Toutes les ressources Bec-Hellouin (abbaye) 32 résultats (8ms)

Déclarations et aveux rendus par la fabrique à Jobert Le Sueur, bourgeois d'Elbeuf, sieur du fief du Becquet relevant du duché d'Elbeuf (1643), à Jean-François Le Diacre, écuyer, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagné (1643), à Joseph Le Sueur, sieur du Becquet, demeurant au Thuit-Anger (1682), à Louis de Bourbon, prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire de l'abbaye du Bec et en cette qualité seigneur de Cesseville (1741), à Jean-Baptiste Le Diacre, seigneur de Saint-Cyr-la-Campagne (1746), à François-Félix de Rouen, écuyer, seigneur du Thuit-Anger et du fief Becquet (1754-1768), à Nicolas-Charles de Saint-Ouen, seigneur patron de- Saint-Martin-la-Corneille, conseiller maître en la cour des aides et finances de Normandie (1756), à Jean-René-Claude Turgis, seigneur de « Bulley » (1763), à Georges-François Le Diacre, chevalier, seigneur patron de Saint-Cyr-la-Campagne (1767) et à Louis-Émery de Roquigny, chevalier, seigneur du Port-Pinché (1770), pour des terres appartenant à la fabrique et relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1221 , 1643-1770 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Becquet (Le), fief ; Bullé (fief de, à Saint-Nicolas-du-Bosc-Asselin) ; Cesseville ; Elbeuf ; Port-Pinché (Le), fief ; Saint-Cyr-la-Campagne ; Saint-Martin-la-Corneille ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Martin-la-Corneille

Testament de François Mortain, curé de Saint-Paul-dé-Fourques, léguant aux curés ses successeurs une somme de 500 livres pour la célébration d'une messe basse le samedi de chaque semaine et à la fabrique trois vergées de terre pour la fondation d'un obit (1674) ; – acquisition par Alexandre Bazire, curé de Saint-Paul-de-Fourques, d'une demi-acre et demi-vergée de terre en une pièce, sise au triège des Périaux, pour le prix de 140 livres tournois (1677) ; – bail passé par Guillaume-Eustache Bidault, curé de Saint-Paul-de-Fourques, à Philippe Viard, laboureur, de la « dixme des bois taillis seulement, tant sur ceux appartenant à l'abbaye du Bec, à M. de Boutran, seigneur des Ifs, à M. de Boscbénard ou Louis Renoult, qu'à tous autres particuliers, assis sur ladite paroisse, qui ont été jusqu'à ce jour dans l'usage de payer dixme audit sieur curé et à ses prédécesseurs, aux charges par ledit sieur Viard, preneur, d'exercer et percevoir la dixme à l'onzième fagot et à l'onzième gaule ou bâton, sy aucuns sont faits par les propriétaires, fermiers ou ayant cause, et non autrement » (1773).

G1250 , 1765-1773 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosbénard ; Ifs (Le), triège à Saint-Aubin-des-Ifs ; Périaux (Les), triège à Saint-Paul-de-Fourques ; Saint-Paul-de-Fourques  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Paul-de-Fourques

Testament de François Mortain, curé de Saint-Paul-dé-Fourques, léguant aux curés ses successeurs une somme de 500 livres pour la célébration d'une messe basse le samedi de chaque semaine et à la fabrique trois vergées de terre pour la fondation d'un obit (1674) ; – acquisition par Alexandre Bazire, curé de Saint-Paul-de-Fourques, d'une demi-acre et demi-vergée de terre en une pièce, sise au triège des Périaux, pour le prix de 140 livres tournois (1677) ; – bail passé par Guillaume-Eustache Bidault, curé de Saint-Paul-de-Fourques, à Philippe Viard, laboureur, de la « dixme des bois taillis seulement, tant sur ceux appartenant à l'abbaye du Bec, à M. de Boutran, seigneur des Ifs, à M. de Boscbénard ou Louis Renoult, qu'à tous autres particuliers, assis sur ladite paroisse, qui ont été jusqu'à ce jour dans l'usage de payer dixme audit sieur curé et à ses prédécesseurs, aux charges par ledit sieur Viard, preneur, d'exercer et percevoir la dixme à l'onzième fagot et à l'onzième gaule ou bâton, sy aucuns sont faits par les propriétaires, fermiers ou ayant cause, et non autrement » (1773).

G1250 , 1765-1773 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosbénard ; Ifs (Le), triège à Saint-Aubin-des-Ifs ; Périaux (Les), triège à Saint-Paul-de-Fourques ; Saint-Paul-de-Fourques  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Paul-de-Fourques

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye de Bec (1682), à Louis de Bourbon, « prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire des abbayes royalles de Chaalis, Saint-Germain-des-Prés et Notre-Dame-du-Bec-Hélouïn, baron haut justicier dudit lieu du Bec, du Theil-Nollent et du Hausey » (1761), et à François-Félix de Rouen, chevalier, seigneur et baron du Thuit-Anger et du noble fief Béquet, etc. (1786), pour des terres relevant de la baronnie du Hausey, branche de Saint-Pierre-du-Bosc-Guérard, et « de la seigneurie de Conches qui fut Douville » ; –« ensuivent les desclarations des bouts et costez des héritages appartenantz au trésor et fabricque de l'église de Monsieur Sainct Pierre du Boscguérard, quittez et délaissez parles personnes cy-après dénommées et aux charges aussi déclairez » (de 1469 à 1522).

G1260 , 1469-1786 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bequet (fief du) ; Chaalis (abbaye de) ; Conches ; Douville ; Haussey (fief du, à Saint-Pierre-du-Borguérard) ; Saint-Germain-des-Angles ; Saint-Pierre-du-Boscguérard ; Theil-Nolent (Le) ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Pierre-du-Bosc-Guérard

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye de Bec (1682), à Louis de Bourbon, « prince du sang, comte de Clermont, abbé commendataire des abbayes royalles de Chaalis, Saint-Germain-des-Prés et Notre-Dame-du-Bec-Hélouïn, baron haut justicier dudit lieu du Bec, du Theil-Nollent et du Hausey » (1761), et à François-Félix de Rouen, chevalier, seigneur et baron du Thuit-Anger et du noble fief Béquet, etc. (1786), pour des terres relevant de la baronnie du Hausey, branche de Saint-Pierre-du-Bosc-Guérard, et « de la seigneurie de Conches qui fut Douville » ; –« ensuivent les desclarations des bouts et costez des héritages appartenantz au trésor et fabricque de l'église de Monsieur Sainct Pierre du Boscguérard, quittez et délaissez parles personnes cy-après dénommées et aux charges aussi déclairez » (de 1469 à 1522).

G1260 , 1469-1786 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bequet (fief du) ; Chaalis (abbaye de) ; Conches ; Douville ; Haussey (fief du, à Saint-Pierre-du-Borguérard) ; Saint-Germain-des-Angles ; Saint-Pierre-du-Boscguérard ; Theil-Nolent (Le) ; Thuit-Anger (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Pierre-du-Bosc-Guérard

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye du Bec (1688), à Alexandre Le Cordier de Bigards, marquis du Troncq, maréchal de camp (1723), à Charles-André Guenet de Saint-Just, seigneur et patron de La Pyle, « doyen de Nos Seigneurs du parlement de Rouen » (1760), et à Pierre-Louis de Savary, haut doyen du chapitre cathédral d'Évreux, vicaire général du diocèse d'Évreux, abbé commendataire de l'abbaye de Beaulieu, seigneur du Troncq, des Hayes, du Pérey, de la Queue-du-Troncq (1759-1765), etc., pour des terres relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1383 , 1688-1767 , Beaulieu (abbaye de Notre-Dame de) ; Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (Chapitre Cathédral) ; Perery (Le), fief ; Pyle (La) ; Queue-du-Troncq (fief de La) ; Rouen (Parlement de) ; Troncq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Troncq (Le)

Aveux rendus par la fabrique à l'abbaye du Bec (1688), à Alexandre Le Cordier de Bigards, marquis du Troncq, maréchal de camp (1723), à Charles-André Guenet de Saint-Just, seigneur et patron de La Pyle, « doyen de Nos Seigneurs du parlement de Rouen » (1760), et à Pierre-Louis de Savary, haut doyen du chapitre cathédral d'Évreux, vicaire général du diocèse d'Évreux, abbé commendataire de l'abbaye de Beaulieu, seigneur du Troncq, des Hayes, du Pérey, de la Queue-du-Troncq (1759-1765), etc., pour des terres relevant desdits fiefs et seigneuries.

G1383 , 1688-1767 , Beaulieu (abbaye de Notre-Dame de) ; Bec-Hellouin (abbaye) ; Evreux (Chapitre Cathédral) ; Perery (Le), fief ; Pyle (La) ; Queue-du-Troncq (fief de La) ; Rouen (Parlement de) ; Troncq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Troncq (Le)

Confrérie de charité.

G1561 , 1391-1716 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bec-Hellouin (Le), église paroissiale de ; Pont-Authou  

Lettres d'affiliation à l'ordre des Frères prêcheurs de la Charité fondée dans l'église Saint-André du Bec-Hellouin en l'honneur de Dieu, de la Vierge Marie et des saints Jean-Baptiste, Laurent, Sébastien, Crépin et Crépinien (1391) ; – lettres d'association à la Charité de Gabriel Le Front de Tordouet, demeurant à Pont-Autou (1653), et de Madeleine Le Cornu, femme de Pierre Grouard, de Thierville (1716) ; – nomination par les échevin, prévôt et frères servants de la charité, de Thomas Lécureuil, curé du Bec, en qualité de député près des commissaires généraux de la taxe des droits d'amortissement « affin de présenter requête tendant à faire descharger la dicte charité du Bec de la taxe ou icelle taxe faire diminuer » (1640).

Contexte :
Confréries > Bec-Hellouin (Le)

Confrérie de charité.

G1561 , 1391-1716 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bec-Hellouin (Le), église paroissiale de ; Pont-Authou  

Lettres d'affiliation à l'ordre des Frères prêcheurs de la Charité fondée dans l'église Saint-André du Bec-Hellouin en l'honneur de Dieu, de la Vierge Marie et des saints Jean-Baptiste, Laurent, Sébastien, Crépin et Crépinien (1391) ; – lettres d'association à la Charité de Gabriel Le Front de Tordouet, demeurant à Pont-Autou (1653), et de Madeleine Le Cornu, femme de Pierre Grouard, de Thierville (1716) ; – nomination par les échevin, prévôt et frères servants de la charité, de Thomas Lécureuil, curé du Bec, en qualité de député près des commissaires généraux de la taxe des droits d'amortissement « affin de présenter requête tendant à faire descharger la dicte charité du Bec de la taxe ou icelle taxe faire diminuer » (1640).

Contexte :
Confréries > Bec-Hellouin (Le)

Confrérie de charité.

G1648 , 1784-1785 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosc-Yves (fief du, au Grostheil)  

Pièces de procédure et transaction au sujet de la mouvance de plusieurs pièces de terre appartenant à la Charité et à des habitants de Saint-Georges-du-Theil, mouvance contestée entre l'abbé du Bec, possédant le fief du Bosc-Yves, et le duc d'Elbeuf, seigneur de Saint-Georges-du-Theil.

Contexte :
Confréries > Grostheil (Le)

Confrérie de charité.

G1648 , 1784-1785 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Bosc-Yves (fief du, au Grostheil)  

Pièces de procédure et transaction au sujet de la mouvance de plusieurs pièces de terre appartenant à la Charité et à des habitants de Saint-Georges-du-Theil, mouvance contestée entre l'abbé du Bec, possédant le fief du Bosc-Yves, et le duc d'Elbeuf, seigneur de Saint-Georges-du-Theil.

Contexte :
Confréries > Grostheil (Le)

Confrérie de charité.

G1659 , 1608-1759 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Brionne ; Evreux (ville d') ; Harcourt ; Rouen (Parlement de) ; Theil (Le Grostheil)  

Engagement pris envers la Charité par Nicolas Baron, banquier en cour de Rome, « de faire expédier en cour de Rome, soulz le bon plaisir de Nostre Saint Père le Pape, une signature de confirmation des statuz de ladicte confrairie, avec ques indulgences », au prix convenu de 27 livres (Rouen 1608) ; – jugement du lieutenant général civil et criminel du bailliage d'Évreux pour la vicomte de Beaumont-le-Roger et arrêt confirmatif du parlement de Rouen, ordonnant « que les Charitez, chacune dans son diocèse, auroient la préférence à l'enlèvement et inhumation de corps et que la Charité de Harcourt préférera les Charités du Bec, Briosne et le Theil dans le diocèse d'Évreux » (1658) : « par les eschevins, prévosts et frères du Bec, Briosne et Le Theil a esté dit que de tout temps ils marchent selon leur antiquité à l'inhumation des corps, soit qu'ils soient sur leur diocèze ou non, y ayant quatre cents ans que la Charité du Bec est establie et celle de Harcourt cent cinquante ans », etc.

Contexte :
Confréries > Harcourt

Confrérie de charité.

G1659 , 1608-1759 , Bec-Hellouin (abbaye) ; Brionne ; Evreux (ville d') ; Harcourt ; Rouen (Parlement de) ; Theil (Le Grostheil)  

Engagement pris envers la Charité par Nicolas Baron, banquier en cour de Rome, « de faire expédier en cour de Rome, soulz le bon plaisir de Nostre Saint Père le Pape, une signature de confirmation des statuz de ladicte confrairie, avec ques indulgences », au prix convenu de 27 livres (Rouen 1608) ; – jugement du lieutenant général civil et criminel du bailliage d'Évreux pour la vicomte de Beaumont-le-Roger et arrêt confirmatif du parlement de Rouen, ordonnant « que les Charitez, chacune dans son diocèse, auroient la préférence à l'enlèvement et inhumation de corps et que la Charité de Harcourt préférera les Charités du Bec, Briosne et le Theil dans le diocèse d'Évreux » (1658) : « par les eschevins, prévosts et frères du Bec, Briosne et Le Theil a esté dit que de tout temps ils marchent selon leur antiquité à l'inhumation des corps, soit qu'ils soient sur leur diocèze ou non, y ayant quatre cents ans que la Charité du Bec est establie et celle de Harcourt cent cinquante ans », etc.

Contexte :
Confréries > Harcourt