Toutes les ressources Bec-Hellouin (abbaye) 32 résultats (12ms)

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye du Bec pour une pièce de terre relevant du fief d'Aillet à Épégard, –à Louis de Marillac, maréchal de camp, seigneur de Beaumont-le-Roger (1625), et à Hector-Nicolas Paviot, président en la Cour des comptes de Normandie et conseiller honoraire au parlement de Rouen (1761)-, pour des terres relevant du fief du Bois-d'Iville et de la vavassorerie du Bue, –à l'abbaye de la Croix-Saint-Leufroi (1755), à l'abbaye de Conches (1779) et à la commanderie de Saint-Étienne de Renneville (1784), pour des terres relevant de la seigneurie d'Iville, –à Bénigne-Étienne-François Poret, seigneur de Boisemont (1758), pour des terres relevant du fief de Saint-Antoine d'Iville ; –à Pierre-Louis de Savary, doyen de l'église cathédrale d'Évreux (1757), pour des terres relevant du fief de Perrey, –à Louis Le Cordier, capitaine au régiment des gardes du Roi (1660), et à Nicolas-Alexandre Le Cordier, marquis du Troncq (1700), pour des terres relevant des fiefs de Prey et Mahiet ; –à François Le Cordier de Bigard, marquis de La Londe (1686-1694) et à Pierre-Louis de Savary (1757-1765), pour des terres relevant des fiefs du Troncq et de la Queue-du-Troncq, –à Madeleine de Bauquemare (1717), et aux héritiers de Pierre Hébert, conseiller-secrétaire du Roi, maison et couronne de France (1755), pour des terres relevant de la seigneurie de Vitot ; – déclaration des biens et des revenus de la fabrique en 1693.

G810 , 1625-1784 , Aillet (le fief d'), à Epégard ; Beaumont-le-Roger (ville de) ; Bec-Hellouin (abbaye) ; Bois d'Iville (fief du) ; Boisemont ; Buc (Le) ; Conches (abbaye Saint-Pierre et Saint-Paul de Castillon-les-Conches) ; Croix-Saint-Leufroy (Abbaye) ; Evreux (Paroisse de la ville épiscopale : la cathédrale) ; Iville-près-le-Neubourg ; Londe (La) ; Mahiet (fief du) ; Perrey (fief de, à Iville-sur-le-Neubourg) ; Prey ; Queue-du-Troncq (fief de La) ; Renneville (Saint-Etienne de, Commanderie) ; Troncq (La), fief ; Vitot  
Contexte :
Églises paroissiales > Iville

Déclarations et aveux rendus par la fabrique à Jobert Le Sueur, bourgeois d'Elbeuf, sieur du fief du Becquet relevant du duché d'Elbeuf (1643), à Jean-François Le Diacre, écuyer, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagné (1643), à Joseph Le Sueur, sieur du Becquet, demeurant au Thuit-Anger (1682), à Louis de Bourbon, prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire de l'abbaye du Bec et en cette qualité seigneur de Cesseville (1741), à Jean-Baptiste Le Diacre, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagne (1746), à François-Félix de Rouen, écuyer, seigneur du Thuit-Anger et du fief Becquet (1754-1768), à Nicolas-Charles de Saint-Ouen, seigneur patron de- Saint-Martin-la-Corneille, conseiller maître en la cour des aides et finances de Normandie (1756), à Jean-René-Claude Turgis, seigneur de « Bulley » (1763), à Georges-François Le Diacre, chevalier, seigneur patron de Saint-Cyr-la-Campagne (1767) et à Louis-Émery de Roquigny, chevalier, seigneur du Port-Pinché (1770), pour des terres appartenant à la fabrique et relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1221 , 1643-1770 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Becquet (Le), fief ; Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Cesseville ; Elbeuf ; Port-Pinché (Le), fief ; Saint-Cyr-la-Campagne ; Saint-Martin-la-Corneille ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Martin-la-Corneille

Déclarations et aveux rendus par la fabrique à Jobert Le Sueur, bourgeois d'Elbeuf, sieur du fief du Becquet relevant du duché d'Elbeuf (1643), à Jean-François Le Diacre, écuyer, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagné (1643), à Joseph Le Sueur, sieur du Becquet, demeurant au Thuit-Anger (1682), à Louis de Bourbon, prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire de l'abbaye du Bec et en cette qualité seigneur de Cesseville (1741), à Jean-Baptiste Le Diacre, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagne (1746), à François-Félix de Rouen, écuyer, seigneur du Thuit-Anger et du fief Becquet (1754-1768), à Nicolas-Charles de Saint-Ouen, seigneur patron de- Saint-Martin-la-Corneille, conseiller maître en la cour des aides et finances de Normandie (1756), à Jean-René-Claude Turgis, seigneur de « Bulley » (1763), à Georges-François Le Diacre, chevalier, seigneur patron de Saint-Cyr-la-Campagne (1767) et à Louis-Émery de Roquigny, chevalier, seigneur du Port-Pinché (1770), pour des terres appartenant à la fabrique et relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1221 , 1643-1770 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Becquet (Le), fief ; Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Cesseville ; Elbeuf ; Port-Pinché (Le), fief ; Saint-Cyr-la-Campagne ; Saint-Martin-la-Corneille ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Martin-la-Corneille

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye du Bec (1688), à Alexandre Le Cordier de Bigards, marquis du Troncq, maréchal de camp (1723), à Charles-André Guenet de Saint-Just, seigneur et patron de La Pyle, « doyen de Nos Seigneurs du parlement de Rouen » (1760), et à Pierre-Louis de Savary, haut doyen du chapitre cathédral d'Évreux, vicaire général du diocèse d'Évreux, abbé commendataire de l'abbaye de Beaulieu, seigneur du Troncq, des Hayes, du Pérey, de la Queue-du-Troncq (1759-1765), etc., pour des terres relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1383 , 1688-1767 , Beaulieu (abbaye de Notre-Dame de) ; Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (Chapitre Cathédral) ; Perery (Le), fief ; Pyle (La) ; Queue-du-Troncq (fief de La) ; Rouen (Parlement de) ; Troncq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Troncq (Le)

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye du Bec (1688), à Alexandre Le Cordier de Bigards, marquis du Troncq, maréchal de camp (1723), à Charles-André Guenet de Saint-Just, seigneur et patron de La Pyle, « doyen de Nos Seigneurs du parlement de Rouen » (1760), et à Pierre-Louis de Savary, haut doyen du chapitre cathédral d'Évreux, vicaire général du diocèse d'Évreux, abbé commendataire de l'abbaye de Beaulieu, seigneur du Troncq, des Hayes, du Pérey, de la Queue-du-Troncq (1759-1765), etc., pour des terres relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1383 , 1688-1767 , Beaulieu (abbaye de Notre-Dame de) ; Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (Chapitre Cathédral) ; Perery (Le), fief ; Pyle (La) ; Queue-du-Troncq (fief de La) ; Rouen (Parlement de) ; Troncq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Troncq (Le)

Transaction passée entre Pierre-Georges Lefebvre, mandataire de Mgr Roger de La Rochefoucauld, abbé commendataire du Bec, d'une part, et Louis Frémont, curé de Brionne, d'autre part. Le curé de Brionne s'engage, en son nom et au nom de ses successeurs, à payer à l'avenir à l'abbé du Bec une rente annuelle de 60 sous en représentation des dîmes auxquelles ce dernier avait droit dans la paroisse de Brionne, « lesquelles ont esté depuis longtemps réunies et confondues avec les autres dixmes dudit sieur curé. ».

G459 , 1711 , Bec-Hellouin (abbaye)  
Contexte :
Églises paroissiales > Brionne

Transaction passée entre Pierre-Georges Lefebvre, mandataire de Mgr Roger de La Rochefoucauld, abbé commendataire du Bec, d'une part, et Louis Frémont, curé de Brionne, d'autre part. Le curé de Brionne s'engage, en son nom et au nom de ses successeurs, à payer à l'avenir à l'abbé du Bec une rente annuelle de 60 sous en représentation des dîmes auxquelles ce dernier avait droit dans la paroisse de Brionne, « lesquelles ont esté depuis longtemps réunies et confondues avec les autres dixmes dudit sieur curé. ».

G459 , 1711 , Bec-Hellouin (abbaye)  
Contexte :
Églises paroissiales > Brionne

Confrérie de Saint-Pierre.

G1767 , 1744-1789 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (ville d') ; Haussey (fief du, à Saint-Pierre-du-Boscguérard)  

Lettres de privilèges et d'indulgences accordées à la confrérie, à la requête de Charles Lamotte, curé de la paroisse, par Louis-Albert de Lezay-Marnésia, évêque d'Évreux, en 1767, et confirmées par l'évêque François de Narbonne en 1789 ; – aveu rendu par la confrérie à Louis de Bourbon, comte de Clermont, abbé commendataire du Bec et en cette qualité seigneur de la baronnie du Haussey, paroisse de Saint-Pierre-du-Boscguérard, pour une pièce de terre contenant une vergée six perches et relevant de ladite seigneurie (1744) ; – baux à ferme d'une demi-acre de terre située à Saint-Denis-du-Boscguérard, passés par la confrérie pour le prix annuel de 11 livres en 1754 et en 1762.

Contexte :
Confréries > Saint-Pierre-du-Boscguérard

Confrérie de Saint-Pierre.

G1767 , 1744-1789 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (ville d') ; Haussey (fief du, à Saint-Pierre-du-Boscguérard)  

Lettres de privilèges et d'indulgences accordées à la confrérie, à la requête de Charles Lamotte, curé de la paroisse, par Louis-Albert de Lezay-Marnésia, évêque d'Évreux, en 1767, et confirmées par l'évêque François de Narbonne en 1789 ; – aveu rendu par la confrérie à Louis de Bourbon, comte de Clermont, abbé commendataire du Bec et en cette qualité seigneur de la baronnie du Haussey, paroisse de Saint-Pierre-du-Boscguérard, pour une pièce de terre contenant une vergée six perches et relevant de ladite seigneurie (1744) ; – baux à ferme d'une demi-acre de terre située à Saint-Denis-du-Boscguérard, passés par la confrérie pour le prix annuel de 11 livres en 1754 et en 1762.

Contexte :
Confréries > Saint-Pierre-du-Boscguérard

Testament de François Mortain, curé de Saint-Paul-dé-Fourques, léguant aux curés ses successeurs une somme de 500 livres pour la célébration d'une messe basse le samedi de chaque semaine et à la fabrique trois vergées de terre pour la fondation d'un obit (1674) ; – acquisition par Alexandre Bazire, curé de Saint-Paul-de-Fourques, d'une demi-acre et demi-vergée de terre en une pièce, sise au triège des Périaux, pour le prix de 140 livres tournois (1677) ; – bail passé par Guillaume-Eustache Bidault, curé de Saint-Paul-de-Fourques, à Philippe Viard, laboureur, de la « dixme des bois taillis seulement, tant sur ceux appartenant à l'abbaye du Bec, à M. de Boutran, seigneur des Ifs, à M. de Boscbénard ou Louis Renoult, qu'à tous autres particuliers, assis sur ladite paroisse, qui ont été jusqu'à ce jour dans l'usage de payer dixme audit sieur curé et à ses prédécesseurs, aux charges par ledit sieur Viard, preneur, d'exercer et percevoir la dixme à l'onzième fagot et à l'onzième gaule ou bâton, sy aucuns sont faits par les propriétaires, fermiers ou ayant cause, et non autrement » (1773).

G1250 , 1765-1773 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosbénard ; Ifs (Le), triège à Saint-Aubin-des-Ifs ; Périaux (Les), triège à Saint-Paul-de-Fourques ; Saint-Paul-de-Fourques  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Paul-de-Fourques

Testament de François Mortain, curé de Saint-Paul-dé-Fourques, léguant aux curés ses successeurs une somme de 500 livres pour la célébration d'une messe basse le samedi de chaque semaine et à la fabrique trois vergées de terre pour la fondation d'un obit (1674) ; – acquisition par Alexandre Bazire, curé de Saint-Paul-de-Fourques, d'une demi-acre et demi-vergée de terre en une pièce, sise au triège des Périaux, pour le prix de 140 livres tournois (1677) ; – bail passé par Guillaume-Eustache Bidault, curé de Saint-Paul-de-Fourques, à Philippe Viard, laboureur, de la « dixme des bois taillis seulement, tant sur ceux appartenant à l'abbaye du Bec, à M. de Boutran, seigneur des Ifs, à M. de Boscbénard ou Louis Renoult, qu'à tous autres particuliers, assis sur ladite paroisse, qui ont été jusqu'à ce jour dans l'usage de payer dixme audit sieur curé et à ses prédécesseurs, aux charges par ledit sieur Viard, preneur, d'exercer et percevoir la dixme à l'onzième fagot et à l'onzième gaule ou bâton, sy aucuns sont faits par les propriétaires, fermiers ou ayant cause, et non autrement » (1773).

G1250 , 1765-1773 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosbénard ; Ifs (Le), triège à Saint-Aubin-des-Ifs ; Périaux (Les), triège à Saint-Paul-de-Fourques ; Saint-Paul-de-Fourques  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Paul-de-Fourques