« Registre pour servir aux délibération des affaires du trésor de Saint-Thomas d'Évreux. » – Procès-verbal d'adjudication des bancs de l'église en 1722 : « proclamation a été faite par le bedeau de la paroisse du premier banc du costé de l'Épître, lequel a été accordé à Me Eustache Duval, avocat au présidial d'Évreux, sur la représentation par luy failte à monsieur le curé d'une sentence par laquelle il prétend avoir droit audit banc ». Acceptation de la proposition faite par Guillaume-Pierre Gosseaume, curé de Sébécourt, de donner à l'église Saint-Thomas d'Évreux un buffet d'orgue « à lui écheu par le décès de feu messire Pierre Grosseaume, prêtre, curé dudit Sébécourt, son oncle et prédécesseur ». Une « personne de considération, qui ne veut point être nommée de son vivant », fait présent d'un « reposoir d'argent consistant en deux figures qui représentent la Foy et l'Espérance, lesquelles soutiennent une couronne aussy d'argent, le tout pesant 32 marcs ou environ et posé sur un pied d'estail d'ébeine ». On décide de vendre l'ancien tabernacle à colonne torses, lequel d'ailleurs tombe de vétusté ». –« Les habitants assemblées en état de commun pour délibérer sur des assignations qui ont esté données au syndic de cette paroisse et auxdits habitants à la requête de M. le procureur du Roy, pour par lesdits habitants fournir provisoirement du linge à un enfant qui fut exposé le 6 avril dernier (1748) entre l'église et le collège, ensemble pour payer le premier mois de nourrice, et les autres à leur échéance, à l'effet de quoy contrainte sur six des plus apparens, sont tous d'avis qu'il convient se deffendre de l'action tant au baillage d'Évreux que partout ailleurs ».

G635 , 1692-1758 , Sébécourt  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Thomas

Bail à ferme passé par la fabrique à Marquet Noël, d'une acre de terre sise À Forêt, pour le prix annuel de 6 boisseaux et demi de blé (1561) ; – aveux rendus parla fabrique, en 1705 et 1725, à « Guy de Chaumont, chevalier, seigneur marquis d'Orbec, Bien-faicte, seigneur de Quitry, Forest, Lébécourt et autres lieux » et à « Louis-Joseph Anfrie de Chaulieu, capitaine aux gardes françaises, seigneur de Quitry, Forest, Lébécourt et autres lieux », pour une acre de terre sise à Forêt et relevant de la seigneurie de ce nom ; – baux de cette acre de terre passés pour le prix annuel de 14 livres en 1739 et de 15 livres en 1753.

G335 , 1561-1753 , Sébécourt  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Saint-Sauveur du Petit-Andely

Forêt-la-Folie.

H1568 , 1694-1750 , Chats (le fief des) ; Forêt-la-Folie ; Gisors, Les Ursulines ; Gournay ; Guitry ; Heaumière (fief de la), sis à Forêt-le-Folie ; Orbec (Marquisat) ; Saint-Aubin (fief de) ; Sébécourt ; Viennois (fief de)  

Aveux rendus par les Ursulines de Gisors à Marie Lyonne, veuve de Charles Amelot, chevalier, ancien président au Grand Conseil du Roi (1694), à Charles-François Guedier, écuyer, seigneur de Saint-Aubin, lieutenant général de Gournay et à cause de sa femme, Catherine-Elisabeth du Val, seigneur du fief de Viennois, sis à Forêt (1705-1725), à Guy de Chaumont, chevalier, marquis d'Orbec, seigneur de Guitry, Forêt et Sébécourt (1705) et à Michel-Pierre-Georges Le Fèvre, écuyer, maître ordinaire en la Cour des comptes, aides et finances de Normandie, seigneur du fief de la Heaumière sis à Forêt (1750), pour des terres sises à Forêt et relevant de la seigneurie dudit lieu et des fiefs de Viennois et de la Heaumière ; — baux à ferme de trois pièces de terre contenant deux acres et demie, sises à Forêt et appartenant aux Ursulines de Gisors, passés moyennant un prix de fermage annuel de 32 livres en 1723 et de 35 livres en 1749.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Dixième volume contenant les églises paroissiales (lettre S, fin).

G31 , XVIIIe siècle , Saint-Amand-des-Hautes-Terres ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Saint-Aubin-le-Guichard ; Saint-Aubin-le-Vertueux ; Saint-Aubin-sur-Risle ; Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Saint-Cyr-la-Campagne ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Elier-près-Conches ; Sainte-Marguerite-en-Onche ; Sainte-Marthe ; Sainte-Opportune-du-Bosc ; Sainte-Opportune-la-Campagne ; Sainte-Opportune-près-Rugles ; Saint-Etienne-de-Conches ; Saint-Germain-de-Louviers ; Saint-Jacques-de-la-Barre ; Saint-Jean-d'Elbeuf ; Saint-Lambert-en-Ouche ; Saint-Léger-la-Campagne ; Saint-Léger-le-Gautier ; Saint-Martin-la-Campagne ; Saint-Martin-la-Corneille ; Saint-Melain-du-Bosc ; Saint-Melain-la-Campagne ; Saint-Nicolas-de-Verneuil ; Saint-Nicolas-du-Bosc ; Saint-Ouen-de-Mancelles ; Saint-Pierre-de-Cernières ; Saint-Pierre-des-Cercueils ; Saint-Pierre-de-Somoire ; Saint-Quentin-des-Iles ; Saint-Sébastien-de-Moirsent-Bois-Gencelin ; Saint-Sébastien-du-Bois-Gencelin ; Sassey ; Sébécourt ; Semerville ; Soccane-près-Lyre ; Surtauville ; Surville ; Thuit-Anger (Le) ; Venon  

Table à la fin du registre. – Les paroisses comprises dans ce volume sont les suivantes : doyenné de Lyre : Sainte-Opportune-près-Rugles, Saint-Ouen-de-Mancelles, Saint-Germain-de-Rugles, Soccanne ; – doyenné de Conches : Saint-Etienne-de-Conches, Saint-Germain-lez-Évreux, Saint-Élier-près-Conches, Saint-Léger-le-Gautier, Sainte-Marthe, Sébécourt, Saint-Sébastien-du-Bois-Gencelin ; – doyenné d'Ouche : Saint-Pierre-de-Cernieres, Saint-Aubin-des-Hayes, Saint-Aubin-le-Guichard, Saint-Aubin-le-Vertueux, Saint-Aubin-sur-Risle, Saint-Jacques-de-la-Barre, Saint-Lambert, Sainte-Marguerite-en-Ouche, Saint-Quentin-des-Iles ; – doyenné du Neubourg : Sainte-Colombe-la-Campagne, Saint-Léger-la-Campagne, Saint-Martin-la-Corneille, Saint-Melain-la-Campagne, Saint-Melain-du-Bosc, Saint-Nicolas-du-Bosc, Sainte-Opportune-du-Bosc, Sainte-Opportune-la-Campagne, Saint-Pierre-des-Cercueils, Saint-Amand-des-Hautes-Terres, Semerville ; – doyenné de Louviers : Sacquenville, Saint-Aubin-d'Écrosville, Saint-Cyr-du-Vaudreuil, Saint-Cyr-la-Campagne, Saint-Didier-des-Bois, Saint-Germain de Louviers, Saint-Martin-la-Campagne, Surtauville, Surville, Saint-Jean d'Elbeuf.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux
Fin des résultats