Toutes les ressources Roquigny, Louis-Emery de 2 résultats (4ms)

Paroisse de Saint-Pierre des Cercueils.

G270 , 1550-1770 , Amfreville-sur-Iton ; Asprement ; Ausseville ; Bacquepuis ; Bec-Thomas (Le) ; Endormi (le fief, à Saint-Pierre-des-Cerceuils) ; Port-Pinché (Le), fief ; Richebourg (seigneurie de) ; Rocquefort-en-Caux ; Saint-Pierre-des-Cerceuils  

« C'est la déclaration des héritages que tiennent les doyen et chanoines de l'église collégiale Sainct Loys de La Saulsaye, de noble et puissant seigneur messire Jehan de Sabrevois, chevalier de l'Ordre du Roy, gentilhomme ordinaire de sa chambre, baron de Béthomas, seigneur de Richebourg, Anfreville-sur-Yton, Aspremont et de Bacquepuis, c'est asçavoir une pièce de terre labourable contenant cinq vergées, assise en la paroisse de Sainct Pierre des Sarcueils, vulgairement nommez le Champ Failli, au fief Endormi, despendant de la baronnie dudict Béthomas » (1602) ; – même déclaration rendue à Jean de Beaulieu, chevalier, seigneur et baron du Bec-Thomas (1634) ; – aveu rendu par le chapitre à messire « Louis Emery de Roquigny, chevalier, saigneur, patron et châtelain de Craville, La Rocquefort en Caux, Ausseville, Le Porpinché et autres lieux », pour leurs terres du fief de Port-Pincher, située dans les paroisses de Saint-Pierre-des-Cercueils et de Saint-Nico-las-du-Bosc-Asselin (1770).

Contexte :
Chapitre collégial de la Saussaye

Déclarations et aveux rendus par la fabrique à Jobert Le Sueur, bourgeois d'Elbeuf, sieur du fief du Becquet relevant du duché d'Elbeuf (1643), à Jean-François Le Diacre, écuyer, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagné (1643), à Joseph Le Sueur, sieur du Becquet, demeurant au Thuit-Anger (1682), à Louis de Bourbon, prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire de l'abbaye du Bec et en cette qualité seigneur de Cesseville (1741), à Jean-Baptiste Le Diacre, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagne (1746), à François-Félix de Rouen, écuyer, seigneur du Thuit-Anger et du fief Becquet (1754-1768), à Nicolas-Charles de Saint-Ouen, seigneur patron de- Saint-Martin-la-Corneille, conseiller maître en la cour des aides et finances de Normandie (1756), à Jean-René-Claude Turgis, seigneur de « Bulley » (1763), à Georges-François Le Diacre, chevalier, seigneur patron de Saint-Cyr-la-Campagne (1767) et à Louis-Émery de Roquigny, chevalier, seigneur du Port-Pinché (1770), pour des terres appartenant à la fabrique et relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1221 , 1643-1770 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Becquet (Le), fief ; Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Cesseville ; Elbeuf ; Port-Pinché (Le), fief ; Saint-Cyr-la-Campagne ; Saint-Martin-la-Corneille ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Martin-la-Corneille
Fin des résultats