Toutes les ressources Hézon, Pierre 4 résultats (7ms)

État général des biens et immeubles, fruits, revenus, loyers, fermages, rentes, redevances en argent et en grains, droits casuels, circonstances et dépendances appartenant à la mense capitulaire de messieurs les doyen, chanoines et chapitre de l'église cathédrale d'Évreux » ; –état général des dîmes appartenant au chapitre ; – comptes de recettes et de dépenses des revenus de la mense capitulaire pour les années 1781 à 1790, rendus par Pierre Hezon, avocat, conseil et receveur du chapitre. (Les recettes du compte de 1789 s'élèvent à 43,130 livres et les dépenses à 35,242 livres.) (Don Duwarnet, 1885.).

G1812 , 1780-1790  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

« Compte que rend Pierre Hezon, directeur des économats du diocèse d'Évreux, à M. Isidore Simon Brierre de Montdetour, receveur général des économats, des recette et dépense sur les fruits et revenus du prieuré de Lierru, ordre de Saint-Augustin, ancienne observance, audit diocèse, qui a vacqué le 6 juin 1789 par le décès de M. Antoine Machelard, et auquel a été nommé le 26 juillet audit an M. François Charles Antoine de Beaumont d'Antichamp, qui en a pris possession le 25 septembre audit an 1789. » Notes et correspondances concernant ladite gestion.

H907 , 1789-1790 , Lierre (Prieuré royal de Saint-Eustache de) ; Lierru (Prieuré royal de Saint-Pierre-Saint-Paul de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Lierru

Titres d'une rente de 32 livres 10 sous constituée en 1724 sur les tailles de l'élection d'Évreux au profit de l'abbaye de la Croix-Saint-Leufroi unie en 1741 au petit séminaire d'Évreux ; – baux à ferme des dîmes appartenant au petit séminaire dans les paroisses de Saint-Vigor, de Venables, de la Haye-le-Comte, de Canappeville, de Reuilly et d'Authouillet ; – mémoires et notes sur les charges imposées au petit séminaire par une fondation de 1688 : « Par contrat du 13 août 1688, il fut donné au séminaire d'Évreux la somme de 1,500 livres à condition de nourrir et loger gratuitement, tant que le séminaire subsistera, les jeunes gens qui demanderont à entrer audit séminaire pour s'y préparer aux ordres et que seront des treize paroisses de Barquet, etc.. On demande si le séminaire peut se décharger de cette obligation en mettant les 1,500 livres sur le clergé pour raporter 60 livres de rente, ou autrement... (1776) ; –« compte que rend à MM. Les administrateurs composant le Directoire du...Pierre Hezon, trésorier receveur du district d'Évreux, de la régie et recette qu'il a eu des biens, fruits et revenus, pensions, dettes mobiliaires du petit séminaire d'Évreux par délibération de l'assemblée du conseil général du département de l'Eure, du 15 décembre 1790 » (1791) ; –« état des pauvres étudians ecclésiastiques et des sœurs employées aux écoles chrétiennes et gratuites du diocèse d'Évreux auxquels Mgr l'évêque d'Évreux, M. l'archidiacre d'Ouche et MM. Les doyens ruraux dudit archidiaconé ont arrêté d'accorder les pensions fondées par messire Claude-François Duval de Gravigny, archidiacre d'Ouche, chanoine de l'église d'Évreux, conseiller clerc de grand'chambre au parlement de Rouen (1790). (Don Duwarnet, 1885.).

G1820 , 1724-1791 , Croix-Saint-Leufroy (Abbaye) ; Evreux (ville d') ; Evreux, Petit Séminaire saint Leufroy ; Gravigny ; Ouche (Le Pays d') ; Rouen (Parlement de)  
Contexte :
Petit séminaire d'Évreux
Fin des résultats