Toutes les ressources Saint-Aubin-d'Ecrosville 20 résultats (9ms)

Meurtre de Nicolas Duperroy (de Saint-Aubin d'Ecrosville)

3 B 985 , 1743-1746 , Beaumont-le-Roger — Bailliage et vicomté ; Neubourg (Le) — Vicomté ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  
Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 3 B-Bailliage et vicomté de Beaumont-le-Roger, vicomte du Neubourg > Bailliage, causes criminelles > Procédures

Confrérie du Saint-Sacrement.

G1751 , 1715 , Saint-Aubin-d'Ecrosville  

Donation à la confrérie par Guillaume Le Vavasseur, en exécution des dispositions testamentaires de Nicolas Le Franc, son oncle, d'une demi-acre de terre labourable située à Saint-Aubin-d'Ecrosville.

Contexte :
Confréries > Saint-Aubin-d'Écrosville

Testament de Marie Lesueur, léguant à la fabrique une vergée et demie de terre labourable sise à Cavoville ; – donation à la fabrique par Hector-Nicolas Pavyot, seigneur de Saint-Aubin-d'Écrosville, d'une demi-acre de terre sise paroisse Notre-Dame de Louviers, triège des Hayes-Melines, à charge de célébrer trois obits à l'intention de Pierre Pavyot, seigneur de La Villette, de Gilles-Nicolas Pavyot de La Villette, chanoine et grand archidiacre de Rouen, et de Jean Goujon (1740).

G869 , 1614-1740 , Hayes-Méline (Les), triège à Louviers ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  
Contexte :
Églises paroissiales > Louviers > Saint-Jean

Aveu rendu par Thomas Dubuc, maître-ès-arts en l'université de Caen, curé de Villers-en-Vexin, à David Gueroult de Saint-Aubin, conseiller au parlement de Normandie, pour la maison presbytérale et pour les terres de son bénéfice cure relevant de la seigneurie de Villers et du fief Guillaume Dubois (1758) ; – procès-verbal d'adjudication des dîmes de la paroisse, au prix de 3,500 livres pour une année, et des récoltes à effectuer sur treize acres de terre dépendant de la cure, au prix de 1,370 livres, outre diverses charges, aussi pour une année (1786).

G1479 , 1758-1790 , Caen ; Rouen (Parlement de) ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Villers-en-Vexin  
Contexte :
Églises paroissiales > Villiers-en-Vexin

Aveux rendus par la fabrique au noviciat des Jésuites de Rouen, « propriétaire et possesseur du prieuré Sainct-Gilles près Elbeuf et, à cause dudit prieuré Sainct-Gilles, seigneur d'Escauville » et à Hilaire-Nicolas Pavyot, chevalier, conseiller au parlement de Normandie (1779), pour des terres relevant de la seigneurie d'Écauville et de celle de Saint-Aubin-d'Écrosville.

G1132 , 1688-1779 , Ecauville ; Elbeuf (Paroisses) ; Rouen (Parlement de) ; Saint-Aubin ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Aubin-d'Ecrosville

(1773, 1763-1773)

3 B 524 , 1763-1773 , Barquet ; Barquet — Authieux (Les) — Taille ; Beaumont-le-Roger — Bailliage et vicomté ; Neubourg (Le) — Vicomté ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  

En particulier : affaires concernant les familles Chéron et Chanu (de Saint-Aubin) (1763-1773) - Jacques Gonde, avec assiette de la taille des Authieux pour 1770 (1770-1773) - familles Goupil (du Barquet) et Largesse (1772-1773).

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 3 B-Bailliage et vicomté de Beaumont-le-Roger, vicomte du Neubourg > Bailliage et vicomtés, causes criminelles > Procédures à Beaumont > Procédures diverses closes entre 1772 et 1773 et pièces isolées

1776-1777

1 B 399 , 1776-1777 , Evreux ; Evreux — Bailliage ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  

En particulier : exercice illégal de la médecine par Urbin Salle, accusé aussi d'hérésie (1776-1777) - assassinat de la femme Le Touche, de Saint-Aubin-d'Ecrosville (1776-1777) - vols importants de marchandises à Evreux par la famille Rouillez (1777).

Contexte :
Juridictions royales ordinaires > 1 B-Bailliage et siège présidial, vicomté et prévôté d'Évreux > Bailliage, causes criminelles > Procédures > Procédures criminelles diverses

Aveux rendus par la fabrique à l'archevêque de Rouen (1714), à Jean-Pierre Le Pezant, seigneur de Pinterville (1740), à l'abbaye de Saint-Taurin d'Évreux, à Pierre-Armand Le Vicomte, seigneur de Saint-Hilaire et de Folleville (1751), à Hector-Nicolas Pavyot, seigneur de Saint-Aubin-d'Écrosville, de Cesseville et de Cretot (1755), et à François Le Camus, seigneur de Montaure et du Vieux-Rouen (1763), pour des terres relevant du comté de Louviers, de la seigneurie de Pinterville, du fief de Saint-Taurin à Louviers, des seigneuries de Folleville et du Vieux-Rouen et du fief de La Villette.

G867 , 1714-1763 , Cesseville ; Crestot ; Evreux, Saint-Taurin ; Folleville ; Louviers (paroisse Saint-Jean) ; Montaure ; Pinterville ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Saint-Taurin (fief de), à Louviers ; Vieux-Rouen (fief du) ; Villette (La), fief à Louviers  
Contexte :
Églises paroissiales > Louviers > Saint-Jean

Déclaration des nouveaux acquêts de la fabrique de Crestot depuis l'année 1640 (1673) ; – aveux rendus par la fabrique à Charles Le Veneur, seigneur de Tillères (1682), aux prieur, religieux et couvent des Célestins de Mantes (1696), Hector-Joseph Pavyot de La Villette, seigneur de Saint-Aubin d'Ecrosville (1708), Louis-Guillaume de Mathan, abbé commendataire de La Croix-Saint-Leufroi (1742), Hector-Nicolas Paviot (1749), Pierre-Louis de Savary, doyen d'Évreux et abbé commendataire de l'abbaye royale de N. -D. De Beaulieu (1759), Charles-François de Campion, seigneur de Montpoignant (1761), et à Hilaire-Nicole Paviot (1779), pour des terres relevant des seigneuries de Crestot, Saint-Aubin d'Écrosville, Iville et Limare.

G526 , 1640-1776 , Beaulieu (abbaye de Notre-Dame de) ; Crestot ; Croix-Saint-Leufroy (Abbaye) ; Iville-près-le-Neubourg ; Limare ; Montpoignant ; Nantes (Couvent de la Sainte-Trinité-lès-Mantes, Célestins) ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Tillières  
Contexte :
Églises paroissiales > Crestot

Donations de terres à la fabrique par les héritiers de Jean Roussel (1516), Marguery et Richard La Touche (1522), Durand Homo (1603), les héritiers de Guillaume Roussel, vicaire de Saint-Aubin-d'Écrosville (1626), Jacques Jourdain, dit La Chesnaye, et Guillemine Charpentier, sa femme (1657), les héritiers de François Dubosc (1658) et de Pierre Huet (1659), Alexandre Desmouceaux, « prestre, natif de la ville d'Orléans, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville dès l'année 1647 » (1677), Jacques Jourdain (1680), les héritiers de Françoise Damoys et de Christine Jourdain (1686), Philippe Dubos (1704) et Thomas Dupuis (1731) ; – extrait du testament de Pierre Guignace, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville, léguant à la fabrique tous ses biens « tant dans ladite paroisse qu'aux environs », plus une somme de 2,200 livres en argent « à la charge de par les trésoriers et les habitants se charger de faire continuer l'école de charité pour les filles de la mesme paroisse et outre de emploier annuellement dans le temps de Toussaint jusqu'à la somme de 30 livres à vestir des pauvres les plus nécessiteux de ladite paroisse et ce à perpétuité ». Par un codicille, le testateur lègue en outre à la fabrique une somme de 600 livres « pour faire et aider à faire une contretable au maistre autel de ladite paroisse » ou, à défaut d'exécution de ladite contretable, pour être donnée à l'hôpital du Neubourg (1715) ; – aveu rendu par Pierre Guignace, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville, au noviciat des Jésuites de Rouen, pour des terres lui appartenant personnellement et relevant de la seigneurie d'Écauville (1698).

G1133 , 1516-1738 , Ecauville ; Orléans ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Aubin-d'Ecrosville