Toutes les ressources Du Bois-Gencelin, Richard 3 résultats (3ms)

Cierrey.

H744 , 1310 , Cierrey ; Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Evreux (Prieuré de Saint-Nicolas de la Maladrerie) ; Groucet (le Moulin de), à Cierrey  

Copie informe (XVIIe siècle) d'un bail à fieffé passé par Robert de Cierrey, chevalier, seigneur de Cierrey, à Nicolas Le Monier et à Lejart, sa femme, du moulin de Groucet, autrement appelé le moulin de Cierrey, et de ses dépendances, à la charge par le preneur de payer annuellement 60 sous tournois audit Robert de Cierrey et à ses successeurs, 8 livres tournois à Richard du Boisgencelin, écuyer, et à ses successeurs, 50 sous tournois au prieur et aux frères de Saint-Nicolas d'Évreux et 50 sous tournois à l'abbaye de Saint-Taurin pour la dîme dudit moulin : «... Ledit chevallier ou ses hoirs sont ou seront tenus à faire curer le biez dudit moullin à lour gens et lour hommes, et les dits prenours ou lour hers seront tenus à trouver à chacune personne qui aidera à curer ledit biez.... De pain pour jour tant seulement, et y doit ledit chevallier ou ses hers faire amener les meules qui y faudra, toutes fois que mestier sera, à ses hommes et à ses despens, et tout le gros mérien qu'il faudra ; et doit ledit chevallier garantir audit moullin un asne ou une asnesse pour aller par la ville quere les fetiz et le bled aux boullengers pour moudre audit moullin... ».

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Boisgencelin.

H743 , 1208-1785 , Bois-Gencelin (Le) sis paroisse Saint-Sébastien ; Evreux (Abbayes) : Clos en bois, sis au Bois-Gencelin, dits : L'aumônerie de Saint-Taurin ; Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Rouen (ville)  

Donation à l'abbaye par Asiria des terres sises au Boisgencelin provenant de sa dot, d'une masure et d'un bois au même lieu ; confirmation de la donation ci-dessus par Robert du Boisgencelin (Évreux, 1208. En présence de Luc, évêque d'Évreux) ; — résignation par Roger du Boisgencelin entre les mains de Luc, évêque d'Évreux, et en présence du chapitre cathédral, de tous ses droits sur l'église du Boisgencelin, et donation par le même aux religieux de Saint-Taurin d'une terre contiguë au bois de Robert du Boisgencelin (1209) ; — confirmation par Richard du Boisgencelin, chevalier, des donations faites à l'abbaye par Gencelin, avec le consentement de Roger de Beaumont, son seigneur, et des autres donations faites par ses prédécesseurs ; Richard du Boisgencelin concède en outre aux religieux un droit de pâturage sur ses terres et dans ses bois pour leurs troupeaux et pour ceux de leurs fermiers (1244) ; — confimation par Grégoire, chevalier, seigneur du Boisgencelin, du clos et du bois que les religieux de Saint-Taurin possédaient au Boisgencelin et qu'on appelait l'Aumônerie de Saint-Taurin (1282) ; — procès-verbal dressé, par Etienne de Magny, sergent du Roi « ès exemptions d'Évreux », en exécution d'un mandement de l'Échiquier de Rouen, pour constater le refus des religieux de Saint-Taurin de recevoir dans leur abbaye et à leurs dépens un valet, un cheval et deux lévriers appartenant à Robert du Boisgencelin, écuyer, en dépit des prétentions élevées par ce dernier (1397). Mémoires dressés par les religieux de Saint-Taurin, pour combattre les prétentions ci-dessus : «.... Se aucunement messire Richard (père dudit Robert du Boisgencelin) ou aucuns de ses variés, chevaulx ou lévriers furent aucune foiz en la dicte abbaye aux despens d'icelle, se fu par courtoisie meue de bonne vollenté et amour que avoient lesdiz religieux au dict feu père dudit escuier, et lui à eux, et y avoit plusieurs raisons qui ad ce mouvoient chacune des parties : la première, que ledit feu père du dit escuier estoit un très simple et doulx chevalier et avoit moult le déduit et se alloit aucune foiz esbastre lui et aucuns des religieux de la dicte abbaye licitement et après retournoient en la dicte abbaye et lui faisoit on bonne chière et à ses gens ; la seconde, que il estoit veneur du Roy et Royne de Navarre qui demouroient à Saint-Germain près [Évreux], à un quart de lieue de la dicte abbaye et n'y avoit pas moult grans prouffis et sy estoit de soy homme de asses fieble puissance de chevance et sy estoit sa femme assès dure en parole et en aceul envers lui, pour quoy il venoit souvent, lui et ses chevaulx, variés et lévriers, en la dicte abbaye, pour ce que il y estoit moult amé et bel appelle et lui faisoit on vollentiers bonne chière, mais ce estoit de vollenté et par amour et courtoisie, comme dit est, et aussi faisoit il ausditz religieux le plus de doulceur, amour et courtoisie qu'il povoit.... » (1408) ; — pièces de procédures, mémoires et notes pour les religieux de Saint-Taurin au sujet de leurs biens, droits et revenus dans la paroisse du Boisgencelin (XVIe-XVIIIe siècles).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Saint-Taurin (Ordre de Saint-Benoît)

Boisgencelin.

H672 , XIIe-1275 , Bois-Gencelin (Le) sis paroisse Saint-Sébastien ; Evreux (Abbayes) : Saint-Taurin ; Musse (La), fief ; Noë (Abbaye de la) ; Saint-Aquilin-de-Pacy ; Vaupéan (triège du) à Boisgencelin  

Donation à l'abbaye par Benoît Cocus, de Saint-Taurin, de 4 acres de terre et de bois situées dans le fief des religieux de la Noë, entre la Musse, les bois et les terres de Bérengeville (s. d. vers 1200). Témoins : Luc, doyen d'Évreux ; Raoul, archidiacre d'Évreux ; Guillaume de Pacy, Henri d'Acquigny et Oger, chanoines d'Évreux ; Gautier du Port ; Robert de la Porte ; Garin de Maubuisson, chevalier ; Roger du Boisgencelin, fils de Richard Péan) ; —donations, confirmations et ventes à l'abbaye de terres et de bois situés au Vaupéan et dans la paroisse de Boisgencelin, par Avicie, veuve de Mathieu d'Orvaux (s. d. ), Roger Péan du Boisgencelin (1196-1208), RogerdesPortes (1197), Robert, fils de Richard du Boisgencelin (1202-1208), Agnès, fille de Guillaume de Villalet (1204), Hugues de Risemberge, Richard de Cleis (1208), Richard, fils de Robert du Boisgencelin, chevalier (1227), Isabelle, veuve de Raoul Chanu, de la Musse, chevalier (1233), Robert Chanu, fils de Richard Chanu, chevalier (1234), Roger de Saint-Jean (1234), Isabelle, veuve de Roger d'Andé, chevalier (1238), Guillaume du Boisgencelin (1244), Pierre de Boussey, écuyer, et Isabelle, sa femme, de la paroisse de Saint-Aquilin près Pacy (1275).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Noë (Ordre de Cîteaux)
Fin des résultats