Toutes les ressources Rochechouard, Pierre-Jules-César de (évêque d'Evreux) 9 résultats (20ms)

Confrérie du Saint-Sacrement.

G1776 , 1730-1744 , Tilleul-Othon (Le)  

Statuts de la confrérie, approuvés par Jean Le Normant (1730), et par Pierre-Jules-César de Rochechouart (1744), évêques d'Évreux : « les confrères et soeurs seront obligés de s'assister les uns les autres dans leurs maladies... Item, permis aux dits confrères d'inhumer les dits confrères et sœurs de laditte paroisse, ainsy que tous les paroissiens... ».

Contexte :
Confréries > Tilleul-Othon (Le)

Copie des lettres patentes de Louis XIII pour l'établissement du petit séminaire d'Évreux. – Le Roi expose que Mgr de Rochechouart. Évêque d'Évreux, lui a représenté « que dans son diocèse, qui est fort étendu et composé d'environ 600 paroisses, il n'y a pas un nombre suffisant de prêtres pour déservir les églises soit paroissiales soit succursales » et l'a supplié de lui permettre d'établir un petit séminaire. Faisant droit à cette requête, Louis XIII autorise l'établissement projeté et permet à l'évêque a d'unir audit séminaire un ou plusieurs bénéfices jusques à concurrence seulement de la somme de 6,000 livres par an de produit net pour toute dotation. ».

G197 , 9 novembre 1739 , Evreux, Petit Séminaire saint Leufroy  
Contexte :
Petit séminaire d'Évreux

Donations à la fabrique par Jeanne De La Rue, de « trois vergées de terre ou environ, partie plantée en vignes, sizes à la Croix-Saint-Leufroi, au triège des Rions ou Jannette » (1694), – par Gillette Brunet, d'une maison et de plusieurs pièces de terre situées à la Croix-Saint-Leufroi (1696) ; – ordonnance de visite de Pierre-Jules-César de Rochechouart, évêque d'Évreux (1743) ; – déclarations des biens et revenus et inventaires des titres de la fabrique.

G541 , 1660-1780 , Croix-Saint-Leufroy (commune de) ; Rions (Les), triège à la Croix-Saint-Leufroy  
Contexte :
Églises paroissiales > Croix-Saint-Leufroi (La)

Échange de deux pièces de terre situées à Bérengeville entre la fabrique, d'une part, et Antoine de Limoges, chevalier, seigneur de Sacquenville et de Bérengeville, d'autre part (1633) ; – donation par Antoine de Limoges, seigneur de Sacquenville et de Bérengeville, et par Catherine de Pipemont, sa femme, à la fabrique de Bérengeville, de cinq vergées de terre labourable situées à Bérengeville (1637) ; – aveux rendus par la fabrique à Joseph Le Doulx, écuyer, seigneur et patron de Bacquepuis, La Musse et autres lieux, procureur au bailliage d'Évreux (1698), à Gilbert Alexandre de Lombelon des Essarts, seigneur de Bérengeville (1722), à Pierre-Jules César de Rochechouart, évêque d'Évreux (1737), pour des terres relevant des seigneuries de Bacquepuis, de Bérengeville et de Brosville ; – baux des terres de la fabrique (1677-1768).

G391 , 1619-1768 , Bacquepuis ; Bérengeville-la-Campagne ; Brosville ; Musse (La) ; Sacquenville  
Contexte :
Églises paroissiales > Bérengeville-la-Campagne

Baronnie d'Illiers-l'Évêque.

G14 , 1758-1783 , Blanc-Fossé (triège du), à Hercourt ; Courdemanche ; Illiers-l'Evêque  

Approbation et confirmation par Jean-François-Alexandre Dorival, avocat en Parlement, demeurant à Évreux, procureur fondé de Monseigneur Dillon, évêque d'Évreux, du bail emphytéotique du moulin d'Illiers passé pour la durée de 99 ans à feu Jacques Laporte par Monseigneur de Rochechouard en 1743 ; – bail passé au nom de l'évêque d'Évreux par Charles Le Prévost, bourgeois d'Évreux, son fondé de procuration, à Nicolas Recullard, marchand d'Illiers, de la baronnie d'Illiers « consistant en droit de champart, en la dîme de Courdemanche et de Blanc-Fossé, en treize à quatorze arpents de pré, en plusieurs pièces situées dans ladite paroisse d'Illiers, en rentes seigneuriales et généralement tout ce qui compose le revenu de ladite baronnie », pour le prix de 1, 200 livres par an, outre les charges.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Propriétés de l'Évêché

Aveux rendus par Marie Tissot, veuve de Jean « Le Cousturier », seigneur de Pithienville, lieutenant général criminel au bailliage d'Évreux, et par Michel « Le Cousturier », leur fils, à Marc-Antoine Eudes, chevalier, seigneur et patron de Bacquepuis, et à Philippe-Joseph Le Doulx, écuyer, procureur au bailliage d'Évreux, seigneur de Bacquepuis et de La Musse, pour des terres relevant de la seigneurie de Bacquepuis (1676-1694) ; – déclarations et aveux rendus par la fabriquée Marie-Françoise Hargault, veuve de Jean-Henri Testart, écuyer, « dame du noble fief, terre et seigneurie de Breltemare auquel a esté réuni celui de Sacquenville », pour des terres situées sur la paroisse de Sacquenville (1755), –à Pierre-Jules César de Rochechouard, évoque d'Évreux, pour deux pièces de terre relevant du fief de Bernienville (1757).

G362 , 1676-1757 , Bacquepuis ; Bernienville ; Brettemare ; Musse (La) ; Pithienville ; Sacquenville  
Contexte :
Églises paroissiales > Bacquepuis

Donations à la fabrique, à charge de services religieux, par Marion Carré, veuve de Jean Le Couturier, d'une vergée et demie de terre labourable située paroisse Saint-Gilles, près le Bel-Ébat, tenant d'un côté les héritiers de Martin Leblond, d'autre côté Jean de Morainville, d'un bout le chemin tendant au Clos-Hutin et d'autre bout Thomas Le Maréchal, bourgeois d'Évreux (1605), – par Nicolas Fortin, gentilhomme servant du prince de Condé, d'une somme de 84 livres (1611), – par Charlotte du Sages, veuve de Jacques de Marchiz, écuyer, sieur de La Bonce, d'une somme 300 livres (1614) ; – ordonnance de réduction par Pierre-Jules-César de Rochechouart, évêque d'Évreux, des fondations faites en l'église Saint-Gilles antérieurement à 1748 ; – autorisation épiscopale donnée au curé de Saint-Gilles à l'effet de célébrer solennellement dans son église la fête de la Visitation (1740).

G624 , 1576-1748 , Clos-Hutin (Le), à Evreux ; Evreux (Lieu-dit: "Bel-Ebat" (Le), pré, paroisse Saint-Gilles)  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Gilles

Donations à la fabrique de Brosville, par Pierre Le Forestier, d'une vergée de terre située au triège des Courtieux (1571), – par Robert Le Tourneur, dit Marée, d'une vergée de terre au triège des Longs-Champs (1597), – par Charles Le Doulx, chanoine d'Évreux et prébende de Brosville, d'une vergée de terre au triège du Moulin-Heullin (1639) ; – déclaration donnée par les trésoriers en charge à « Monseigneur l'Illustrissime et Révérendisme Pierre Jules-César de Rochechouart, évêque d'Évreux, conseiller du Roy en tous ses conseils, abbé commendataire de l'abbaye royale de Bonnecombe, prieur du prieuré de Saint-Lô et, à cause de son évêché, baron des baronnies de Condé, Les Baux de Breteuil, Illiers, Le Sacq, Bérengeville, Aviron et Brosville qui s'étend dans les paroisses de Saint-Denis, Saint-Gilles, Saint-Thomas et Saint-Léger de la ville et faubourgs dudit Évreux », des terres appartenant à la fabrique et relevant de la baronnie de Brosville (1747).

G460 , 1571-1761 , Aviron ; Baux-de-Breteuil ; Bérengeville-la-Campagne ; Bonnecombe (abbaye de) ; Brosville ; Condé-sur-Iton ; Courtieux (Les), triège ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Thomas) ; Illiers-l'Evêque ; Moulin-Heullin (Le), triège ; Sacq (Le) ; Saint-Lô (prieuré de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Brosville
Fin des résultats