Toutes les ressources Vernon (Ville) 29 résultats (27ms)

Comptes de la fabrique, procès-verbaux des visites archidiaconales et délibérations des trésoriers. En 1776, le conseil de fabrique alloue au trésorier en charge un écu retenu par lui pour frais de voyage à Vernon et à Tourny « avec cette remarque pourtant qu'on ne tiendra compte à qui que ce soit doresnavant d'aucune démarche faite pour la chapelle, parce que rien n'est ni plus naturel ni plus édifiant que de servir gratis notre mère commune, vu qu'elle nous sert elle même sans intérêt dans nos différents besoins. ».

G691 , 1708-1780 , Tourny ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Gasny > Succursale du Mesnil-Milon

Acquisition par la fabrique et par les habitants de la paroisse « d'une portion de terrain contenant environ 47 perches, située paroisse Sainte-Geneviève, derrière l'Épron, dans l'encoignure des jardins de ce canton, borné d'un côté l'Hôtel-Dieu de Vernon, d'un bout le chemin qui règne le long des terres de l'ancien château », pour servira usage de cimetière, un arrêt du Parlement de Rouen, du 15 mai 1776, ayant fait défense de continuer à inhumer les corps dans l'ancien cimetière (1776) ; –« plan du cimetière de la paroisse de Sainte-Geneviève de Vernon, en deux partyes ; celle lavée de couleur verte, où l'on enterre, contient 24 perches ; l'autre, en nature de jardin, 4 perches et demye, est située au midy de l'église » (ce plan indique l'emplacement de l'église et les abornements du cimetière).

G1458 , 1776 , Rouen (Parlement de) ; Vernon (Hôtel-Dieu) ; Vernon (Sainte-Geneviève, paroisse de) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Vernon > Sainte-Geneviève

Église cathédrale : construction, réparations, entretien, orgues, cloches, ornements.

G55 , 1555-1783 , Vernon (Ville)  

Copie collationnée d'un passage des « Chroniques de Normandie » rappelant la reconstruction de l'église cathédrale d'Évreux par Henri (Henri Ier), roi d'Angleterre ; » – copie du monitoire décrété contre les personnes « qui ci-devant ont mal prins et emporté plusieurs livres et autres choses servants à l'église d'Évreux et même depuis le commencement du mois de mai dernier (1628) quantité de matériaux et pierres dures qu'on avoit fait venir de Vernon dans le cimetière de ladite église pour servir à la perfection de la grosse tour d'icelle ; » – procès-verbaux de délivrance de bois pour les réparations de l'église cathédrale par le lieutenant de la maîtrise des eaux et forêts du comté d'Évreux ; – devis et marché des ouvrages de serrurerie, consistant en six grilles, qu'il convient de faire au pourtour de l'église cathédrale d'Évreux, dressé par Le Carpentier, architecte (1747) ; – devis des ouvrages qu'il « convient de faire pour la construction du maître-autel ; » – devis pour la construction d'un autel de marbre à la chapelle de la Vierge (construit avec des marbres provenant du château de Gaillon, 1764) ; – marchés passés en 1774 et en 1776 pour la fourniture et la pose des orgues de la cathédrale avec Jean-Baptiste-Nicolas Lefebvre, facteur d'orgues à Rouen, au prix de 18000 livres ; –« poids des cloches de la cathédrale en 1760 : la Gabrielle, 14000 livres ; le Gros-Pierre, 5500 livres ; la Marie, 4000 livres ; le Pardon, 18000 livres ; le Gros-Guillaume, 15000 livres ; » – copie d'une délibération du chapitre, du 23 août 1776, autorisant M. Prétavoine, chanoine et maître de fabrique, à vendre « une partie de vieille argenterie et une autre partie d'or et d'argent brûlé, provenant de vieux galons et étoffes, » existant dans le trésor de la cathédrale et à en employer le produit pour l'achat d'étoffes à faire des chapes et ornements (1776) ; – fourniture d'étoffes pour les ornements de l'église cathédrale (1762-1772).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

« Inventaire des lettres, titres et écritures concernant le revenu appartenant à la fabrique de l'église collégiale et paroissiale de Notre-Dame d'Andely et autres pièces trouvées dans le trésor de ladite fabrique par messire Jean-Baptiste de Montagu, escuyer, maistre Jacques de Pitres, chirurgien, et Te sieur Louis Millon, marchand, demeurant à Andely, trésoriers sorti) tants, mis ès-mains de maître Louis Martin Mengin, conseiller du Roy, receveur des tailles, maître Philippes de Vaudichon, greffier en chef des Eaux et Forêts d'Andely et Vernon, et du sieur Laurens Grimoult, marchand, trésoriers en charge. ».

G330 , 1736 , Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Notre-Dame d'Andely

Procès-verbaux d'arpentage des terres dépendant de la cure de Heubécourt ; – pièces de procédure produites au procès pendant entre Claude-Nicolas Marcadé, prieur-curé de Heubécourt, et Claude Toutain, son fermier ; –« mémoire des rentes seigneuriales deues à M. le curé de Heubécourt, chanoine régulier de Sausseuse, sur plusieurs maisons sises en la ville de Vernon et faubourg de Gamilly ».

G770 , 1363-1770 , Gamilly ; Heubécourt ; Saulseuze (Prieuré de Notre-Dame de) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Heubécourt

Jugement du vicomte de Pont-de-l'Arche rendu au cours de l'instruction commencée à la suite d'une plainte de Pierre Gohan, curé de Pont-de-l'Arche, contre Gabriel du Curé, auteur de violences commises contre sa personne (la sentence reproduit les conclusions du procureur du Roi disant « que au préjudice de la procédure commencée ledit sieur curé estoit assigné par devant le sieur official d'Évreux pour respondre sur la question de ladite plainte, ce qui seroit entièrement préjudiciable à l'authorité et jurisdiction du siège », et requérant « deffenses estre faictes audict sieur curé et tous autres de recognoistre autre juge que le vicomte sur le faict de ladite plainte à peyne de 50 livres d'amende », 1655) ; – délibération des paroissiens de Criquebeuf, relative au choix d'un vicaire (la délibération fixe le traitement du vicaire et recommande au choix du curé Robert Maillard, prêtre originaire de la paroisse et régent au collège de Vernon ; sur les quatorze habitants présents, six ne savaient pas signer 1676) ; – dispenses de parenté accordées par l'autorité ecclésiastique à Jean et à Barbe Lefèvre (1661), à Louis Picouet, à Barbe Lefèvre (1683), à Jean Ricourt et à Marie Lefèvre (1692).

G534 , 1655-1692 , Pont-de-l'Arche (Ville) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Criquebeuf-la-Campagne

Pouillé du diocèse d'Évreux, commençant par ces mots : « Episcopatus Ebroicencis sub diverso respectu considérait sedula et vera reprœsentatio. » Rédigé en latin postérieurement à 1669 (V. f. 20), ce pouillé renferme une préface contenant des renseignements statistiques sur le diocèse et sur l'évêché (f. 2) : revenu de l'évêché évalué 25, 000 livres tournois, 9 abbayes d'hommes, 4 abbayes de femmes, 7 prieurés conventuels de religieuses, 5 chapitres, 33 prieurés commendataires dont 4 conventuels, 13 prieurés d'hôtels-Dieu, 15 prieurés de léproseries, 113 chapelles et prieurés simples, 11 doyennés, 3 archidiaconés et 546 églises paroissiales. Le pouillé proprement dit est divisé en quatre parties : 1° nomenclature des bénéfices auxquels appartient le droit de représentation aux synodes (f. 3) ; 2° nomenclature des paroisses et des bénéfices par archidiaconés, avec l'indication des redevances dues à l'évêque et aux archidiacres (f. 25) ; 3° nomenclature des patrons ecclésiastiques et indication des bénéfices qui peuvent être résignés en cour de Rome sans le consentement des patrons (f. 52) ; 4° nomenclature générale des paroisses, dans l'ordre alphabétique, par doyennés (Laigle, Lyre, Verneuil, Ouche, Neubourg, Louviers, La Croix-Saint-Leufroy, Conches, Ivry, Vernon, Pacy,) (f. 84).

G17 , XVIIe siècle , Commune d'Ivry ; Croix-Saint-Leufroy (commune de) ; Evreux (Pouillé du diocèse) ; Evreux (ville d') ; Laigle (ville de) ; Louviers ; Lyre (commune de) ; Neubourg (Le), Ville ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Évêché d'Évreux

Copie d'un monitoire décrété par l'évêque d'Évreux contre les auteurs d'une agression dont avait été victime Nicolas Le Maistre, verdier et maître des eaux et forêts du bailliage de Bréval, demeurant à Villiers-en-Désœuvre, « le long du grand chemin tendant de Dreux à Vernon, au-dessus du village de Chanu, lieu dit les Monts-de-Chanu » (1687) ; – titres concernant des rentes dues à la fabrique et assignées sur des vignes situées à Bueil ; – reconnaissance par Catherine Siou, veuve de Jean Miron, et ses enfants, d'une rente annuelle de 20 sous au profit de la fabrique, à cause d'une maison qu'elle avait acquise « dans la rue qui conduit à la ruelle de la Lombardie » (1744).

G461 , 1609-1749 , Bueil ; Chanu ; Dreux ; Lombardie (Ruelle de La, à Bueil) ; Monts-de-Chanu (Les), lieu-dit à Chanu ; Vernon (Ville) ; Villiers-en-Désoeuvre  
Contexte :
Églises paroissiales > Bueil

« Pouillé général du diocèse d'Évreux. A Évreux, 1763. » Ce pouillé ce compose de deux parties distinctes reliées en un seul volume. La première comprend la nomenclature par ordre alphabétique des églises paroissiales ; la seconde, celle des bénéfices « qui ne sont point à charge d'âmes, » abbayes, prébendes, chapelles, distribués suivant les archidiaconés et les doyennés. Pour chaque paroisse on a indiqué le nom du saint patron, le doyenné dans le ressort duquel la paroisse était située et le nom du personnage auquel appartenait la présentation. Une main différente a ajouté la mention du nombre des feux, de la valeur du revenu de chaque bénéfice et des indications sur les redevances dues à l'archidiacre par les curés et les fabriques. Quelques notes étrangères au pouillé ont été transcrites sur les feuillets restés blancs, notamment le « testament de M. Duval de Gravigny, chanoine d'Évreux et archidiacre d'Ouche, en faveur des enfants de son archidiaconé » (15 avril 1751, f. 2.) Le pouillé proprement dit renferme les divisions suivantes : dans la première partie (paroisses) : évêché d'Évreux, cures de la ville (f. 10), cures de la campagne (f. 11) ; – dans la seconde partie (bénéfices simples) : archidiaconé d'Évreux (f. 76), doyenné de La Croix-Saint-Leufroy (f. 85. V°), de Vernon (f. 88), de Pacy (f. 91, v°), d'Ivry (f. 93), archidiaconé d'Ouche (f. 95), doyenné d'Ouche (f. 95), de Conches (f. 96), de Laigle (f. 98), de Lyre (f. 99), de Verneuil (f. 100), de Breteuil (f. 101), de Nonancourt (f. 102), archidiaconé du Neubourg, doyenné du Neubourg (f. 103, v°), de Louviers (f. 107, v°) ; –« nombre des bénéfices auxquels chaque ecclésiastique a droit de présenter dans le diocèse » (f. 109, v°) ; –« nombre des bénéfices qui sont à la présentation de plusieurs chapitres » (f. 112) ; –« nombre des bénéfices qui sont à la présentation des prieurs » (f. 112, v°) ; –« nombre des moines qui présentent à quelques cures ou autres bénéfices du diocèse » (f. 113).

G18 , 1763 , Commune d'Ivry ; Croix-Saint-Leufroy (commune de) ; Evreux (Pouillé du diocèse) ; Evreux (ville d') ; Laigle (ville de) ; Louviers ; Lyre (commune de) ; Neubourg (Le), Ville ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Évêché d'Évreux

« Pouillier de l'évesché d'Évreux contenant tous les bénéfices divisés par doyennés, le revenu, la généralité et la distance du notariat apostolique pour chaque bénéfice. A Évreux, 1766. » Une lacune d'un feuillet existe entre les folios 33 et 34 ; table au 38e feuillet. – La nomenclature des bénéfices, distribuée par doyennés, conformément au tableau suivant, est répartie dans chaque doyenné sous les titres « abbayes et communautés, prieurés, chapelles, cures » : doyenné de Laigle (p. 11-16), de Breteuil (59-62), de Conches (69-74), d'Évreux (1-10), d'Ivry (23-26), de La Croix-Saint-Leufroy (17-22), de Lyre (27-30), de Louviers. (31-34), du Neubourg (35-40), de Nonancourt (63-66), d'Ouche (41-44), de Pacy (45-48), de Verneuil (49-54), de Vernon (55-58).

G19 , 1766 , Commune d'Ivry ; Croix-Saint-Leufroy (commune de) ; Evreux (Pouillé du diocèse) ; Evreux (ville d') ; Laigle (ville de) ; Louviers ; Lyre (commune de) ; Neubourg (Le), Ville ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Évêché d'Évreux

Journal des visites archidiaconales du diocèse d'Évreux, contenant des notes sur la plupart des paroisses des doyennés d'Ivry, de Pacy, d'Évreux, et sur quelques-unes des doyennés de Verneuil et de Vernon. –« Osmoy : le curé passe pour un peu beuveur, mal avec son seigneur qui n'a pas fait ses Pâques depuis plusieurs années... ; – Foucrainville : Le sieur curé fait un peu con-noitre trop des paroissiens en prêchant, à ce qu'on dit... ; – Serez : Le sieur curé a une servante jeune ; quoiqu'il ne boive pas beaucoup, il aime assez à faire boire les autres... ; – Garencières : Le sieur curé s'attache trop à des œuvres méchaniques comme de conduire les chevaux de labour avec ses cousins ; il paroit assez bon homme... ; – Fains : Le sieur curé est chasseur, a un fusil chez lui, porte les cheveux longs... ; – Caillouet : Le sieur curé bon homme ; les enfants pas assez bien instruits... ».

G1794 , 1705-1706 , Caillouet ; Commune d'Ivry ; Fains ; Foucrainville ; Garencières ; Osmoy ; Pacy-sur-Eure ; Serez ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Évêché d'Évreux

Donations de terres et de vignes à la fabrique par Clément Le Tellyer, Gabriel Le Prévost, archer des gardes du corps du Roi (1613), Martin Maussavoir, aussi archer (1616), Charles Trabouillat, laboureur, Jacques Legendre, Marión Le Forestier, Georges du Costé, bourgeois de Rouen, « capitaine de la compaignie de la cinquantaine dudit Rouen » (1652), Oriane Amiot, Jean Le Prévost, argentier des écuries de Mademoiselle de Montpensier, demeurant à Vernon (1674), Pierre Duval, Simon Le Fortier (1704) et Catherine Prévost (la donation de Georges du Costé stipule que le donateur sera autorisé « à faire lever une lame de pierre ou bronze dans ladicte église, proche la sépulture des ayeuls et prédécesseurs dudit sieur fondateur, où seront inscripts et gravez les moyens de ladicte présente fondation, mesme de faire mettre une tombe sur la fosse dudict sieur fondateur ») ; – pièces de procédure et transaction passée entre la fabrique et Jean Maussavoir relativement à l'exécution de la fondation de Simon Le Fortier (1748-1749).

G1252 , 1612-1758 , Rouen (ville) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Pierre-d'Autils

Testament de Jean Trognon, chirurgien à Valcorbon, léguant à la fabrique une rente de 4 livres tournois (1684). Reconnaissance par Louis Trognon, héritier de Jean, des rentes par lui dues à la fabrique en conséquence de la fondation ci-dessus et des donations faites par Catherine de Silly, veuve de Claude Trognon, en 1633, et par Michel Trognon, sieur de Saint-Michel, en 1661 ; – donation à la fabrique, à charge de services religieux, par Françoise Royer, veuve de Louis Canu, d'une somme de 120 livres « qu'il convient fournir et payer par ladite paroisse pour avoir les livres nécessaires ordonnez estre levées par arrest de Sa Majesté adressé à ladite paroisse, suivant lequel, après que le sieur curé, trésorier et habitans ont examiné entre eux le fonds et revenu de ladite église, ils ont trouvé qu'il n'y a aucuns deniers au coffre de la dite églize, attendu que le revenu d'icelle églize est très médiocre » (1729) ; – remise à la fabrique par Pierre Gilles, curé de Bionval, exécuteur testamentaire d'Antoine Boulanger, ancien curé de Valcorbon, au nom de ce dernier, de quatre pièces de terre situées à Guiseniers, acquises au prix de 200 livres de Nicolas Suzey, vigneron, demeurant à Gasny, détenu prisonnier ès prisons royalles de Vernon, requeste de Jean Lamy, vigneron audit lieu, pour cas civil, ledit Suzey fait venir entre les deux guichets par le concierge, déclarant qu'il ne fait ladite vente que pour le tirer desdites prisons et pour satisfaire et payer ledit Lamy des frais faits jusqu'à ce jour » (1731).

G1396 , 1684-1738 , Bionval ; Gasny ; Guiseniers ; Val-Corbon (Le) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Valcorbon

Aveux rendus par la fabrique à Louis de Grimouville, chevalier, marquis de La Maillerays (1676), à Marie-Césarine de Montenay, veuve de Paul-Tenneguy de La Luzerne (1679), à Philippe-Antoine-Victor de La Rivière, chevalier (1748), à Pierre de Maries, chevalier, mari de noble dame Marie-Agnès Daniel (1772) et à Jacques-Réné-Louis Le Doulcet de Pontécoulant, lieutenant des gardes du corps du Roy (1780), pour des terres relevant de la seigneurie de Fours et de la baronnie de Baudemont ; – titres de propriété et baux à ferme des terres de la fabrique ; – consultation de M. Contant, avocat à Vernon, au sujet d'une rente en blé due à la fabrique par le curé de Fours et que ce dernier refusait de payer en nature à cause de la disette du blé en 1740.

G669 , 1513-1781 , Fours ; Mailleraye (La) ; Vernon (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Fours