Paroisse Saint-Léger d'Évreux.

G94 , 1219-XVIIIe siècle , Evreux ("Jardins l'Evêque", Les) ; Evreux ("Neuve-Rue", paroisse Saint-Léger) ; Evreux ("Pont-Perrin", Le) ; Evreux ("Vilaine", Rue ou "Villayne" ou "Villaine") ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Nicolas) ; Evreux (Saint-Pierre)  

Donation au chapitre cathédral d'Évreux par Gilbert de Garembouville, chevalier, d'une masure où était établi autrefois le four du comte, située à Évreux, sur la place du Marché (in foro Ebroicensi), devant le moulin fouleret. Cette donation était faite pour la célébration de l'anniversaire de la femme du donateur et de Raoul, son frère (mars 1229, n. s.) ; – vente au chapitre d'Évreux par Gilbert Porpense, d'une rente annuelle de 20 sous assise sur la maison d'Alice, sa femme, fille d'Anquetil L'Anglais (Ankeiilli Anglici), et sur un cellier situé dans la rue Vilaine (in vico Vilano), pour le prix de 8 livres tournois (Donné en présence des bourgeois réunis à l'Hôtel-Dieu d'Évreux, janvier 1219, n. s.) ; – confirmation par Enguerrand, fils de Martin Le Fèvre d'Aubigny (Martini Fabri de Albigneio), de la donation faite au chapitre d'Évreux par Robert de La Garde, son oncle, d'une maison à Évreux, ayant appartenu à Barthélémy Cadoc, chanoine d'Évreux, et d'une vigne à La Rochette (1250) ; – bail passé par Stéphanie Lermite, veuve de Robert d'Olins, à Roger Noël Le Huihier, d'une maison (herbergamentum) située dans la paroisse Saint-Léger d'Évreux, moyennant une rente annuelle de 28 sous de monnaie courante (1268) ; – vente par Godefroy Le Boisselier et Mabire, sa femme, à Jean de Périers, prêtre, d'une rente annuelle de 20 sous tournois assise sur une maison située dans la paroisse Saint-Léger d'Évreux, pour le prix de 8 livres et 10 sous tournois (1297) ; – vente par Guy de Peray et Amicie, sa femme, à Jean d'Ailly, d'une rente annuelle de 12 sous tournois assise sur deux maisons situées dans les paroisses Saint-Nicolas et Saint-Léger d'Évreux, pour le prix de 100 sous tournois (1304) ; – vente par Guillaume Beguel et Asceline, sa femme, à Adam de Lille, doyen d'Évreux, d'une pièce de vigne située dans la paroisse Saint-Léger d'Évreux, pour le prix de 111 sous 6 deniers tournois (1318) ; – vente par Nicolas d'Épreville, clerc, à Guillaume Asselin, clerc, de 30 sous tournois de rente assis sur deux maisons situées dans les paroisses Saint-Léger et Saint-Pierre d'Évreux, pour le prix de 11 livres tournois « de forte monnaie courante » (1344) ; – pièces du procès poursuivi par le chapitre devant la vicomte d'Évreux contre Guillon Maillard, pour obtenir le payement d'une rente annuelle de 20 sous tournois assise sur une maison située à Évreux, paroisse Saint-Léger, « en la Neuve-Rue, auprès du Pont-Perrin et aboutant d'un bout la rivière qui descend des Jardins-l'Évêque au Pont-Perrin » (1448-1575) ; – note sur les biens que le chapitre de l'église cathédrale d'Évreux possède de temps immémorial au Jardin-l'Évêque (XVII siècle).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre
Fin des résultats