Toutes les ressources Duvivier, Pierre 1 résultat (4ms)

Biens et revenus du chapitre : baronnie d'Angerville-la-Campagne.

G78 , 1484-XVIIIe siècle , Ervolus (Les) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Madeleine, La) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Rosny  

Aveux rendus aux huit chanoines de l'ancienne fondation du chapitre cathédral d'Évreux pour des maisons et des terres situées dans les paroisses d'Angerville, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Denis, de Saint-Gilles et de Saint-Aquilin d'Évreux, relevant de la baronnie d'Angerville et du fief des Ervolus et de la Madeleine, membres de cette baronnie ; –« état des vassaux de la baronnie qui n'ont point fourni d'aveux » (XVIIIe s. ) ; – pièces du procès pendant au bailliage d'Évreux entre le chapitre, d'une part, et Eustache Labiche, sergent royal au bailliage, d'autre part, au sujet d'un aveu de la terre des Maisonnettes, rendu par ce dernier et contesté par le chapitre, parce que le tenancier avait omis d'indiquer que cette terre relevait du fief des Ervolus, membre de la baronnie d'Angerville (1607-1609) ; – titres constatant les droits du chapitre dans la forêt d'Évreux « à cause de la baronnie d'Angerville ; » – copie collationnée des lettres de Nicolas de La Vigne, écuyer, panetier du Roi, seigneur de Rosny, maître et enquêteur des eaux et forêts en Normandie, reconnaissant le bien fondé des droits de pâturage, de panage, de ramage, de chasse, etc., prétendus par le chapitre dans la forêt d'Évreux (1484) ; – copie informe d'une requête adressée au Roi par le chapitre pour obtenir la confirmation de ses droits dans la forêt d'Évreux ; cette requête expose que « du temps du roi Henri, duc de Normandie, l'église d'Évreux fut détruite, comme aussi du temps du règne de Philippe-Auguste, roi de France, ladite ville fut totalement brûlée avec toutes ses églises, et depuis encore elle a été brûlée et détruite parce qu'un nommé Meudon, qui la tenait pour le roi de France, ne la voulut rendre au roi de Navarre ; » –« inventaire des chartes, titres et enseignements concernant les droitures, usages et coutumes que les huit chanoines de l'ancienne fondation en l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, à cause de leur baronnie d'Angerville, leurs fermiers et les autres habitants du village et paroisse dudit lieu d'Angerville, ont dans la forêt d'Évreux. ».

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux
Fin des résultats