Toutes les ressources Longchamp, Etienne de 6 résultats (10ms)

Copies collationnées (XVIIe siècle) de la donation faite à l'abbaye en 1223 par Guillaume de Longchamp : « dedi et concessi viginti acras terrae meae apud Tiliam in Velgessino, in territorio illo quod vocatur Crue l ; similiter dedi aquam meam a fosseto subtus gurgitem sanctimonialium super Andelam, ubi aqua mea incipit, usque ad ultimum limitem kersonariae sanctimomalium subtus lapidicinam earumdem, ad facienda omnia asiamenta sua et totam voluntatem suam sicut de sua propria aqua... » etc., – et de la confirmation de cette donation par Jean de Mansigny, chevalier, et sa femme Péronnelle, fille de feu Étienne de Longchamp, chevalier (1224) ; – sentence rendue aux plaids de la sergenterie de Pont-Saint-Pierre tenus à Rouen (1498), homologuant un accord intervenu entre Jean Le Sire, d'une part, et l'abbaye de Fontaine-Guérard, d'autre part, au sujet du flottage de la rivière d'Andelle (1497).

H1234 , 1223-1498 , Andelle (L'), Rivière ; Fontaine-Guérard (abbaye de) ; Pont-Saint-Pierre ; Rouen (ville)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Fontaine-Guérard (Ordre de Cîteaux)

Douville, etc.

H1249 , XIIIe-1789 , Amfreville-sous-les-Monts ; Bacqueville ; Essart-Gondouin (triège de l') situé à Douville ; Marcouville ; Petit-Becquet (triège du), sis à Douville  

Donation à l'abbaye par Étienne de Longchamp et Alix, sa femme, d'un essart appelé l'Essart-Gondouin, attenant à l'aunaie située près de l'abbaye et de la dîme du pain de la maison des donateurs à Douville (s. d. Commencement du XIIIe siècle) ; — confirmation de la donation précédente par Baudri de Longchamp, chevalier, fils des donateurs. Baudri de Longchamp confirme en outre la donation faite à l'abbaye par Geoffroi Boudart d'une pièce de terre située entre Amfreville et Douville (1213) ; — vente à l'abbaye par Guillaume de Roboreto et Aceline, sa femme, d'une rente foncière de 5 sous tournois pour le prix de 50 sous (1238) ; — titres d'une rente de 4 livres 10 sous assignée au profit de l'abbaye sur le moulin à blé de Douville appartenant en 1623 à Giraud du Chaussis, écuyer, sieur de Bacqueville (1576-1726) ; — échange de deux acres de terre sises à Marcouville et à Douville entre les religieuses de Fontaine-Guérard, d'une part, et Charlotte de Champluisant, veuve de Philippe de Gaillardbois, chevalier, seigneur de Marcouville, d'autre part (1606) ; — vente à l'abbaye par les habitants de la paroisse de Douville, d'« une portion de terre excroi-sante tant en hayes, buissons et boys d'aunette, nommée le Petit-Becquet », sise à Douville, contenant trois acres une vergée et demie et faisant partie des terres communes de la paroisse, moyennant le prix principal de 405 livres tournois (1639) ; — « mémoire instructif pour les dames abbesse et relligieuses de l'abbaye Notre-Dame de Fontaine-Guérard et les habitans de la paroisse de Douville, propriétaires en commun des communes pastures de ladite parroisse, contre le sieur Saint-Ottin, gendre de feu Jehan Giffart, qui se veut injustement attribuer et usurper deux petites pièces desdittes communes plantées en bois » (1658) ; — contrats d'acquisitions et états de contenance des terres appartenant à l'abbaye dans la paroisse de Douville (XVIIe-XVIIIe siècles).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Fontaine-Guérard (Ordre de Cîteaux)

Feuillet double détaché d'un cartulaire du prieuré, du XIIIe siècle, mesurant 22 centimètres sur 15, marges comprises. Ce fragment contient la transcription des chartes suivantes : donation au prieuré de Noyon-sur-Andelle par Richard Coifier d'une rente de 12 deniers assignée sur sa propriété de Cressenvile (1249) ; – confirmation par Raoul de Beaumont de la donation de 2 sous de rente faite au prieuré par Guillaume Le Breton (1228) ; – vente au prieuré par Guillaume Morel, de Fleury-sur-Andelle, d'une rente de 4 sous assignée sur une terre située à Noyon-sur-Andelle, pour le prix de 40 sous tournois (1249) ; – donation au prieuré par Baudri de Baudemont, fils d'Etienne de Lonchamp, d'une rente de 12 sous assignée sur la pêcherie de son moulin de Houville (1213) ; – copies collationnées (XVIIe siècle) de l'abandon au profit de l'abbaye de Saint-Évroul et du prieur de Noyon par Robert du Plessis, chevalier, de tous ses droits prétendus au patronage de l'église de Touffreville (1234), et des lettres de Guillaume II de Flavacourt, archevêque de Rouen, conférant le bénéfice cure de Touffreville à Guillaume « de Broho », clerc, au lieu et place de Guillaume Chartenne, présenté par l'abbaye de Saint-Évroul, mais que l'Archevêque avait écarté, après examen, « ob defectum lilteraturae » (1282) ; – copie informé de la « déclaration du temporel du prieuré de Saint-Martin de Charleval, cy devant nommé Noyon-sur-Andelle (10 décembre 1683) : l'église, maisons, granges, colombier, four, étables, pressoir, ruinez et démolis il y a plus de 100 ans par ordre du Roy Charles IX pour construire son château de Charleval, ledit prieuré fondé en 1113 par Simon, comte d'Évreux, et n'y a présentement qu'une petite chapelle bâtie sur les fondements de laditte église... Etc. ».

H835 , 1213-1683 , Charleval (Noyon-sur-Andelle), prieuré de Saint-Martin de ; Fleury-sur-Andelle ; Houville ; Noyon-sur-Andelle (Prieuré de) ; Saint-Evroult (abbaye de) ; Saint-Lazare (Maison de) ; Touffreville  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Charleval (Anciennement Noyon-sur-Andelle)

Thil (Le), etc.

H1285 , 1223-1731 , Cruel (lieu-dit), sis Authil ; Doudeauville ; Heunière (La) ; Londe (fief de la) ; Noyon-sur-Andelle (Charleval) ; Puchay ; Rouen (ville) ; Saussay (Le) ; Thil (Le)  

Donation à l'abbaye par Guillaume de Longchamp de vingt acres de terre situées au Thil, au lieu dit Cruel, et de la partie de la rivière d'Andelle située aux abords de l'abbaye (1223) ; — confirmation de cette donation par Jean de Monsigny, chevalier, et Peronnelle, sa femme, fille de feu Étienne de Longchamp, chevalier (1224) ; — bail à ferme de cinq acres de terre en trois pièces, sises au Thil, passé par Marie Quesnel, abbesse de Fontaine-Guérard, à Jean Millard, laboureur à La Londe, moyennnant un prix de fermage de dix mines de blé, une livre de cire et deux chapons par an (1580) ; — bail à ferme passé par Adrien de La Gandille, seigneur patron de Doudeauville, à Guillaume Malide, receveur de La Heunière, de vingt-neuf acres une vergée et demie de terre situées à Puchay, Saussay, Le Thil et Noyon, moyennant un prix de fermage annuel de 223 livres 2 sous 6 deniers, à raison de 11 livres l'acre (1701). Ce bail est fait avec le consentement de l'abbesse de Fontaine-Guérard à qui lesdites terres avaient été engagées par le bailleur en 1685 ; — inventaire des titres concernant une rente de 42 boisseaux de blé assignée sur des terres sises dans la paroisse du Thil, acquise en 1709 par les religieuses de Fontaine-Guérard de Thomas-Guillaume Le Dain, maître des comptes à Rouen, moyennant le prix principal de 1250 livres.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Fontaine-Guérard (Ordre de Cîteaux)

Confirmation générale par Gauthier de Coutances, archevêque de Rouen, des donations faites à l'abbaye de Fontaine-Guérard par Robert, comte de Leycester, et par les autres bienfaiteurs de l'abbaye : Robert du Neubourg et sa femme, Guillaume de Creil, fils de Robert, Aubri, comte de Dammartin et Mathilde, sa femme, Richard d'Étrépagny, Mathieu Bedengel, Jean de Mussegros, Weiricus de Witrencourt, Thibaud de Chantemelle, et Lucie, sa femme, Gautier et Élise, sa mère, Onfroy de Beaufort, Geoffroi de Verclives et Marsirie, sa femme, Robert de Feuguerolles, Étienne de Longchamp et Élise, sa femme, Geoffroi Le Sénéchal, comte d'Auge, Roger Garcifer et Jean Strabon, de Creil. (Original et copie collationnée du XVIIe siècle.).

H1230 , 1204 , Auge (Conté d') ; Creil ; Dammartin (Comté de) ; Fontaine-Guérard (abbaye de)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Fontaine-Guérard (Ordre de Cîteaux)
Fin des résultats