Toutes les ressources Evreux (Saint-Denis) 20 résultats (12ms)

Confrérie du Scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel.

G1620 , 1641-1643 , Evreux (Saint-Denis)  

Statuts de la confrérie, approuvés par François de Péricard, évêque d'Évreux (1641) ; – lettres d'érection de la confrérie par Etienne Guérould, prieur du Carmel de Rouen (1643).

Contexte :
Confréries > Évreux > Paroisse Saint-Denis

Confrérie du Scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel.

G1620 , 1641-1643 , Evreux (Saint-Denis)  

Statuts de la confrérie, approuvés par François de Péricard, évêque d'Évreux (1641) ; – lettres d'érection de la confrérie par Etienne Guérould, prieur du Carmel de Rouen (1643).

Contexte :
Confréries > Évreux > Paroisse Saint-Denis

« Compte que rend à messieurs les curé, sindics et trésoriers de l'église et fabrique de la paroisse des Ventes, légataire universelle de feu Me Pierre Lugan, vivant curé de la dite paroisse, suivant son testament reçu par Rouland, notaire à Évreux, le 13 mai 1741, Pierre Lefebvre, sieur du Pavillon, marchand, bourgeois d'Évreux, y demeurant, paroisse Saint-Denis, de la gestion, maniement et administration qu'il a eu des meubles et effets restés après le déceds dudit feu sieur Lugan, en qualité d'exécuteur de son dit testament. » (Les recettes de ce compte s'élèvent à 5,174 livres 14 sous 7 deniers, et les dépenses à 4,382 livres 10 sous 5 deniers, d'où résulte un excédent de recettes de 792 livres 4 sous 2 deniers.).

G1421 , 1744 , Evreux (Saint-Denis) ; Ventes (Les)  
Contexte :
Églises paroissiales > Ventes (Les)

« Compte que rend à messieurs les curé, sindics et trésoriers de l'église et fabrique de la paroisse des Ventes, légataire universelle de feu Me Pierre Lugan, vivant curé de la dite paroisse, suivant son testament reçu par Rouland, notaire à Évreux, le 13 mai 1741, Pierre Lefebvre, sieur du Pavillon, marchand, bourgeois d'Évreux, y demeurant, paroisse Saint-Denis, de la gestion, maniement et administration qu'il a eu des meubles et effets restés après le déceds dudit feu sieur Lugan, en qualité d'exécuteur de son dit testament. » (Les recettes de ce compte s'élèvent à 5,174 livres 14 sous 7 deniers, et les dépenses à 4,382 livres 10 sous 5 deniers, d'où résulte un excédent de recettes de 792 livres 4 sous 2 deniers.).

G1421 , 1744 , Evreux (Saint-Denis) ; Ventes (Les)  
Contexte :
Églises paroissiales > Ventes (Les)

Biens et revenus du chapitre : baronnie d'Angerville-la-Campagne.

G78 , 1484-XVIIIe siècle , Ervolus (Les) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Madeleine, La) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Rosny  

Aveux rendus aux huit chanoines de l'ancienne fondation du chapitre cathédral d'Évreux pour des maisons et des terres situées dans les paroisses d'Angerville, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Denis, de Saint-Gilles et de Saint-Aquilin d'Évreux, relevant de la baronnie d'Angerville et du fief des Ervolus et de la Madeleine, membres de cette baronnie ; –« état des vassaux de la baronnie qui n'ont point fourni d'aveux » (XVIIIe s. ) ; – pièces du procès pendant au bailliage d'Évreux entre le chapitre, d'une part, et Eustache Labiche, sergent royal au bailliage, d'autre part, au sujet d'un aveu de la terre des Maisonnettes, rendu par ce dernier et contesté par le chapitre, parce que le tenancier avait omis d'indiquer que cette terre relevait du fief des Ervolus, membre de la baronnie d'Angerville (1607-1609) ; – titres constatant les droits du chapitre dans la forêt d'Évreux « à cause de la baronnie d'Angerville ; » – copie collationnée des lettres de Nicolas de La Vigne, écuyer, panetier du Roi, seigneur de Rosny, maître et enquêteur des eaux et forêts en Normandie, reconnaissant le bien fondé des droits de pâturage, de panage, de ramage, de chasse, etc., prétendus par le chapitre dans la forêt d'Évreux (1484) ; – copie informe d'une requête adressée au Roi par le chapitre pour obtenir la confirmation de ses droits dans la forêt d'Évreux ; cette requête expose que « du temps du roi Henri, duc de Normandie, l'église d'Évreux fut détruite, comme aussi du temps du règne de Philippe-Auguste, roi de France, ladite ville fut totalement brûlée avec toutes ses églises, et depuis encore elle a été brûlée et détruite parce qu'un nommé Meudon, qui la tenait pour le roi de France, ne la voulut rendre au roi de Navarre ; » –« inventaire des chartes, titres et enseignements concernant les droitures, usages et coutumes que les huit chanoines de l'ancienne fondation en l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, à cause de leur baronnie d'Angerville, leurs fermiers et les autres habitants du village et paroisse dudit lieu d'Angerville, ont dans la forêt d'Évreux. ».

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Biens et revenus du chapitre : baronnie d'Angerville-la-Campagne.

G78 , 1484-XVIIIe siècle , Ervolus (Les) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Madeleine, La) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Rosny  

Aveux rendus aux huit chanoines de l'ancienne fondation du chapitre cathédral d'Évreux pour des maisons et des terres situées dans les paroisses d'Angerville, de Notre-Dame-de-la-Ronde, de Saint-Denis, de Saint-Gilles et de Saint-Aquilin d'Évreux, relevant de la baronnie d'Angerville et du fief des Ervolus et de la Madeleine, membres de cette baronnie ; –« état des vassaux de la baronnie qui n'ont point fourni d'aveux » (XVIIIe s. ) ; – pièces du procès pendant au bailliage d'Évreux entre le chapitre, d'une part, et Eustache Labiche, sergent royal au bailliage, d'autre part, au sujet d'un aveu de la terre des Maisonnettes, rendu par ce dernier et contesté par le chapitre, parce que le tenancier avait omis d'indiquer que cette terre relevait du fief des Ervolus, membre de la baronnie d'Angerville (1607-1609) ; – titres constatant les droits du chapitre dans la forêt d'Évreux « à cause de la baronnie d'Angerville ; » – copie collationnée des lettres de Nicolas de La Vigne, écuyer, panetier du Roi, seigneur de Rosny, maître et enquêteur des eaux et forêts en Normandie, reconnaissant le bien fondé des droits de pâturage, de panage, de ramage, de chasse, etc., prétendus par le chapitre dans la forêt d'Évreux (1484) ; – copie informe d'une requête adressée au Roi par le chapitre pour obtenir la confirmation de ses droits dans la forêt d'Évreux ; cette requête expose que « du temps du roi Henri, duc de Normandie, l'église d'Évreux fut détruite, comme aussi du temps du règne de Philippe-Auguste, roi de France, ladite ville fut totalement brûlée avec toutes ses églises, et depuis encore elle a été brûlée et détruite parce qu'un nommé Meudon, qui la tenait pour le roi de France, ne la voulut rendre au roi de Navarre ; » –« inventaire des chartes, titres et enseignements concernant les droitures, usages et coutumes que les huit chanoines de l'ancienne fondation en l'église cathédrale Notre-Dame d'Évreux, à cause de leur baronnie d'Angerville, leurs fermiers et les autres habitants du village et paroisse dudit lieu d'Angerville, ont dans la forêt d'Évreux. ».

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Paroisse Saint-Denis d'Évreux. Quittance de 6 livres tournois donnée au chapitre par Pierre de Latilliaco, chanoine de Soissons, clerc du roi de France, député pour percevoir les droits de nouveaux acquêts des ecclésiastiques dans les bailliages de Senlis et de Gisors. Le chapitre devait ce droit à cause d'une rente de 40 sous assise sur des biens situés dans la paroisse Saint-Denis d'Évreux et qui lui avait été donnée par Guillaume de Pourpinci, doyen d'Évreux (1292) ; – vente par Marie Cocherel, veuve de Nicolas Agnel, à dame Anne Le Cousturier, femme de messire Jacques de La Bocque, chevalier, seigneur de Saint-Germain-des-Angles et des Pénétraux, d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis et rue du Chapitre, grevée d'une rente de 20 sous tournois envers le chapitre, pour le prix de 1,605 livres (1731).

G92 , 1292-1731 , Evreux ("Chapitre, rue du) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Denis) ; Gisors ; Pénétraux (Les), hameau ; Saint-Germain-des-Angles ; Senlis ; Soissons  

Quittance de 6 livres tournois donnée au chapitre par Pierre de Latilliaco, chanoine de Soissons, clerc du roi de France, député pour percevoir les droits de nouveaux acquêts des ecclésiastiques dans les bailliages de Senlis et de Gisors. Le chapitre devait ce droit à cause d'une rente de 40 sous assise sur des biens situés dans la paroisse Saint-Denis d'Évreux et qui lui avait été donnée par Guillaume de Pourpinci, doyen d'Évreux (1292) ; – vente par Marie Cocherel, veuve de Nicolas Agnel, à dame Anne Le Cousturier, femme de messire Jacques de La Bocque, chevalier, seigneur de Saint-Germain-des-Angles et des Pénétraux, d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis et rue du Chapitre, grevée d'une rente de 20 sous tournois envers le chapitre, pour le prix de 1,605 livres (1731).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Paroisse Saint-Denis d'Évreux. Quittance de 6 livres tournois donnée au chapitre par Pierre de Latilliaco, chanoine de Soissons, clerc du roi de France, député pour percevoir les droits de nouveaux acquêts des ecclésiastiques dans les bailliages de Senlis et de Gisors. Le chapitre devait ce droit à cause d'une rente de 40 sous assise sur des biens situés dans la paroisse Saint-Denis d'Évreux et qui lui avait été donnée par Guillaume de Pourpinci, doyen d'Évreux (1292) ; – vente par Marie Cocherel, veuve de Nicolas Agnel, à dame Anne Le Cousturier, femme de messire Jacques de La Bocque, chevalier, seigneur de Saint-Germain-des-Angles et des Pénétraux, d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis et rue du Chapitre, grevée d'une rente de 20 sous tournois envers le chapitre, pour le prix de 1,605 livres (1731).

G92 , 1292-1731 , Evreux ("Chapitre, rue du) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Denis) ; Gisors ; Pénétraux (Les), hameau ; Saint-Germain-des-Angles ; Senlis ; Soissons  

Quittance de 6 livres tournois donnée au chapitre par Pierre de Latilliaco, chanoine de Soissons, clerc du roi de France, député pour percevoir les droits de nouveaux acquêts des ecclésiastiques dans les bailliages de Senlis et de Gisors. Le chapitre devait ce droit à cause d'une rente de 40 sous assise sur des biens situés dans la paroisse Saint-Denis d'Évreux et qui lui avait été donnée par Guillaume de Pourpinci, doyen d'Évreux (1292) ; – vente par Marie Cocherel, veuve de Nicolas Agnel, à dame Anne Le Cousturier, femme de messire Jacques de La Bocque, chevalier, seigneur de Saint-Germain-des-Angles et des Pénétraux, d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis et rue du Chapitre, grevée d'une rente de 20 sous tournois envers le chapitre, pour le prix de 1,605 livres (1731).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Déclaration donnée par la fabrique à Jean-François de Ponville, chevalier, seigneur du fief du Coudray « qui s'étend aux paroisses de Saint-Denis, Saint-Thomas et Saint-Aquilin », d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis, aboutant d'un bout la grande rue Saint-Denis, venant du moulin de La Planche à la porte de la Geôle (1770) ; – bail à ferme passé par la fabrique à Jean-Thomas Petit, d'une pièce de terre sise à Évreux, triège de la Cave Boudin, aboutant d'un bout le chemin de Saint-Germain (1588) ; – transport de rentes à la fabrique par Jacques Pot-de-Fer, ancien archer en la prévôté générale de Normandie (1676) ; – comptes des trésoriers pour les années 1743 et 1783 ; pièces justificatives du compte de 1782.

G621 , 1463-1783 , Cave-Boudin (La), triège à Evreux ; Coudray (Le) ; Evreux ("Porte-de-la-Geole", La) ; Evreux ("Saint-Denis", Grande Rue) ; Evreux (Moulins : "Planche", le Moulin de La) ; Evreux (Saint-Aquilin, paroisse de) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Thomas)  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Denis

Déclaration donnée par la fabrique à Jean-François de Ponville, chevalier, seigneur du fief du Coudray « qui s'étend aux paroisses de Saint-Denis, Saint-Thomas et Saint-Aquilin », d'une maison située à Évreux, paroisse Saint-Denis, aboutant d'un bout la grande rue Saint-Denis, venant du moulin de La Planche à la porte de la Geôle (1770) ; – bail à ferme passé par la fabrique à Jean-Thomas Petit, d'une pièce de terre sise à Évreux, triège de la Cave Boudin, aboutant d'un bout le chemin de Saint-Germain (1588) ; – transport de rentes à la fabrique par Jacques Pot-de-Fer, ancien archer en la prévôté générale de Normandie (1676) ; – comptes des trésoriers pour les années 1743 et 1783 ; pièces justificatives du compte de 1782.

G621 , 1463-1783 , Cave-Boudin (La), triège à Evreux ; Coudray (Le) ; Evreux ("Porte-de-la-Geole", La) ; Evreux ("Saint-Denis", Grande Rue) ; Evreux (Moulins : "Planche", le Moulin de La) ; Evreux (Saint-Aquilin, paroisse de) ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Thomas)  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Denis

Registre de la fabrique, contenant un état des charges ordinaires du trésor, avec des sommaires analytiques des donations faites à la fabrique et des fondations d'obit. – Parmi les fondateurs figurent : Pierre Tremblier, conseiller au bailliage et siège presidial d'Évreux, et Isabeau Hersent, sa femme (1571), Marie Goudouin, veuve de Nicolas Musset, conseiller du Roi, élu en l'élection d'Évreux (1638), Joseph Margentin, curé de la paroisse (1706), les pelletiers d'Évreux (1615), Antoine Le Marié, imprimeur libraire, et Marie Le Barroys, sa femme (1622), Guillaume Besongne, procureur au baillage et siège présidial d'Évreux (1629), Jean Damonville, sieur de Saint-Germain, conseiller du Roi, lieutenant en l'élection d'Évreux (1644), Guillaume Thierry, curé de la paroisse (1656), Marguerite Roussel, femme de Robert Rotrou, docteur en médecine (1618), Jacques et Robert Rotrou, avocats au Bailliage (1644), Jean Le Jau, doyen de l'église cathédrale, Guillaume Aufeild, gentilhomme anglais (1655), Bobert Bréant, conseiller du Roi, receveur du taillon (1662), Nicolas Damonville, sieur de « Douleconte », lieutenant particulier criminel au Bailliage (1664).

G620 , 1571-1706 , Evreux (Saint-Denis)  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Denis

Registre de la fabrique, contenant un état des charges ordinaires du trésor, avec des sommaires analytiques des donations faites à la fabrique et des fondations d'obit. – Parmi les fondateurs figurent : Pierre Tremblier, conseiller au bailliage et siège presidial d'Évreux, et Isabeau Hersent, sa femme (1571), Marie Goudouin, veuve de Nicolas Musset, conseiller du Roi, élu en l'élection d'Évreux (1638), Joseph Margentin, curé de la paroisse (1706), les pelletiers d'Évreux (1615), Antoine Le Marié, imprimeur libraire, et Marie Le Barroys, sa femme (1622), Guillaume Besongne, procureur au baillage et siège présidial d'Évreux (1629), Jean Damonville, sieur de Saint-Germain, conseiller du Roi, lieutenant en l'élection d'Évreux (1644), Guillaume Thierry, curé de la paroisse (1656), Marguerite Roussel, femme de Robert Rotrou, docteur en médecine (1618), Jacques et Robert Rotrou, avocats au Bailliage (1644), Jean Le Jau, doyen de l'église cathédrale, Guillaume Aufeild, gentilhomme anglais (1655), Bobert Bréant, conseiller du Roi, receveur du taillon (1662), Nicolas Damonville, sieur de « Douleconte », lieutenant particulier criminel au Bailliage (1664).

G620 , 1571-1706 , Evreux (Saint-Denis)  
Contexte :
Églises paroissiales > Évreux > Saint-Denis

Donations à la fabrique de Brosville, par Pierre Le Forestier, d'une vergée de terre située au triège des Courtieux (1571), – par Robert Le Tourneur, dit Marée, d'une vergée de terre au triège des Longs-Champs (1597), – par Charles Le Doulx, chanoine d'Évreux et prébende de Brosville, d'une vergée de terre au triège du Moulin-Heullin (1639) ; – déclaration donnée par les trésoriers en charge à « Monseigneur l'Illustrissime et Révérendisme Pierre Jules-César de Rochechouart, évêque d'Évreux, conseiller du Roy en tous ses conseils, abbé commendataire de l'abbaye royale de Bonnecombe, prieur du prieuré de Saint-Lô et, à cause de son évêché, baron des baronnies de Condé, Les Baux de Breteuil, Illiers, Le Sacq, Bérengeville, Aviron et Brosville qui s'étend dans les paroisses de Saint-Denis, Saint-Gilles, Saint-Thomas et Saint-Léger de la ville et faubourgs dudit Évreux », des terres appartenant à la fabrique et relevant de la baronnie de Brosville (1747).

G460 , 1571-1761 , Aviron ; Baux-de-Breteuil ; Bérengeville-la-Campagne ; Bonnecombe (abbaye de) ; Brosville ; Condé-sur-Iton ; Courtieux (Les), triège ; Evreux (Saint-Denis) ; Evreux (Saint-Léger) ; Evreux (Saint-Thomas) ; Illiers-l'Evêque ; Moulin-Heullin (Le), triège ; Sacq (Le) ; Saint-Lô (prieuré de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Brosville