Toutes les ressources François Ier (roi) 10 résultats (15ms)

Pièces de procédures, ajournements, appointements et sentences interlocutoires rendues ou produites devant les juridictions d'Andely, de Bacqueville et de Gisors dans les causes pendantes entre divers particuliers et les religieux de Mortemer poursuivant le recouvrement d'arrérages de rentes dues à l'abbaye, etc. (XVe-XVIe siècles).

H661 , 1427-1694 , Andelys (Les) ; Bacqueville ; Gisors ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors  

Pièces de procédures, ajournements, appointements et sentences interlocutoires rendues ou produites devant les juridictions d'Andely, de Bacqueville et de Gisors dans les causes pendantes entre divers particuliers et les religieux de Mortemer poursuivant le recouvrement d'arrérages de rentes dues à l'abbaye, etc. (XVe-XVIe siècles).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Copie collationnée des lettres de François 1er faisant don à ses « chers et bien aymés les religieux du Tiers-Ordre de Sainct-Françoys du couvent d'Andely-sur-Sayne » d'une rente de quatre livres parisis qu'ils devaient chaque année au Roi « à cause d'une pièce de terre à eulx donnée par Jehan de la Vente et à eulx amortye par feu de très noble mémoire Jehan, aisné filz du Roy de France, duc de Normendye et de Guyenne », à la charge par lesdits religieux de dire une messe basse chaque semaine à l'intention du Roi et de ses successeurs (Évreux, septembre 1517) ; – certificat délivré par les autorités et les habitants du Petit-Andely, constatant « que après le décedz de frère Mathieu Vallet, de son vivant religieuz du Tiers-Ordre Sainct-Françoys, demourant en la maison et monastère dudit lieu du Petit-Andely, sont venuz habiter et loger audit monastère des religieux dudit ordre, françoys sans aulcun contredit, et y sont de présent résidentz au gré et contentement des habitantz de la ville, au nombre de sept et non en plus avant, et un petit garson agé de seize ou dix huict ans, lesquelz vivent modestement en ladite religion et monastère comme gens de bien et vraiz religieux, sans reprimande aulcune, célébrant journellement le service divin tant au matin que au soir et nuictamment à l'heure accoustumée à leur dite relligion ; lesquelz religieux font leur queste une fois la semaine audit lieu du Petit-Andely et non en plus avant, et vivent des omosnes qui leur sont faictes par les habitantz dudit lieu et aultres, et non aultrement, sans inportuner ny incommoder de leurdite queste lesdits habitantz ny aultres mendians... » (1613.).

H1148 , 1517-1613 , Andelys (Les), Les Cordeliers (Couvent) ; Evreux (Ville) ; Petit-Andely (le)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Cordeliers d'Andely

Pièces de procédures, ajournements, appointements et sentences interlocutoires rendues ou produites devant les juridictions d'Andely, de Bacqueville et de Gisors dans les causes pendantes entre divers particuliers et les religieux de Mortemer poursuivant le recouvrement d'arrérages de rentes dues à l'abbaye, etc. (XVe-XVIe siècles).

H661 , 1427-1694 , Andelys (Les) ; Bacqueville ; Gisors ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors  

Pièces de procédures, ajournements, appointements et sentences interlocutoires rendues ou produites devant les juridictions d'Andely, de Bacqueville et de Gisors dans les causes pendantes entre divers particuliers et les religieux de Mortemer poursuivant le recouvrement d'arrérages de rentes dues à l'abbaye, etc. (XVe-XVIe siècles).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Copie collationnée des lettres de François 1er faisant don à ses « chers et bien aymés les religieux du Tiers-Ordre de Sainct-Françoys du couvent d'Andely-sur-Sayne » d'une rente de quatre livres parisis qu'ils devaient chaque année au Roi « à cause d'une pièce de terre à eulx donnée par Jehan de la Vente et à eulx amortye par feu de très noble mémoire Jehan, aisné filz du Roy de France, duc de Normendye et de Guyenne », à la charge par lesdits religieux de dire une messe basse chaque semaine à l'intention du Roi et de ses successeurs (Évreux, septembre 1517) ; – certificat délivré par les autorités et les habitants du Petit-Andely, constatant « que après le décedz de frère Mathieu Vallet, de son vivant religieuz du Tiers-Ordre Sainct-Françoys, demourant en la maison et monastère dudit lieu du Petit-Andely, sont venuz habiter et loger audit monastère des religieux dudit ordre, françoys sans aulcun contredit, et y sont de présent résidentz au gré et contentement des habitantz de la ville, au nombre de sept et non en plus avant, et un petit garson agé de seize ou dix huict ans, lesquelz vivent modestement en ladite religion et monastère comme gens de bien et vraiz religieux, sans reprimande aulcune, célébrant journellement le service divin tant au matin que au soir et nuictamment à l'heure accoustumée à leur dite relligion ; lesquelz religieux font leur queste une fois la semaine audit lieu du Petit-Andely et non en plus avant, et vivent des omosnes qui leur sont faictes par les habitantz dudit lieu et aultres, et non aultrement, sans inportuner ny incommoder de leurdite queste lesdits habitantz ny aultres mendians... » (1613.).

H1148 , 1517-1613 , Andelys (Les), Les Cordeliers (Couvent) ; Evreux (Ville) ; Petit-Andely (le)  
Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Cordeliers d'Andely

Capelles-les-Grands.

H919 , 1539-1776 , Broglie ; Capelles-Chaumont (seigneurie de) ; Maupas (de Malo passu), Prieuré de Saint-Nicolas de Maupas  

Pièces de procédures, extraits de titres, mémoires et notes concernant la contestation soulevée entre le seigneur du fief de Capelles-Chaumont, d'une part, et le prieur de Maupas, d'autre part, au sujet de la mouvance des terres appartenant au prieuré. « Mémoire, réplique et réponse pour Messire Claude Henri de Fusée de Voisenon, prieur de Maupas, seigneur du fief de Capelles, contre messire Louis-André Le Boulanger, ancien capitaine de cavalerie, chevalier, seigneur de Capelles, dit Chaumont, patron honoraire de la seconde portion dudit lieu, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, fils et héritier de messire Louis Charles Le Boulanger, écuyer, seigneur de Chaumont, conseiller du Roi, maître des comptes à Paris » (1769-1770) ; — « notion du prieuré de Maupas : Maupas étoit un hôpital dans le domaine du Roy, en sa vicomté d'Orbec, avant 1218 qu'il a été commué en lieu claustral et bénéfice régulier jusqu'au règne de François premier à qui il a plu user du droit qu'il avait sur iceluy et le mettre en commande l'an 1520... Ce fief est mouvant du duché de Broglie et les faisances capitales d'icelmy s'acquittent au château de Chambrois par les sieurs de Chaumont depuis 1296 au moyen de 100 écus que les prieurs leur ont donné et de l'agrément du baron au marché fait entre eux... » (XVIIIe siècle) ; — « table alphabétique des noms et surnoms des possédants fonds dans le recueil général des terres dont la mouvance appartenoit au prieuré de Maupas et présentement réunies à la seigneurie de Capelles Chaumont par arrest du parlement de Normandie du 2 mai 1776 et dont les rentes vont toujours au bénéfice dudit prieurey. ».

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Maupas

Capelles-les-Grands.

H919 , 1539-1776 , Broglie ; Capelles-Chaumont (seigneurie de) ; Maupas (de Malo passu), Prieuré de Saint-Nicolas de Maupas  

Pièces de procédures, extraits de titres, mémoires et notes concernant la contestation soulevée entre le seigneur du fief de Capelles-Chaumont, d'une part, et le prieur de Maupas, d'autre part, au sujet de la mouvance des terres appartenant au prieuré. « Mémoire, réplique et réponse pour Messire Claude Henri de Fusée de Voisenon, prieur de Maupas, seigneur du fief de Capelles, contre messire Louis-André Le Boulanger, ancien capitaine de cavalerie, chevalier, seigneur de Capelles, dit Chaumont, patron honoraire de la seconde portion dudit lieu, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, fils et héritier de messire Louis Charles Le Boulanger, écuyer, seigneur de Chaumont, conseiller du Roi, maître des comptes à Paris » (1769-1770) ; — « notion du prieuré de Maupas : Maupas étoit un hôpital dans le domaine du Roy, en sa vicomté d'Orbec, avant 1218 qu'il a été commué en lieu claustral et bénéfice régulier jusqu'au règne de François premier à qui il a plu user du droit qu'il avait sur iceluy et le mettre en commande l'an 1520... Ce fief est mouvant du duché de Broglie et les faisances capitales d'icelmy s'acquittent au château de Chambrois par les sieurs de Chaumont depuis 1296 au moyen de 100 écus que les prieurs leur ont donné et de l'agrément du baron au marché fait entre eux... » (XVIIIe siècle) ; — « table alphabétique des noms et surnoms des possédants fonds dans le recueil général des terres dont la mouvance appartenoit au prieuré de Maupas et présentement réunies à la seigneurie de Capelles Chaumont par arrest du parlement de Normandie du 2 mai 1776 et dont les rentes vont toujours au bénéfice dudit prieurey. ».

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Maupas

Chapelle de Saint-Christophe, desservie dans l'église cathédrale d'Évreux.

G66 , 1395-1665  

Pièces de procédure produites au parlement de Rouen par maître Jacques Roisset, prêtre, chapelain de la chapelle de Saint-Christophe, « contre maître François Langer, clerc tonsuré, ci-devant pourvu de ladite chapelle, appelant comme d'abus de la procédure contre lui faite et de sa destitution de ladite chapelle. » – Copies d'une bulle de Benoit XIII (1395) et des lettres patentes de François Ier (Évreux, mai 1540) et de Louis XIII (1610) accordant ou confirmant au chapitre le droit de collation des chapelles de Saint-Antoine, de Saint-Fiacre, de Saint-Eustache, de Saint-Jean, de Saint-Martin, de Saint-Michel, des Anges et Vierges, de Sainte-Marguerite, de Saint-Jacques, de Saint-Christophe, de Saint-Michel in Turri et des deux chapelles d'Aubevoye, « l'une dédiée au ténoriste et l'autre au sous-chantre ; » – procédures poursuivies par le promoteur du chapitre contre les chapelains qui n'observaient pas la résidence ; – formule du serment des chapelains ; – copies de collations de chapelles de la cathédrale en faveur de François Langer, de François Le Prévôt, de Nicolas Salle et de Robert Lory ; – mandat d'amener lancé par le lieutenant criminel du bailliage d'Évreux contre François Langer, chapelain, inculpé comme compris parmi les personnes « qui avoient, la nuit précédente, armées d'armes à feu et de pistolets, fait grand bruit dans les rues d'Évreux et fait effort de violenter quelques particuliers qui étoient dans la maison du sieur Renault, chapelain de l'église cathédrale, et autres passant par les rues de la ville. » (1er septembre 1663.).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Chapelle de Saint-Christophe, desservie dans l'église cathédrale d'Évreux.

G66 , 1395-1665  

Pièces de procédure produites au parlement de Rouen par maître Jacques Roisset, prêtre, chapelain de la chapelle de Saint-Christophe, « contre maître François Langer, clerc tonsuré, ci-devant pourvu de ladite chapelle, appelant comme d'abus de la procédure contre lui faite et de sa destitution de ladite chapelle. » – Copies d'une bulle de Benoit XIII (1395) et des lettres patentes de François Ier (Évreux, mai 1540) et de Louis XIII (1610) accordant ou confirmant au chapitre le droit de collation des chapelles de Saint-Antoine, de Saint-Fiacre, de Saint-Eustache, de Saint-Jean, de Saint-Martin, de Saint-Michel, des Anges et Vierges, de Sainte-Marguerite, de Saint-Jacques, de Saint-Christophe, de Saint-Michel in Turri et des deux chapelles d'Aubevoye, « l'une dédiée au ténoriste et l'autre au sous-chantre ; » – procédures poursuivies par le promoteur du chapitre contre les chapelains qui n'observaient pas la résidence ; – formule du serment des chapelains ; – copies de collations de chapelles de la cathédrale en faveur de François Langer, de François Le Prévôt, de Nicolas Salle et de Robert Lory ; – mandat d'amener lancé par le lieutenant criminel du bailliage d'Évreux contre François Langer, chapelain, inculpé comme compris parmi les personnes « qui avoient, la nuit précédente, armées d'armes à feu et de pistolets, fait grand bruit dans les rues d'Évreux et fait effort de violenter quelques particuliers qui étoient dans la maison du sieur Renault, chapelain de l'église cathédrale, et autres passant par les rues de la ville. » (1er septembre 1663.).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Copies d'actes de donation, de vente et d'échange passés au profit de l'abbaye par Mathilde, dame de Cailly et de Baudemont (1231), Nicolas de Grimonval (1252), Jean Baron (1253), Simon de Lû (1273), Mathieu de Freneuse et Mathilde de Baudemont, sa femme (1266), Goël de Baudemont et Péronnelle, sa femme (1246), Eustache de Saint-Rémy et Alice, sa femme (1241), et des bulles d'indulgences accordées à l'abbaye le jour de l'anniversaire de la dédicace de l'église par le pape Innocent IV (1246) ; – copies de titres établissant les droits d'usage appartenant dans la forêt d'Andely aux possesseurs du fief Fleury, sis à Guiseniers (1403-1483) ; – copies des lettres patentes de François 1er ordonnant « aux baillis de Rouen, Caux, Évreux, Gisors, Caen, Coustentein, Saint-Saulveur-Lendelin et Mortaing, vicontes, advocats, procureurs et receveurs ordinaires desdits baillages, ou leurs lieuxtenants généraulx ou particulliers, substituez et commis », de procéder à la réunion au domaine du roi « de toutes et chacunes les terres, seigneuries, justices et jurisdictions, rentes, revenus et possessions qu'ils sçauront et trouveront avoir esté allienez et desmembrez dudit domayne » (1532), – des lettres patentes de Henri II confirmant les droits d'usage de l'abbaye du Trésor dans la forêt de Vernon (1554) ; – mémoire concernant les différends soulevés entre l'abbaye du Trésor et le président d'Anviray au-sujet de la mouvance de plusieurs pièces de terre situées à Valcorbon, à Écos, à Bus, au Bosc-Roger-sous-Bacquet et à Baudemont (XVIIe siècle).

H1370 , 1231-1779 , Baudemont ; Bosc-Roger-sous-Bacquet (Le) ; Bus (Le) ; Caën ; Caux (le pays de) ; Cotentin (Le) ; Ecos ; Evreux (Ville) ; Fleury (fief de), sis à Guiseniers ; Gisors ; Guiseniers ; Mortain ; Saint-Sauveur-Lendelin ; Trésor (Abbaye du) ; Val-Corbon (Le) ; Vernon (Forêt de)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)

Copies d'actes de donation, de vente et d'échange passés au profit de l'abbaye par Mathilde, dame de Cailly et de Baudemont (1231), Nicolas de Grimonval (1252), Jean Baron (1253), Simon de Lû (1273), Mathieu de Freneuse et Mathilde de Baudemont, sa femme (1266), Goël de Baudemont et Péronnelle, sa femme (1246), Eustache de Saint-Rémy et Alice, sa femme (1241), et des bulles d'indulgences accordées à l'abbaye le jour de l'anniversaire de la dédicace de l'église par le pape Innocent IV (1246) ; – copies de titres établissant les droits d'usage appartenant dans la forêt d'Andely aux possesseurs du fief Fleury, sis à Guiseniers (1403-1483) ; – copies des lettres patentes de François 1er ordonnant « aux baillis de Rouen, Caux, Évreux, Gisors, Caen, Coustentein, Saint-Saulveur-Lendelin et Mortaing, vicontes, advocats, procureurs et receveurs ordinaires desdits baillages, ou leurs lieuxtenants généraulx ou particulliers, substituez et commis », de procéder à la réunion au domaine du roi « de toutes et chacunes les terres, seigneuries, justices et jurisdictions, rentes, revenus et possessions qu'ils sçauront et trouveront avoir esté allienez et desmembrez dudit domayne » (1532), – des lettres patentes de Henri II confirmant les droits d'usage de l'abbaye du Trésor dans la forêt de Vernon (1554) ; – mémoire concernant les différends soulevés entre l'abbaye du Trésor et le président d'Anviray au-sujet de la mouvance de plusieurs pièces de terre situées à Valcorbon, à Écos, à Bus, au Bosc-Roger-sous-Bacquet et à Baudemont (XVIIe siècle).

H1370 , 1231-1779 , Baudemont ; Bosc-Roger-sous-Bacquet (Le) ; Bus (Le) ; Caën ; Caux (le pays de) ; Cotentin (Le) ; Ecos ; Evreux (Ville) ; Fleury (fief de), sis à Guiseniers ; Gisors ; Guiseniers ; Mortain ; Saint-Sauveur-Lendelin ; Trésor (Abbaye du) ; Val-Corbon (Le) ; Vernon (Forêt de)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)
Fin des résultats