Toutes les ressources Préaux (Abbaye) 3 résultats (16ms)

Délibérations des trésoriers de la fabrique et des principaux habitants de la paroisse, concernant notamment : une double demande de déclaration du cimetière de la paroisse, adressée à la fabrique par M. Dedouit, acquéreur du fief Saint-Gilles, et par les religieux de l'abbaye de Préaux, – l'apurement des comptes des trésoriers en charge, – la réparation du beffroi et de la tourelle de l'église, « qui menacent une ruine évidente ».

G1016 , 1769-1785 , Préaux (Abbaye) ; Saint-Gilles (fief de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-Audemer > Saint-Germain

Bail passé par la fabrique à Louis Cartier, du hameau de Mousseaux, de trois pièces de terre, contenant 3 vergées, paroisse de Bouafles, pour le prix annuel de 8 livres (1692) ; – bail d'« une vergée d'île, située au dîmage de Courcelles, dans l'île du Rouble » (1762) ; – déclaration donnée par la fabrique à « noble et vertueuse dame Marie-Anne de Lantillac de Gimel, abbesse de l'abbaye royale de Saint-Léger de Préaux, en cette qualité dame et patronne de la paroisse do Saint-Pierre-de-Bouafles », pour deux pièces de terre relevant de la seigneurie de Rouafles (1770).

G333 , 1692-1770 , Bouafles ; Courcelles ; Mousseaux ; Préaux (Abbaye) ; Rouble (Ile du, à Courelles)  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Saint-Sauveur du Petit-Andely

Paroisse de Martainville-en-Lieuvin.

G262 , 1522-1769 , Iclon (fief d', à Martainville) ; Martainville-en-Lieuvin ; Préaux (Abbaye) ; Rouen (Parlement de)  

Aveu rendu au chapitre de La Saussaye par Colin Le Masle et Nicole Gallet, de la paroisse de Martainville, de deux pièces de terre relevant du fief « d'Isquelon » situé dans ladite paroisse (11 février 1522, n. s. ) ; – aveu rendu par Marguerite, veuve de Richard Gallet, et ses enfants, Guillaume Gallet le jeune, Fleurie Gallet, veuve de François Le Roux, et Yvon Delamarre, de cinq pièces de terre dépendant du même fief « d'Iclon » (9 juin 1569) ; – partage des dîmes de la paroisse de Martainville entre l'abbaye de Préaux et le chapitre de La Saussaye, qui, conformément à l'arrêt du parlement de Rouen du 8 mars 1730, avaient le droit de jouir en commun des dîmes de cette paroisse sur une étendue de 290 acres (25 novembre 1769).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye
Fin des résultats