Délibérations des trésoriers de la fabrique et des habitants de la paroisse, concernant la nomination des trésoriers en charge, celle des collecteurs de la taille, l'enrôlement et le dérôlement des taillables, etc. ; – certificat délivré par le desservant de Montfort aux collecteurs nommés pour 1749, attestant « que lesdits collecteurs voulant asseoir la taille, ayant demandé aux paroissiens et habitants dudit Montfort un certificat d'enrôlements et de dérôlements, le sindic a fait sonner la cloche dimanche dernier huit du présent mois de décembre 1748, deux fois, sçavoir après la grande messe et à l'issue des vêpres, et encore aujourdhuy, quinze du même mois, à l'issue de la grande messe, sans qu'il se soit arrêté personne pour délibérer... ».

G1867 , 1694-1766 , Monfort  
Contexte :
Églises paroissiales > Montfort-sur-Risle

Confrérie de charité.

G1696 , 1651-1706 , Monfort ; Versailles  

Quittances des droits d'amortissement et de nouveaux acquêts payés par la Charité en 1651 et en 1698 ; –« déclaration du Roy portant que les droits d'amortissement pour les rentes constituées à prix d'argent au profit des gens de main-morte, seront modérez à deux années du revenu desdites rentes, donnée à Versailles le 9 mars 1706 ».

Contexte :
Confréries > Montfort-sur-Risle

Confrérie de charité.

G1705 , 1677-1678 , Monfort ; Rouen (ville)  

« Estât des rentes fontières et hippotecques deues à la Charitté de Montfort, ensemble du prix des héritages afermés à elle appartenants, tant de ceux qui sont payables que non payables... » ; – requête adressée par la Charité à l'Official de Rouen pour obtenir le règlement des honoraires du curé de Montfort et des prêtres de la Charité : « les services et charges que la Charité est obligée de faire et dire et supporter se trouvent monter chacun an à la somme de 460 et tant de livres, laquelle somme se prend sur le revenu des rentes qui ne se monte qu'à 300 livres et sur la coeuette qui se fait à ladite esglize aux assemblées des parroisses voisines et aux inhumations des corps, laquelle coeuette se trouvant pour la misère du temps fort diminuée, c'est pourquoy il seroit à proppos de diminuer les gaiges des sieur curé et chappellains de ladite Charité ».

Contexte :
Confréries > Montfort-sur-Risle

Confrérie de charité.

G1698 , 1696-1734 , Ecaquelon ; Monfort ; Saint-Pierre-des-Ifs  

Baux à ferme des terres de la Charité situées à Montfort, à Écaquelon et à Saint-Pierre-des-Ifs.

Contexte :
Confréries > Montfort-sur-Risle

Pièces justificatives des comptes. Mémoire de François Carré et de Jean Le Sueur, menuisiers à Montfort, pour journées de travail et fournitures de bois, s'élevant en totalité à 150 livres (façon du lambris de l'église, 1682) ; – quittance d'une somme de 100 livres reçue « de la communauté et fabrique du bourg de Montfort » par le trésorier des revenus casuels « pour la finance de l'office héréditaire de juré crieur d'enterremens créé par édit du mois de janvier 1690 dans le bourg de Montfort » (1697) ; – délibérations des habitants de la paroisse au sujet de la reconstruction partielle de l'église (1756-1758).

G1869 , 1674-1783 , Monfort  
Contexte :
Églises paroissiales > Montfort-sur-Risle

Confrérie de charité.

G1697 , 1754-1765 , Annebaut ; Bosc-Héroult (fief du) ; Monfort ; Rivière (La), fief  

Aveux rendus par la Charité à Jean-Baptiste-Julien Danican, marquis d'Annebaut, comte de Montfort, etc. (1754) et au Roi, à cause de son domaine de Pont-Audemer (1765), pour « une chambre de maison et le grenier de dessus, assise en la dite paroisse de Montfort, dans le bourg dudit lieu, anciennement et vulgairement nommée la Chapellette », affectée au service de la Charité, – id., à Jacques Morin, chevalier, seigneur de La Rivière, etc., pour trente perches de terre situées à Illeville et relevant du fief du Bosc-Héroult (1765).

Contexte :
Confréries > Montfort-sur-Risle

Échange de terres entre la fabrique et Guillaume Anffrye, sieur de Chaulieu, conseiller au parlement de Rouen (1612) ; – testaments de Pierre Sauvalle, maître-chirurgien, demeurant à Montfort, contenant donation à l'église de Fontenay d'une maison sise audit Fontenay (1663), – de Charles Rager, curé de Fontenay, qui lègue à la fabrique une année de son bénéfice, à charge de services religieux.

G657 , 1612-1735 , Fontenay ; Monfort ; Rouen (Parlement de)  
Contexte :
Églises paroissiales > Fontenay

Aveux rendus par la fabrique à « Bernard Potier, seigneur de Blérencourt, capitaine et gouverneur pour le Roi des ville et château de Pont-Audemer, cornette général de la cavalerie légère de France, comte de Pont-Authou, Pont-Audemer et Montfort et baron d'Annebaut » (1613), et à « Jean-Baptiste-Julien Danyean, chevalier, marquis d'Annebaut, vicomte de Pont-Authou, de Pont-Audemer et de Montfort, seigneur patron de la paroisse de Trique-ville, conseiller du Roy, maître ordinaire en la chambre des comptes a Paris » (1727), pour des terres sises à Triqueville et relevant du fief d'Aubigny, membre dépendant du marquisat d'Annebaut ; – baux à ferme de onze pièces de terre appartenant à la fabrique, situées à Triqueville, hameaux de la Côte-aux-Loups, de la Côte-Fouquier et Vallée-d'Aubigny (affermées pour le prix total de 423 livres 12 sous 6 deniers en 1786) ; – procès-verbal d'arpentage des onze pièces de terre ci-dessus, contenant en totalité sept acres et demie onze perches et demie, dressé par Thomas-Henri Bacheley, arpenteur royal immatriculé au bailliage de Pont-Audemer, demeurant à Fortmoville (1780).

G1378 , 1613-1786 , Annebaut ; Aubigny (fief d'), à Amebant ; Blérencourt ; Côte-aux-Loups (La) hameau à Tricqueville ; Fortmauville ; Monfort ; Pont-Audemer ; Pont-Authou ; Régiments de France : Régiment de Cavalerie Légère ; Triqueville ; Vallée-d'Aubigny (La), hameau à Triqueville  
Contexte :
Églises paroissiales > Triqueville

Cahiers d'enregistrement des recettes des revenus afférents aux chapelles de l'église cathédrale d'Évreux ; – quittances de rentes en blé et en argent reçues du chapitre par les chapelains de Saint-Michel de-la-Tour et de Saint-Taurin ou de l'Anniversaire. – Les chapelles de l'église cathédrale sont énumérées comme il suit dans le registre des recettes, commencé le 1er octobre 1762 : vicairie de Branville, fondée en 1350 par Robert de Brucourt, évêque d'Évreux ; – vicairie de Mandres, fondée en 1350 par le même Robert de Brucourt ; – vicairie du Mesnil-Jourdain, fondée en 1301 par Mathieu des Essarts, évêque d'Évreux ; – vicairie de la Taillerie (même fondateur et même date) ; – deux parties de chapelle sous l'invocation de saint André (chapelles d'Aubevoye), fondées par Amaury, comte d'Évreux et de Montfort, dont l'une a été affectée à un ténoriste, et l'autre a été réunie à l'office de sous-chantre sous le pontificat d'Alexandre VI ; – la chapelle de Saint-Agnan, fondée par Jean Pesnel ; – la chapelle des Saints-Anges, fondée en juillet 1348 par Robert Le Bicault, doyen de l'église d'Évreux ; – deux portions de chapelle sous l'invocation de sainte Anne, fondées en 1348 par Robert de Beaumont {lisez de Brucourt), évêque d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Antoine, fondée en 1348 par M. Richard Prévost, chanoine d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Antoine, du côté gauche, fondée vers l'an 1500 par Charles Gouafiedour, chanoine d'Évreux ; – deux portions de chapelle sous l'invocation de saint Claude, fondées en 1509 par demoiselle Georgette Le Gras ; – la chapelle de Saint-Christophe, fondée vers l'année 1200 ; – la chapelle de Saint-Cosme et de Saint-Damien, fondée en 1338 par Jean de Croust, chanoine d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Éloi, fondateur inconnu, aujourd'hui sans revenus ; – la chapelle de Saint-Eustache, fondée en 1340 par Guillaume Ruault, chanoine de Rennes et curé d'Iville ; – la chapelle du Saint-Esprit, fondée en 1538 par François Ermengard, chanoine d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Fiacre, fondée en 1358 par Guillaume Asselin et Mahault, sa femme, bourgeois d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Gourgon, fondée en 1521 par Bertrand Le Roy, prêtre ; – la chapelle de Saint-Jacques le Grand, fondée en 1308 par Mathieu des Essarts, évêque d'Évreux ; – deux portions de chapelle sous l'invocation de saint Jacques et de saint Philippe, fondées en 1308 par Nicolas de Nonancourt, cardinal du titre de saint Laurent ; – la chapelle de Saint-Jean-de-la-Tour, fondée vers l'an 1246 ; – la chapelle de Saint-Jean-Baptiste, fondée en 1395 par Pierre La Belle et Guillaume Rigles, chanoines d'Évreux ; – la chapelle des Saints Innocents, fondée en 1416 par Jean du Torp et Robine, sa femme ; – la chapelle de Saint-Julien, fondée en 1421 par Pierre Buchet, chanoine d'Évreux ; – deux portions de chapelle sous l'invocation de l'Immaculée Conception, fondées par Raoul, cardinal évêque d'Albano et précédemment évêque d'Évreux, en 1254 ; – la chapelle de Saint-Martin, fondée en 1308 par Robert du Fresne, archidiacre et chanoine d'Évreux ; – deux portions de chapelle Matutinale, l'une sous l'invocation de saint Jean l'Évangéliste et l'autre sous l'invocation de saint Maur, fondées par Jean de Meulent, l'an 1261 ; – quatre portions de chapelles sous l'invocation des saints martyrs saint Etienne, saint Laurent et saint Vincent, fondées en 1250 par Jean d'Aubergenville, évêque d'Évreux ; – la chapelle de sainte Marie-Madeleine, fondée en 1297 par Guillaume de Meulent, trésorier de l'église cathédrale ; – la chapelle de Sainte-Marguerite, fondée en 1301 par Mathieu des Essarts, évêque d'Évreux, et par le chapitre ; – la chapelle de Saint-Michel-de-la-Tour, fondée en 1255 par Robert de Courtenay, seigneur de Nonancourt, doyen de l'église de Chartres et évêque d'Orléans ; – la chapelle de Saint-Nicolas, dont on n'a pas trouvé le titre de fondation ; – la chapelle de Saint-Pierre-de-Gravelle, fondée en 1523 par Pierre de Gravelle, receveur des tailles à Évreux ; – deux portions de chapelle Paresseuse, l'une sous l'invocation de saint Jean-Baptiste, l'autre sous l'invocation de sainte Catherine, fondées en 1414 par Jean Le Parmentier, chanoine d'Évreux ; – la chapelle de Saint-Portien, fondée en 1472 par Robert Piel, curé de Notre-Dame-d'Apres ; – la chapelle de Saint-Sébastien, fondée en 1361 par Gilles de Meresse, bourgeois d'Évreux ; – la chapelle sous l'invocation des saintes sœurs Marie, mère de Jacques, et Marie Salomée, fondée en 1491 par Jean de Quincarnon, chanoine d'Évreux ; – la chapelle de la Sainte-Trinité, dont on n'a pu trouver le titre de fondation ; – la chapelle de la Visitation de la sainte Vierge, fondée en 1537 par Guillaume Gomont, chanoine d'Évreux.

G70 , 1698-1772 , Aubevoye ; Branville ; Chartres ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Chapelle "Matutinale", dédiée à Jean-l'Evangéliste) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Chapelle "Paresseuse", dédiée à Jean-Baptiste) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Le Saint-Esprit) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Notre-Dame de la Visitation) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Agnan) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint André) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Anniversaire, chapelle de l') ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Antoine) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Christophe) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Claude) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Eloi) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Etienne) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Eustache) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Fiacre) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Gourgon) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Jacques-le-Majeur) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Jean de la Tour) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Jean-Baptiste) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Jean-l'Evangéliste) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Julien) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Laurent) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Marie-Madeleine) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Martin) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Maur) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Michel de la Tour) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Michel de la Tour) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Nicolas) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Philippe et Jacques) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Pierre de Gravelle) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Pilier, Notre-Dame du) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Portier) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Sébastien) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Taurin) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saint Vincent) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Sainte Anne) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Sainte Catherine) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Sainte Marguerite) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Sainte Marie, mère de Jacques et Marie Salomé) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saints Anges) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (Saints Innocents) ; Evreux, chapelle avec leurs vocables (très Sainte-Trinité) ; Iville-près-le-Neubourg ; Monfort ; Nonancourt (Ville) ; Orléans ; Rennes ; Taillerie (La), lieu-dit  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux
Fin des résultats