Toutes les ressources Brochard de Longchamp, Elisabeth 4 résultats (9ms)

Contrats de donation de rentes et de sommes d'argent, à charge de services religieux, passés au profit des Ursulines de Gisors par Adrienne d'Abancourt (1656), Charlotte Cercelet (1693), Charles Mahaine (1710), Catherine Pentin (1717), Elisabeth Brochard de Longchamp (1720), François Dorival, prêtre, demeurant à Gisors (1723), Louis Bonté, prêtre, confesseur directeur des Ursulines (1726), Catherine Le Cauchois (1729), Marie Vaudran (1738), Marie-Julie de Tilly, veuve de Denis Duval du Parquet, conseiller et procureur du Roi en l'Élection de Gisors (1746), Marie Dumont (1747), Jeanne-Madeleine Hervé (1760) ; — état des fondations desservies dans l'église des Ursulines de Gisors après leur réduction en 1723.

H1574 , 1656-1767 , Gisors ; Gisors, Les Ursulines  

Contrats de donation de rentes et de sommes d'argent, à charge de services religieux, passés au profit des Ursulines de Gisors par Adrienne d'Abancourt (1656), Charlotte Cercelet (1693), Charles Mahaine (1710), Catherine Pentin (1717), Elisabeth Brochard de Longchamp (1720), François Dorival, prêtre, demeurant à Gisors (1723), Louis Bonté, prêtre, confesseur directeur des Ursulines (1726), Catherine Le Cauchois (1729), Marie Vaudran (1738), Marie-Julie de Tilly, veuve de Denis Duval du Parquet, conseiller et procureur du Roi en l'Élection de Gisors (1746), Marie Dumont (1747), Jeanne-Madeleine Hervé (1760) ; — état des fondations desservies dans l'église des Ursulines de Gisors après leur réduction en 1723.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Contrats de donation de rentes et de sommes d'argent, à charge de services religieux, passés au profit des Ursulines de Gisors par Adrienne d'Abancourt (1656), Charlotte Cercelet (1693), Charles Mahaine (1710), Catherine Pentin (1717), Elisabeth Brochard de Longchamp (1720), François Dorival, prêtre, demeurant à Gisors (1723), Louis Bonté, prêtre, confesseur directeur des Ursulines (1726), Catherine Le Cauchois (1729), Marie Vaudran (1738), Marie-Julie de Tilly, veuve de Denis Duval du Parquet, conseiller et procureur du Roi en l'Élection de Gisors (1746), Marie Dumont (1747), Jeanne-Madeleine Hervé (1760) ; — état des fondations desservies dans l'église des Ursulines de Gisors après leur réduction en 1723.

H1574 , 1656-1767 , Gisors ; Gisors, Les Ursulines  

Contrats de donation de rentes et de sommes d'argent, à charge de services religieux, passés au profit des Ursulines de Gisors par Adrienne d'Abancourt (1656), Charlotte Cercelet (1693), Charles Mahaine (1710), Catherine Pentin (1717), Elisabeth Brochard de Longchamp (1720), François Dorival, prêtre, demeurant à Gisors (1723), Louis Bonté, prêtre, confesseur directeur des Ursulines (1726), Catherine Le Cauchois (1729), Marie Vaudran (1738), Marie-Julie de Tilly, veuve de Denis Duval du Parquet, conseiller et procureur du Roi en l'Élection de Gisors (1746), Marie Dumont (1747), Jeanne-Madeleine Hervé (1760) ; — état des fondations desservies dans l'église des Ursulines de Gisors après leur réduction en 1723.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

H1577 , 1624-1771 , Gisors, Les Ursulines ; Porcheux (fief de)  

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

H1577 , 1624-1771 , Gisors, Les Ursulines ; Porcheux (fief de)  

Dispense accordée par le Théologal de Rouen à Françoise et à Marguerite d'Orléans pour leur permettre d'embrasser la profession religieuse dans le couvent des Ursulines de Gisors (1624) ; — procès-verbal de bénédiction du cimetière des Ursulines de Gisors par Nicolas Le Roux, curé de Vesly, assisté de Philbert Robillart, prieur de Gisors, directeur des Ursulines, de Thomas Huet, curé de Porcheux, leur confesseur, de Charles Barbé, prêtre, leur sacristain, et de Nicolas Dehors, prêtre, chapelain de l'église Saint-Gervais et Saint-Prothais de Gisors (1640) ; — cahiers d'enregistrement des vêtures, noviciats, professions et sépultures des religieuses Ursulines et de leurs pensionnaires. Sépultures : Elisabeth Brochard, femme de Jean Poignant, dit de Longchamp, l'un des trente-cinq marchands de vin du Roi (1737), Françoise Amaury, fille de Louis-François Amaury, trésorier de France en la généralité de Caen, Marguerite Le Tellier, fille de Joseph Le Tellier, maître des requêtes ordinaires de la Reine (1738), Colombe Gromaire de la Bapomerie (1741), pensionnaires, etc..

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Gisors
Fin des résultats