La Neuville-Champ-d'Oisel.

H460 , 1305-XVIIIe siècle , Lyons-la-Forêt (Abbaye de) ; Neuville-Champ-d'Oisel ; Saint-Ouen (abbaye de), sise à Rouen  

Abandon à l'abbaye par Dieu Le Bouteillier, curé de la paroisse Notre-Dame du Champ-d'Oisel, de ses droits sur les dîmes de ladite paroisse, qui avaient donné lieu à des procès pendants entre lui et l'abbaye (1305) ; — notes sur les dîmes de la paroisse de la Neuville-Champ-d'Oisel appartenant à l'abbaye de Lyre et à l'abbaye de Saint-Ouen (XVIIIe siècle).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Ferrières.

H1429 , 1562-1754 , Chaise-Dieu (Prieuré de) ; Ferrières-Saint-Hilaire ; Saint-Aignan-de-Ferrières (Chapelle de Saint-Ouen-en-Bourse sise à) ; Saint-Ouen-de-Bourse (triège de), sis à Ferrières  

Titres d'une rente de 20 sous tournois assignée au profit du prieuré sur une pièce de terre appelée l'Aumône-de-la-Chapelle-de-Saint-Ouen-de-Bourse, paroisse de Ferrières, fieffée par le prieuré en 1562.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Prieuré de Chaise-Dieu (Ordre de Fontevrault)

Copies de la mainlevée de la saisie du temporel du prieuré, accordée par les gens des Comptes du Roi en Normandie au profit de Louis-François de Vassé, prieur commendataire, et de l'information, par témoins faite par le lieutenant civil au bailliage de Gisors pour vérifier le dénombrement fourni à la Chambre des Comptes par ledit Louis-François de Vassé : «... Le prieuré de Saint-Ouen est un bénéfice simple, membre dépendant de Marmoustier-lez-Tours, ordre de Saint-Benoist, quy se consiste en un plain fief de haubert admorty, dont le chef est assis en ceste ville (de Gisors)... ».

H990 , 1679-1682 , Gisors ; Gisors, (Prieuré de Saint-Ouen de) ; Normandie (La)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Saint-Ouen-de Gisors

Chapelle-Saint-Ouen (La) et Giverny.

H1581 , 1789 , Chapelle-Saint-Ouen (La) ; Giverny ; Trouville (Notre-Dame de)  

Bail à ferme passé par les religieuses de la congrégation de Notre-Dame-de-Trouville près Vernon à Jacques Rozé, laboureur, « de la ferme appartenante aux dites dames et qui s'étend tant dans la paroisse de la Chapelle-Saint-Ouen que sur celle de Giverny et paroisses circonvoisines », moyennant un prix de fermage annuel de 400 livres en argent, cent deux boisseaux de blé et deux muids de cidre.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Congrégation de Notre-Dame de Vernon

La Chapelle-Saint-Ouen.

H359 , 1286-1376 , Chapelle-Saint-Ouen (La) ; Isle-Dieu (Abbaye de), près Perruel  

Donation à l'abbaye par Jean Mangier d'une propriété avec bâtiments, plantations et terres labourables, située à la Chapelle-Saint-Ouen, d'une rente de 22 sous 8 deniers tournois, et en général de tous ses biens meubles et immeubles (1286) ; — accord entre l'abbaye et les héritiers de feu Robert Du Bois au sujet d'une rente de 25 sous 3 deniers tournois, réduite à 20 sous tournois, assignée sur une terre située à la Chapelle-Saint-Ouen (1376).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de l'Isle-Dieu (Ordre de Prémontré)

Gaillardbois (terres de Brémulle, etc.).

H618 , 1442-1478 , Charleval (Noyon-sur-Andelle), prieuré de Saint-Martin de ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors ; Moutardier (fief du) ; Rouen, Paroisse Saint-Vivien  

Bail à ferme passé par l'abbaye à plusieurs habitants de Gaillardbois d'une pièce de terre contenant 7 acres, sise à Brémulle, moyennant un fermage annuel de 10 sous parisis par acre (1473) ; — accords entre l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen et celle de Mortemer au sujet des redevances qu'elles se devaient réciproquement à cause des terres de Brémulle, etc., appartenant aux religieux de Mortemer, et [du fief du Moutardier, situé paroisse Saint-Vivien de Rouen et possédé par les religieux de Saint-Ouen (1442-1474).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Testament de Nicolas Thomas, laboureur, contenant donation à la fabrique de Berthenonvillle d'une pièce de terre contenant 67 perches, située à La Chapelle-sur-Saint-Clair, triège de la Groix-des-Fossés (1698) ; – baux de ladite pièce de terre passés par la fabrique pour le prix annuel de 6 livres (1735-1744) ; –« état des terres que tient François Monnier et Jacques Gautrain de la fabrique de Saint-Ouen de Berthenouville, pour être détaillées pièce a pièce, à l'issue de la messe paroissiale dudit lieu, aux plus offrans et derniers enchérisseurs » (1785).

G401 , 1698-1785 , Berthenonville ; Chapelle-sur-Saint-Clair (La), près Berthenonville ; Croix-des-Fossés (La), triège à la Chapelle Saint-Clair  
Contexte :
Églises paroissiales > Berthenonville

Décharge donnée au prieur et aux religieux de Bonport par Guillaume Anquetil, « greffier à la Table de marbre du Palais,... À cause de l'acquict qu'ilz m'ont cejourd'huy baillé de la somme de vingt-cinq sols pour cinq années d'arrérages de cinq solz de rente sieurialle ou un pigeon blanc évalué à ladite somme, qu'il nous doibvent à cause de la vavassorerye de Graville à nous appartenant, scise à Saint-Ouen, Touberville et autres lieux ».

H214 , 1638 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Graville ; Saint-Ouen-de-Thouberville ; Thouberville (près Saint-Ouen de)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Gaillardbois (terres de Brémulle, etc.).

H620 , 1599-1786 , Deux-Amants (Prieuré des) ; Grainville ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors ; Rouen (Abbaye Saint-Ouen de)  

Pièces de procédures pour l'abbaye de Mortemer contre le seigneur de Villerets au sujet d'une rente de 32 sous et 1 chapon assignée au profit de l'abbaye sur 7 acres de terre près de Brémulle (1599-1634) ; — bail à ferme passé par l'abbé commendataire de Mortemer à Jean Lefebvre, laboureur, de la ferme de Brémulle et de ses dépendances, comprenant 240 acres environ, pour le prix principal de 2,400 livres, 2 muids de blé, 24 chapons, 24 poules, 2 boisseaux de pois blancs, trois cents gerbées et 50 livres affectées aux réparations, outre les charges ci-après : 16 mines de blé et 48 boisseaux d'avoine à l'abbaye de Saint-Ouen, 7 mines de blé et 14 boisseaux d'avoine au prieur de Gisors, 16 boisseaux de blé et 8 boisseaux d'avoine au prieur des Deux-Amants, 15 boisseaux de blé et 15 boisseaux d'avoine au prieur de Charleval, 18 boisseaux de blé et 18 boisseaux d'avoine au curé de Grainville, 6 boisseaux de blé au curé de Gaillardbois (1666) ; — autorisations données par François Trouvé, abbé de Cîteaux, et par Louis-Marie Rocourt, abbé de Clairvaux, à Thomas-Pierre-Antoine de Boisgelin, agent général du clergé de France et abbé commendataire de Mortemer, de louer la ferme de Brémulle pour une durée de vingt-neuf années (1785).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Délibérations des religieuses de la Providence d'Évreux concernant les fonddations et les donations faites à la communauté et les dettes contractées par elles. (Notes sur des fondations d'écoles à la Pyle, à Saint-Ouen-de-Mancelles, à Saint-Martin et à Notre-Dame d'Apres, à Saint-Germain de Villettes et à Saint-Pierre d'Irai) ; –état des dettes contractées pour la construction des bâtiments du couvent.).

H1594 , 1779-1793 , Apres (paroisse Notre-Dame d') ; Apres (paroisse Saint-Martin) ; Evreux (Communauté de la Providence) ; Irai (Saint-Pierre d') ; Pyle (La) ; Saint-Ouen-de-Mancelles ; Villettes  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Communauté de la Providence d'Évreux

Gaillardbois (terres de Brémulle, etc.).

H616 , XIIe-1236 , Brémulle (ferme de) sise à Gaillard-bois ; Champ-de-l'Empereur (triège du) sis à Gaillardbois ; Gaillardbois ; Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors ; Rouen (Abbaye Saint-Ouen de)  

Cession par les religieux de Saint-Ouen de Rouen à l'abbaye de Mortemer de tous leurs droits seigneuriaux sur Richard Portevin, leur tenancier, et sur le fief qu'il tenait d'eux, moyennant une rente de 60 sous (s. d. Vers 1190. Jean de Coûtances, doyen de Rouen, figure parmi les témoins) ; — donation à l'abbaye par Guillaume de Gaillardbois de ses droits sur le Champ-de-l'Empereur (s. d. ) ; — donations, cessions et ventes à l'abbaye, de terres et de rentes situées où assignées à Brémulle par Hugues de Piris (s. d. ), Roger des Crèches (1208), Robert des Crèches (1212), Guillaume de Longchamp (1222), Gautier et Robert Le Long (1234), Mathieu « de Faio Marmote » (1236) ; — Sceaux de Guillaume de Longchamp, de Gautier, de Robert Le Long et de l'officialité de Rouen.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Gisors.

H1451 , 1598-1790 , Fossé-aux-Tanneurs (Le) ; Gisors ; Gisors (Les Annonciades de) ; Gisors, (Prieuré de Saint-Ouen de) ; Mesnil-Guilbert (Le) ; Rouen, Collège des Jésuites ; Saint-Ouen (la rue), à Gisors ; Troesne (la Rivière du), sise à Gisors  

Permission de voirie délivrée aux Annonciades de Gisors par « Jullian Le Bret, sieur du Mesnil Guillebert, conseiller du Roy, vicomte de Gisors et grand voyer en ladicte vicomté pour le Roy nostre Sire et Monseigneur le duc de Nemours et de Chartres, comte dudict Gisors », à l'effet de faire reconstruire le mur de clôture de leur couvent sur la rue de Paris (1628) ; — vente aux Annonciades par Jullian Pollet, marchand tanneur à Gisors, d'une maison située audit Gisors sur le fossé aux Tanneurs, pour le prix de 3,300 livres tournois (1634) ; — autorisation accordée aux Annonciades par le vicomte de Gisors, « de faire bastir et construire sur la rivière du Troesne les quatre arches et le pont dont est fait mention au procèz-verbal dressé à cet effet, mesme de faire la desmolition des maisons quy sont en ruynes et murailles estans le long de ladite rue Sainct-Ouen, pour au lieu d'icelles y faire par elles construire et bastir d'autres murailles de la hauteur de neuf à dix piedz à la surface de terre et fondations, comme aussy lesdites dames pouront, pour leur commodité particulière, faire encore construire les autres murailles sur lesdites arches et autres lieux spéciffiez audit procèz-verbal, avec grilles de fer sous lesdites arches... Laquelle rivière (du Troesne) elles seront tenues de ce jour à l'advenir faire curer à leur frays et despens depuis le pont aux Danois jusque aux deux arches dernières déclarez audit procèz-verbal » (1687) ; — procès-verbal de réception par le vicomte de Gisors des travaux exécutés au couvent des Annonciades en vertu de l'autorisation précédente (1688) ; — copie d'une requête adressée à l'Intendant de la généralité de Rouen par le maire et les échevins de Gisors, suivie de l'ordonnance conforme rendue par l'Intendant : «... Pour le bien et l'utilité des pauvres de l'hospital dudit Gisors et de ceux qui y sont amenez en exécution de la déclaration, du Roy du dix-huit juillet 1724, il est nécessaire de faire curer le canal et bras de rivière qui passe le long des appartemens dudit hospital, qui est entièrement remply d'immondices qui corrompent l'eau qui y passe, l'amas desquels immondices sont causés par un grand corps de bastimens que les religieuses Annonciades ont fait bastir il y a quelques années sur ledit canal, dans lequel elles ont fait faire des latrines qui servent tant à leur communauté que des maisons à elles appartenantes estant au dehors et louez à des particuliers, et par une grille qu'elles ont fait placer, qui traverse tout le bras de rivière, qui empêche l'écoulement des eaux et qui cause des immondices qui infectent tout le quartier et les appartemens dudit hospital...» (1724) ; — aveu rendu par les religieuses aux Jésuites du collège de Rouen, « seigneurs prieurs du prieuré de Saint-Ouen de la ville de Gisors, estant un plain fief de haubert », pour plusieurs maisons et jardins situés à Gisors, rue Saint Ouen, et compris dans l'enceinte du couvent (1738).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Annonciades de Gisors

Breteuil, les Baux-de-Breteuil (prieuré du Désert), etc.

H536 , 1613 , Baux-de-Breteuil (Les) ; Breteuil ; Conches ; Croix-de-Buis (Chemin de la) ; Essarts (chapelle Saint-Laurent dans la seigneurie des) ; Evreux (Chapitre d') ; Lyons-la-Forêt (Abbaye de) ; Perreaux (Le Clos), abbaye de Lyre ; Saint-Ouen-de-Occargnetes (paroisse de)  

Confirmation par Henri de Tilly de la donation faite à l'église Notre-Dame-du-Désert par son père et par Guillaume de Glos, de l'église Saint-Ouen « de Occargnetes », avec le consentement des comtes de Leicester (s. d., fin du XIIe siècle) ; — vente par les religieux du Désert à « leurs chers seigneurs et amis » les religieux de Lyre de toute leur vigne de Breteuil, qu'ils possédaient par suite d'un échange conclu avec Philippe-Auguste, roi de France, pour le prix de 8 livres tournois (1207) ; — confirmation par Luc, évêque d'Évreux, de la cession faite à l'abbaye de Lyre par Geoffroi, ermite de Saint-Jean, d'un tiers d'arpent de vigne sis à Breteuil, au-dessous du château, moyennant une rente annuelle d'une mine de blé mouture (1209) ; — copie informe (XVIe siècle) d'un acte par lequel Durand, prieur, et les ermites du Désert déclaraient se soumettre entièrement, eux et leurs biens, à la juridiction de l'abbaye de Lyre, et consentir à ce que leur ermitage fût traité à l'avenir comme un des prieurés de l'abbaye (1233) ; — amortissement consenti aux religieux de Lyre par Barthélemi Droon d'une rente de 20 sous qui lui était due à cause d'une vigne possédée par eux près de l'étang de Breteuil, moyennant une somme de 10 livres 10 sous tournois et une redevance annuelle d'un quarteron de cumin (1240) ; — donation faite à l'abbaye par Geoffroi d'Auvergny, prêtre, de quatre acres de terre situées dans la paroisse Saint-Sulpice de Breteuil, près de la Croix-de-Buis (crux buxata), le long du chemin conduisant de la porte Saint-Sul pice à la léproserie de Breteuil, aboutissant au chemin de la Croix-de-Buis à Saint-Michel de Condé (1276) ; — confirmation par Mathieu, seigneur des Essarts, chanoine d'Évreux, des biens possédés par l'abbaye, par suite de donations ou autrement, dans l'étendue de sa seigneurie des Essarts, notamment du patronage de la chapelle Saint-Laurent de Chambray, de la dîme du moulin de Chambray, etc., dons de feu Simon, seigneur de Chambray (1285) ; — vente à l'abbaye par Roger de Bois-Arnault, chevalier, d'une rente annuelle de 30 sous assignée sur une vigne et sur une maison à Breteuil, pour le prix de 15 livres tournois (1322) ; — vidimus par le vicomte de Conches et de Breteuil des lettres-patentes de Henri VI, « roi de France et d'Angleterre », confirmant à l'abbaye de Lyre et au prieuré du Désert, « membre de ladite église », la possession des rentes assignées sur les moulins de Breteuil dont ils avaient joui constamment et sans trouble jusqu'en 1411 (1426) ; — « inventaire des titres touchant vingt solz de rente deulz à messieurs les religieux de Lire sur le clos Perreaux », à Breteuil (1613).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)

Vente par Charles Le Gras, écuyer, seigneur du Réel, lieutenant général civil et criminel et lieutenant criminel du bailli de Rouen en la vicomté de Pont-Authou et de Pont-Audemer, à Marguerite Larcher du Saint-Sacrement et à Adrienne Larcher de la Sainte-Trinité, religieuses au monastère de Sainte-Ursule de Vire, stipulées par Adrien Larcher, écuyer, leur frère, sieur de la Prairie, d'« une maison de fond en comble, cours, céliers, escuries, jardin » situés au faubourg Saint-Germain de Pont-Audemer, pour le prix principal de 1300 livres et moyennant une rente de 214 livres 5 sous 8 deniers : «... Ledit sieur de la Prairie a dit que l'intention des dites dames religieuses, ses sœurs, est de faire construire et bastir un monastère de leur dit ordre en la présente maison et choses sus vendues et fieffez » (1662) ; – donation aux Ursulines de Pont-Audemer par Madeleine Jubert, veuve de Claude de Malortie, chevalier, seigneur des Boys, Manneville-la-Raoult, Saint-Ouen-des-Champs, Bouquelon, etc., « commandant pour le service de Sa Majesté dans les villes du Pont-Audemer et Quillebeuf », demeurant à Rouen, d'une rente de 12 livres 2 sous 10 deniers, à charge de services religieux (1678) ; – procès-verbal de l'état et de l'étendue de l'enclos des Ursulines de Pont-Audemer, dressé, sur la réquisition des religieuses, par Nicolas du Buisson, sieur du Plessis, conseiller et avocat du Roi aux sièges de bailliage et vicomté de Pont-Authou et Pont-Audemer (1690 ; – déclaration des biens et des revenus du couvent (1717) ; – procès-verbal d'alignement, dressé par Thomas-Romain Duvrac, écuyer, trésorier général de France et grand voyer de Normandie en la généralité de Rouen, à l'occasion de la construction d'un nouveau bâtiment que les Ursulines se proposaient d'édifier sur la rue (1738) ; – aveu rendu par les Ursulines à Tenne-guy-François-Jean Guérin, chevalier, seigneur et patron de Tourville, pour « un tènement nûment nommé le Clos-Colibœuf ou Cardouel, assis en la paroisse de Saint-Germain de Pont-Audemer, dans la franche bourgeoisie dudit lieu » (1768).

H1579 , 1630-1792 , Bouquelon ; Clos-Cardouel (Le), lieu-dit sis à Pont-Audemer ; Clos-Coliboeuf (Le), lieu-dit situé à Pont-Audemer ; Manneville-la-Raoult ; Plessis (fief du), sis à Panlatte ; Pont-Audemer (Paroisse Saint-Germain de) ; Pont-Audemer (Ursulines de) ; Pont-Audemer (ville) ; Pont-Authou ; Prairie (fief de la) ; Quillebeuf-sur-Seine ; Reel (fief de) ; Rouen (ville) ; Roys (le fief de) ; Saint-Ouen-des-Champs ; Tourville-près-Pont-Audemer ; Vire  
Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines de Pont-Audemer

Quatrième et dernier volume contenant les chapitres 36 à 97.

H590 , 1739 , Angleterre (L') ; Baons-le-Conte ; Barre (La) ; Baux-de-Breteuil (Les) ; Beaumesnil ; Beaumont-le-Roger ; Bémécourt ; Bernay (ville) ; Bertreville ; Berville-en-Roumois ; Bois-Maillard (Le) ; Boissière (fief de la) ; Boissy-Lamberville ; Bosc-Renoult ; Breteuil ; Capelles-les-Grands ; Chambines ; Champ-Dominel (Le) ; Chéronvilliers ; Chesne (Le) ; Corneuil ; Couvert, près Bayeux ; Dame-Marie ; Echanfray (le Moulin d') ; Epaignes ; Epréville ; Ferté-Fresnel (La) ; Fidelaire (Le) ; Francheville ; Gonfrière (La) ; Gouttières ; Grosley ; Guermanville ; Guéroulde (La) ; Herponcey ; Hosme (L') ; Laigle ; Mancelles ; Morainville ; Nogent-le-Sec ; Noyer-en-Ouche (Le) ; Osmonville ; Pacy-sur-Eure ; Pont-Audemer (ville) ; Roman ; Romilly-près-Berville ; Rouen (ville) ; Rubremont ; Saint-Denis-du-Béhélan ; Saint-Léonard-de-Gapré ; Saint-Ouen-d'Attez ; Saint-Ouen-de-Mancelles ; Thevray ; Tilleul-Fol-Enfant (Le) ; Tillières ; Tremblay (Le) ; Verneuil-sur-Avre  

Ch. 36. Paroisse de Breteuil ; — Ch. 37. Paroisse de Saint-Ouen-d'Attez ; — Ch. 38. Paroise de Saint-Denis-du-Béhélan ; — Ch. 39. Paroisse de Roman ; — Ch. 40. Paroisse de Morainville ; — Ch. 41. Paroisse de Boissy ; — Ch. 42. Paroisse de Chambray ; — Ch. 43. Paroisse de Champ-Dominel. — Ch. 44. Paroisse de Corneuil ; — Ch. 45. Paroisse du Chesne ; — Ch. 46. Paroisse des Baux-de-Breteuil ; — Ch. 47. Paroisse de Guernanville ; — Ch. 48. Paroisse de Bémécourt ; — Ch. 49. Paroisse de Romilly-près-Berville ; — Ch. 50. Paroisse de Berville — Ch. 51. Paroisse de Nogent-le-Sec ; — Ch. 52. Paroisse Saint-Léonard de Gapré ; — Ch. 53, Domaine de Beaumont-le-Roger ; — Ch. 54. Paroisse de Gouttières ; — Ch. 55. Paroise de Grosley ; — Ch. 56. Paroisse du Noyer ; — Ch. 57. Paroisse de Mancelles ; — Ch. 58. Paroisse de Saint-Ouen de Mancelles ; — Ch. 59. Paroisse de Rubremont ; — Ch. 60. Paroisses de Thevray et de Beaumesnil ; —Ch. 61. Paroisse du Bosc-Renoult ; — Ch.62. Paroisse de la Barre ; — Ch. 63. Paroisse de Capelles ; — Ch. 64. Paroisses de Laigle ; — Ch. 65. Paroisses de Verneuil ; — Ch. 66. Paroisse des Barils ; — Ch. 67. Paroisses de Tillières et de L'Hosmes ; — Ch. 68. Paroisse de Chéronvilliers ; — Ch. 69. Paroisse de la Gueroulde ; — Ch. 70. Paroisse de Francheville ; — Ch. 71. Paroisse de Dame-Marie ; — Ch. 72. Paroisse d'Herponcey ; — Ch. 73. Paroisse de Pacy ; — Ch. 74. Fief de Couvert, paroisse de Couvert près Bayeux ; — Ch. 75. Pont-Audemer ; — Ch. 76. Domaine de Rouen ; — Ch. 77. Baronnie des Baonsle-Comte ; — Ch. 78. Paroisse de Bertreville ; — Ch. 79. Rente sur le moulin d'Échanfray : — Ch. 80. Épinay ; — Ch. 81. Sainte-Marguerite-de-l'Autel ; — Ch. 82. Le Fidelaire ; — Ch. 83. Paroisse d'Osmonville ou du Tremblay ; — Ch. 84. Fief d'Épréville ; — Ch. 85. Bernay ; — Ch. 86. Le Tilleul-Fol-Enfant ; — Ch. 87. La Ferté-Fresnel ; — Ch. 88. Canfleur ; — Ch. 89. La Gonfrière ; — Ch. 90. Bois-Maillard ; — Ch. 91. La Boissière ; — Ch. 92. Chambines ; — Ch. 93. Plusieurs paroisses et biens inconnus ; — Ch. 94. Plusieurs choses concernant les Offices claustraux ; — Ch. 95. Dépouillement des aliénations et retraits ; — Ch. 96. Titres et papiers qui sont sur les trois armoires du chartrier ; — Ch. 97. Titres d'Angleterre. — Tables alphabétiques des biens de la mense abbatiale et de la mense conventuelle au commencement du volume (8 feuillets).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît) > Inventaire général du chartrier de l'abbaye