Aveux rendus par les curés et par les trésoriers de la fabrique à Pierre de Fautereau, seigneur et baron de Garembouville (1683), à Maximilien de Bourdonné, seigneur de Champigny (1717), à dom Michel Joly, religieux bénédictin, prieur de Croth (1717), à Charles Dangu, avocat en parlement, seigneur de Coutumel (1743), pour des terres relevant des fiefs de Coutumel, du Buisson-sous-Sorel et du prieuré de Croth ; – déclaration des revenus temporels de la cure de Croth en 1692 et 1702 ; – copie de l'ordonnance de réduction d'une fondation faite par le sieur Frémont, ancien curé de Croth, en 1638 ; – transactions passées entre le curé de Croth et des habitants de la paroisse relativement au payement de la dîme des veaux, « laquelle dîme des veaux est évaluée à une livre de beurre par chaque veau » (1777).

G542 , 1683-1777 , Buisson-sous-Sorel (Le), triège à Croth ; Champigny ; Croth ; Garembouville  
Contexte :
Églises paroissiales > Croth

Titres généraux de propriété : rentes.

G76 , XIIIe-1752 , As Guichas (fief) ; Aviron ; Berville-en-Roumois ; Binou (hameau au Mesnil-Fouguet) ; Evreux (Saint-Gilles) ; Garembouville  

Bail à fief passé par Robert Le Hure de Cantepie, à Guillaume de Witenval, de la vavassorerie appelée le fief « As Guichas, » à charge pour le feudataire de payer annuellement audit Robert et à ses héritiers, au terme de Pâques, une paire de gants blancs ou trois angevins (XIIIe s. ) ; – vente par Roger de Berville à Pierre de Berville, chanoine d'Évreux, d'une rente annuelle de 14 sous que lui devait annuellement Benaud du Homme (1273) ; –échange entre le chapitre et maître Simon Boullent, seigneur de Garembouville, conseiller à l'échiquier de Rouen, d'une rente annuelle de 30 sous à prendre sur les héritiers de Guillaume Benoît, contre une autre de 20 sous que possédait le chapitre sur la vavassorerie de Binou, dans la paroisse d'Aviron, au hameau de Garembouville (1507) ; – vente au chapitre et à la fabrique de l'église cathédrale d'Évreux, par Me Henri Dioré de La Barge, demeurant à Évreux, paroisse de Saint-Gilles, d'une rente annuelle de 116 livres 13 sous 4 deniers, pour le prix de 3,500 livres (1720).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Pouillé du diocèse d'Évreux, contenant une nomenclature des bénéfices « à charge d'âmes, » avec des annotations historiques et biographiques, des listes des seigneurs patrons et l'indication des présentations faites pour chaque bénéfice au XVIe et au XVIIe siècle. La seconde partie, qui, d'après une note du feuillet 117 v°, devait être consacrée aux bénéfices simples, n'existe pas aux archives. Ce pouillé paraît avoir été rédigé peu après 1775, comme le prouve une note du 4e feuillet relative à l'ouverture récente de la grande rue Saint-Léger (route de Rouen). L'auteur, qui, d'après les caractères de l'écriture, paraît être l'abbé Chemin, curé de Tourneville, a utilisé principalement, pour la rédaction de son travail, les archives de l'évêché : les registres des collations, de un à vingt-six, sont cités à chaque page avec renvoi au feuillet. Il a emprunté également, en ce qui concerne les églises d'Évreux, à un compte original « rendu, les 7 et 8 juin de l'an 1443, à la communauté des chapelains de la cathédrale, par Berthault Blonde!, prêtre et l'un d'eux. » Chaque article contient l'indication du saint sous le vocable duquel l'église est placée, celle du doyenné auquel elle appartient, la désignation du patron ecclésiastique, de la généralité, de l'élection et de la sergenterie. En tête du volume l'auteur a transcrit une intéressante notice sur Évreux, intitulée : « Abrégé historique de la ville et cité d'Évreux par feu M. Lescalier, prêtre, haut vicaire de la cathédrale d'Évreux et promoteur du diocèse. » Parmi les notes historiques ou biographiques insérées dans le corps de l'ouvrage, on remarque les suivantes : « en 1517, la peste enleva beaucoup de monde dans Évreux et spécialement dans cette paroisse (Notre-Dame-de-la-Ronde), f. 2, v° ; – note sur le château de Garembouville et sur l'imprimerie du cardinal de Bourbon, f. 13 ; – notes biographiques sur Elisabeth Hersent et sur Michel Échard de Commanville, curé de Moisville (prédicateur et auteur d'un catéchisme en vers français, f. 104) ; – notes sur les ouvrages de MM. Delangle et Laugeois, curés du Mesnil-Jourdain, f. 109, 110 ; – présentation à la cure de Montaure par saint Vincent de Paul, en 1650, f. 111 ; – note sur Boudon, grand archidiacre de l'église d'Évreux, f. 172, v° : « Boudon (Henri-Marie) s'est fait un nom par plusieurs « ouvrages de piété. Collet a composé sa vie en 1754, « en 2 vol. In-12 ; il lui fait faire beaucoup de miracles « qui prouvent moins la piété de Boudon que la crédulité de M. Collet, dit un journaliste. Boudon a eu « une piété qui ne se démentit jamais et c'est tout ce « qu'il y a de mieux dans sa vie. ».

G20 , XVIIIe siècle , Evreux ("Saint-Léger", rue) ; Evreux (Pouillé du diocèse) ; Evreux (Ronde, Notre-Dame de la) ; Evreux (ville d') ; Garembouville ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Montaure  
Contexte :
Évêché d'Évreux

Treizième volume contenant les chapelles, léproseries, prieurés, etc., situés dans les doyennés d'Ouche, du Neubourg et de Louviers.

G34 , XVIIe siècle , Aviron ; Beaulieu-près-Claville ; Beaumesnil ; Beaumontel ; Beaumont-le-Roger (ville de) ; Bec-Thomas (Le) ; Bernienville ; Cambe (La) ; Cannapéville (chapelle de Notre-Dame de Noyon ; Chamblac (Le) ; Châtel-la-Lune ; Chesne (Le) ; Ecardenville-la-Campagne (chapelle de Notre-Dame de Mesnil-Pipart) ; Epinay ; Evreux (Pouillé du diocède) ; Ferrière-sur-Risle (La) ; Fumechon ; Garembouville ; Goupillières ; Grandmont-les-Beaumont ; Gros-Theil (Le) ; Harcourt ; Houetteville ; Iville-près-le-Neubourg ; Landes (Les) ; Léry ; Louviers ; Marbeuf ; Mesnil-Pipart (fief du) ; Nassandres ; Neubourg (Forêt du), Chapelle de Notre-Dame de "Creusemare" ; Neubourg (Le), Ville ; Ouche (Le Pays d') ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Quatremare ; Rivière-Thibouville (La) ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Saint-Aubin-de-Fresnes ; Saint-Cyr-du-Vaudreuil ; Sainte-Vaubourt-près-Harcourt (fief) ; Saint-Léger-de-l'Hermitage ; Saint-Léger-des-Forges ; Saint-Lubin-de-l'Epine ; Saint-Martin-de-la-Couture ; Saint-Mauxe-du-Bosc ; Saint-Mauxe-du-Grostheil ; Saint-Nicolas-des-Bons-Enfants ; Saint-Nicolas-sur-Chambrais ; Thevray ; Tilleul-Lambert (Le) ; Vaudreuil (Le) ; Vielles ; Villettes  

Table à la fin du registre. – Les bénéfices compris dans ce volume sont les suivants : doyenné d'Ouche : prieuré de Grandmont-lez-Beaumont près Châtel-la-Lune, léproserie de Saint-Nicolas-sur-Chambrais (paroisse du Chamblac), chapelles de Saint-Jean-Baptiste (église de Launay), de Saint-Eustache ou de la Trinité (château de Thevray), de Notre-Dame (château de Beaumesnil), de Notre-Dame du Tilleul (paroisse du Chesne), prieuré ou léproserie de Saint-Blaise (paroisse de La Ferrière-sur-Risle) ; – doyenné du Neubourg : prieurés de Beaumont-le-Roger, de Saint-Aubin-de-Fresnes, de Notre-Dame-du-Parc-lès-Harcourt, de Notre-Dame-du-Bosc de Nassandres, vicariat ou chapelle de Saint-Biaise de Thibouville (église de Thibouville), chapelles de Sainte-Catherine (château du Bec-Thomas), de Saint-Vincent (manoir de Bigards, à Nassandres), de Saint-Nicolas (château de La Rivière-Thibouville, de Sainte-Madeleine de Fumechon (manoir de Fumechon à La Cambe), de Saint-Michel d'Iville (église d'Iville), de Saint-Jean-Baptiste (château de Marbeuf), de Notre-Dame (château du Mesnil-Pipart, à Écardenville-la-Campagne), de Saint-Martin-de-la-Couture ou des Porets (paroisse de Vieilles), de Saint-Maximin ou de Saint-Mauxe du Bosc ou du Grostheil, de Notre-Dame-de-Creusemare (forêt du Neubourg), de Notre-Dame de Liesse (paroisse du Tilleul-Lambert), de Saint-Denis (église de Saint-Nicolas de Beaumont-le-Roger), de Notre-Dame-de-Martel, de Sainte-Madeleine ou de Saint-Jean de Goupillières (paroisse de Goupillières), de Sainte-Marguerite ou de Saint-Laurent-de-Beaumont-le-Roger, du Saint-Esprit (église de Beaumontel), de Saint-Thomas (château d'Harcourt), de Sainte-Vaubourg (manoir de Sainte-Vaubourg, à La Neuville-du-Bosc), de Saint-Thomas de Beauficel (paroisse d'Harcourt), de Sainte-Suzanne (manoir de Beaulieu, à Claville), de Saint-Maur (manoir épiscopal de Bernienville), de Saint-Léger-des-Forges ou de l'Hermitage (paroisse Saint-Nicolas de Beaumont-le-Roger), de Saint-Thibault (paroisse de Saint-Aubin-d'Ecrosville), de Notre-Dame (château d'Écardenville-la-Campagne) ; – doyenné de Louviers : chapelle de Saint-Nicolas-des-Bons-Enfants (paroisse de Notre-Dame de Louviers), léproserie de Louviers, prieuré de Montaure, prieuré d'Acquigny, chapelle de Saint-Hildevert et de Saint-Gatien (paroisse de Saint-Germain de Louviers), prieuré d'Epinay ou de Saint-Lubin de l'Épine, hôtel-Dieu du Pont-de-l'Arche, chapelles de Chalenge (tour de l'église de Notre-Dame de Louviers), de l'hermitage de Sainte-Barbe près Louviers, de Notre-Dame-de-Platemare (paroisse de Houetteville), de Saint-Patrice (paroisse de Léry), de Saint-Louis (église de Saint-Vigor de Pont-de-l'Arche), de Saint-Nicolas (église de Saint-Vigor de Pont-de-l'Arche), de Notre-Dame (manoir de Criquetot, à Villettes), de Sainte-Marguerite du Vaudreuil (paroisse de Saint-Cyr-du-Vaudreuil), de Saint-Louis (château et église de Quatremare), de Saint-Vincent-de-Landes (château de Landes, à Canappeville), de Notre-Dame-de-Noyon (paroisse de Canappeville), du manoir de Garembouville (paroisse d'Aviron).

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux
Fin des résultats