Toutes les ressources Neuville-près-Claville 8 résultats (9ms)

Déclaration des nouveaux acquêts de la fabrique, de 1640 à 1690 ; – donations à la fabrique : par Françoise du Bois, de 9 livres de rente ; par Françoise La Grue, de 100 perches de terre labourable sises à Neuville, triages de la Lamballe et de « Grand-Eaue » et d'une rente annuelle de 3 livres 11 sous 6 deniers ; – abonnements des terres appartenant à la fabrique en 1772.

G943 , 1690-1772 , Grande-Eaue (triège à Neuville-près-Claville) ; Lamballe (triège de La, à Neuville-près-Claville) ; Neuville-près-Claville  
Contexte :
Églises paroissiales > Neuville-près-Claville

Déclaration des nouveaux acquêts de la fabrique, de 1640 à 1690 ; – donations à la fabrique : par Françoise du Bois, de 9 livres de rente ; par Françoise La Grue, de 100 perches de terre labourable sises à Neuville, triages de la Lamballe et de « Grand-Eaue » et d'une rente annuelle de 3 livres 11 sous 6 deniers ; – abonnements des terres appartenant à la fabrique en 1772.

G943 , 1690-1772 , Grande-Eaue (triège à Neuville-près-Claville) ; Lamballe (triège de La, à Neuville-près-Claville) ; Neuville-près-Claville  
Contexte :
Églises paroissiales > Neuville-près-Claville

Paroisse de Claville.

G88 , 1670-1783 , Claville ; Neuville-près-Claville ; Rouen (Chapitre Cathédral)  

Désignation de M. Levavasseur, chanoine, comme homme vivant, mourant et confisquant pour les terres du domaine du chapitre dépendant de la ferme de Neuville et relevant de messire Roger de Martainville, chevalier, seigneur de Martainville et de Claville (1670) ; – copies d'aveux rendus par le chapitre à messire Roger de Martainville en 1658 et à messire Jacques-François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, prêtre, docteur de Sorbonne, chanoine official de l'église métropolitaine de Rouen, seigneur et patron honoraire de Saint-Martin de Claville (1783). – (V. l'art. G. 103, paroisse de Neuville-près-Claville. ).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Paroisse de Claville.

G88 , 1670-1783 , Claville ; Neuville-près-Claville ; Rouen (Chapitre Cathédral)  

Désignation de M. Levavasseur, chanoine, comme homme vivant, mourant et confisquant pour les terres du domaine du chapitre dépendant de la ferme de Neuville et relevant de messire Roger de Martainville, chevalier, seigneur de Martainville et de Claville (1670) ; – copies d'aveux rendus par le chapitre à messire Roger de Martainville en 1658 et à messire Jacques-François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, prêtre, docteur de Sorbonne, chanoine official de l'église métropolitaine de Rouen, seigneur et patron honoraire de Saint-Martin de Claville (1783). – (V. l'art. G. 103, paroisse de Neuville-près-Claville. ).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Ferme de Neuville-près-Claville.

G103 , 1190-1765 , Branville ; Chaumont ; Claville ; Folleville ; Neuville-près-Claville ; Noë (Abbaye de la) ; Paintienville ; Pithienville  

Copie informe de la donation faite par Guillaume de Cierrey à l'abbaye de La Noë d'une rente de 10 sous et 2 setiers de froment que lui devait annuellement Guillaume Grassin de Neuville (1190) et de la confirmation de cette donation par Mathilde, dame de Pithienville, fille du donateur (1227) ; –« ensuit la mesure des terres appartenant à messieurs les chanoines de l'église cathédrale de Notre-Dame d'Évreux, tant masures que terres labourables, situées ès paroisses de Neuville, Claville, Paintienville et Branville, mesurées par moi Simon Huet, mesureur et arpenteur juré pour le Roi nostre sire en ce bailliage d'Évreux, en la perche de douze pouces pour pied, vingt et un pieds pour perche et huit vingt perches pour acre » (1569) ; – bail à ferme passé par le chapitre à Pierre Le Menu de Claville, Denis du Jardin, Pierre du Jardin, Pierre Morisse, Jean du Jardin, Jean Roze et Renaud de Folleville, des terres de Neuville, d'une contenance de cent seize acres, une vergée et demie et dix-huit perches, appartenant au chapitre, pour une durée de neuf années et moyennant une redevance annuelle de deux boisseaux de blé froment, un boisseau de méteil, mesure d'Évreux et trente-trois sous par acre (1580) ; – cession par maître Louis de Croisy, écuyer, sieur de Chaumont, président au siège présidial d'Évreux, au trésor et à la fabrique de la paroisse de Neuville, de deux pièces de terre en échange d'un terrain contenant sept perches et demie que la fabrique lui avait abandonné « pour faire aller à ligne droite le mur que ledit sieur de Croisy faisoit faire et construire le manoir et enclos qu'il étoit obligé faire envers le chapitre d'Évreux » (1643) ; – bail passé par le chapitre à Me Mathieu de Langle, receveur des tailles à Évreux, et à François de Langle, chanoine d'Évreux, fils de ce dernier, de la ferme de Neuville, contenant cent vingt-quatre acres, une vergée et demie et trois perches, moyennant huit cents livres tournois de rente annuelle et mille livres de pot de vin (1650). – Projet, devis et procès-verbal d'adjudication des travaux de reconstruction du presbytère de Neuville (1748-1749).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Ferme de Neuville-près-Claville.

G103 , 1190-1765 , Branville ; Chaumont ; Claville ; Folleville ; Neuville-près-Claville ; Noë (Abbaye de la) ; Paintienville ; Pithienville  

Copie informe de la donation faite par Guillaume de Cierrey à l'abbaye de La Noë d'une rente de 10 sous et 2 setiers de froment que lui devait annuellement Guillaume Grassin de Neuville (1190) et de la confirmation de cette donation par Mathilde, dame de Pithienville, fille du donateur (1227) ; –« ensuit la mesure des terres appartenant à messieurs les chanoines de l'église cathédrale de Notre-Dame d'Évreux, tant masures que terres labourables, situées ès paroisses de Neuville, Claville, Paintienville et Branville, mesurées par moi Simon Huet, mesureur et arpenteur juré pour le Roi nostre sire en ce bailliage d'Évreux, en la perche de douze pouces pour pied, vingt et un pieds pour perche et huit vingt perches pour acre » (1569) ; – bail à ferme passé par le chapitre à Pierre Le Menu de Claville, Denis du Jardin, Pierre du Jardin, Pierre Morisse, Jean du Jardin, Jean Roze et Renaud de Folleville, des terres de Neuville, d'une contenance de cent seize acres, une vergée et demie et dix-huit perches, appartenant au chapitre, pour une durée de neuf années et moyennant une redevance annuelle de deux boisseaux de blé froment, un boisseau de méteil, mesure d'Évreux et trente-trois sous par acre (1580) ; – cession par maître Louis de Croisy, écuyer, sieur de Chaumont, président au siège présidial d'Évreux, au trésor et à la fabrique de la paroisse de Neuville, de deux pièces de terre en échange d'un terrain contenant sept perches et demie que la fabrique lui avait abandonné « pour faire aller à ligne droite le mur que ledit sieur de Croisy faisoit faire et construire le manoir et enclos qu'il étoit obligé faire envers le chapitre d'Évreux » (1643) ; – bail passé par le chapitre à Me Mathieu de Langle, receveur des tailles à Évreux, et à François de Langle, chanoine d'Évreux, fils de ce dernier, de la ferme de Neuville, contenant cent vingt-quatre acres, une vergée et demie et trois perches, moyennant huit cents livres tournois de rente annuelle et mille livres de pot de vin (1650). – Projet, devis et procès-verbal d'adjudication des travaux de reconstruction du presbytère de Neuville (1748-1749).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Neuville-près-Claville.

H1358 , 1206-1505 , Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Evreux (Chapitre d') ; Neuville-près-Claville  

Abandon consenti entre les mains de Luc, évêque d'Évreux, par Rohes de Sanseriis, fille de Guillaume de Fumechon, des dîmes du fief de Sansières au profit de Havisse de Fourneaux, sa parente, religieuse de Saint-Sauveur d'Évreux, et, après la mort de celle-ci, au profit de l'abbaye, pour la vêture des religieuses : « Cum non liceat et prohibitum sit quod laicus décimas in manu sua teneat et cum decimam matrimonii mei, scilicet de feodo de Sanseriis, contra sancte ecclesie prohibitionem in manu mea diu tenuissem et indè periculum anime mee viderem imminer... Etc. » Témoins : R., doyen d'Évreux ; Gautier, trésorier ; Geoffroi Bourgeois, chanoine d'Évreux ; Guillaume de Neuville, Pierre de Bastigny, prêtres ; Guillaume de Cissey, Robert de Melleville, Guillaume de Villalet, chevaliers ; Geoffroi de Melleville, Guillaume de Sansières, Pierre de la Mare, Richard de Gaudreville (1206) ; — engagement pris par Simon Lauverey, de Neuville, envers les religieuses de Saint-Sauveur, de leur laisser enlever et transporter ailleurs « ung feust et creux de grange » actuellement placé sur sa terre, qu'il leur avait vendu, et de leur accorder le droit de tour d'échelle et d'écoulement de l'eau de la toiture, à charge de réciprocité pour lui, s'il venait à faire construire une grange ou une maison à proximité des terres des religieuses (1505).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Neuville-près-Claville.

H1358 , 1206-1505 , Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Evreux (Chapitre d') ; Neuville-près-Claville  

Abandon consenti entre les mains de Luc, évêque d'Évreux, par Rohes de Sanseriis, fille de Guillaume de Fumechon, des dîmes du fief de Sansières au profit de Havisse de Fourneaux, sa parente, religieuse de Saint-Sauveur d'Évreux, et, après la mort de celle-ci, au profit de l'abbaye, pour la vêture des religieuses : « Cum non liceat et prohibitum sit quod laicus décimas in manu sua teneat et cum decimam matrimonii mei, scilicet de feodo de Sanseriis, contra sancte ecclesie prohibitionem in manu mea diu tenuissem et indè periculum anime mee viderem imminer... Etc. » Témoins : R., doyen d'Évreux ; Gautier, trésorier ; Geoffroi Bourgeois, chanoine d'Évreux ; Guillaume de Neuville, Pierre de Bastigny, prêtres ; Guillaume de Cissey, Robert de Melleville, Guillaume de Villalet, chevaliers ; Geoffroi de Melleville, Guillaume de Sansières, Pierre de la Mare, Richard de Gaudreville (1206) ; — engagement pris par Simon Lauverey, de Neuville, envers les religieuses de Saint-Sauveur, de leur laisser enlever et transporter ailleurs « ung feust et creux de grange » actuellement placé sur sa terre, qu'il leur avait vendu, et de leur accorder le droit de tour d'échelle et d'écoulement de l'eau de la toiture, à charge de réciprocité pour lui, s'il venait à faire construire une grange ou une maison à proximité des terres des religieuses (1505).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)
Fin des résultats