Toutes les ressources Tremblay (Le) 26 résultats (8ms)

Confrérie de Saint-Martin.

G1778 , 1730 , Tremblay (Le)  

Statuts de la confrérie, approuvés par M. Fossard, vicaire général de l'évêque d'Évreux, le 19 octobre 1730.

Contexte :
Confréries > Tremblay (Le)

Confrérie de Saint-Martin.

G1778 , 1730 , Tremblay (Le)  

Statuts de la confrérie, approuvés par M. Fossard, vicaire général de l'évêque d'Évreux, le 19 octobre 1730.

Contexte :
Confréries > Tremblay (Le)

Familles Desvaux (de Boisney) et Danjean (du Tremblay)

3 B 563 , 1737-1788 , Beaumont-le-Roger — Bailliage et vicomté ; Boisney ; Neubourg (Le) — Vicomté ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 3 B-Bailliage et vicomté de Beaumont-le-Roger, vicomte du Neubourg > Bailliage et vicomtés, causes criminelles > Procédures à Beaumont

Familles Desvaux (de Boisney) et Danjean (du Tremblay)

3 B 563 , 1737-1788 , Beaumont-le-Roger — Bailliage et vicomté ; Boisney ; Neubourg (Le) — Vicomté ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 3 B-Bailliage et vicomté de Beaumont-le-Roger, vicomte du Neubourg > Bailliage et vicomtés, causes criminelles > Procédures à Beaumont

Baux à ferme des terres de la fabrique, situées paroisse de Sainte-Colombe, trièges de la Rue-au-Coq, du Bosquet-Prévost, des Entes-Boulleville, de la Couette, des Fosses-Rault, de la Fosse-Véron, du Chemin-Blanc, du Grand-Chemin-de-la-Rivière, du Colombier, de la Butte-Verte, de la Rue-Galais, de la Butte ou Marnière-Viel, de Roussée, de la Marnière-Carré, du Vivier ou de la Mare-au-Pommier, des Houèttes, de la Gastine, du Champ-Dumont, du Mesnil-Froide ou Puits-de-Fer, de Mare-Vas, de la Croix-du-Rotoure-de-Renneville, du Haut-Bucquet, des Ifs, de la Fosse-à-George, de la Haye-Martin, du Champ-Rôti, de la Hayette, et paroisses du Tremblay et de Combon ; –états des terres affermées par la fabrique.

G1153 , XVIIe-1771 , Champ-Dumont (Le), triège à Sainte-Colombe de la Campagne ; Combon ; Couette (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Croix-du-Rotoure-de-Remeville (triège) ; Entes-Boulleville (Les), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne) ; Fosses-Rault (Les), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Mare-Vas (La), à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Marnière-Carré (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Puits-de-Fer (Le), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Rue-au-Coq (Le), triège à Sainte-Colombe-la-Champagne ; Rue-Galais (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Sainte-Colombe-la-Campagne

Baux à ferme des terres de la fabrique, situées paroisse de Sainte-Colombe, trièges de la Rue-au-Coq, du Bosquet-Prévost, des Entes-Boulleville, de la Couette, des Fosses-Rault, de la Fosse-Véron, du Chemin-Blanc, du Grand-Chemin-de-la-Rivière, du Colombier, de la Butte-Verte, de la Rue-Galais, de la Butte ou Marnière-Viel, de Roussée, de la Marnière-Carré, du Vivier ou de la Mare-au-Pommier, des Houèttes, de la Gastine, du Champ-Dumont, du Mesnil-Froide ou Puits-de-Fer, de Mare-Vas, de la Croix-du-Rotoure-de-Renneville, du Haut-Bucquet, des Ifs, de la Fosse-à-George, de la Haye-Martin, du Champ-Rôti, de la Hayette, et paroisses du Tremblay et de Combon ; –états des terres affermées par la fabrique.

G1153 , XVIIe-1771 , Champ-Dumont (Le), triège à Sainte-Colombe de la Campagne ; Combon ; Couette (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Croix-du-Rotoure-de-Remeville (triège) ; Entes-Boulleville (Les), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne) ; Fosses-Rault (Les), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Mare-Vas (La), à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Marnière-Carré (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Puits-de-Fer (Le), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Rue-au-Coq (Le), triège à Sainte-Colombe-la-Champagne ; Rue-Galais (La), triège à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Sainte-Colombe-la-Campagne

Aveux rendus par la fabrique à « Jacques Desmarest, évesque de Riez, abbé de l'abbaye de Londais et prieur titulaire du prieuré Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger » (1710), à Pierre-Jacques Le Carpentier, baron de Combon, seigneur patron du Tremblay, seigneur des fiefs d'Omonville-Blandey, du Bois-aux-Corneilles, etc. (1777, 1787), à Louis-Claude de Pernon, prieur du prieuré de la Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger (1777), pour des terres relevant, du prieuré de Beaumont-le-Roger et des seigneuries et fiefs de Combon, du Tremblay, d'Omonville-Blandey et du Bois-aux-Corneilles ; – testament de Geneviève Le Prou, veuve de Noël Mahiet, contenant donation à la fabrique d'une demi acre de terre située au hameau d'Omonville (1682) ; – bail à ferme de 17 pièces déterre appartenant à la fabrique, situées au Tremblay, à Combon et à Sainte-Colombe-la-Campagne. (L'une des pièces affermées est située au triège de la Fosse-au-Guerrier, paroisse du Tremblay, 1764.).

G1374 , 1682-1787 , Beaumont-le-Roger (ville de) ; Blandey ; Bois-aux-Corneilles (Le), triège ; Fosse-au-Guerrier (La), au Tremblay ; Londais (Abbaye de) ; Omonville-Blandey (fief) ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Tremblay (Le)

Aveux rendus par la fabrique à « Jacques Desmarest, évesque de Riez, abbé de l'abbaye de Londais et prieur titulaire du prieuré Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger » (1710), à Pierre-Jacques Le Carpentier, baron de Combon, seigneur patron du Tremblay, seigneur des fiefs d'Omonville-Blandey, du Bois-aux-Corneilles, etc. (1777, 1787), à Louis-Claude de Pernon, prieur du prieuré de la Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger (1777), pour des terres relevant, du prieuré de Beaumont-le-Roger et des seigneuries et fiefs de Combon, du Tremblay, d'Omonville-Blandey et du Bois-aux-Corneilles ; – testament de Geneviève Le Prou, veuve de Noël Mahiet, contenant donation à la fabrique d'une demi acre de terre située au hameau d'Omonville (1682) ; – bail à ferme de 17 pièces déterre appartenant à la fabrique, situées au Tremblay, à Combon et à Sainte-Colombe-la-Campagne. (L'une des pièces affermées est située au triège de la Fosse-au-Guerrier, paroisse du Tremblay, 1764.).

G1374 , 1682-1787 , Beaumont-le-Roger (ville de) ; Blandey ; Bois-aux-Corneilles (Le), triège ; Fosse-au-Guerrier (La), au Tremblay ; Londais (Abbaye de) ; Omonville-Blandey (fief) ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Tremblay (Le)

Quittance délivrée au prieur et aux religieux de Sainte-Barbe-en-Auge par le cellérier de l'abbaye de Lyre, d'une somme de 22 livres 10 sous pour neuf années d'arrérages d'une rente foncière de 50 sous « deue à l'office de bailly de ladite abbaye uny à la manse conventuelle d'icelle, qui a droit d'avoir et prendre chacun an ladite rente sur tout le revenu temporel dudit prieuré de Sainte-Barbe et par spécialle hypotecque sur les fruits et revenus de la terre et dixme d'Aumontville, paroisse du Tremblé » (1657) ; – lettres adressées au père André, procureur du collège royal des Jésuites de Caen, par le sieur Touttain, son receveur, et par Jean Le Febvre, curé du Tremblay, au sujet des difficultés à eux suscitées par le seigneur d'Osmonville et des procès engagés contre lui : « Mon révérend père, après un humble salut je vous diray que monseigneur d'Évreux avoit choisi le Tremblay pour une station du jubilé, et comme en ce temps la feste de la parroisse, qui est la translation des reliques de Sainte-Barbe, écheoit, sçavoir le mardi de la Pentecoste, je leur re commande de mettre à bas les dances. Mais tout au contraire M. d'Umonville (sic), après les vespres, donna permission de dancer. J'en ay crié et ay dict que M. d'Umonville n'est pas seigneur du Tremblay pour donner la première dance. Pour ce subject, le jour Saint-Jean-Baptiste nous eusme prise ensemble, soy disant estre seigneur du Tremblay quant au temporel et le R. P. Recteur quant au spirituel. Je luy ay dict que je ne le reconnoistray point pour seigneur, mais bien pour simple gentilhomme. Il m'a dict qu'il donnera la première dance, qui est un droit seigneurial, et qu'il fera courir l'éteu aux garsons du Tremblay malgré vous et qu'il est seigneur temporel... Il prétend aussi que je luy donne de l'encens, quand j'encense au Benedictus et au Magnificat, ce que je ne feray pas, que par vos ordres... Jean-Lefebvre, curé du Tremblay. » (1669.).

H982 , 1612-1740 , Aumonville, lieu-dit au Tremblay ; Caën (Collège de) ; Lyons-la-Forêt (Abbaye de) ; Paris (Paroisse de la Madeleine) ; Sainte-Barbe-en-Auge (Prieuré de) ; Tremblay (Le)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Sainte-Barbe-en-Auge

Neuville (sur-Authou).

H62 , 1726 , Beaulieu (femme de) près Evreux ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Caumont ; Coffinière (La), fief ; Lignère (fief de) ; Morsan ; Tremblay (Le)  

Plaids et gages-pleiges « du noble fief, terre et seigneurie de Neuville ». Tenanciers : Pierre-François Racine, écuyer, sieur du Tremblay ; Jean-Baptiste de Bellemare, écuyer ; Louis Tallebot, curé de Serquigny, et François Tallebot, curé de Corneville ; Jean-Charles Racine, sieur de Beaulieu ; Pierre Tallebot, archer ; Robert Gosseaume, curé de Berville-sur-Mer ; Jean-Marie-Louis de Sens, seigneur et marquis de Morsan ; Charles de Hanoy, sieur de la Coffinière ; François de Gouhier, écuyer, sieur de Lignère, etc.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye du Bec (Ordre de Saint-Benoît)

Gage-plège du noble fief, terre et seigneurie de Menille, situé en la paroisse de Sainte-Colombe, appartenant à Messire Pierre-Jacques Le Carpentier, chevalier, baron de Combon, seigneur et patron honoraire dudit lieu, des paroisses de Saint-Opportune-la-Campagne, Saint-Martin-du-Tremblay, Saint-Nicolas-du-Verbois-en-Caux, des nobles fiefs, terres et seigneuries d'Omonville-Blanday, Omonville-Lexplinquet, Omon-ville-La-Prévosté, des Barres, du Bois-aux-Corneilles, fief Brunet, Les Granges, Le Houvet et autres lieux, conseiller de Grand'Chambre au Parlement de Normandie. ».

H1658 , 1776 , Bois-aux-Corneilles (fief du) ; Brunet (le fief) ; Combon ; Granges (Les), fief sis à Combon ; Houvet (fief du) ; Menilles ; Omonville-Blandey (fief d') ; Omonville-la-Prévosté ; Omonville-l'Esplinguet (fief) ; Rouen (Parlement de) ; Sainte-Opportune-la-Campagne ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Saint-Nicolas-du-Verbois-en-Caux ; Tremblay (Le)  

Gage-plège du noble fief, terre et seigneurie de Menille, situé en la paroisse de Sainte-Colombe, appartenant à Messire Pierre-Jacques Le Carpentier, chevalier, baron de Combon, seigneur et patron honoraire dudit lieu, des paroisses de Saint-Opportune-la-Campagne, Saint-Martin-du-Tremblay, Saint-Nicolas-du-Verbois-en-Caux, des nobles fiefs, terres et seigneuries d'Omonville-Blanday, Omonville-Lexplinquet, Omon-ville-La-Prévosté, des Barres, du Bois-aux-Corneilles, fief Brunet, Les Granges, Le Houvet et autres lieux, conseiller de Grand'Chambre au Parlement de Normandie. ».

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville