Toutes les ressources Lisieux (Ville) 34 résultats (12ms)

Requête adressée par les trésoriers de la fabrique à l'évêque de Lisieux à l'effet d'être autorisés à employer, pour subvenir aux frais de réparation du clocher de l'église, une somme de 600 livres « provenante des revenus de la confrairie de la Charité de cette paroisse, interdite depuis nombre d'années » ; – ordonnance du vicaire général prescrivant la production préalable des comptes de la fabrique, pour en vérifier les reliquats ; – délibérations des trésoriers et des habitants au sujet de cette décision.

G1000 , 1763 , Lisieux (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-Audemer > Notre-Dame-du-Pré

Requête adressée par les trésoriers de la fabrique à l'évêque de Lisieux à l'effet d'être autorisés à employer, pour subvenir aux frais de réparation du clocher de l'église, une somme de 600 livres « provenante des revenus de la confrairie de la Charité de cette paroisse, interdite depuis nombre d'années » ; – ordonnance du vicaire général prescrivant la production préalable des comptes de la fabrique, pour en vérifier les reliquats ; – délibérations des trésoriers et des habitants au sujet de cette décision.

G1000 , 1763 , Lisieux (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-Audemer > Notre-Dame-du-Pré

Confrérie du Rosaire.

G1571 , 1684 , Boisney ; Lisieux (Ville)  

Actes d'institution de la confrérie par Hyacinthe de la Roche, prieur du couvent des frères prêcheurs de Lisieux, et Philippe de Mailloc, curé de Boisney, « après avoir visité la chapelle à ce destinée, l'ayant trouvée en bon estât, descorée et ornée d'un tableau de la saincte Vierge quy donne le Rozaire à sainct Dominique et à sainete Catherine de Sienne... ».

Contexte :
Confréries > Boisney

Confrérie du Rosaire.

G1571 , 1684 , Boisney ; Lisieux (Ville)  

Actes d'institution de la confrérie par Hyacinthe de la Roche, prieur du couvent des frères prêcheurs de Lisieux, et Philippe de Mailloc, curé de Boisney, « après avoir visité la chapelle à ce destinée, l'ayant trouvée en bon estât, descorée et ornée d'un tableau de la saincte Vierge quy donne le Rozaire à sainct Dominique et à sainete Catherine de Sienne... ».

Contexte :
Confréries > Boisney

Comptes des trésoriers et inventaires des titres de la fabrique. –« Reçeu pour la vente du fil de la quenouille de la Sainte-Vierge... 35 sols. Payé au couvreur qui a couvert la tour de l'esglize... 285 livres » (1683) ; – procès-verbal de visite de l'église par Christofle Le Nepveu, prêtre, docteur de Sorbonne, chanoine de la cathédrale de Lisieux et grand archidiacre du Lieuvin, le 12 juillet 1684 : « Nous avons enjoint au sieur Rogeron, prêtre, vicaire de ladite paroisse, de continuer à tenir les petites écoles et de s'en acquitter fidellement, à laquelle charge nous l'avons receu et authorisé et deffences faictes à toutes personnes de le troubler ni de s'entremettre à ladite charge sans nouvelle commission de Monseigneur de Lisieux ou de nous sur la peine au cas appartenant ; et d'autant que nous avons remarqué par l'inspection du lieu que l'image de saint Victor, qui est au grand autel, est indécente, estant une figure à cheval à pied levé sur le tabernacle, à laquelle figure nous avons remarqué quelque chose de honteux aux yeux et peu convenable à une place si saincte, de la réquisition du sieur promoteur, nous avons ordonné que ladite figure sera ostée et qu'au surplus il sera mis un tableau du mesme saint, et parce que ladite figure est une pièce d'antiquité assez bien taillée, nous ordonnons, pour éviter à profanation, qu'elle sera placée contre la muraille du côté du septentrion. ».

G1269 , 1673-1705 , Lieuvin (Le) ; Lisieux (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Victor-d'Épine

Comptes des trésoriers et inventaires des titres de la fabrique. –« Reçeu pour la vente du fil de la quenouille de la Sainte-Vierge... 35 sols. Payé au couvreur qui a couvert la tour de l'esglize... 285 livres » (1683) ; – procès-verbal de visite de l'église par Christofle Le Nepveu, prêtre, docteur de Sorbonne, chanoine de la cathédrale de Lisieux et grand archidiacre du Lieuvin, le 12 juillet 1684 : « Nous avons enjoint au sieur Rogeron, prêtre, vicaire de ladite paroisse, de continuer à tenir les petites écoles et de s'en acquitter fidellement, à laquelle charge nous l'avons receu et authorisé et deffences faictes à toutes personnes de le troubler ni de s'entremettre à ladite charge sans nouvelle commission de Monseigneur de Lisieux ou de nous sur la peine au cas appartenant ; et d'autant que nous avons remarqué par l'inspection du lieu que l'image de saint Victor, qui est au grand autel, est indécente, estant une figure à cheval à pied levé sur le tabernacle, à laquelle figure nous avons remarqué quelque chose de honteux aux yeux et peu convenable à une place si saincte, de la réquisition du sieur promoteur, nous avons ordonné que ladite figure sera ostée et qu'au surplus il sera mis un tableau du mesme saint, et parce que ladite figure est une pièce d'antiquité assez bien taillée, nous ordonnons, pour éviter à profanation, qu'elle sera placée contre la muraille du côté du septentrion. ».

G1269 , 1673-1705 , Lieuvin (Le) ; Lisieux (Ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Victor-d'Épine

Approbation par Philippe de Nocy, vicaire général de l'évêque de Lisieux, d'un concordat délibéré en assemblée des principaux habitants de la paroisse Saint-Ouen, qui fixait à douze, au lieu de six, le nombre des chapelains de Saint-Ouen et déterminait leurs fonctions et leurs émoluments (1545) ; – pièces de procédure produites dans l'instance pendante devant l'official de Lisieux et, par appel comme d'abus, devant le parlement de Rouen, entre le curé et les prêtres de Saint-Ouen d'une part, les curés de Saint-Germain et de Notre-Dame-du-Pré, d'autre part, relativement à la prétention élevée par le curé de Saint-Ouen « de prendre la qualité de doyen de l'église collégiale de Saint-Ouen et de faire qualifier ses douze premiers prêtres, ou ceux qu'il voudra choisir, chanoines de la mesme église ».

G1042 , 1545-1688 , Lisieux (Ville) ; Pont-Audemer (Notre-Dame du Pré, Eglise) ; Pont-Audemer (Saint-Germain) ; Pont-Audemer (Saint-Ouen, paroisse)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-Audemer > Communauté des chapelains de Saint-Ouen

Approbation par Philippe de Nocy, vicaire général de l'évêque de Lisieux, d'un concordat délibéré en assemblée des principaux habitants de la paroisse Saint-Ouen, qui fixait à douze, au lieu de six, le nombre des chapelains de Saint-Ouen et déterminait leurs fonctions et leurs émoluments (1545) ; – pièces de procédure produites dans l'instance pendante devant l'official de Lisieux et, par appel comme d'abus, devant le parlement de Rouen, entre le curé et les prêtres de Saint-Ouen d'une part, les curés de Saint-Germain et de Notre-Dame-du-Pré, d'autre part, relativement à la prétention élevée par le curé de Saint-Ouen « de prendre la qualité de doyen de l'église collégiale de Saint-Ouen et de faire qualifier ses douze premiers prêtres, ou ceux qu'il voudra choisir, chanoines de la mesme église ».

G1042 , 1545-1688 , Lisieux (Ville) ; Pont-Audemer (Notre-Dame du Pré, Eglise) ; Pont-Audemer (Saint-Germain) ; Pont-Audemer (Saint-Ouen, paroisse)  
Contexte :
Églises paroissiales > Pont-Audemer > Communauté des chapelains de Saint-Ouen

Baux des terres appartenant à la fabrique d'Andely, situées à Saussay-la-Vache et à Nojeon-le-Sec, d'une contenance de 7 acres et demie ; – aveu des mêmes terres rendu par la fabrique aux supérieur et économe du grand séminaire de Lisieux, « auquel sont unis les biens, revenus et droits de la mense conventuelle de l'abbaye royale de Cormeille-en-Auge, diocèse de Lisieux, et en cette qualité seigneurs de la baronnie de Nojeon-le-Sec » (1785).

G323 , 1623-1785 , Corneille-en-Auge (abbaye de) ; Lisieux (Ville) ; Nojeon-le-Sec ; Saussay-la-Vache  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Notre-Dame d'Andely

Baux des terres appartenant à la fabrique d'Andely, situées à Saussay-la-Vache et à Nojeon-le-Sec, d'une contenance de 7 acres et demie ; – aveu des mêmes terres rendu par la fabrique aux supérieur et économe du grand séminaire de Lisieux, « auquel sont unis les biens, revenus et droits de la mense conventuelle de l'abbaye royale de Cormeille-en-Auge, diocèse de Lisieux, et en cette qualité seigneurs de la baronnie de Nojeon-le-Sec » (1785).

G323 , 1623-1785 , Corneille-en-Auge (abbaye de) ; Lisieux (Ville) ; Nojeon-le-Sec ; Saussay-la-Vache  
Contexte :
Églises paroissiales > Andely > Notre-Dame d'Andely

Confrérie de charité.

G1690 , 1660 , Lisieux (Ville) ; Manneville-la-Raoult ; Roys (fief de, à Saint-Ouen-des-Champs)  

Statuts de la Charité, approuvés par Louis Merlier, vicaire général de l'évêque de Lisieux, le 24 juillet 1660 : « En ladicte confrairie et charité, il y aura treize frères, dont l'un sera nommé maistre, l'autre prévost et les autres servants... ; item, sera dit et célébré une messe tous les dimanches, notamment et particulièrement à l'intention de Claude de Malortye, chevalier, sieur de Roys, et de dame Magdeleine Jubert, son espouze, fondateurs, et de toutte leur famille... ; item, aux inhumations, messes et services, lesdicts frères seront revestus de chacun un juste au corps noir en forme de sotannelle, avec chacun un chaperon sur l'espaule, tous les chaperons d'une mesme couleur, sçavoir de violet, et la tunicque du clocheteur de mesme couleur... ».

Contexte :
Confréries > Manneville-la-Raoult

Confrérie de charité.

G1690 , 1660 , Lisieux (Ville) ; Manneville-la-Raoult ; Roys (fief de, à Saint-Ouen-des-Champs)  

Statuts de la Charité, approuvés par Louis Merlier, vicaire général de l'évêque de Lisieux, le 24 juillet 1660 : « En ladicte confrairie et charité, il y aura treize frères, dont l'un sera nommé maistre, l'autre prévost et les autres servants... ; item, sera dit et célébré une messe tous les dimanches, notamment et particulièrement à l'intention de Claude de Malortye, chevalier, sieur de Roys, et de dame Magdeleine Jubert, son espouze, fondateurs, et de toutte leur famille... ; item, aux inhumations, messes et services, lesdicts frères seront revestus de chacun un juste au corps noir en forme de sotannelle, avec chacun un chaperon sur l'espaule, tous les chaperons d'une mesme couleur, sçavoir de violet, et la tunicque du clocheteur de mesme couleur... ».

Contexte :
Confréries > Manneville-la-Raoult

Aveux rendus par Pierre-Alexandre Bérengues, curé de Puchay, au grand séminaire de Lisieux, « auquel sont unis les biens et revenus de la mense conventuelle de l'abbaye de Cormeilles en Auge », et à l'abbaye de Saint-Amand de Rouen, pour les terres de son bénéfice-cure relevant de la baronnie de Nojeon-le-Sec et de la seigneurie de Puchay.

G1064 , 1785-1787 , Corneille-en-Auge (abbaye de) ; Lisieux (Ville) ; Nojeon-le-Sec ; Puchay ; Rouen (Abbayes, monastères : Saint-Amand, abbaye de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Puchay