Bois-Maillard.

H570 , 1551-XVIIIe siècle , Bois-Maillard (Le) ; Broudière (seigneurie de la) sis à Glos  

Pièces de procédures pour l'abbaye de Lyre poursuivant le payement d'une rente annuelle de 45 sous due par Jean et Michel Morel et par Jeannot Buzot (1554) ; — plans des terres et du bois de la Broudière appartenant à l'abbaye (XVIIIe siècle). — (Quatre-vingt-dixième chapitre de l'inventaire de 1738.).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Fondations diverses.

G251 , 1527-1679 , Hacqueville  

Confirmation par Jean Chauvin, vicaire général d'Évreux, de la fondation par Jean Becquet, chanoine de La Saussaye et curé de Hacqueville, d'une messe basse dans l'église collégiale de La Saussaye, le 15 janvier, jour de la fête de Saint Maur (23 mai 1527) ; – donation par Jacques Duguernier, chanoine de La Saussaye, au chapitre collégial, d'une rente de 4 livres tournois pour la célébration d'une messe de Requiem le 30 avril de chaque année, veille de la fête de saint Jacques et de saint Philippe (1er juillet 1670) ; – donation par Elisabeth Héribel, femme d'Antoine de Campion, écuyer, sieur de Bellefontaine, et veuve de feu maître Jean Morel, greffier au parlement de Normandie, au chapitre collégial de La Saussaye, d'une rente annuelle de 39 livres pour la célébration d'une messe basse chaque semaine (18 octobre 1679).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye

Romilly (prieuré de Saint-Crépin de).

H457 , 1200-1782 , Andelle (L'), Rivière ; Lyons-la-Forêt (Abbaye de) ; Neuville-Champ-d'Oisel ; Pitres ; Romilly-sur-Andelle ; Saint-Crépin-de-Romilly (Prieuré de)  

Ventes à l'abbaye de terres situées à Romilly-sur-Andelle par Roger Pilet, fils d'Aubry Beuvin (premières années du XIIIe siècle), Bobert Galon (1211), Raoul « Le Fuiselier », Emmeline « La Pestoresse », femme de Nicolas Le Pestor (1260), Jean Morel (1271), Robert Aniengne (1282), Péronnelle, veuve de Jean Cornille (1288) ; — bail à ferme passé par le receveur général du prieuré de Saint-Crépin de Romilly à Tristan Barbé, laboureur, du manoir seigneurial, maisons et édifices de Romilly-sur-Andelle, membre dépendant de l'abbaye de Lyre, et des revenus en dépendant, pour le prix de 450 livres tournois par an, outre les charges (1610) ; — bail à fieffe passé par le procureur fondé de l'abbaye de Lyre à Robert Lancelevée, laboureur, demeurant à Pitres, « d'une place sur la rivière d'Andelle pour faire bastir et construire un moulin à drap, ainsy que ledit Lancelevée avisera bien estre, et ce au lieu et place où il y avoit autrefois et anciennement un moulin à bled dépendant dudit prieuré de Saint-Crespin de Rommilly », moyennant une rente annuelle de 20 livres tournois (1693). — (Cinquième chapitre, article 5, de l'inventaire de 1738.).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Déclaration et aveux rendus par la fabrique, par Charles de Villers (1716) et par Jacques-Vincent-Edmond Derson-Duplessis (1756), curés de la paroisse, à Antoine Portail, président à mortier au parlement de Paris, seigneur du Vaudreuil, Léry et dépendances (1716), à l'abbaye de Bonport, possédant le fief de l'Eau, « qui consiste dans la moitié de la rivière de Seine, à prendre du côté de la ville du Pont-de-l'Arche, depuis le pont de ladite ville jusqu'au fossé de Lormaye », et à Anne-Louis-Roger de Becdelièvre, seigneur du Port-Pinché (1773), pour les terres de la fabrique et de la cure relevant de la seigneurie du Vaudreuil et des fiefs de l'Eau et du Port-Pinché, « lequel s'étend ès paroisses de Portejoie, Tournedos, Poses, Saint-Pierre et Saint-Étienne de Vauvray, Notre-Dame du Vaudreuil, Saint-Ouen de Léry et ès environs ; » – donations de terres à la fabrique par Louis Legendre, au nom de Mathieu Legendre, son père, et par Jean Morel ; – bail de onze pièces de terres appartenant à la fabrique, affermées pour le prix total de 33 livres en 1669.

G1352 , 1690-1773 , Bon-Port (abbaye de) ; Léry ; Lormay (lieu-dit), à Pont-de-l'Arche ; Paris (Parlement de) ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Porte-Joie ; Port-Pinché (Le), fief ; Poses ; Saint-Etienne-du-Vauvray ; Saint-Pierre-du-Vauvray ; Tournedos-sur-Seine ; Vaudreuil (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Tournedos-sur-Seine

Inventaire et copies des titres concernant les biens et les revenus de la fabrique ; – bail à ferme des terres de l'église situées à Saint-Cyr, trièges de la Croix-Saint-Wulfran, du Tetelet, d'Entre-deux-Bosquets, de la Mare-du-Coq, du Bout-des-Jardins, des Rougettes, delà Fondance, de la Mare-Châtelain, des Floteaux, des Carreaux, du Bras-d'eau-de-l'Abreuvoir-du-Pignon et Ruelle-des-Marets, du Croizelier, du Petit-Poirier et des Camparts ; – donations à la fabrique par Jean Suger, docteur en théologie, curé de la paroisse, et Jean Morel (1651), Georges Theroude, « maistre de l'hostellerye où pend pour enseigne La Couronne » (1667), Guillaume Goubert et Marguerite Desperrois, sa femme (1668), Jacques de Farouil, écuyer, sieur du Vaulome, et Catherine des Essarts, sa femme. (Par cette dernière fondation, Jacques de Farouil et sa femme se proposent « de faire prier Dieu pour le repos de l'âme de feu François de Farouil, vivant écuyer, leur fils, lequel auroit esté tué pour le service du Roy devant le siège de Berg, le mardi 2e jour de juillet dernier, après avoir servi Sa Majesté huit campagnes sans discontinuer comme lieutenant dans le régiment de Rambures, âgé de vingt-trois ans trois mois », 1658.).

G1175 , 1640-1668 , Berg ; Bout-des-Jardins (triège du, à Saint-Cyr-du-Landreuil) ; Campart (triège des, à Saint-Cyr du Vaudreuil) ; Carreaux (triège des, à Saint Cyr du Vaudreuil) ; Croix-Saint-Wulfran (La), triège à Saint-Cyr-de-Vaudreuil ; Croizelier (triège du, à Saint-Cyr-en-Vaudreuil) ; Entre-deux-Bosquets (triège à Saint-Cyr-du-Vaudreuil) ; Floteaux (triège de, à Saint-Cyr-du-Vaudreuil) ; Fondance (triège de La, à Saint-Cyr-de-Vaudreuil) ; Mare-Châtelain (La), triège à Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Mare-du-Coq (triège de La), à Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Régiments de France : Régiment Rambures ; Ruelle-des-Marets (triège de La, à Saint-Cyr-du-Vaudreil) ; Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Tetelet (triège du), à Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Vaulme (fief du)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Cyr-du-Vaudreuil
Fin des résultats