Toutes les ressources Boullent, Simon 3 résultats (18ms)

Obligation d'une rente annuelle de 30 sous passée au profit de la fabrique par François Baron, sieur du Val-Lalouye, demeurant en la paroisse de Triqueville, à la condition d'être maintenu « en la possession et jouissance d'un banc fermé dans l'église dudit lieu de Triqueville, dans la nef dudit lieu, le plus proche de la chapelle Saint-Nicolas appartenant au sieur Letellier, pour en jouir paisiblement, luy et ses successeurs, sans l'en pouvoir troubler ny inquietter en aulcune façon ny manière que ce puisse estre, le tout ainsy qu'en ont faict par cy devant les sieurs de Boullent, possédant la terre du Val-Lalouye, dont jouit à présent ledit sieur Baron, avec droit d'inhumation dans ladite églize audit lieu et place de banc, en payant les droictz accoutumez suivant les ordonnances » (1663) ; – contrats de reconnaissance et de revalidation de rentes au profit de la fabrique.

G1379 , 1551-1725 , Val-Lalouye (Le), à Triqueville  
Contexte :
Églises paroissiales > Triqueville

Construction des bâtiments de l'Évêché.

G16 , 1499 , Garrel ; Quincarnon ; Quincarnon  

Procès-verbal d'enquête de commodo et incommodo sur le projet de construction de « certains édiffices que entendoit et voulloit faire édiffier l'évêque d'Évreux, en son lieu et manoir épiscopal, sur, près et joignant à la muraille de ladite ville et cité d'Évreux. » A cette enquête, présidée par Jean Fillon, lieutenant général du bailli d'Évreux, Jacques de Chambray, furent appelés Jean Louvel, sieur de Garrel, lieutenant d'Évreux, maître Mathieu Ajulbert, conseiller avocat, Simon Boullent, procureur Chardinet Chartain, maître Nicole La Ménitré, conseillers de la ville, Thomassin de Quincarnon et Simon Mareschal, procureurs de la ville, Henri Vidyé, maître des œuvres et réparations du bailliage « avec plusieurs autres notables, bourgeois, manans et habitans et plusieurs maçons et manouvriers. ».

Contexte :
Évêché d'Évreux

Titres généraux de propriété : rentes.

G76 , XIIIe-1752 , As Guichas (fief) ; Aviron ; Berville-en-Roumois ; Binou (hameau au Mesnil-Fouguet) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Garembouville  

Bail à fief passé par Robert Le Hure de Cantepie, à Guillaume de Witenval, de la vavassorerie appelée le fief « As Guichas, » à charge pour le feudataire de payer annuellement audit Robert et à ses héritiers, au terme de Pâques, une paire de gants blancs ou trois angevins (XIIIe s. ) ; – vente par Roger de Berville à Pierre de Berville, chanoine d'Évreux, d'une rente annuelle de 14 sous que lui devait annuellement Benaud du Homme (1273) ; –échange entre le chapitre et maître Simon Boullent, seigneur de Garembouville, conseiller à l'échiquier de Rouen, d'une rente annuelle de 30 sous à prendre sur les héritiers de Guillaume Benoît, contre une autre de 20 sous que possédait le chapitre sur la vavassorerie de Binou, dans la paroisse d'Aviron, au hameau de Garembouville (1507) ; – vente au chapitre et à la fabrique de l'église cathédrale d'Évreux, par Me Henri Dioré de La Barge, demeurant à Évreux, paroisse de Saint-Gilles, d'une rente annuelle de 116 livres 13 sous 4 deniers, pour le prix de 3,500 livres (1720).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux
Fin des résultats