Toutes les ressources Thuit-Lignol 8 résultats (44ms)

Thuit-Signol (Le).

H1662 , 1737 , Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Thuit-Lignol  

« Gage-plège du fief, seigneurie et prévosté du Tuisignol, membre despendant de la commanderie de Saint-Estienne-de-Renneville. ».

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

Thuit-Signol (Le).

H1662 , 1737 , Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Thuit-Lignol  

« Gage-plège du fief, seigneurie et prévosté du Tuisignol, membre despendant de la commanderie de Saint-Estienne-de-Renneville. ».

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

Épréville et le Thuit-Signol.

H1623 , 1689-XVIIIe siècle , Dieu-l'Accroisse (ferme de) sise à Saint-Léger-la-Campagne ; Epréville ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Thuit-Lignol  

Mémoire pour le commandeur de Renneville en réponse aux réclamations présentées par Noël Le Roy, laboureur, ancien fermier des terres et des rentes seigneuriales d'Épréville et du Thuit-Signol (1717) ; — état des tenanciers et journaux de recette des rentes du fief d'Épréville (XVIIIe siècle).

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

Épréville et le Thuit-Signol.

H1623 , 1689-XVIIIe siècle , Dieu-l'Accroisse (ferme de) sise à Saint-Léger-la-Campagne ; Epréville ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Thuit-Lignol  

Mémoire pour le commandeur de Renneville en réponse aux réclamations présentées par Noël Le Roy, laboureur, ancien fermier des terres et des rentes seigneuriales d'Épréville et du Thuit-Signol (1717) ; — état des tenanciers et journaux de recette des rentes du fief d'Épréville (XVIIIe siècle).

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

« Inventaire des titres et papiers de la chapelle de Nostre-Dame, appellée la chapelle Saint-Fiacre à cause d'une confrérie érigée en ladite chapelle à l'honneur du mesme sainct, située au vilage et paroisse du Tuitsignol, annexée et unie à la charge de prieur claustral de l'abbaye de Notre-Dame de Bonport, appellée autrefois la chapelle auTringuet, fait en 1667 » ; – abandon à l'abbaye par Jean de Harcourt, chevalier, de son droit de patronage de la chapelle du Thuit-Signol (1279) ; – vente à l'abbaye par André Danois (dictus Daneis) de tout ce qu'il possédait dans les paroisses du Thuit-Signol et de Saint-Pierre-des-Cercueils, pour le prix de 50 livres (1278, a. s.) ; – quittances d'une rente de 72 boisseaux de blé due à l'abbaye de Bonport par les religieux de Notre-Dame du Parc-lès-Harcourt sur la grosse dîme du Thuit-Signol (1569-1636) ; – donation à l'abbaye par Jean Roussel, écuyer, du Bec-Thomas, d'une rente annuelle de 10 sous assignée sur une pièce déterre au Thuit-Signol (1257) ; confirmation de cette donation par Maurice du Thuit, chevalier (1259) ; – plans, devis et mémoires des réparations faites à la chapelle Saint-Fiacre du Thuit-Signol (1612-1757) ; – donation à l'abbaye par Gilbert Le Faë, d'une rente annuelle de 5 sous assignée sur sa terre du Val-Normand (1229) ; – id., par Amauri Recuchon, écuyer, des droits et des redevances qui pouvaient lui appartenir dans la paroisse de Bos-Normand (1270) ; – reconnaissance au profit de l'abbaye par Geoffroi de Vernon, d'une rente annuelle de 32 sous assignée sur une pièce de terre à Bos-Normand (1279). – (Soixante-seizième liasse de l'inventaire de 1784).

H217 , 1229-1771 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Bos-Normand (Le) ; Parc-d'Harcourt (Le), [Prieuré du] ; Saint-Fiacre (Chapelle), sise au Thuit-Signol ; Saint-Pierre-des-Cercueils ; Thuit-Lignol ; Trinquet (La « Chapelle au »), ou Saint-Fiacre ; Val-Normand (Le), triège  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

« Inventaire des titres et papiers de la chapelle de Nostre-Dame, appellée la chapelle Saint-Fiacre à cause d'une confrérie érigée en ladite chapelle à l'honneur du mesme sainct, située au vilage et paroisse du Tuitsignol, annexée et unie à la charge de prieur claustral de l'abbaye de Notre-Dame de Bonport, appellée autrefois la chapelle auTringuet, fait en 1667 » ; – abandon à l'abbaye par Jean de Harcourt, chevalier, de son droit de patronage de la chapelle du Thuit-Signol (1279) ; – vente à l'abbaye par André Danois (dictus Daneis) de tout ce qu'il possédait dans les paroisses du Thuit-Signol et de Saint-Pierre-des-Cercueils, pour le prix de 50 livres (1278, a. s.) ; – quittances d'une rente de 72 boisseaux de blé due à l'abbaye de Bonport par les religieux de Notre-Dame du Parc-lès-Harcourt sur la grosse dîme du Thuit-Signol (1569-1636) ; – donation à l'abbaye par Jean Roussel, écuyer, du Bec-Thomas, d'une rente annuelle de 10 sous assignée sur une pièce déterre au Thuit-Signol (1257) ; confirmation de cette donation par Maurice du Thuit, chevalier (1259) ; – plans, devis et mémoires des réparations faites à la chapelle Saint-Fiacre du Thuit-Signol (1612-1757) ; – donation à l'abbaye par Gilbert Le Faë, d'une rente annuelle de 5 sous assignée sur sa terre du Val-Normand (1229) ; – id., par Amauri Recuchon, écuyer, des droits et des redevances qui pouvaient lui appartenir dans la paroisse de Bos-Normand (1270) ; – reconnaissance au profit de l'abbaye par Geoffroi de Vernon, d'une rente annuelle de 32 sous assignée sur une pièce de terre à Bos-Normand (1279). – (Soixante-seizième liasse de l'inventaire de 1784).

H217 , 1229-1771 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Bos-Normand (Le) ; Parc-d'Harcourt (Le), [Prieuré du] ; Saint-Fiacre (Chapelle), sise au Thuit-Signol ; Saint-Pierre-des-Cercueils ; Thuit-Lignol ; Trinquet (La « Chapelle au »), ou Saint-Fiacre ; Val-Normand (Le), triège  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

« Inventaire général des titres et pièces de la commanderie de Saint Etienne de Renneville et de tous ses membres, de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, au grand prieuré de France, qui sont, sçavoir : Saint Estienne de Renneville, chef-lieu, Sainte-Colombe, Dieu l'Acroisse, Bretemart, Rublemont, Saquenvilie, Malassis, Épréville, les Neuf-Moulins, Tournedos, Beaulieu, La Goberge, Esmanville, Pommeret, Montelont, Tilleul-Lambert, Villé sur le Neufbourg, La Hurnière, Saint-Mélain du Bosc, Tourville-la-Champagne, Le Bosc-Roger, Le Thuisignol, Le Mesnil Froide, Saint-Léger, Le Tremblay, Osmonville, Sémerville, le hameau du Buisson, Ormes, Cahagne, Iville, Courbespine, Puthenaye et autres lieux. Le tout distribué par ordre de fief, de matière et de datte commençant depuis l'an 1119 jusques et y compris 1738. » Tome premier. « Ce présent inventaire a été fait par les ordres de Messieurs du Chapitre provincial du grand prieuré de France, par'Jacquemin, archiviste, en 1747». En tête du registre, courte introduction historique et liste des commandeurs de Saint-Étienne-de-Renneville depuis 1326 jusqu'en 1746. A la fin, table des matières.

H1693 , 1747 , Beaulieu (Prieuré de Notre-Dame de) ; Bosc-Roger ; Buisson (Le), hameau sis à Evreux ; Cahaignes ; Courbépine ; Dieu-l'Accroisse (ferme de) sise à Saint-Léger-la-Campagne ; Emanville ; Epréville ; Gouberge (fief de la), sis à Emanville ; Hunière (La) ; Iville-près-le-Neubourg ; Malassis (fief de), sis à Feugerolles ; Mesnil-Froid (fief du), sis à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Montelout ; Neufmoulins (les) ; Ormes ; Osmonville ; Pommeret (fief du), sis à la Puthenaye ; Puthenaye (la) ; Rubremont ; Sacquenville ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Saint-Léger-la-Campagne ; Saint-Mélain-du-Bosc ; Sémerville ; Thuit-Lignol ; Tilleul-Lambert ; Tournedos ; Tourville-la-Campagne ; Tremblay (Le) ; Villers-sur-le-Neubourg  
Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

« Inventaire général des titres et pièces de la commanderie de Saint Etienne de Renneville et de tous ses membres, de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, au grand prieuré de France, qui sont, sçavoir : Saint Estienne de Renneville, chef-lieu, Sainte-Colombe, Dieu l'Acroisse, Bretemart, Rublemont, Saquenvilie, Malassis, Épréville, les Neuf-Moulins, Tournedos, Beaulieu, La Goberge, Esmanville, Pommeret, Montelont, Tilleul-Lambert, Villé sur le Neufbourg, La Hurnière, Saint-Mélain du Bosc, Tourville-la-Champagne, Le Bosc-Roger, Le Thuisignol, Le Mesnil Froide, Saint-Léger, Le Tremblay, Osmonville, Sémerville, le hameau du Buisson, Ormes, Cahagne, Iville, Courbespine, Puthenaye et autres lieux. Le tout distribué par ordre de fief, de matière et de datte commençant depuis l'an 1119 jusques et y compris 1738. » Tome premier. « Ce présent inventaire a été fait par les ordres de Messieurs du Chapitre provincial du grand prieuré de France, par'Jacquemin, archiviste, en 1747». En tête du registre, courte introduction historique et liste des commandeurs de Saint-Étienne-de-Renneville depuis 1326 jusqu'en 1746. A la fin, table des matières.

H1693 , 1747 , Beaulieu (Prieuré de Notre-Dame de) ; Bosc-Roger ; Buisson (Le), hameau sis à Evreux ; Cahaignes ; Courbépine ; Dieu-l'Accroisse (ferme de) sise à Saint-Léger-la-Campagne ; Emanville ; Epréville ; Gouberge (fief de la), sis à Emanville ; Hunière (La) ; Iville-près-le-Neubourg ; Malassis (fief de), sis à Feugerolles ; Mesnil-Froid (fief du), sis à Sainte-Colombe-la-Campagne ; Montelout ; Neufmoulins (les) ; Ormes ; Osmonville ; Pommeret (fief du), sis à la Puthenaye ; Puthenaye (la) ; Rubremont ; Sacquenville ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de) ; Saint-Léger-la-Campagne ; Saint-Mélain-du-Bosc ; Sémerville ; Thuit-Lignol ; Tilleul-Lambert ; Tournedos ; Tourville-la-Campagne ; Tremblay (Le) ; Villers-sur-le-Neubourg  
Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville
Fin des résultats