Toutes les ressources La Rue (le sieur de) 2 résultats (6ms)

Du 30 avril 1654 au 17 mars 1663.

G244 , 1654-1663 , Paris (Les Augustins)  

« Le lundi 21 octobre 1654 a esté célébré un obit général en la mémoire de feu noble et vertueuse princesse famé de monsieur le prince d'Harcourt, le corps de laquelle de présent repose aux Augustins de Paris » ; – règlement pour le payement d'une somme de 120 livres, due par le chapitre au sieur François, sculpteur à Rouen « pour la contretable qu'il avait placée dans la chapelle de la Vierge, suivant le marché qui en avait été fait avec lesdits sieurs du chapitre » (26 août 1656) ; –« le vendredi 28 octobre 1656, Monseigneur l'évesque d'Évreux a fait la visite de nostre église, yssue des vespres, accompagné de M. de La Rue, son promoteur, lequel a esté reçeu des chanoines présents le plus honorablement qu'ils ont peu en deux repas qu'ils luy ont donné » ; – accord passé entre « le président Du Tronc, marquis de La Londe, ayant en ce regard les droits cédés de M. l'évêque de Lisieux » et les chanoines de La Saussaye, curés primitifs de Saint-Pierre du Bosc-Roger, relativement au partage des dîmes de la paroisse du Bosc-Roger, dont une partie était perçue sur les terres défrichées de la forêt de La Londe (21 juillet 1657) ; – le maître des enfants de chœur fait venir des musiciens de Rouen pour chanter le jour de la fête de Saint Louis 1657 ; – le chapitre apprend la mort de « monseigneur le duc d'Ellebeuf », décédé en son hôtel à Paris, le lundi 5 novembre 1657 ; –« mémoire des cérémonies et préparations qui ont esté faictes aux obsèques et pompes funèbres des corps de feu Charles de Lorraine, duc d'Ellebeuf, et de madame sa mère, M. le Chevalier, son fils, et de deux des petits enfants de M. de Rieux, son fils, exportés en l'église de La Saussaye, le lieu de la sépulture de leurs ancestres, le premier dimanche de l'advent 2e jour du mois de décembre 1657 ; – le samedi 7 septembre 1658 décéda en sa maison canonialle, âgé de 83 ans, M" Pierre de Morestel, prêtre, doyen et chanoine de l'église de La Saussaye, curé de Saint-Martin-la-Corneille, docteur en théologie et autheur de la Bibliothèque » ; (on a écrit en marge) : mors magistri Pétri de Morestel, plurimorum librorum authoris et scriptorum et bibliothecœ Saheyensis ; –« la visite de Monseigneur l'évesque d'Évreux fut faite en nostro église le mercredi 22 octobre 1659, et lui avons donné trois repas » ; – achat de deux tableaux, savoir un Crucifix et un Saint-Sébastien, destinés à l'église de La Saussaye, pour le prix de 50 sous (28 février 1660) ; –« le mardi 9 mars 1660, Monseigneur le prince d'Harcourt vint sur le midi en l'église de La Saulsaye, ainsi qu'il avoit dit, et monsieur le doyen, accompagné de monsieur le marquis du Bec-Thomas et autres seigneurs, où estant arrivé il fust harangué de monsieur le doyen quelque temps et fist sa prière au tombeau de feu monsieur son père et autres parents, et puis, ayant tesmoigné les regrets qu'il avoit de ceste perte et asseuré sa faveur à toute la compagnie, il s'en retourna en sa terre d'Harcourt avec sa suitte » ; –« mémoire des grosses et menues réparations qu'il est nécessaire de faire à l'église de La Saulsaye et aux pilliers qui sont à l'entour de ladite église que mesme pour le changement du dedans du chœur d'icelle et des réparations d'iceluy » (ler mai l662) ; – requête adressée par le chapitre aux vicaires généraux de l'évêché d'Évreux, le siège vacant, afin d'obtenir l'autorisation « d'eslever trois autels estant dans le chœur de église et de faire transférer le grand autel en un lieu plus éminent et plus propre pour la séance et décoration de l'église et commodité du célébrant » (22 septembre 1662) ; – règlement déterminant les conditions auxquelles devaient avoir lieu désormais les inhumations dans l'église de La Saussaye (29 novembre 1662).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye > Délibérations capitulaires

Du 30 avril 1654 au 17 mars 1663.

G244 , 1654-1663 , Paris (Les Augustins)  

« Le lundi 21 octobre 1654 a esté célébré un obit général en la mémoire de feu noble et vertueuse princesse famé de monsieur le prince d'Harcourt, le corps de laquelle de présent repose aux Augustins de Paris » ; – règlement pour le payement d'une somme de 120 livres, due par le chapitre au sieur François, sculpteur à Rouen « pour la contretable qu'il avait placée dans la chapelle de la Vierge, suivant le marché qui en avait été fait avec lesdits sieurs du chapitre » (26 août 1656) ; –« le vendredi 28 octobre 1656, Monseigneur l'évesque d'Évreux a fait la visite de nostre église, yssue des vespres, accompagné de M. de La Rue, son promoteur, lequel a esté reçeu des chanoines présents le plus honorablement qu'ils ont peu en deux repas qu'ils luy ont donné » ; – accord passé entre « le président Du Tronc, marquis de La Londe, ayant en ce regard les droits cédés de M. l'évêque de Lisieux » et les chanoines de La Saussaye, curés primitifs de Saint-Pierre du Bosc-Roger, relativement au partage des dîmes de la paroisse du Bosc-Roger, dont une partie était perçue sur les terres défrichées de la forêt de La Londe (21 juillet 1657) ; – le maître des enfants de chœur fait venir des musiciens de Rouen pour chanter le jour de la fête de Saint Louis 1657 ; – le chapitre apprend la mort de « monseigneur le duc d'Ellebeuf », décédé en son hôtel à Paris, le lundi 5 novembre 1657 ; –« mémoire des cérémonies et préparations qui ont esté faictes aux obsèques et pompes funèbres des corps de feu Charles de Lorraine, duc d'Ellebeuf, et de madame sa mère, M. le Chevalier, son fils, et de deux des petits enfants de M. de Rieux, son fils, exportés en l'église de La Saussaye, le lieu de la sépulture de leurs ancestres, le premier dimanche de l'advent 2e jour du mois de décembre 1657 ; – le samedi 7 septembre 1658 décéda en sa maison canonialle, âgé de 83 ans, M" Pierre de Morestel, prêtre, doyen et chanoine de l'église de La Saussaye, curé de Saint-Martin-la-Corneille, docteur en théologie et autheur de la Bibliothèque » ; (on a écrit en marge) : mors magistri Pétri de Morestel, plurimorum librorum authoris et scriptorum et bibliothecœ Saheyensis ; –« la visite de Monseigneur l'évesque d'Évreux fut faite en nostro église le mercredi 22 octobre 1659, et lui avons donné trois repas » ; – achat de deux tableaux, savoir un Crucifix et un Saint-Sébastien, destinés à l'église de La Saussaye, pour le prix de 50 sous (28 février 1660) ; –« le mardi 9 mars 1660, Monseigneur le prince d'Harcourt vint sur le midi en l'église de La Saulsaye, ainsi qu'il avoit dit, et monsieur le doyen, accompagné de monsieur le marquis du Bec-Thomas et autres seigneurs, où estant arrivé il fust harangué de monsieur le doyen quelque temps et fist sa prière au tombeau de feu monsieur son père et autres parents, et puis, ayant tesmoigné les regrets qu'il avoit de ceste perte et asseuré sa faveur à toute la compagnie, il s'en retourna en sa terre d'Harcourt avec sa suitte » ; –« mémoire des grosses et menues réparations qu'il est nécessaire de faire à l'église de La Saulsaye et aux pilliers qui sont à l'entour de ladite église que mesme pour le changement du dedans du chœur d'icelle et des réparations d'iceluy » (ler mai l662) ; – requête adressée par le chapitre aux vicaires généraux de l'évêché d'Évreux, le siège vacant, afin d'obtenir l'autorisation « d'eslever trois autels estant dans le chœur de église et de faire transférer le grand autel en un lieu plus éminent et plus propre pour la séance et décoration de l'église et commodité du célébrant » (22 septembre 1662) ; – règlement déterminant les conditions auxquelles devaient avoir lieu désormais les inhumations dans l'église de La Saussaye (29 novembre 1662).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye > Délibérations capitulaires
Fin des résultats