Toutes les ressources Thomas (Mire) 6 résultats (7ms)

Tourny.

H1042 , 1405-1775 , Gisors ; Sausseuse (Prieuré de) ; Tourny  

Déclaration des terres du prieuré mouvantes de la seigneurie de Tourny, fournie par Thomas, prieur de Sausseuse, et par les religieux dudit lieu à Pierre de Villaines, chevalier, seigneur de Tourny (1405) ; — bail à ferme de treize acres et demie de terre labourable, sises à Tourny, passé par dom Marin de Bourgogne, prieur claustral de Sausseuse, fondé de procuration de Jacques-Nicolas Colbert, prieur commendataire, à Jacques Driancourt, laboureur, moyennant un prix de fermage annuel de 770 livres (1699). Bail des mêmes terres ainsi que de la grosse dîme de la paroisse de Tourny, passé au prix de 1,200 livres en 1770.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Sausseuse

Tourny.

H1042 , 1405-1775 , Gisors ; Sausseuse (Prieuré de) ; Tourny  

Déclaration des terres du prieuré mouvantes de la seigneurie de Tourny, fournie par Thomas, prieur de Sausseuse, et par les religieux dudit lieu à Pierre de Villaines, chevalier, seigneur de Tourny (1405) ; — bail à ferme de treize acres et demie de terre labourable, sises à Tourny, passé par dom Marin de Bourgogne, prieur claustral de Sausseuse, fondé de procuration de Jacques-Nicolas Colbert, prieur commendataire, à Jacques Driancourt, laboureur, moyennant un prix de fermage annuel de 770 livres (1699). Bail des mêmes terres ainsi que de la grosse dîme de la paroisse de Tourny, passé au prix de 1,200 livres en 1770.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Sausseuse

Fondation de l'abbaye du Trésor par Raoul du Bus, avec le consentement de Hugues du Bus, chevalier, son frère aîné : «... Dediin puram et perpetuant elemosinam, pro salute anime mee et parentum et antecessorum meorum, Deo et beate Marie et omnibus sanctis, ad edificandum unum monasterium quod vocabitur Thesaurus beate Marie, in valle de Chantepie prope Baudemont, monialium ordinis Cisterciensis sumtarum de domo que vocatur Ispania, sita prope Abbatisvillam, que ibi illi deservient die ac nocte cui servire regnare est et cui soli competit medicinam prestare post mortem, totam terram et quiquid juris et hereditatis et dominii habebam in villa de Chantepie et inter Chantepie et Dammesnil et ad pratum Rahier... » Hugues de Bus déclare approuver la fondation de son frère, avec le consentement de Typhaine, sa femme, de Guiard et de Robert, ses fils, d'Élise, de Mathilde, de Jeanne, de Typhaine et d'Emmeline, ses filles (janvier 1227) ; – autorisation accordée aux religieuses du Trésor par Maurice, archevêque de Rouen, avec le consentement de Thomas, curé de la paroisse de Bus, d'avoir une chapelle spéciale et un prêtre pour y célébrer la messe (août 1231).

H1366 , 1227-1231 , Trésor (Abbaye du)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)

Hondouville.

H1357 , 1248-1780 , Criquebeuf-la-Campagne ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Hondouville ; Landres (le Moulin de), sis à Hondouville ; Pont-au-Mel (Le), sis à Hondeville  

Vidimus et confirmation par Jean II de la Cour d'Aubergenville, évêque d'Évreux, d'une transaction intervenue entre Thomas, curé de Hondouville, d'une part, et l'abbaye de Saint-Sauveur, d'autre part, pour trancher les difficultés pendantes entre les parties au sujet de leurs droits respectifs aux dîmes de la paroisse de Hondouville (1248) ; — consultation de M. Moulin, avocat à Rouen, sur le point de savoir à qui incombaient les frais d'entretien et de réparation du Pont-au-Mel, sis à Hondouville (1768) : «... Le bras d'eau ou ruisseau tiré de la rivière d'Iton ne servant qu'aux deux moulins à huile et à foulon dont il ne reste plus que celuy à foulon, on ne peut guères douter qu'originairement ce bras d'eau n'ait été tiré de la rivière que pour faire tourner ces deux moulins... En 1485 et auparavant l'abbaye de Saint-Sauveur était propriétaire des deux moulins à huile et à foulon ; elle devoit donc entretenir le pont... En 1499 les choses changèrent : par contrat du 4 mai 1499 passé devant Jean Robillard, notaire à Évreux, l'abbaye de Saint-Sauveur céda à Robert Yon, dit Vireton, ces deux moulins, tant à foulon qu'à huile, avec la masure et maison, eau et pescherie, à titre de fieffe... Si le propriétaire du moulin de Landres est aussi propriétaire du moulin à foulon, que le bras d'eau dont il s'agit et qui passe sous le pont fait tourner, il ne peut avoir d'action contre l'abbaye pour l'obliger à entretenir ce pont... » ; — aveu rendu à l'abbaye par Jean Hervieux, meunier, demeurant à Criquebeuf-la-Campagne, pour des terres situées à Hondouville et relevant de la baronnie dudit lieu (1780).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Hondouville.

H1357 , 1248-1780 , Criquebeuf-la-Campagne ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Hondouville ; Landres (le Moulin de), sis à Hondouville ; Pont-au-Mel (Le), sis à Hondeville  

Vidimus et confirmation par Jean II de la Cour d'Aubergenville, évêque d'Évreux, d'une transaction intervenue entre Thomas, curé de Hondouville, d'une part, et l'abbaye de Saint-Sauveur, d'autre part, pour trancher les difficultés pendantes entre les parties au sujet de leurs droits respectifs aux dîmes de la paroisse de Hondouville (1248) ; — consultation de M. Moulin, avocat à Rouen, sur le point de savoir à qui incombaient les frais d'entretien et de réparation du Pont-au-Mel, sis à Hondouville (1768) : «... Le bras d'eau ou ruisseau tiré de la rivière d'Iton ne servant qu'aux deux moulins à huile et à foulon dont il ne reste plus que celuy à foulon, on ne peut guères douter qu'originairement ce bras d'eau n'ait été tiré de la rivière que pour faire tourner ces deux moulins... En 1485 et auparavant l'abbaye de Saint-Sauveur était propriétaire des deux moulins à huile et à foulon ; elle devoit donc entretenir le pont... En 1499 les choses changèrent : par contrat du 4 mai 1499 passé devant Jean Robillard, notaire à Évreux, l'abbaye de Saint-Sauveur céda à Robert Yon, dit Vireton, ces deux moulins, tant à foulon qu'à huile, avec la masure et maison, eau et pescherie, à titre de fieffe... Si le propriétaire du moulin de Landres est aussi propriétaire du moulin à foulon, que le bras d'eau dont il s'agit et qui passe sous le pont fait tourner, il ne peut avoir d'action contre l'abbaye pour l'obliger à entretenir ce pont... » ; — aveu rendu à l'abbaye par Jean Hervieux, meunier, demeurant à Criquebeuf-la-Campagne, pour des terres situées à Hondouville et relevant de la baronnie dudit lieu (1780).

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Fondation de l'abbaye du Trésor par Raoul du Bus, avec le consentement de Hugues du Bus, chevalier, son frère aîné : «... Dediin puram et perpetuant elemosinam, pro salute anime mee et parentum et antecessorum meorum, Deo et beate Marie et omnibus sanctis, ad edificandum unum monasterium quod vocabitur Thesaurus beate Marie, in valle de Chantepie prope Baudemont, monialium ordinis Cisterciensis sumtarum de domo que vocatur Ispania, sita prope Abbatisvillam, que ibi illi deservient die ac nocte cui servire regnare est et cui soli competit medicinam prestare post mortem, totam terram et quiquid juris et hereditatis et dominii habebam in villa de Chantepie et inter Chantepie et Dammesnil et ad pratum Rahier... » Hugues de Bus déclare approuver la fondation de son frère, avec le consentement de Typhaine, sa femme, de Guiard et de Robert, ses fils, d'Élise, de Mathilde, de Jeanne, de Typhaine et d'Emmeline, ses filles (janvier 1227) ; – autorisation accordée aux religieuses du Trésor par Maurice, archevêque de Rouen, avec le consentement de Thomas, curé de la paroisse de Bus, d'avoir une chapelle spéciale et un prêtre pour y célébrer la messe (août 1231).

H1366 , 1227-1231 , Trésor (Abbaye du)  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)
Fin des résultats