Toutes les ressources Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin 6 résultats (22ms)

Paroisse de Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin.

G269 , 1628-1764 , Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Oinel ; Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin ; Touffe-d'Orties (La), triège à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin ; Troussebourg (seuigneur de) ; Val-Marie (La), triège à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin  

Vente par François Marsollet à Me Louis Aillet, prêtre, chanoine de La Saussaye, d'une vergée et demie de terre labourable située dans la paroisse de Saint-Nicolas du Bosc-Asselin, triège du Val Marie, relevant de la baronnie du Bec-Thomas, pour le prix de 40 livres tournois (1642) ; – déclaration rendue par le chapitre de La Saussaye à « messire Jean-René-Guillaume-Claude Turgis, seigneur de Bulle, Troussebourg, Robert-le Sénéchal, Oinel et autres lieux », pour deux pièces de terre situées dans la paroisse de Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin, au triège de la Touffe d'orties, et relevant du fief de Troussebourg (1764).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye

Du 16 septembre 1709 au 13 décembre 1721.

G245 , 1709-1721 , Amfreville-la-Campagne ; Bec-Thomas (Le) ; Crestot ; Fouqueville ; Limbeuf ; Montpoignant ; Pasquier ; Saint-Amand-des-Hautes-Terres ; Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin ; Saint-Pierre-des-Cerceuils  

« M. le doyen a exposé à la compagnie que S. A. Monseigneur le duc d'Elbeuf l'avoit mandé avec le sieur Pollet, chanoine, et que s'étant rendus à Elbeuf, en son hôtel, il leur avoit déclaré qu'il avoit besoin du pré Basire appartenant au chapitre et qu'il donneroit au chapitre du bien de pareille valeur, soit en bois ou terre, ou qu'il feroit la rente dont est chargé le sieur Cappelle et que S. A. devoit venir visitter MM. Du chapitre pour leur dire ses intentions » (21 septembre 1710) ; – M. Charles Bosquier, prêtre, chanoine de La Saussaye, « docteur aux droits », bénéficier en l'église cathédrale de Rouen et officiai de Saint-Gervais, présente au chapitre « un livre en velin relié de peau de truie, garny de crochets et dix rosettes de cuivre doré, qu'il a fait écrire par M0 Jacques Rabeaux, maître des enfants de cœur, dans lequel est contenu tout le devoir et office desdits enfans, que ledit Bosquier prie le chapitre d'agréer, ce que le chapitre a fait avec remercîment » (2 avril 1711) ; – le chapitre envoie un député à l'assemblée diocésaine qui se doit tenir au château de Gaillon le 18 mai 17 H ; –« le lundy 30e septembre 1720, messire Jean Le Normand, évesque d'Évreux, a donné la confirmation aux habitants des paroisses circonvoisines, Saint-Martin-la-Corneille, Sain t-Nicolas-du-Bosc - Asselin, Saint-Pierre-des-Cercueils, Saint-Amand-des-Hautes-Terres, Amfreville-la-Campagne, Fouqueville, Becthomas et Montpoignant, Crestot, Limbeuf, Pasquier, ce qui se montoit au nombre de huit cents quatre-vingt-six personnes, et ledit prélat ayant demandé à voir les ornements de notre ditte église, les a trouvé en bon ordre, et messieurs dudit chapitre ont esté remercier mon dit seigneur de l'honeur qu'il leur a fait de choisir leur église pour administrer ledit sacrement et y avoir célébré la messe, dont ils ont esté reçues très-favorablement et qui leur a marqué l'estime et la considération qu'il a pour le chapitre, lequel chapitre lui ayant marqué la recongnoissance de l'attention qu'il avoit eue de les faire diminuer aux dernières impositions pour les décimes, dixiesme et capitation, il leur a promis de la continuer pour l'advenir. ».

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye > Délibérations capitulaires

Déclaration fournie au subdélégué de Pont-de-l'Arche par Robert Fossard, curé et trésorier de la paroisse de Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin : « dit et déclare qu'en sa paroisse il y a deux petits fiefs nommez le fief de Troussebout et Bulle et un colombier, que possède présentement honneste personne Jean Turgis, bourgeois, maître de la Monnoye à Rouen, lesquels il a acquits avec deux autres fiefs nommés le fief Oynel et Robert Séneschal, situés et assis tant en la paroisse de Saint-Pierre des Serqueux que du Thuisignol, tenus, mouvants et relevans de Monsieur le marquis du Béthomas, seigneur temporel et honoraire de nostre dite parroisse, de noble homme Monsieur Nicolas de Rome, conseiller du Roy au parlement de Bouen, seigneur de Fresquiène et autres lieux, qui luy sont venus et succédez par la mort de feu Monsieur Asselin ».

G1231 , 1673 , Bec-Thomas (Le) ; Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Fresquienne ; Oynel (fief, à Saint-Pierre-des-Cercueils) ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Robert-Sénéchal (fief, à Thuit-Signol) ; Rouen (Parlement de) ; Rouen (ville) ; Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin ; Troussebout (fief de), à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin

Du 15 novembre 1602 au 13 octobre 1652.

G243 , 1602-1652 , Bonneville-la-Louvet ; Bosc-Roger-en-Roumois ; Bosc-Roger-en-Roumois ; Bucquets (les), hameau de La Sauvage ; Elbeuf ; Evreux, Jacobins (dominicains) ; Neubourg (Le), Ville ; Pontoise ; Rouen (ville) ; Saint-Germain-de-Pasquier ; Saint-Jacques-du-Roule ; Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin  

Le chapitre décide de donner « à Mr Pierre Viau, maître des enfants, la somme de cinquante soldetz, pour aucunement le gratifier et récompenser du festin et banquet qu'il leur fict le jor Sainte Cécile » (28 novembre 1603) ; – présentation par le chapitre de maître Jean Martin, chanoine de La Saussaye, au bénéfice cure de Saint-Pierre du Bosc-Roger, en remplacement de maître Louis Gauttier, décédé (6 septembre 1604) ; –« le 4e jour de mars 1605, du consentement du chapitre et du chantre, a esté vendu au plus offrant et dernier enchérisseur le boys de taillis planté aux Bucquets, pour l'église et thrésor du chapitre » ; –« le 28 septembre 1605 a esté présenté en chapitre par monsieur le chantre un billet d'un nommé Morin, vice-promoteur en la court ecclésiastique d'Évreux, commissaire député en ceste part par Monseigneur l'evesque audit lieu, pour visiter l'église de La Saulsaie le 3e jour d'octobre prochain, huict heures du matin » ; – réception par le chapitre du corps du duc d'Elbeuf, seigneur patron de La Saussaye, enseveli au milieu du chœur (24 novembre 1605) ; –« deulx de messieurs (les chanoines), à savoir Le Febvre et Le Telier, iront ce jourd'huy veoir Messeigneurs les petits princes au logis du sieur de Matouville, pour leur présenter les très-humbre recommandations de la compagnie (26 juillet 1606) ; – service anniversaire pour le duc d'Elbeuf : « madame d'Elbeuf assista audit service anniversaire, accompagnée de madame d'Aumale, de monsieur le baron du Neufbourg et aultre noblesse en assez bon nombre, et grand nombre de curez despendants tant dudit duché d'Elbeuf que de la conté de Harcourt (18 septembre 1606) ; – visite de l'église collégiale par M. du Fray, grand vicaire de Monseigneur l'évêque d'Évreux (18 octobre 1607) ; – le chapitre décide que M. Morestel, chanoine non résidant, participera aux distributions des blés « combien que ce fût contre tout droit, raison et équité, madame d'Elbeuf y forceant le chapitre vi et violentia » (23 octobre 1609) ; –« le 21 juin 1610, la table de marbre noir fut levée et mise en place comme elle est à présent sur le sépulchre de feu Monseigneur le duc d'Elbeuf, au milieu du chœur de l'église ; le lendemain Me Guillaume Lourdet, sculpteur, commença à graver et escrire à l'entour de ladite table, à scavoir : Cy gist, etc. » ; – le chapitre députe un chanoine à l'assemblée des États de Normandie qui devait se tenir à Rouen le 8 août 1614 ; –« il a esté mis en advant par monsieur le chantre que longtemps y a que l'on devoit aller à Bonneville-la-Louvet, mais que à cause des troubles et gens d'armes qui estoient par le pays, le voyage avoit esté rompu et, maintenant que le chemin est libre, qu'il serait bon d'y aller : il a esté fait response que la feste et octaves du Saint-Sacrement passées, il fallait acomplir le voyage » (1er juin 1616) ; – visite de l'église de La Saussaye par M. de La Mare, chanoine d'Évreux (16 août 1616) ; – chanoine député à l'assemblée des États de Normandie à Rouen, le 25 octobre 1617 ; –« du mardi 19 octobre 1627, Monseigneur le Bévendissime évesque d'Évreux fist la visite en nostre église entre quatre et cinq heures de relevée ; le lendemain séjourna le jour entyer, où il célébra la messe, donna confirmation à un chacun, puis ayant fait confirmation, donna tonsure aux quatre enfants de chœur, après midi fist sa visite à Saint-Germain de Pasquier, Saint-Martin de La Corneille et Saint-Nicolas de Bosc-Ase-lin, le lendemain matin s'en alla à Ellebeuf » ; – Mr Vincent Le Febvre, chantre et chanoine, est député aux États de Normandie, à Rouen, le 20 novembre 1629 ; – Marguerin Pastelier, en sollicitant le renouvellement de son bail de la dîme du Bosc-Roger, promet « de ne demander aucune diminution de la perte qu'il avait faite l'année précédente à cause de la peste dont la plus grande partie des habitans de la paroisse du Bosc-Roger avaient esté affligez pendant l'automne, ce qui avoit esté cause que ledit Pastelier n'avoit peu percepvoir la dixme des fruits » (7 octobre 1637) ; –« le 21 octobre 1637, Me Claude Bordereuil, prêtre, curé de la paroisse de Saint-Gilles au faubourg d'Évreux et docteur en la Sorbonne de Paris, a pris possession de la prébende dont jouissoit cy-devant Me Toussaint Convers ; » – le chapitre achète deux poinçons de vin pour le prix de 100 livres tournois et décide « que la distribution en seroit faite à un chacun de la compagnie à sept sols le pot, » (12 décembre 1639) ; –« le 3e jour de février 1641, monsieur Le Maistre a esté député pour aller au Neufbourg affin de donner sa voix au nom dudit chapitre à quelqu'un du diocèse d'Évreux pour se trouver à Ponthoyse le 14e dudit rooys, et ce suivant la déclaration de Sa Majesté » ; – le chapitre accorde 24 livres à Nicolas Maretto, menuisier et peintre, « pour avoir faict des enchâtillements à tous les autels de l'église » (20 février 1641) ; – M. de Morestel, chanoine, docteur en théologie, fait don au chapitre de sa bibliothèque, comprenant « sept cents soixante et treize livres en divers volumes » (11 décembre 1647) ; – requête adressée par le chapitre « aux révérends pères prieurs et religieux du couvent royal de Saint-Louis d'Évreux, de l'ordre des Frères Prêcheurs », à l'effet d'obtenir son affiliation à la « confrairie du Rosaire de la Vierge, mère de Dieu, donné à saint Dominique, leur patron et patriarche » (16 août 1648).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye > Délibérations capitulaires

Troisième volume contenant les églises paroissiales (lettre B.).

G24 , XVIIIe siècle , Bailleul (chapelle de Notre-Dame, au château de) ; Bâlines ; Barc ; Barils (Les) ; Barquet ; Bastigny ; Baux-de-Breteuil ; Baux-Sainte-Croix ; Beaubray ; Beaulieu-près-Claville ; Beaumesnil ; Beaumontel ; Bémécourt ; Bérengeville-la-Campagne ; Bérengeville-la-Rivière ; Berniencourt ; Bernienville ; Bernières ; Bérou ; Berville-la-Campagne ; Blandey ; Bois-Anzeray ; Bois-Arnault ; Bois-Baril (Le) ; Bois-Hellain ; Bois-Hubert ; Bois-le-Roy ; Bois-Maillard ; Bois-Normand-la-Campagne ; Bois-Nouvel ; Bois-Penthou ; Boisset-les-Prévanches ; Boissy-sur-Damville ; Boncourt ; Bosc-Asselin ; Bosc-Mosel ; Bosc-Renoult ; Bosc-Robert ; Bosc-Roger-la-Glassonnière ; Bosc-Roger-sous-Barquet ; Bosc-Roger-sur-Eure ; Bosguérard ; Boshion (Le), hameau à Revilly ; Bottereaux (Les) ; Bouffey ; Bougy ; Boulay-Morin (Le) ; Bourth ; Boussey ; Bray ; Brécourt ; Bretagnolles ; Bréthel ; Breuilpont ; Brezé ; Brosville ; Buat ; Bueil ; Burey ; Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin ; Saint-Pierre-du-Boscguérard  

Table à la fin du registre. – Les paroisses comprises dans ce volume sont les suivantes : – doyenné de La Croix-Saint-Leufroy : Brosville, Bois-des-Faux (La Chapelle-du-Bois-des-Faux), Boncourt, Bernières, Boulay-Morin (le) ; – doyenné de Pacy : Berniencourt, Bérou, Boisset-les-Prévanches, Bosc-Roger (Bosc-Roger-sur-Eure), Brécourt, Bretagnolles ; – doyenné d'Ivry : Bastigny, Bailleul, Bois-le-Roy, Boussey, Breuil-pont, Bueil ; – doyenné de Nonancourt : Boissy (Boissy-sur-Damville), Breux ; – doyenné de Verneuil : Bâlines, Beaulieu ; – doyenné de Breteuil : Breteuil, Bourth, Bois-Arnault, Blandey, Baux-de-Breteuil (les), Beaubray, Bémécourt, Bois-Hellain ; – doyenné de Laigle : Barils (les), Buat, Bréthel ; – doyenné de Lyre : Bois-Anzeray, Bois-Baril (le), Bois-Maillard, Bois-Nouvel, Bois-Penthou, Bottereaux (les), Bois-Normand (Bois-Normand-près-Lyre) ; – doyenné de Conches : Barc, Barquet, Baux-Sainte-Croix (les), Berville (Berville-la-Campagne), Boshion (le), Bérengeville-la-Rivière, Bosc-Roger-près-Barquet, Bougy, Burey ; – doyenné d'Ouche : Bosc-Renoult, Brezey, Bosc-Robert (le), Bosc-Roger (Bosc-Roger-la-Glassonnière), Beaumesnil, Bosc-Morel, prieuré et cure, Bouffey ; – doyenné du Neubourg : Bosc-Asselin (Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin), Beaumont (Saint-Léonard-de), Beaumont (Saint-Nicolas-de), Beaumontel, Bray, Branville, Bernienville, Bois-Hubert (le), Bois-Normand (Bois-Normand-la-Campagne), Bosc-Guérard (Saint-Pierre-du-Boscguérard) ; – doyenné de Louviers : Bérengeville (Bérengeville-la-Campagne), Bacquepuis.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux
Fin des résultats