Confrérie du Mont-Carmel.

G1577 , 1683-1778 , Auvergny  

Vente à la confrérie, par Alexandre d'Épinay, seigneur d'Auvergny, « demeurant en son manoir seigneurial dudit lieu », d'une demi-acre de pré, à prendre par mesure sur plus grande pièce, sise à Auvergny, pour le prix de 200 livres en principal (1694) ; – baux à ferme de la pièce de pré ci-dessus, passés pour le prix de 24 livres en 1758, de 29 livres en 1759, de 25 livres en 1765, de 30 livres 10 sols en 1769 et de 40 livres en 1773 ; – donation d'une somme de 50 livres à la confrérie par Marie Lamourant (1683).

Contexte :
Confréries > Bottereaux (Les)

Deuxième volume contenant les chapitres 12 à 17.

H588 , 1738 , Auvergny ; Bois-Anzeray (Le) ; Boisnormand-près-Lyre ; Neuve-Lyre (La), dite aussi « la Jeune-Lyre » ; Vieille-Lyre (La)  

Ch. 12. Paroisse de la Vieille-Lyre ; — Ch. 13. Paroisse de la Neuve-Lyre ; — Ch. 14. Paroisse de Bois-Normand ; — Ch. 15. Paroisse d'Auvergny ; — Ch. 16. Paroisse de Marnières ; — Ch. 17. Paroisse de Bois-Anzeray. — Tables alphabétiques des biens de la mense abbatiale et de la mense conventuelle au commencement du volume (10 feuillets. ).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît) > Inventaire général du chartrier de l'abbaye

Aveux rendus par la fabrique à Charles Puchot, chevalier, seigneur du Plessis, Amfreville-la-Campagne, etc. (1698), à Charles-Georges Puchot (1733) et à Charles-François de Campion, chevalier, seigneur de Mont-poignant (1761), pour des terres relevant du fief d'Auvergne, sis à Amfreville, et de la seigneurie de Mont-poignant, plein fief de haubert (1761).

G1237 , 1674-1761 , Amfreville-la-Campagne ; Auvergny ; Montpoignant ; Plessis (fief du) ; Saint-Ouen-de-Pontcheuil  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Ouen-de-Pontcheuil

Donations à la fabrique par les héritiers de Catherine Bucquet, en exécution des volontés testamentaires de celle-ci, d'une pièce de terre d'une demi-acre située dans cette paroisse (1679), – par Etienne de Chastigny, curé de la paroisse, d'une pièce de terre d'une vergée et demie, d'une chasuble en damas rouge et d'une somme de 96 livres 17 sols qui lui restait due sur celle de 200 livres qu'il avait avancée pour le payement de l'ardoise employée à couvrir la tour de l'église (1685), – par Etienne Chéron, curé de la paroisse, d'une pièce de terre nommée Les Chéronnières, contenant 12 acres et 12 perches (1741), – par Guillaume Cosnard, curé des Bottereaux, d'une pièce de terre labourable contenant une acre et d'un calice d'argent avec sa patène (1647), – par François Lange, vicaire des Bottereaux, d'une pièce de pré située sur la rivière de Risle, paroisse et seigneurie d'Auvergny, contenant cinq vergées, et d'une somme de 900 livres (1693), – par Jacques Le Bossu, de deux pièces déterre labourable relevant de la seigneurie des Bottereaux (1674).

G441 , 1645-1782 , Auvergny ; Bottereaux (Les) ; Chéronnières (triège des, aux Bottereaux)  
Contexte :
Églises paroissiales > Bottereaux (Les)

2e volume contenant les églises paroissiales (lettre A.).

G23 , XVIIIe siècle , Acon ; Acquigny ; Aigleville ; Ailly ; Ajou ; Alaincourt ; Ambenay ; Amfreville-la-Campagne ; Amfreville-sur-Iton ; Anceins ; Angerville-le-Campagne ; Arcey ; Arnières ; Aube (près Laigle) ; Aubevoye ; Auguaise ; Aulney ; Authenay ; Autheuil ; Authieux (Les) ; Authieux-près-Barquet ; Authouillet ; Auvergny ; Avrilly  

Table à la page 393. – Les paroisses comprises dans ce volume sont les suivantes : – doyenné d'Évreux : Angerville-la-Campagne ; – doyenné de La Croix Saint-Leufroy : Ailly, Aubevoye, Aulhouillet, Autheuil ; – doyenné de Pacy : Aigleville, Avrilly ; – doyenné d'Ivry : Authieux (les) ; – doyenné de Nonancourt : Acon ; – doyenné de Verneuil : Alaincourt ; – doyenné de Lyre : Ambenay, Anceins, Auvergny ; – doyenné de Laigle : Auguaise, Aube ; – doyenné de Breteuil : Authenay ; – doyenné d'Ouche : Ajou, Arcey (Saint-Clair-d'Arcey) ; – doyenné de Cnnches : Aulney, Arnières, Authieux-près-Barquet : – doyenné du Neubourg : Amfreville-la-Campagne ; – doyenné de Louviers : Acquigny, Amfreville-sur-Iton.

Contexte :
Évêché d'Évreux > Grand pouillé du diocèse d'Évreux

Paroisses diverses (Amfreville, Auvergny, Le Chamblac, Chéronvilliers, Condé, Évreux, Gisay, Guéprey, Épinay, La Ferrière, Goupillères, Herponcey, Montreuil-l'Argillé, Orbec, Rouen, Rubremont, Saint-Aubin-d'Écrosville, Saint-Aubin-sur-Risle, Saint-Hymer, Saint-Nicolas-d'Attez, Saint-Martin-de-Charentonne, Saint-Pierre-de-Sommaire, Saint-Victor-de-Chrétienville).

H571 , XIIIe-1739 , Alys (le Moulin) sis à Saint-Martin de Charentonne ; Amfreville-les-Champs ; Auvergny ; Chamblac (Le) ; Chéronvilliers ; Condé ; Epinay (Aînesse au Boulay), sise à Epinay ; Epinay (le fief de), sis à Groslay ; Evreux (Ponts et Moulins) : Le Moulin-de-la-Planche ; Evreux (Ville) ; Ferrière-sur-Risle (La) ; Gisay ; Goupillières ; Guéprey (ou Guesperey) ; Herponcey ; Huré (fief du) ; Montreuil-l'Argillé ; Orbec ; Palestine (La) ; Pommeraye (fief, sis à Berville-sur-Mer) ; Pommeraye (La), fief ; Rouen (Hospice de Sainte-Madeleine de) ; Rouen (ville) ; Rubremont ; Saint-Aubin-d'Escroville ; Saint-Aubin-sur-Risle ; Saint-Martin-de-Charentonne ; Saint-Nicolas-d'Attez ; Saint-Pierre-de-Sommaire ; Saint-Victor-de-Chrétienville ; Saint-Ymer ; Séez (Abbaye Saint-Martin de) ; Sicille (La)  

Sentence arbitrale prononcée par l'archevêque de Rouen pour trancher le différend soulevé entre l'abbaye de Lyre et les exécuteurs testamentaires de feu Hugues d'Amfreville (Anfrevilla in campis), prêtre, au sujet de l'attribution et du partage des biens de ce dernier (1233) ; — bail à fieffe passé par l'abbaye à Aubin Potin de tous les biens que possédaient les religieux de Lyre au Boulay (apud Boeleiumjuxta Boort) moyennant une redevance annuelle de 20 sous (1231) ; — vente à l'abbaye par Pierre Le Meunier (Molendinarius), prêtre, Guillaume Le Meunier, son père, et Gautier, clerc, fils de ce dernier, d'une maison avec un jardin située à Évreux près du moulin de la Planche (1233) ; — donation à l'abbaye par Raoul d'Orbec de 10 sous de rente assignés sur la vavassorie tenue de lui par Jean Vavasseur « apud Cantelu in parrochîa de la Guespere » (1235) ; —plans de l'aînesse du Boulay située paroisse d'Épinay (1660-1739) ; — donation à l'abbaye par Jean d'Orbec, chevalier, de divers biens situés à Orbec et aux environs, en échange de la vavassorie « de la Guespere » qu'Aline, sa mère, avait donnée à ladite abbaye (1237) ; — titres d'une rente viagère de 50 livres assignée sur l'Hôtel-Dieu de là Madeleine de Rouen, cédée à l'abbaye en 1703 par Louis Hamel, novice bénédictin en ladite abbaye, « pour satisfaire au payement de la pension de son noviciat et pour les habits et livres à luy fournis pendant ledit tems de noviciat, ensemble pour le payement des habits qui luy doivent estre fournis le jour de sa profession et aultres fraiz à faire audit jour ». Mémoire sur les contestations survenues entre l'abbaye de Lyre et celle de Séez au sujet de la perception de cette rente (1708) ; — ventes à l'abbaye de terres et de rentes situées ou assignées à Saint-Aubin-d'Écrosville par Pierre Roulant (1310), Pierre du Perrey (1315) et Geoffroi Le Métayer, autrement dit Le Boucher (1331) ; — transaction entre l'abbaye d'une part, et Geoffroi de Moyaux, chevalier, d'autre part, au sujet des droits de moûte seiche sur les fiefs Huré et de la Pommeraie (1263) ; — donation à l'abbaye par Guillaume, seigneur de Sacquenville, chevalier, en considération de son départ projeté pour la Sicile et la Terre-Sainte, d'une rente annuelle de 60 sous tournois assignée sur son moulin, appelé le Moulin Alys, situé dans la paroisse de Saint-Martin-de-Charentonne (1267) ; — vente à l'abbaye par Gauquelin Pouchart d'une mine de froment assignée sur trois vergées de terre sises à Saint-Victor-de-Chrétienville, pour le prix de 4 livres tournois (1262).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)
Fin des résultats