Toutes les ressources Le Cornu, Adrien 2 résultats (5ms)

Saint-Just.

H1131 , 1540-1663 , Bourbon-lès-Gaillon (Chartreuse de), N.-D. de Bonne-Espérance, sise à Gaillon ; Prée (fief de la) ; Quesney (fief du), sis à Saint-Martin-du-Parc ; Rouen, Abbaye de Sainte-Catherine ; Saint-Just-près-Vernon ; Saint-Philbert (fief de)  

Notes et extraits d'anciens titres concernant la propriété de « la court et lieu, maisons et masures joignants au moulin de Saint-Just, possédés à présent par Mr de Savary », que les Chartreux de Bourbon-lès-Gaillon prétendaient leur appartenir au droit de l'abbaye de Sainte-Catherine-du-Mont de Rouen (vers 1660) ; — cession consentie par les Chartreux, moyennant la somme de 1997 livres 10 sous représentant le prix d'acquisition, « pour obéir à la clameur lignagère sur eux prinse et faicte signiffier par damoiselle Catherine Asselin, veufve de feu Jacques de Grippière, vivant escuyer, sieur du Quesnay, pour avoir et retirer, à droict de sang, proximitté et lignage, une maison, grange, estable, court, jardin, terre, vignes et plusieurs héritages assis en la parroisse de Saint-Just, et tout et autant que lesdicts sieurs religieux en ont acquis de Pierre Asselin, escuyer, sieur de la Prée, frère de la dicte damoiselle, par contrat passé au tabellionnage de Rouen le 17e jour de juillet 1662, à laquelle clameur seroit intervenu Adrien Le Cornu, escuyer, sieur de Sainct-Phillebert, ayant espouzé damoiselle Anne Asselin, autre sœur dudict sieur de la Prée... » (1663).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Chartreuse de Bourbon-lès-Gaillon

Saint-Just.

H1131 , 1540-1663 , Bourbon-lès-Gaillon (Chartreuse de), N.-D. de Bonne-Espérance, sise à Gaillon ; Prée (fief de la) ; Quesney (fief du), sis à Saint-Martin-du-Parc ; Rouen, Abbaye de Sainte-Catherine ; Saint-Just-près-Vernon ; Saint-Philbert (fief de)  

Notes et extraits d'anciens titres concernant la propriété de « la court et lieu, maisons et masures joignants au moulin de Saint-Just, possédés à présent par Mr de Savary », que les Chartreux de Bourbon-lès-Gaillon prétendaient leur appartenir au droit de l'abbaye de Sainte-Catherine-du-Mont de Rouen (vers 1660) ; — cession consentie par les Chartreux, moyennant la somme de 1997 livres 10 sous représentant le prix d'acquisition, « pour obéir à la clameur lignagère sur eux prinse et faicte signiffier par damoiselle Catherine Asselin, veufve de feu Jacques de Grippière, vivant escuyer, sieur du Quesnay, pour avoir et retirer, à droict de sang, proximitté et lignage, une maison, grange, estable, court, jardin, terre, vignes et plusieurs héritages assis en la parroisse de Saint-Just, et tout et autant que lesdicts sieurs religieux en ont acquis de Pierre Asselin, escuyer, sieur de la Prée, frère de la dicte damoiselle, par contrat passé au tabellionnage de Rouen le 17e jour de juillet 1662, à laquelle clameur seroit intervenu Adrien Le Cornu, escuyer, sieur de Sainct-Phillebert, ayant espouzé damoiselle Anne Asselin, autre sœur dudict sieur de la Prée... » (1663).

Contexte :
Couvents et communautés d'hommes > Chartreuse de Bourbon-lès-Gaillon
Fin des résultats