Toutes les ressources Godart, Pierre 4 résultats (6ms)

Jugement du présidial d'Évreux, condamnant, à la requête de Robert Fez et d'Etienne de Goupillières, anciens trésoriers de la fabrique, Pierre Godart, ancien trésorier, au payement d'une somme de 28 livres dont il était reliquataire, et Jean Lefebvre, bourgeois d'Évreux, fermier de la dîme des Authieux, au payement d'une somme de 30 livres pour les réparations de l'église des Authieux ; – vente par Nicolas du Quesnoy, curé des Authieux, à Pierre Damonville, huissier en l'élection d'Évreux, du « tiers du temporel du bénéfice de la cure des Authieux, consistant en 32 boisseaux de bled, moitié froment et moitié méteil, et 32 boisseaux d'avoine, mesure d'Évreux », pour le prix de 100 livres tournois (1658). (Provenance : acquisition 1880.).

G351 , 1657-1662 , Evreux (ville d')  
Contexte :
Églises paroissiales > Authieux (Les)

Jugement du présidial d'Évreux, condamnant, à la requête de Robert Fez et d'Etienne de Goupillières, anciens trésoriers de la fabrique, Pierre Godart, ancien trésorier, au payement d'une somme de 28 livres dont il était reliquataire, et Jean Lefebvre, bourgeois d'Évreux, fermier de la dîme des Authieux, au payement d'une somme de 30 livres pour les réparations de l'église des Authieux ; – vente par Nicolas du Quesnoy, curé des Authieux, à Pierre Damonville, huissier en l'élection d'Évreux, du « tiers du temporel du bénéfice de la cure des Authieux, consistant en 32 boisseaux de bled, moitié froment et moitié méteil, et 32 boisseaux d'avoine, mesure d'Évreux », pour le prix de 100 livres tournois (1658). (Provenance : acquisition 1880.).

G351 , 1657-1662 , Evreux (ville d')  
Contexte :
Églises paroissiales > Authieux (Les)

Aveux rendus par la fabrique à Gabriel des Marettes, écuyer, seigneur du fief de Boyon et des Jardins, situé sur les paroisses de Combon, Sainte-Opportune-la Campagne et ès environs (1721), à Pierre Godart, chevalier, seigneur haut justicier, patron et marquis de Belbeuf (1736), à Charles de Cossette, chevalier, seigneur du fief du Petit-Menille, paroisse de Sainte-Colombe (1732), à Françoise Le Diacre, veuve de « Georges de Lieurray », seigneur d'une portion du fief d'Omonville, « lequel s'étend sur les paroisses du Neubourg, Épréville, Sainte-Colombe, Combon, La Salle-Cocquerel et ès environs » (1734), à Claude de Saint-Simon, chevalier, grand croix de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, commandeur de Saint-Étienne de Renneville (1749), à Nicolas de Mauduit, seigneur de Sémerville, « enseigne des vaisseaux du Roy » (1755), à Robert-Philbert Le Carpentier des Longvaux, écuyer, seigneur de Combon (1757), à Pierre-Jacques Le Carpentier, seigneur du Petit-Menille (1771), à Marie-Anne-Claudine de La Rochefoucauld Cousage, abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux (1770), et à Pierre-Jacques Le Carpentier, chevalier, baron de Combon (1784), pour des terres relevant des seigneuries et des fiefs de Boyon et des Jardins, d'Omonville, du Petit-Menille, de la commanderie de Saint-Étienne de Renneville, de Sémerville et de Combon.

G1150 , 1721-1783 , Boyzon (fief de, à Combon) ; Combon ; Epreville-près-le-Neubourg ; Evreux, Saint-Sauveur (abbaye de) ; Jardins (fief des), à Conches ; Omonville (fief au Neubourg) ; Petit-Mesnille (Le), fief à Sainte-Colombe-la-Campgne ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Sainte-Opportune-la-Campagne ; Saint-Etienne-de-Renneville (Commanderie de) ; Salle-Coquerel (La) ; Semerville ; Semerville  
Contexte :
Églises paroissiales > Sainte-Colombe-la-Campagne

Aveux rendus par la fabrique à Gabriel des Marettes, écuyer, seigneur du fief de Boyon et des Jardins, situé sur les paroisses de Combon, Sainte-Opportune-la Campagne et ès environs (1721), à Pierre Godart, chevalier, seigneur haut justicier, patron et marquis de Belbeuf (1736), à Charles de Cossette, chevalier, seigneur du fief du Petit-Menille, paroisse de Sainte-Colombe (1732), à Françoise Le Diacre, veuve de « Georges de Lieurray », seigneur d'une portion du fief d'Omonville, « lequel s'étend sur les paroisses du Neubourg, Épréville, Sainte-Colombe, Combon, La Salle-Cocquerel et ès environs » (1734), à Claude de Saint-Simon, chevalier, grand croix de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, commandeur de Saint-Étienne de Renneville (1749), à Nicolas de Mauduit, seigneur de Sémerville, « enseigne des vaisseaux du Roy » (1755), à Robert-Philbert Le Carpentier des Longvaux, écuyer, seigneur de Combon (1757), à Pierre-Jacques Le Carpentier, seigneur du Petit-Menille (1771), à Marie-Anne-Claudine de La Rochefoucauld Cousage, abbesse de Saint-Sauveur d'Évreux (1770), et à Pierre-Jacques Le Carpentier, chevalier, baron de Combon (1784), pour des terres relevant des seigneuries et des fiefs de Boyon et des Jardins, d'Omonville, du Petit-Menille, de la commanderie de Saint-Étienne de Renneville, de Sémerville et de Combon.

G1150 , 1721-1783 , Boyzon (fief de, à Combon) ; Combon ; Epreville-près-le-Neubourg ; Evreux, Saint-Sauveur (abbaye de) ; Jardins (fief des), à Conches ; Omonville (fief au Neubourg) ; Petit-Mesnille (Le), fief à Sainte-Colombe-la-Campgne ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Sainte-Opportune-la-Campagne ; Saint-Etienne-de-Renneville (Commanderie de) ; Salle-Coquerel (La) ; Semerville ; Semerville  
Contexte :
Églises paroissiales > Sainte-Colombe-la-Campagne
Fin des résultats