Toutes les ressources Creton 78 résultats (11ms)

Notes et pièces de procédure concernant les droits et les privilèges de la cure du Sacq : « Monsieur le Théologal, patron et archidiacre du Sacq, possède sur ladite paroisse une dîme dont il a deux tiers, Monseigneur l'Évesque d'Évreux a l'autre tiers avec luy ; sur lequel dîmage il y a environ six acres où le sieur curé du Sacq perçoit seul la dîme, que l'on appelle la Cène ; il y a aussi sur le même triègeune petite dîme de Sainte-Cécile dont jouit Monsieur le curé de Creton. Monseigneur l'Evesque a deux tiers dans un autre quartier et le sieur curé de Sacq a l'autre tiers avec luy. Le sieur curé du Sacq a quelques novales sur la laditte paroisse. Le trésor ou fabrique de Manthelon a deux tiers dans un autre quartier où le sieur curé a l'autre tiers avec laditte fabrique. Enfin, dans un autre endroit de ladite paroisse, environ trente acres de terre labourables, le sieur curé du Sacq a deux tiers et la grosse dîme de Manthelon a l'autre tiers avec le sieur curé du Sacq, dont ont jouy tous ses prédécesseurs » ; – déclaration des biens et des revenus du bénéfice cure de la paroisse du Sacq, fournie à l'Intendant d'Alençon par le sieur Badin, curé (1715).

G1125 , 1614-1740 , Alençon ; Creton ; Manthelon ; Sacq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Sacq (Le)

Notes et pièces de procédure concernant les droits et les privilèges de la cure du Sacq : « Monsieur le Théologal, patron et archidiacre du Sacq, possède sur ladite paroisse une dîme dont il a deux tiers, Monseigneur l'Évesque d'Évreux a l'autre tiers avec luy ; sur lequel dîmage il y a environ six acres où le sieur curé du Sacq perçoit seul la dîme, que l'on appelle la Cène ; il y a aussi sur le même triègeune petite dîme de Sainte-Cécile dont jouit Monsieur le curé de Creton. Monseigneur l'Evesque a deux tiers dans un autre quartier et le sieur curé de Sacq a l'autre tiers avec luy. Le sieur curé du Sacq a quelques novales sur la laditte paroisse. Le trésor ou fabrique de Manthelon a deux tiers dans un autre quartier où le sieur curé a l'autre tiers avec laditte fabrique. Enfin, dans un autre endroit de ladite paroisse, environ trente acres de terre labourables, le sieur curé du Sacq a deux tiers et la grosse dîme de Manthelon a l'autre tiers avec le sieur curé du Sacq, dont ont jouy tous ses prédécesseurs » ; – déclaration des biens et des revenus du bénéfice cure de la paroisse du Sacq, fournie à l'Intendant d'Alençon par le sieur Badin, curé (1715).

G1125 , 1614-1740 , Alençon ; Creton ; Manthelon ; Sacq (Le)  
Contexte :
Églises paroissiales > Sacq (Le)

Donation à la fabrique par Nicolas Périer, prêtre, demeurant à Creton, d'une rente annuelle de 30 sous tournois (1553) ; – déclaration des biens et revenus de l'église de Creton en 1703 ; – testament d'Antoine de l'Isle, curé de Creton (1705) : « Considérant qu'il est d'une grande conséquence dans la paroisse de Creton, qu'il y ait un maistre d'écolle qui s'ocuppe et donne tout son temps à l'instruction des enfants pour leur aprendre les principes de la religion, les bonnes mœurs et à lire et écrire, je donne au général de la parroisse dudit Greton la somme de quatre cents livres dont le revenu sera donné tous les ans audit maistre d'écolle » ; – aveux rendus par la fabrique à François-Xavier Dery, chevalier, conseiller au parlement de Normandie (1717), et à Louis-Réné Binet, chevalier (1757), pour des terres relevant des seigneuries de Pommereuil et du Bois-Giroult ; – donation à la fabrique par Guillaume Périer, curé de Claville, agissant en son nom et au nom de feu Etienne Périer, prêtre, chapelain de l'église de Breteuil, vicomte dudit lieu, d'une rente annuelle de 12 livres, à charge de services religieux (1745) ; – comptes des trésoriers de la fabrique pour les années 1783, 1786 et 1788.

G530 , 1551-1788 , Bois-Giroult (Le) ; Breteuil ; Claville ; Creton ; Creton ; Pommereuil  
Contexte :
Églises paroissiales > Creton

Donation à la fabrique par Nicolas Périer, prêtre, demeurant à Creton, d'une rente annuelle de 30 sous tournois (1553) ; – déclaration des biens et revenus de l'église de Creton en 1703 ; – testament d'Antoine de l'Isle, curé de Creton (1705) : « Considérant qu'il est d'une grande conséquence dans la paroisse de Creton, qu'il y ait un maistre d'écolle qui s'ocuppe et donne tout son temps à l'instruction des enfants pour leur aprendre les principes de la religion, les bonnes mœurs et à lire et écrire, je donne au général de la parroisse dudit Greton la somme de quatre cents livres dont le revenu sera donné tous les ans audit maistre d'écolle » ; – aveux rendus par la fabrique à François-Xavier Dery, chevalier, conseiller au parlement de Normandie (1717), et à Louis-Réné Binet, chevalier (1757), pour des terres relevant des seigneuries de Pommereuil et du Bois-Giroult ; – donation à la fabrique par Guillaume Périer, curé de Claville, agissant en son nom et au nom de feu Etienne Périer, prêtre, chapelain de l'église de Breteuil, vicomte dudit lieu, d'une rente annuelle de 12 livres, à charge de services religieux (1745) ; – comptes des trésoriers de la fabrique pour les années 1783, 1786 et 1788.

G530 , 1551-1788 , Bois-Giroult (Le) ; Breteuil ; Claville ; Creton ; Creton ; Pommereuil  
Contexte :
Églises paroissiales > Creton

Prébendes de l'église cathédrale d'Évreux.

G60 , 1516-XVIIe siècle , Angerville-le-Campagne ; Brosville ; Crestot ; Creton ; Emanville ; Evreux (Paroisse de la ville épiscopale : la cathédrale) ; Hécourt ; Pacy-sur-Eure ; Saint-Chéron ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Semerville ; Thevray  

« Ensuit le nombre et quantité des terres, bois, etc., appartenant à chacune prébende de messieurs les huit chanoines de l'ancienne fondation de l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, assis en la paroisse d'Angerville-la-Campagne ; » –état des revenus attribués à chaque prébende sur la baronnie d'Anger-ville, les vicomtes d'Évreux et de Pacy, les dîmes de Hécourt, de Saint-Chéron, de Brosville, de Crestot, d'Émanville et de Semerville, de Sainte-Colombe, de Thevray, de Creton et sur le sceau de l'évêché (XVIIe siècle).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Prébendes de l'église cathédrale d'Évreux.

G60 , 1516-XVIIe siècle , Angerville-le-Campagne ; Brosville ; Crestot ; Creton ; Emanville ; Evreux (Paroisse de la ville épiscopale : la cathédrale) ; Hécourt ; Pacy-sur-Eure ; Saint-Chéron ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Semerville ; Thevray  

« Ensuit le nombre et quantité des terres, bois, etc., appartenant à chacune prébende de messieurs les huit chanoines de l'ancienne fondation de l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, assis en la paroisse d'Angerville-la-Campagne ; » –état des revenus attribués à chaque prébende sur la baronnie d'Anger-ville, les vicomtes d'Évreux et de Pacy, les dîmes de Hécourt, de Saint-Chéron, de Brosville, de Crestot, d'Émanville et de Semerville, de Sainte-Colombe, de Thevray, de Creton et sur le sceau de l'évêché (XVIIe siècle).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Chapelles des Anges et des Maries desservies dans la cathédrale d'Évreux.

G65 , 1366-1780 , Creton ; Evreux (Hôtel de "L'Epervier") ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Chapelle des Saintes Maries) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Les Saintes Vierges) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Anges) ; Fauville ; Vernon (Ville)  

Sentences des bailliages d'Évreux et de Vernon, condamnant Robert Blin, Pierre Coquerel, etc., au paiement de redevances dues à Robert Andrieu, chapelain des Anges (1696, 1700) ; – copies (XVIIIe siècle) de titres concernant la chapelle des Anges et des Vierges, extraits du cartulaire des Chapelles (G. 69) ; – pièces de procédure produites devant la haute justice des huit chanoines d'Évreux dans l'instance pendante entre le chapitre, le sieur Lecomte, aubergiste de L'Épervier à Évreux, d'une part, et François Chanoine, marchand de Fauville, d'autre part, au sujet du bornage d'une pièce de terre à Fauville, dépendant de la chapelle des Maries ; – transaction intervenue sur le même objet, le 18 juillet 1780 ; – lettre de M. Moyaux Berge, curé de Creton, ancien titulaire de la chapelle des Maries, à M. Tournier du Pouget chanoine de la cathédrale : « Vous êtes sans doute étonné de ne me pas voir plus souvent dans votre belle ville d'Évreux ; c'est que quand on est curé on agit bien autrement que quand on est chapelain de la cathédrale ; j'ai un peu mal à la gorge d'avoir confessé au moins cent personnes les fêtes de Noël. » (31 décembre 1762).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

(vers 1761) « Registre pour la fabrique de Notre-Dame de Tourneville, dans lequel l'on trouvera tout ce qui intéresse les biens de la fabrique, ceux de la cure, et quelques bonnes receptes pour les playes et autres maladies, la plupart éprouvées par moy, prestre, curé de Tourneville, soussigné. Chemin, prêtre curé de Tourneville. » – Ce registre, écrit en entier de la main de Pierre-Jean-Baptiste Chemin, curé de Tourneville de 1756 à 1781 (à l'exception d'une note marginale du curé Thiboust, datée de 1787), renferme des notes historiques sur l'église de Tourneville (copie de « l'inscription gothique fort belle » mentionnant la dédicace de l'église le 15 mars 1547), la liste des curés depuis 1455, des notes sur les seigneurs de Tourneville au XVIIe et au XVIIIe siècles, l'inventaire des titres concernant les biens-fonds et les rentes de la fabrique, des copies de déclarations et d'aveux des anciens curés de Tourneville et des notes sur les droits, privilèges et charges du bénéfice cure, enfin des recettes de médecine empirique (baume sympathique ou baume de Christ, – composition d'un très bon onguent pour les vieilles plaies, – remèdes pour la brûlure et pour les vers : « il ne faut faire de remède pour les vers que dans le décours de lune, parce que dans ce temps ils sont plus traitables et moins sujets à se mettre en fureur »), – remèdes pour la fièvre quarte et pour l'hydropisie, –« vinaigre thériacal très bon pour ceux qui sont obligés d'aller aux malades, dans les pourpres, vérolles et autres », – remèdes contre la peste et le mauvais air dans les maladies dangeureuses, – remède pour guérir de la peste, éprouvé, – baume du commandeur, – baume catholique, – baume d'aristoloche, –« onguent vert contre la gangrène, et qui est fort bon », –remède contre la pierre, –remède pour les fièvres ou quartes ou tierces, –« baume fait de plusieurs herbes aromatiques, bon pour les plaies et bon à boire pour quelque chute », –« onguent très parfait pour les plaies ». – Les notes sur les seigneurs de Tourneville, extraites pour la plupart des annotations inscrites par les anciens curés sur les registres de baptêmes, mariages et sépultures, contiennent le passage suivant : « L'on voit dans les registres d'un de mes prédécesseurs que lorsqu'il entra dans sa cure en 1649, il trouva son presbitère ruiné, ainsi que le village, parce que François de Harcourt, époux de Catherine Le Tellier, a fait venir dans cette même année à Tourneville un régiment de dragons pour empescher Évreux, qui n'en est qu'à lieue et demie loing, de se déclarer en faveur du parlement de Rouen. Ce régiment, mal discipliné, fit tort dans le village de plus de 4,000 livres. Ils ravagèrent le presbitère où il n'i avoit point encore de curé. C'étoit pour lors M. Jourdain Guiblet qui nous a laissé ce dernier trait. Il dit que ceci lui coûta 100 écus ». – Le registre se termine par la note suivante : « Il ne me reste plus qu'à prier mes successeurs de vouloir bien tous les ans chanter à mon intention un libéra au jour de Toussaints après vêpres, comme je l'ai toujours fait pour mes prédécesseurs. Je certifie de nouveau que je n'ai rien mis que de vray dans ce présent registre, autant que je l'ai pu. Je souhaite qu'il soit conservé pour le bien de l'église et de mes successeurs. Chemin, prestre, curé de Tourneville, prieur de Saint-Laurent de Chambray, ancien curé de Creton et chapelain des Saints-Innocents dans la cathédrale d'Évreux ».

G1360 , fin XVIIIe siècle , Chambray ; Creton ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saints Innocents) ; Rouen (Parlement de) ; Tourneville  
Contexte :
Églises paroissiales > Tourneville

(vers 1761) « Registre pour la fabrique de Notre-Dame de Tourneville, dans lequel l'on trouvera tout ce qui intéresse les biens de la fabrique, ceux de la cure, et quelques bonnes receptes pour les playes et autres maladies, la plupart éprouvées par moy, prestre, curé de Tourneville, soussigné. Chemin, prêtre curé de Tourneville. » – Ce registre, écrit en entier de la main de Pierre-Jean-Baptiste Chemin, curé de Tourneville de 1756 à 1781 (à l'exception d'une note marginale du curé Thiboust, datée de 1787), renferme des notes historiques sur l'église de Tourneville (copie de « l'inscription gothique fort belle » mentionnant la dédicace de l'église le 15 mars 1547), la liste des curés depuis 1455, des notes sur les seigneurs de Tourneville au XVIIe et au XVIIIe siècles, l'inventaire des titres concernant les biens-fonds et les rentes de la fabrique, des copies de déclarations et d'aveux des anciens curés de Tourneville et des notes sur les droits, privilèges et charges du bénéfice cure, enfin des recettes de médecine empirique (baume sympathique ou baume de Christ, – composition d'un très bon onguent pour les vieilles plaies, – remèdes pour la brûlure et pour les vers : « il ne faut faire de remède pour les vers que dans le décours de lune, parce que dans ce temps ils sont plus traitables et moins sujets à se mettre en fureur »), – remèdes pour la fièvre quarte et pour l'hydropisie, –« vinaigre thériacal très bon pour ceux qui sont obligés d'aller aux malades, dans les pourpres, vérolles et autres », – remèdes contre la peste et le mauvais air dans les maladies dangeureuses, – remède pour guérir de la peste, éprouvé, – baume du commandeur, – baume catholique, – baume d'aristoloche, –« onguent vert contre la gangrène, et qui est fort bon », –remède contre la pierre, –remède pour les fièvres ou quartes ou tierces, –« baume fait de plusieurs herbes aromatiques, bon pour les plaies et bon à boire pour quelque chute », –« onguent très parfait pour les plaies ». – Les notes sur les seigneurs de Tourneville, extraites pour la plupart des annotations inscrites par les anciens curés sur les registres de baptêmes, mariages et sépultures, contiennent le passage suivant : « L'on voit dans les registres d'un de mes prédécesseurs que lorsqu'il entra dans sa cure en 1649, il trouva son presbitère ruiné, ainsi que le village, parce que François de Harcourt, époux de Catherine Le Tellier, a fait venir dans cette même année à Tourneville un régiment de dragons pour empescher Évreux, qui n'en est qu'à lieue et demie loing, de se déclarer en faveur du parlement de Rouen. Ce régiment, mal discipliné, fit tort dans le village de plus de 4,000 livres. Ils ravagèrent le presbitère où il n'i avoit point encore de curé. C'étoit pour lors M. Jourdain Guiblet qui nous a laissé ce dernier trait. Il dit que ceci lui coûta 100 écus ». – Le registre se termine par la note suivante : « Il ne me reste plus qu'à prier mes successeurs de vouloir bien tous les ans chanter à mon intention un libéra au jour de Toussaints après vêpres, comme je l'ai toujours fait pour mes prédécesseurs. Je certifie de nouveau que je n'ai rien mis que de vray dans ce présent registre, autant que je l'ai pu. Je souhaite qu'il soit conservé pour le bien de l'église et de mes successeurs. Chemin, prestre, curé de Tourneville, prieur de Saint-Laurent de Chambray, ancien curé de Creton et chapelain des Saints-Innocents dans la cathédrale d'Évreux ».

G1360 , fin XVIIIe siècle , Chambray ; Creton ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saints Innocents) ; Rouen (Parlement de) ; Tourneville  
Contexte :
Églises paroissiales > Tourneville

Chapelles des Anges et des Maries desservies dans la cathédrale d'Évreux.

G65 , 1366-1780 , Creton ; Evreux (Hôtel de "L'Epervier") ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Chapelle des Saintes Maries) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Les Saintes Vierges) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Anges) ; Fauville ; Vernon (Ville)  

Sentences des bailliages d'Évreux et de Vernon, condamnant Robert Blin, Pierre Coquerel, etc., au paiement de redevances dues à Robert Andrieu, chapelain des Anges (1696, 1700) ; – copies (XVIIIe siècle) de titres concernant la chapelle des Anges et des Vierges, extraits du cartulaire des Chapelles (G. 69) ; – pièces de procédure produites devant la haute justice des huit chanoines d'Évreux dans l'instance pendante entre le chapitre, le sieur Lecomte, aubergiste de L'Épervier à Évreux, d'une part, et François Chanoine, marchand de Fauville, d'autre part, au sujet du bornage d'une pièce de terre à Fauville, dépendant de la chapelle des Maries ; – transaction intervenue sur le même objet, le 18 juillet 1780 ; – lettre de M. Moyaux Berge, curé de Creton, ancien titulaire de la chapelle des Maries, à M. Tournier du Pouget chanoine de la cathédrale : « Vous êtes sans doute étonné de ne me pas voir plus souvent dans votre belle ville d'Évreux ; c'est que quand on est curé on agit bien autrement que quand on est chapelain de la cathédrale ; j'ai un peu mal à la gorge d'avoir confessé au moins cent personnes les fêtes de Noël. » (31 décembre 1762).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

1er volume contenant les bénéfices dépendant du chapitre cathédral d'Évreux.

G22 , XVIIIe siècle , Aubevoye ; Bernienville ; Branville ; Creton ; Emanville ; Evreux (Ancienne Fondation) ; Evreux (Chapitre Cathédrale) ; Evreux (Grand-Chantre) ; Evreux (Pénitencier) ; Evreux (Ronde, Notre-Dame de la) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Pierre) ; Evreux, chapelle dans les autres paroisses de la ville (Saint Michel des Vignes) ; Evreux, Léproserie saint Nicolas ; Fauville ; Hécourt ; Houetteville ; Mandres ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Nuisement (Le) ; Ouche (Le Pays d') ; Pacy-sur-Eure ; Perriers-sur-Andelle ; Plessis-Grohan (Le) ; Quittebeuf ; Reuilly ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Eloi-d'Argences ; Thevray  

Table à la page 1004. Le pouillé dont ce volume fait partie se compose de quatorze registres in-folio renfermant des extraits, tirés des registres de l'évêché aujourd'hui perdus, des actes de présentation et de collation des bénéfices du diocèse. Un volume est consacré à la cathédrale et aux églises d'Évreux ; les dix suivants (2 à 11) comprennent les paroisses du diocèse, classées dans un ordre alphabétique approximatif, l'ordre des archidiaconés et des doyennés ayant été observé pour une même lettre initiale. Les tomes 12 à 14 concernent les abbayes, chapelles, prieurés, léproseries, hôtels-Dieu, dans l'ordre des doyennés. Pour chaque bénéfice, le rédacteur a donné une analyse développée des actes d'élection ou de nomination, de présentation et de collation depuis la fin du XVe siècle jusqu'à la fin du XVIIe. Les renseignements contenus dans le 1er volume s'appliquent aux dignités capitulaires et aux bénéfices suivants : doyenné (1520-1680), chantrerie (depuis 1522) et pénitencerie (1489-1637) d'Évreux ; archidiaconés d'Évreux (1482-1665), du Neubourg (1517-1674) et d'Ouche (1526-1683) ; prébendes des huit chanoines de l'ancienne fondation, du Plessis-Grohan, de Fauville, de la vicomte de Pacy, de Quittebeuf, de Creton, de Houetteville, de Brosville, d'Émanville, de Sainte-Colombe, d'Hécourt, du Nuisement, de la vicomte d'Évreux, de Reuilly, de Thevray, de Perriers, de Bernienville, prébendes dans la cathédrale et sur le sceau de l'évêché ; vicairies de Branville, du Mesnil-Jourdain, de Mandres, vicairie dans la cathédrale ; chapelle épiscopale ; chapelles de la Vierge dans la cathédrale, d'Au-bevoye. De Saint-Denis, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Gilles, de Saint-Léger et de Saint-Pierre d'Évreux, de Toussaint (église de Saint-Pierre), de Saint-Nicolas et de Saint-Thomas d'Évreux ; prieuré de Saint-Jacques ; chapelle de Saint-Thibault (prieuré de Saint-Jacques) ; abbaye de Saint-Sauveur ; chapelles du maître-autel (Saint-Sauveur), de la messe matutinale (idem), de Notre-Dame (idem), de Saint-Nicolas de l'Officialité, de Saint-Éloi d'Argences, de Saint-Michel des Vignes ; léproserie de Saint-Nicolas d'Évreux,

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

1er volume contenant les bénéfices dépendant du chapitre cathédral d'Évreux.

G22 , XVIIIe siècle , Aubevoye ; Bernienville ; Branville ; Creton ; Emanville ; Evreux (Ancienne Fondation) ; Evreux (Chapitre Cathédrale) ; Evreux (Grand-Chantre) ; Evreux (Pénitencier) ; Evreux (Ronde, Notre-Dame de la) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Pierre) ; Evreux, chapelle dans les autres paroisses de la ville (Saint Michel des Vignes) ; Evreux, Léproserie saint Nicolas ; Fauville ; Hécourt ; Houetteville ; Mandres ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Nuisement (Le) ; Ouche (Le Pays d') ; Pacy-sur-Eure ; Perriers-sur-Andelle ; Plessis-Grohan (Le) ; Quittebeuf ; Reuilly ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Eloi-d'Argences ; Thevray  

Table à la page 1004. Le pouillé dont ce volume fait partie se compose de quatorze registres in-folio renfermant des extraits, tirés des registres de l'évêché aujourd'hui perdus, des actes de présentation et de collation des bénéfices du diocèse. Un volume est consacré à la cathédrale et aux églises d'Évreux ; les dix suivants (2 à 11) comprennent les paroisses du diocèse, classées dans un ordre alphabétique approximatif, l'ordre des archidiaconés et des doyennés ayant été observé pour une même lettre initiale. Les tomes 12 à 14 concernent les abbayes, chapelles, prieurés, léproseries, hôtels-Dieu, dans l'ordre des doyennés. Pour chaque bénéfice, le rédacteur a donné une analyse développée des actes d'élection ou de nomination, de présentation et de collation depuis la fin du XVe siècle jusqu'à la fin du XVIIe. Les renseignements contenus dans le 1er volume s'appliquent aux dignités capitulaires et aux bénéfices suivants : doyenné (1520-1680), chantrerie (depuis 1522) et pénitencerie (1489-1637) d'Évreux ; archidiaconés d'Évreux (1482-1665), du Neubourg (1517-1674) et d'Ouche (1526-1683) ; prébendes des huit chanoines de l'ancienne fondation, du Plessis-Grohan, de Fauville, de la vicomte de Pacy, de Quittebeuf, de Creton, de Houetteville, de Brosville, d'Émanville, de Sainte-Colombe, d'Hécourt, du Nuisement, de la vicomte d'Évreux, de Reuilly, de Thevray, de Perriers, de Bernienville, prébendes dans la cathédrale et sur le sceau de l'évêché ; vicairies de Branville, du Mesnil-Jourdain, de Mandres, vicairie dans la cathédrale ; chapelle épiscopale ; chapelles de la Vierge dans la cathédrale, d'Au-bevoye. De Saint-Denis, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Gilles, de Saint-Léger et de Saint-Pierre d'Évreux, de Toussaint (église de Saint-Pierre), de Saint-Nicolas et de Saint-Thomas d'Évreux ; prieuré de Saint-Jacques ; chapelle de Saint-Thibault (prieuré de Saint-Jacques) ; abbaye de Saint-Sauveur ; chapelles du maître-autel (Saint-Sauveur), de la messe matutinale (idem), de Notre-Dame (idem), de Saint-Nicolas de l'Officialité, de Saint-Éloi d'Argences, de Saint-Michel des Vignes ; léproserie de Saint-Nicolas d'Évreux,

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

Quatrième volume contenant les églises paroissiales (lettre C.).

G25 , XVIIIe siècle , Caillouet ; Cailly ; Calleville ; Cannapéville ; Carentonne (fief de) ; Caudebec-lès-Elbeuf ; Caugé ; Cernay ; Cesseville ; Chaignes ; Chaignolles ; Chaise-Dieu (couvent de La) ; Chamblac (Le) ; Chambord ; Chambray ; Champdolent ; Champ-Dominel ; Champenard ; Champignolles ; Champigny ; Chandai ; Chanteloup ; Chanu ; Chapelle-du-Bois-des-Faux ; Charnelles ; Châtelier (Le) ; Châtelier-Saint-Pierre-en-Onche ; Châtel-la-Lune ; Chavigny ; Chennebrun ; Chéronvilliers ; Chesne (Le) ; Chrétienville ; Cierrey ; Cintray ; Cissey ; Claville ; Combon ; Condé-sur-Iton ; Corneuil ; Corneville-en-Fouquetière ; Cornier (Le) ; Coudray (Le) ; Coudres ; Coulonges ; Courdemanche ; Courteille ; Couvains ; Cracouville ; Crasville ; Cravent ; Crestot ; Creton ; Criquebeuf-la-Campagne ; Criquebeuf-sur-Seine ; Croisy ; Crosville-la-Vieille ; Croth ; Crulai ; Cuverville  

Table à la fin du registre. – Les paroisses comprises dans ce volume sont les suivantes : – doyenné de La Croix-Saint-Leufroy : Caër, Cailly, Chambray (Chambray-sur-Eure) ; – doyenné de Vernon : Champenard ; – doyenné de Pacy : Cierrey, Cormier (le), Cissey, Caillouet, Coudray (le), Croisy, Cracouville, Chaignes ; – doyenné d'Ivry : Chaignolles, Champigny, Chanu, Cravent, Croth ; – doyenné de Nonancourt : Champ-Dominel, Chavigny, Corneuil, Coudres, Courdemanche, Creton, Coulonges ; – doyenné de Verneuil : Courteilles, Chennebrun, Charnelles ; – doyenné de Lyre : Chambord, Couvains ; – doyenné de Laigle : Chaise-Dieu, Chandai, Chéronvilliers, Crulai ; – doyenné de Breteuil : Condé (Condé-sur-Iton), Chanteloup, Chesne (le), Cintray ; – doyenné de Conches : Conches, Caugé, Collandres, Champ-Dolent ; – doyenné d'Ouche : Corne-ville (Corneville-la-Fouquetière), Châtel-la-Lune, Châtelier (Châtelier-Saint-Pierre), Cernay, Carentonne, Chamblac, Champignolles ; – doyenné du Neubourg : Claville, Combon, Crestot, Calleville, Crosville (Crosville-la-Vieille), Chrétien ville ; – doyenné de Louviers : Criquebeuf-sur-Seine, Caudebec (Caudebec-lès-Elbeuf), Cuverville, Cesseville, Crasville, Criquebeuf- la-Campagne, Canappeville.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

Quatrième volume contenant les églises paroissiales (lettre C.).

G25 , XVIIIe siècle , Caillouet ; Cailly ; Calleville ; Cannapéville ; Carentonne (fief de) ; Caudebec-lès-Elbeuf ; Caugé ; Cernay ; Cesseville ; Chaignes ; Chaignolles ; Chaise-Dieu (couvent de La) ; Chamblac (Le) ; Chambord ; Chambray ; Champdolent ; Champ-Dominel ; Champenard ; Champignolles ; Champigny ; Chandai ; Chanteloup ; Chanu ; Chapelle-du-Bois-des-Faux ; Charnelles ; Châtelier (Le) ; Châtelier-Saint-Pierre-en-Onche ; Châtel-la-Lune ; Chavigny ; Chennebrun ; Chéronvilliers ; Chesne (Le) ; Chrétienville ; Cierrey ; Cintray ; Cissey ; Claville ; Combon ; Condé-sur-Iton ; Corneuil ; Corneville-en-Fouquetière ; Cornier (Le) ; Coudray (Le) ; Coudres ; Coulonges ; Courdemanche ; Courteille ; Couvains ; Cracouville ; Crasville ; Cravent ; Crestot ; Creton ; Criquebeuf-la-Campagne ; Criquebeuf-sur-Seine ; Croisy ; Crosville-la-Vieille ; Croth ; Crulai ; Cuverville  

Table à la fin du registre. – Les paroisses comprises dans ce volume sont les suivantes : – doyenné de La Croix-Saint-Leufroy : Caër, Cailly, Chambray (Chambray-sur-Eure) ; – doyenné de Vernon : Champenard ; – doyenné de Pacy : Cierrey, Cormier (le), Cissey, Caillouet, Coudray (le), Croisy, Cracouville, Chaignes ; – doyenné d'Ivry : Chaignolles, Champigny, Chanu, Cravent, Croth ; – doyenné de Nonancourt : Champ-Dominel, Chavigny, Corneuil, Coudres, Courdemanche, Creton, Coulonges ; – doyenné de Verneuil : Courteilles, Chennebrun, Charnelles ; – doyenné de Lyre : Chambord, Couvains ; – doyenné de Laigle : Chaise-Dieu, Chandai, Chéronvilliers, Crulai ; – doyenné de Breteuil : Condé (Condé-sur-Iton), Chanteloup, Chesne (le), Cintray ; – doyenné de Conches : Conches, Caugé, Collandres, Champ-Dolent ; – doyenné d'Ouche : Corne-ville (Corneville-la-Fouquetière), Châtel-la-Lune, Châtelier (Châtelier-Saint-Pierre), Cernay, Carentonne, Chamblac, Champignolles ; – doyenné du Neubourg : Claville, Combon, Crestot, Calleville, Crosville (Crosville-la-Vieille), Chrétien ville ; – doyenné de Louviers : Criquebeuf-sur-Seine, Caudebec (Caudebec-lès-Elbeuf), Cuverville, Cesseville, Crasville, Criquebeuf- la-Campagne, Canappeville.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

« Le compte Berthault Blondel, « prestre, chapelain en l'église de Notre-Dame d'Évreux, colecteur et receveur des renies et revenus appartenans aux vicaires, chapelains et clercs de la dicte église, « pour cinq ans commenchant le jour Saint-Rémi l'an mil IIIIe et XL, ce jour comprins, et durant jusques à icelle feste de Saint-Rémi mil IIII et XLI, ce jour non comprins. » – (Le chapitre des recettes comprend, dans la première partie, une énumération des rentes du chapitre dans la ville d'Évreux pouvant fournir des renseignements intéressants sur l'ancienne topographie de cette ville (fol. 1-15). Les rentes perçues survies autres paroisses du diocèse ou « villes foraines » figurent ensuite au compte du receveur dans l'ordre suivant : Aviron, Arnières, Beaumont-le-Roger, Boncourt, Le Boulay-Morin, La Croix-Saint-Leufroy, Conches, Cintray, Creton, Condé-sur-Iton, Claville, Chavigny, Cissey, Croisy, Faverolles, Gravigny, Guichainville, Garencières, Hardencourt, Irreville, Hondouville, Jouy-sur-Eure, La Bonneviile, Le Bois-Milon, Le Mesnil-Péan, Le Plessis-Grohan, Les Authieux-près-Saint-André, Prey, Reuilly, Saint-Aubin-du-Vieil-Évreux, Saint-Aquilin-près-Pacy, Pacy, Pacel, Saint-Germain-de-Navarre, Sainte-Marthe, Tourneville.) –« Reçu de Pierres du Bout, dit de Saint-Lô, pour une place assise en la rue Féré (paroisse Saint-Aquilin), du costé devers Saint-Aquilin, près de l'ostel ou l'enseigne de La Pie pendoit... 4 sous tournois, – de Robin Bourdin, pour sa maison assise en la place de la chapelle des Innocens, paroisse de Saint-Denis... 10 sous, – de Nouel Le Franceys, pour une place aride où souloit estre une maison qui fut arse l'an mil IIII XXIX assise en coing de la rue Villaine, du costé des Jacobins... 10 sous tournois, – de Jehan Basire, filz de Perrot Basire, pour une petite place assise jouxte sa maison, du costé de dessa, oultre le pont Perrin, par où l'en va au pont de Gravigny... 12 deniers, – de Robert Fauchet, pour sa maison et lieu assis en la rue de Rabel en coste de Saint-Nicolas de la Maladrerie... 10 sous, – de Jehan de Hotot, pour sa maison assise en la Neuve-Rue, du costé pavé, paroisse Saint-Léger... 10 sous, – de messire Nicole Diaupleut, pour la maison de sa chapelle des Angelz, assise devant l'entrée du moustier de Saint-Nicolas, entre l'ostel de la chapelle de l'anniversaire d'une part et l'ostel delà chapelle d'Aulbevoye, d'autre, paroisse Saint-Nicolas... 30 sous, – de la déguerpie Jehan de La Fontaine, peintre, en son vivant tailleur d'ymaiges... 55 sous, – de Michel de Langle, pour sa maison assise en bourg d'Évreux jouxte la Porte painte, d'un costé, et la déguerpie Jehan L'Engleys, d'autre, d'un bout survies fossés de la cité et d'autre sur rue, paroisse Saint-Pierre... 20 sous, – des hoirs messire Jehan de Royer, chantre et chanoine d'Évreux... 13 sous, – de Perrot Heudouin, pour sa maison assise eu bourg, où souloit pendre l'enseigne de La Dance, d'un costé les fossés de la cité et d'autre Ysabel La Prunière, paroisse Saint-Pierre... 3 sous, – de Jehan de Mignères, en lieu de Simon Pinotel, pour sa maison assise en la rue de Trianon, en costé des Jacobins, devant l'abreuvoir aux chevaux, et fut l'ostel abattu par les guerres, paroisse de la Ronde... 30 sous, – de Jehanne La Gentille, pour sa maison assise en la rue au Prestre de La Ronde en allant au moustier de La Ronde du costé des jardins du Cornet... 8 sous, – de Michel Rouillon, pour une pièce de terre, et est pour présent en boys, espines et genetz, du costé au long des boys de La Magdeleine, jouxte la voye qui maine de La Ronde à la sablonniére des Faiaulx... 2 sous, – de Vincent d'Esquetot, pour une maison et jardin qui fut Jehan de Cailleuse, assise en la rue du Pont-Saint, jouxte le gué par où les chevaux et charrettes passent, paroisse Saint-Thomas... 9 sous ; – le jeudi absolu, après disner, mon seigneur l'évesque doit donner à boire et des oublies à tous ceulx de l'église en chapitre, et doit avoir chacun chanoine 8 deniers et ung chacun chapelain 4 deniers et chacun enfant 2 deniers ; – item, est à noter que les abés de Saint-Taurin d'Évreux, de Conçues, de Lire, de la Croix-Saint-Lieffrey et de Yvri, quant ilz sont béneiz, ils doivent faire le serment ou cuer de l'église d'Évreux sur le maistre autel et doivent payer chacun abé 60 sous tournois ; – reçu de Jehan Houel, pour sa maison assise ou bourg d'Évreux, paroisse Saint-Pierre, où peut l'enseigne de L'Escude France, jouxte l'ostel du Lion d'Or, où souloit demourer le viconte d'Évreux, d'un bout sur les fossés de la cité et d'autre sur le pavement 20 sous, – de Jehan de Berville, pour sa maison et jardin assis devant le moulin du Champ Durand, d'un bout sur la rivière d'auprès les fossés de la ville et d'autre bout sur la rue et d'un costé la ruelle par où l'on va de Saint-Thomas au dit moulin.... 19 sous, – de Michel L'Espicier pour une maison et jardin assis en la Neuve-Rue ou costé du Homme, jouxte la place Clément Le Boucher, aboutant sur la rivière, d'un bout, et d'autre sur le pavement du roy... 30 sous, – de Jehan du Souchey l'aisné, pour sa maison assise en la rue aux Fèvres hors la porte où pendoit l'enseigne de la Corne de Serf (sic)... 100 sous ; – dépenses pour pain et vin à boire sur la fosse de Guillaume de Bouteilles, en son vivant chanoine d'Évreux, le jour de son anniversaire... 5 sous 5 deniers ; – payé à Jehan du Val, boulenger, pour six douzaines et demi de eschaudés, chacun eschaudé de 1 denier la pièce... 6 sous 6 deniers, – item, pour 12 pos de vin, c'est assavoir 6 pos de claret et 6 pos de vineil, chacun pot de 12 deniers, valent 12 sous ; – pensions volontaires à Perrin du Val, pour lors procureur en la court laye, pensionnaire des dits chapelains et clers, pour sa pension de ce présent demi-an.... 10 sous ; – payé à messire Nouel Gilbert, pour une main de papier... 3 sous. – Somme totale des mises, rémissions et arrérages de ce présent compte : 351 livres 10 sous 6 deniers tournois, 1 septier de blé, 1 pousson de vin, 7 chapons, il gelines et 30 œufs ; et la recette est 356 livres 7 sous 4 deniers, 1 septier de blé, 1 pousson de vin, 11 gelines et 30 œufs. ».

G133 , 1440-1441 , Arnières ; Authieux-près-Saint-André ; Aviron ; Beaumont-le-Roger (ville de) ; Bois-Milon (Le) ; Boncourt ; Bonneville (La) ; Boulay-Morin (Le) ; Chavigny ; Cintray ; Cissey ; Claville ; Conches ; Conches (abbaye Saint-Pierre et Saint-Paul de Castillon-les-Conches) ; Condé-sur-Iton ; Creton ; Croisy ; Croix-Saint-Leufroy (Abbaye) ; Croix-Saint-Leufroy (commune de) ; Evreux ("Faieux", Les) ; Evreux ("Fere", rue, paroisse Saint-Aquilin) ; Evreux ("Jardins-du-Cornet", Les, près le "Moustier de la Ronde") ; Evreux ("Monstier de Saint-Nicolas", maison dite Le) ; Evreux ("Neuve-Rue", paroisse Saint-Léger) ; Evreux ("Pont-Perrin", Le) ; Evreux ("Porte-Peine", La) ; Evreux ("Trianon", rue du, située au près des Jacobins) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Champs-Durand, (Le), paroisse Saint-Thomas) ; Evreux (Hôtel de "La Piependait", paroisse Sainte-Aquilin) ; Evreux (Hôtel de "L'Escu de France", paroisse Saint-Pierre) ; Evreux (Hôtel de "Lion d'Or", où demeurait le Vicomte d'Evreux, paroisse Saint-Pierre) ; Evreux (Maison "où pendait l'enseigne de la Corne du Cerf", rue aux Fèvres ; Evreux (Maison "où pendait l'enseigne de La Dance", paroisse Saint-Pierre près des fossés de la cité ; Evreux (Place : "Clément le Boucher") ; Evreux (Place : "Pavement-du-Roy") ; Evreux (Topographie ancienne de la Ville d'Evreux) ; Evreux, chapelle dans les autres paroisses de la ville (Chapelle Aubevoye sur la paroisse saint Nicolas) ; Evreux, chapelle dans les autres paroisses de la ville (Saints Innocents, paroisse Saint Denis) ; Evreux, Jacobins (dominicains) ; Evreux, Saint-Taurin ; Faverolles-la-Campagne ; Gravigny ; Guichainville ; Hardencourt ; Hondouville ; Irreville ; Ivry (Abbaye d') ; Jouy-sur-Eure ; Lyre (Abbaye de Notre-Dame de) ; Mesnil-Péan (Le) ; Pacel ; Pacy-sur-Eure ; Plessis-Grohan (Le) ; Prey ; Reuilly ; Saint-Aquilin-de-Pacy ; Saint-Aubin-du-Veil-Evreux ; Sainte-Marthe ; Saint-Germain-de-Navarre ; Tourneville  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux