Toutes les ressources Porcheux (fief de) 3 résultats (22ms)

Bezu-le-Long.

H1444 , 1636-1775 , Bézu-le-Long ; Gisors (Les Annonciades de) ; Heudicourt ; Porcheux (fief de) ; Saint-Eloi-près-Bézu  

Aveu rendu par Renée de Hacqueville, « humble religieuse supérieure du couvent de l'Annonciade de Gisors », à Charles d'Aubour, chevalier, capitaine au régiment des gardes, seigneur de Porcheux, Bezu-le-Long et Saint-Éloi, pour des terres situées à Bezu et relevant de la seigneurie dudit lieu (1636). Autres aveux rendus à Gilles Caignet (1696), à Michel Sublet, chevalier, marquis d'Heudicourt (1701), à Ponce-Auguste Sublet d'Heudicourt (1730), à Michel Sublet d'Heudicourt (1738), à Alexandrine-Charlotte Sublet d'Heudicourt, fille de Ponce-Auguste Sublet d'Heudicourt et veuve d'Antoine-Armand, comte de Belsunce (1748-1775), pour des terres relevant de la seigneurie de Bezu-le-Long et des fiefs du Foisnel et du Mesnil-Guilbert à Bezu ; — procès-verbaux d'arpentage des terres de Bezu-le-Long, appartenant aux Annonciades de Gisors (XVIIe siècle).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Annonciades de Gisors

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

H1577 , 1624-1771 , Gisors, Les Ursulines ; Porcheux (fief de)  

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Aveux rendus par les trésoriers de la fabrique à Jean Le Coq, seigneur du Foynel (1571), à Antoine de Boullant, sieur de Hermencourt, prieur commendataire de Notre-Dame de Beaumont-le-Péreulx, à François de Sébouville, chevalier, seigneur de Hennezis et du Foynel en partie (1600), à Louis de Mornay, abbé de Marchelou et prieur commendataire de Beaumont (1600), à Louis de Sébouville, seigneur de Bernouville et des Marais (1618), à Charles Daubour, « chevalier de l'ordre du Roi, seigneur de Porcheux, Bézu-le-Long et Saint-Éloi, capitaine au régiment des gardes et maître d'hôtel ordinaire de Sa Majesté » (1642), à Charles de Sébouville, chevalier, seigneur d'Aumont et du Foynel (1658), à François de Sébouville, seigneur des Marais (1701), à Ponce-Auguste Sublet, chevalier, seigneur marquis de Heudicourt, seigneur et patron de Bézu-le-Long (1732), à Alexandrine Sublet de Heudicourt, sa fille, veuve d'Antoine-Armand, comte de Belzunce (1747), à Jean-Joseph, comte de Lageard, prieur commendataire du prieuré de Notre-Dame de Beaumont-le-Perreux (1765), pour des terres appartenant à la fabrique.

G407 , 1571-1765 , Beaumont-le-Perreulx (Prieuré de Notre-Dame de) ; Bernouville ; Bézu-le-Long ; Foynel (Le) ; Hennezis ; Hermencourt ; Heudicourt ; Marchelou (Prieuré de) ; Porcheux (fief de) ; Saint-Eloi-près-Gisors  
Contexte :
Églises paroissiales > Bézu-le-Long
Fin des résultats