

Confrérie du Rosaire.

G1652 , 1667-1717 , Dampierre ; Guitry  

Autorisation d'érection d'une confrérie du Rosaire à Guitry, accordée par François de Harlay, archevêque de Rouen (1667) ; – procès-verbal d'érection de la confrérie par Charles Petit, religieux du couvent des Frères prêcheurs de Rouen, Jacques Amaury étant curé de Guitry (1667) ; – aveu rendu par la confrérie à Jacques-Joseph Huet, écuyer, seigneur de Dampierre, colonel d'infanterie, pour des terres situées à Guitry et relevant du fief de Dampierre (1717).

Contexte :
Confréries > Guitry

État du personnel, des biens, des revenus et des charges du couvent, dressé en exécution de l'arrêt du conseil d'État, du 29 avril 1727. D'après cet état, la congrégation de Notre-Dame de Vernon, établie en 1641, t ordre de Saint-Augustin et les constitutions du R. P. Fourier de Matincourt », comprenait trente-sept religieuses, dont vingt-sept professes, deux novices, une postulante et sept converses, vingt-trois petites pensionnaires payant 150 livres, « l'une portant l'autre », et une dame retirée payant 200 livres de pension ; ses revenus étaient de 6.563 livres 7 sous 6 deniers et 530 boisseaux de blé ; –« état des terres appartenantes aux dames supérieure et religieuses de la congrégation de Vernon, scituées sur les dixmages de Tourny, Quitry, Mésières, Corbye et Civières, suivant la mesure qui en a esté faite au mois d'octobre 1759 ».

H1580 , 1727-1759 , Civières ; Corbie ; Guitry ; Mattaincourt ; Mézières ; Tourny ; Vernon (Congrégation de Notre-Dame)  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Congrégation de Notre-Dame de Vernon

Guitry.

H1485 , 1628-1770 , Andelys (Les), Les Bénédictines ; Dampierre (fief de) ; Forêt-la-Folie ; Guitry ; Lyons-la-Forêt (Couvent de Bénédictins de Saint-Charles de) ; Paris (l'Hôtel-Dieu)  

Bail à ferme, passé par les Bénédictines d'Andely à Jean-Baptiste Lefèvre, « fermier de l'Hôtel-Dieu de Paris en sa terre de Guitry », de dix-huit acres de terre labourable, en douze pièces, sises à Guitry, moyennant un prix de fermage annuel de trente mines cinq quartes de blé, pur froment (1730) ; — aveu rendu par les Bénédictines d'Andely à Louis-Joseph Anfrie de Chaulieu, chevalier, pour des terres situées à Guitry et à Forêt et relevant de la seigneurie de Guitry et du fief de Dampierre (1739).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Bénédictines d'Andely et Bénédictines de Lyons, y réunies

Bail à fieffé passé par l'abbaye de Saint-Wandrille à Etienne Troullin, de deux pièces de terre contenant cinq vergées, situées à Guitry, au chemin de La Bucaille, moyennant une rente annuelle de 4 sous parisis (1434) ; – pièces de procédure pour Charles Thomas, écuyer, sieur de La Taniville, contre les trésoriers de la fabrique, au sujet de la possession de 108 perches de terre sises à Guitry (1622-1623) ; –« état des terres de l'église paroissiale de Saint-Pierre et Saint-Paul de Guitry » en 1729.

G724 , 1434-1729 , Bucaille (la) ; Guitry ; Saint-Wandrille (abbaye de) ; Taniville (fief de la)  
Contexte :
Églises paroissiales > Guitry

Copie de la donation faite au couvent des Emmurées de Rouen par Marguerite Le Cauchois, veuve de Jean du Bosc, écuyer, sieur de Coquereaumont, conseiller au Parlement de Rouen, de trente acres treize perches de terre situées dans la paroisse de Forêt-la-Folie, à charge de services religieux (1524) ; – vente par Jean-Baptiste de Chaalon, écuyer, sieur de Maigremont, « aux nobles dames les prieure et religieuses du monastère royal de Saint-Mathieu dit les Emmurées du fauxbourg Saint-Sever lez Rouen », de vingt acres et demie de terre labourable situées dans la paroisse de la Londe, pour le prix de 7000 livres (1655) ; – bail à ferme de cinquante acres de terre situées paroisse de la Londe, passé par les Emmurées de Rouen à Georges Le Roux et à Eustache Moreau, laboureurs, moyennant un prix de fermage annuel de 600 livres (1667) ; – aveux rendus par les Emmurées de Rouen à Guy de Chaumont, chevalier (1695), à Louis-Joseph Anfrie, chevalier (1725), à Jacques-Abraham Anfrie, chevalier, marquis de Chaulieu (1752), seigneurs de Guitry et Forêt, pour des terres situées à Forêt et relevant de ladite seigneurie ; – id., à Jacques-Charles-Nicolas Damonville Desnots, chevalier, seigneur du fief de la Heaumière, pour une pièce de terre sise à Forêt et relevant dudit fief (1782).

H1523 , 1524-1782 , Chaulieu (fief de) ; Emmurées (Monastère royal de Saint-Mathieu, dit les), à Rouen, faubourg Saint-Sever ; Forêt-la-Folie ; Gisors ; Guitry ; Heaumière (fief de la), sis à Forêt-le-Folie ; Heaumière (fief de la), sis à Forêt-près-Guitry ; Londe (fief de la) ; Maigremont (fief de) ; Rouen, Dominicains de Rouen (Les Emmurées)  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Dominicaines de Rouen (Emmurées)

Forêt-la-Folie.

H1568 , 1694-1750 , Chats (le fief des) ; Forêt-la-Folie ; Gisors, Les Ursulines ; Gournay ; Guitry ; Heaumière (fief de la), sis à Forêt-le-Folie ; Orbec (Marquisat) ; Saint-Aubin (fief de) ; Sébécourt ; Viennois (fief de)  

Aveux rendus par les Ursulines de Gisors à Marie Lyonne, veuve de Charles Amelot, chevalier, ancien président au Grand Conseil du Roi (1694), à Charles-François Guedier, écuyer, seigneur de Saint-Aubin, lieutenant général de Gournay et à cause de sa femme, Catherine-Elisabeth du Val, seigneur du fief de Viennois, sis à Forêt (1705-1725), à Guy de Chaumont, chevalier, marquis d'Orbec, seigneur de Guitry, Forêt et Sébécourt (1705) et à Michel-Pierre-Georges Le Fèvre, écuyer, maître ordinaire en la Cour des comptes, aides et finances de Normandie, seigneur du fief de la Heaumière sis à Forêt (1750), pour des terres sises à Forêt et relevant de la seigneurie dudit lieu et des fiefs de Viennois et de la Heaumière ; — baux à ferme de trois pièces de terre contenant deux acres et demie, sises à Forêt et appartenant aux Ursulines de Gisors, passés moyennant un prix de fermage annuel de 32 livres en 1723 et de 35 livres en 1749.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Aveu du fief du Veneur rendu par M. du Bois-d'Ennemets à Michel de Fours, chevalier, gentilhomme du Roi, capitaine de 50 hommes d'armes, seigneur de Fours, de La Fontaine-du-Houx, Guitry et Forêt en partie, à cause de son fief de Saint-Clair situé dans la paroisse de Guitry (1652) ; – supplique adressée par les trésoriers et paroissiens de l'église d'Andely au marquis de Beuvron, lieutenant général au gouvernement de Normandie, à l'effet d'être exemptés de la taxe de l'arrière-ban qui leur était réclamée à cause du fief du Veneur ; – donation par Gabriel Le Prévost, docteur en médecine, lieutenant général en l'élection d'Andely, Vernon et Gournay, à la fabrique de Notre-Dame d'Andely, « de sept parties de rente, montant ensemble à la « somme de 327 livres 7 sols 9 deniers de rente hipothèque au denier dix-huit », dans le but d'augmenter, maintenir et appuyer d'autant plus le collège pour l'instruction de la jeunesse des Andelys et environs, par luy fondé suivant le contrat du 5 août 1684 » (1691) ; – aveu rendu par la fabrique à l'abbaye de Saint-Vandrille pour une acre de terre située à Sébécourt (1704) ; – aveu rendu par la fabrique à « dame Marie-Madeleine Cavelier, veuve de Jean Le Forestier, écuyer, seigneur et patron de Guenouville et autres lieux, dame haute justicière du Mesnil-sous-Jumièges, dame baronne d'Arquency et des fiefs de Trie et de Boulloche » pour dix-huit arpents de bois taillis relevant de la baronnie d'Harquency (1736) ; – pièces de procédure concernant l'opposition faite par Louis Delaisement, prêtre, pourvu de la chapelle de Saint-Jean de Forêt, et par Jean-Baptiste Lucas, curé de la paroisse de Forêt, à l'enregistrement des lettres patentes d'octobre 1744 autorisant la réunion de la chapelle Saint-Jean de Forêt à la fabrique de Notre-Dame d'Andely.

G320 , 1577-1784 , Boulloche (le fief de) ; Fontaine-du-Houx (La) ; Forêt-la-Folie ; Fours ; Gournay ; Guenouville ; Guitry ; Mesnil-sous-Jumièges (La) ; Saint-Clair (fief de) ; Saint-Wandrille (abbaye de) ; Trie (le fief de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Notre-Dame d'Andely
Fin des résultats