Toutes les ressources Villers 8 résultats (6ms)

Villers-en-Vexin et Harquency.

H1407 , 1778 , Harquency ; Trésor (Abbaye du) ; Villers  

Bail emphytéotique passé par l'abbaye à Jean-Louis Farin, domestique, de trois pièces de terre sises à Villers-en-Vexin et à Harquency, moyennant un fermage annuel de 40 livres.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)

Villers-en-Vexin.

H1496 , 1641-1764 , Andelys (Les), Abbaye de Saint-Jean ; Andelys (Les), Les Bénédictines ; Lyons-la-Forêt (Couvent de Bénédictins de Saint-Charles de) ; Villers  

États des abornements des terres appartenant à l'abbaye de Saint-Jean d'Andely, situées à Villers-en-Vexin (XVIIIe siècle) ; — baux des terres de Villers-en-Vexin, passés par les Bénédictines d'Andely moyennant un prix de fermage annuel de 50 mines de blé (1701-1736), de 176 boisseaux de blé et de 34 livres d'argent (1756-1764).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Bénédictines d'Andely et Bénédictines de Lyons, y réunies

Guiseniers.

H368 , 1270 , Guiseniers ; Isle-Dieu (Abbaye de), près Perruel ; Villers  

Confirmation à l'abbaye par Éloi Farein, de la paroisse de Villers près Andely, de deux acres de terres sises à Guiseniers, dans l'étendue de son fief, qui avaient été données aux religieux par feu Érembourge de Guiseniers.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de l'Isle-Dieu (Ordre de Prémontré)

Copie collationnée (1792) de la « déclaration du bien et revenu temporel du prieuré de Saint-Léger-des-Bois, sis en la paroisse de Villers-en-Vexin, vicomté de Gisors, en la chapelle de Notre-Dame-de la-Désirée en la paroisse de Saint-Martin-de-la-Garenne, et du bien et revenu temporel de la chapelle de Notre-Dame-des-Halles, dite de Sainte-Blaise, dans la paroisse de Fours, lesquelles font partie de la manse conventuelle de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prez-lès-Paris, que donne au Roy en sa Cour des Comptes, Aydes et Finances de Normandie les prieur, religieux et couvent de Saint-Germain-des-Prez-lès-Paris ».

H985 , 1720 , Gisors ; Notre-Dame-de-la-Désirée (Chapelle de), sise en la paroisse de Saint-Martin-de-la-Garenne ; Notre-Dame-des-Halles (Chapelle de), dite Chapelle Saint-Blaise, sise paroisse de Tours ; Paris (Paroisse Saint-Germain-des-Prés) ; Saint-Léger-des-Bois (Prieuré de), sis à Villiers-en-Vexin ; Saint-Martin-de-la-Garenne ; Villers  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Saint-Léger-des-Bois

Villers-en-Vexin.

H657 , 1368-1701 , Mortemer (Abbaye de), sise à Lisors ; Rouen (Chapitre Cathédral de) ; Thilliers (Les), près Villers-en-Vexin ; Villers  

Exemption de tous droits de péage accordée à l'abbaye dans toute l'étendue de la terre de Villers par Pierre de Villers, chevalier, sauf dans le cas où les religieux de Mortemer se livreraient au commerce en dehors des besoins de leur maison (1368) ; — bail à ferme passé par Jean de Roncherolles, abbé de Mortemer, à Nicolas et à Gabriel Le Roux, frères, de toutes les terres appartenant à l'abbaye dans la paroisse de Villers-en-Vexin et contenant environ quarante acres et demi, en cinq pièces, moyennant un fermage annuel de neuf boisseaux et demi de blé par acre (1545) ; — nomination par le chapitre de l'abbaye d'un procureur chargé de poursuivre les procès intentés par les religieux de Mortemer contre le chapitre cathédral de Rouen au sujet du retrait des terres aliénées par eux, sises aux Thilliers, hameau de Villers-en-Vexin, et contre Mme de Cormeilles et sa fille, « pour les obliger à les rendre responsables des réparations à faire à l'abbaye de Mortemer suivant les arrestz qu'ils ont obtenus contre messire Philippe de la Fontaine, frère en loy de ladite dame de Cormeilles, cy devant abbé de ladite abbaye (1671. Damien Le Baube, prieur ; Jean Gruel, sous-prieur ; Pierre Petit, sacriste ; Isidore Le Blanc, André de Hautot, Louis de Mouy, profès) ; — id., d'un procureur chargé de défendre à l'action intentée contre l'abbaye à la requête de Clément Poutin, receveur de la terre de Villers-en-Vexin (1701. Joseph Delbois, docteur en théologie, prieur ; Louis de Mouy, ancien ; Nicolas Rousse, sous-prieur ; Nicolas Richardeau et Robert Canu, profès).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Mortemer (Ordre des Cîteaux)

Donations, cessions et ventes faites à l'abbaye : par Antoine Carète, avec le consentement de Richard Louvel, son seigneur, d'une rente annuelle de deux sous tournois assignée sur une maison à Port-Mort (1251), – par Amfroi de Courcelles et Pétronille, sa femme, de leur vigne de Vaucelle (1254), – par Guillaume Tristren, chevalier, et Marguerite, sa femme, de 20 sous parisis de rente assignés sur leurs censives de Pacy, en échange d'un tonneau de vin de deux muids et demi (1254), – par Robert Chevalier et Marguerite, sa femme, d'une vigne située près du clos de Villers et du chemin de la Rocque (1272), – par Isabelle, femme de Richard Bense, de la paroisse de Vernonnet (Vernomi-nel), d'une pièce de terre située à Fourneaux (Fomiaux, 1273), – par Jacques Le Marchand et Isabelle, sa femme, d'une pièce de terre sise à Courcelles (1278), – par Aubrée, dame de Courcelles (dicta dama de Corcellis), de tous ses biens sis à Courcelles, à la charge par les religieux de lui fournir, dans son manoir de Courcelles, tous les jours, sa vie durant, un demi-galon de vin et deux pains semblables à ceux de l'abbaye, et, tous les ans, une mine de pois, un porc salé (bachonem) ou un jeune porc (porcellum) du prix de 10 sous, à son choix, trois aunes de drap rouge ou gris et deux paires de souliers (sotularium, 1279), – par Jean de Senancourt et Robert, son frère, d'un muid de vin qu'ils avaient droit de prendre sur les vignes de l'abbaye à Fourneaux (1284), – par Jean de Chartres et Jeanne, sa femme, d'une vigne située en Aillebert, paroisse de Portmort (1298), – par Renaud de Surcy, écuyer, d'une rente de 3 sous parisis assignée sur un quartier de vigne sis à Fourneaux, paroisse de Vernonnet (1299) ; – accord entre Eudes Rigaud, archevêque de Rouen, et l'abbaye de Beaubec, au sujet des droits de pressurage des raisins apportés au pressoir que l'archevêque et l'abbaye possédaient en commun à Portmort (1252) ; – accord entre Jean Ier de Guineville, abbé du Bec, et l'abbaye de Beaubec, portant échange de deux muids de vin, que l'abbaye du Bec percevait sur le clos de Mauquenchy, à Portmort, contre deux autres muids assignés au profit des religieux de Beaubec sur les vignes de l'abbaye du Bec à Vernon, etc. (1272).

H4 , 1251-1299 , Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Bec-Héllouin (Abbaye du) ; Fourneaux (lieu dit) paroisse de Vernonnet ; Manquenchy (le Clos de), sis à Port-Mort ; Pacy-sur-Eure ; Port-Mort ; Vaucelles ; Vernon (Ville de) ; Vernonnet ; Villers  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Beaubec (Ordre de Cîteaux)

« Inventaire des titres, papiers et procédures de l'abaïe du Thrésor, fait par l'ordre de Madame de Richelieu, abesse. » Table des chapitres en tête du registre : p. 1 : aveux au Roy et autres seigneurs ; – p. 7 : amortissements ; – p. 13 : bois et chauffages ; – p. 25 : Bray, Baudemont et Écos ; – p. 45 : le Bus ; – p. 56 : Bois Roger ; – p. 70 : la Brosse ; – p. 81 : anciens aveux de la Brosse ; – p. 88 : diverses Chartres ; – p. 97 : droits de committimus, bulles, brefs et indulgences ; – p. 102 : Fourges ; – p. 118 : Fontaine-Châtel et Meulan ; – p. 124 : Guiseniers et Villers ; – p. 133 : Guerny, Guiry, Cléry, Commeny, Ambleville et Fours ; – p. 147 : Montmartin ; – p. 157 : procédures peu intéressantes ; – p. 161 : Phipoû ; – p. 169 : anciens aveux de Phipoû et de Guiseniers ; – p. 181 : constitutions et revalidations des rentes hypothéquées et foncières ; – p. 191 : contrats de rentes sur l'hôtel de ville de Paris et autres contrats de rentes des dames religieuses ; – p. 197 : la Roche, Villarceaux, Banthelû et Bout-du-Bois ; – p. 205 : Saint-Remy ; – p. 243 : anciens aveux de Saint-Remy ; – p. 255 : nouveaux aveux de Saint-Remy, la Brosse, Valcorbon et Phipoû ; – p. 273 : Vernonnet ; – p. 293 : Vernon et ses dépendances ; – p. 321 : procédures de Vernon et ses dépendances ; – p. 345 : Valcorbon ; – p. 367 : anciens aveux du Valcorbon ; – p. 373 : les Ventes-des-Bourses ; – p. 380 : aveux des Ventes-des-Bourses. (Ce registre est relié en maroquin plein avec fers aux armes de l'abbesse du Trésor, madame du Plessis de Richelieu).

H1418 , 1760 , Ambleville ; Banthelu (fief de) ; Baudemont ; Bois-Roger (Le) sis à Saint-Rémy ; Bout-du-Bois (fief du) ; Bray ; Brosse (triège de la) situé à la Forêt du Parc ; Bus (Le) ; Bus-Saint-Rémy (Abbaye du trésor au) ; Cléry ; Ecos ; Fipou ; Fontaine-Châtel ; Fourges ; Fours ; Guerny ; Guiry ; Guiseniers ; Meulan ; Montmartin ; Paris (ville) ; Roche (fief de la) ; Saint-Rémy (paroisse), près le Trésors ; Trésor (Abbaye du) ; Val-Corbon (Le) ; Ventes-des-Brosses (Les) ; Vernon (Ville de) ; Vernonnet ; Villarceaux ; Villers  
Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye du Trésor (Ordre de Cîteaux)

Délibérations et actes capitulaires, du 16 septembre 1676 au 15 juin 1788. (Le premier et le 196e feuillet manquent.) – Pierre Danet, prieur (du 16 septembre 1676 au 21 avril 1678) ; – installation de Guillaume Camuset comme prieur (27 juin 1678) ; – le chapitre accorde sur sa demande, à M. de la Roche, « gentilhomme de ce pays », l'autorisation de placer son banc dans le chancel de l'église d'Ambenay, « duquel le curé de ladite paroisse l'avoit (sans nostre consentement) rejetté et placé parmi les païssans » (5 janvier 1679) ; – délibérations au sujet des difficultés pendantes entre les religieux et M. de Grémonville, abbé commendataire, relativement au partage des revenus et à l'usage du logis abbatial : « le R. P. Prieur est député avec D. Robert Samuel pour terminer avec Monsr notre abbé : mais voyage inutile et qui n'a servi tout au plus qu'à faire connaître Monsr l'abbé à notre R. P. Prieur » (5 mars 1679) ; – les religieux décident de contracter un premier emprunt de 8,000 livres pour faire bâtir un logis abbatial conformément à l'arrêt du parlement qui les y obligeait (9 décembre 1680) ; – délibération relative à une relique (vertèbre) de saint Just, martyr, donnée à l'abbaye par Madame la comtesse de Bonnelle, « ayant eu de Monseigneur le Cardinal de Bonsy le corps entier dudit saint, dont la translation auroit esté faicte par Monseigneur l'évesque de Lysieux dans l'église de Fervaques » (12 mai 1684) ; – installation de Dom Martin Filand en qualité de prieur (11 juin 1684) ; – autorisation d'emprunter 2,000 livres « pour tascher de parachever la maison abbatiale bien avancée » (13 août 1686) ; – installation de Dom Augustin Collet en qualité de prieur (14 juin 1687) ; – id., de Dom Jacques Haudart (25 mai 1693) ; – autorisation donnée à Guillaume d'Épinay, écuyer, brigadier des gardes du Roi, « de mettre un banc dans le chœur et chancel de l'église de Couvain tant pour luy que la dame sa femme, et enfans » (1698) ; – délibération au sujet des prétentions de M. du Plessis Châtillon, marquis de Rugles, « qui auroit fait mettre un banc dans le chancel de la paroisse de Saint-Germain dudit Rugles, fait apposer ses armes aux vitres dudit chancel et même fait donner quelqu'actes publics où il avoit fait insérer la qualité de patron honoraire de laditte église » (19 mai 1698) ; – installation de François L'Héritier, prieur (9 juillet 1699 ; – le chapitre propose : 1° de célébrer solennellement la fête de Saint-Christophe, « le prieur ayant trouvé dans le cartulaire de l'abbaye que l'église avoit esté bastie au lieu et place d'une chapelle dédiée à Saint-Christophe ; 2° de déplanter la vigne de l'enclos du monastère et de la remplacer par des arbres fruitiers et du blé, le prieur « ayant examiné et remarqué que depuis plus de 15 ans ladite vigne ne rapporte que très peu de vin et pour l'ordinaire si méchant qu'on a de la peine à en boire et que cependant les frais qui montent environ à la somme de cinq cents livres excèdent de beaucoup le profit qui en revient » (19 avril 1705) ; – Claude Hémin, prieur (10 août 1705) ; – Nicolas Le Poitevin, prieur (29 mai 1711) ; –transaction passée entre les religieux de Lyre, d'une part, et « noble dame Élisabeth-Renée de la Noë, baronne des Bothereaux, dame de la Barre, La Noë, Gisay, Villers, Saint-Ouen de Mancelles et autres lieux, épouse de Guillaume de Karuël, seigneur de la Panière et autres lieux, d'autre part », au sujet de l'aînesse de la Normandière, sise à la Barre, La Noë et Gisay (4 mai 1730) ; – nominations en qualité de prieurs de : Gabriel Pouget, remplaçant Nicolas Le Poitevin décédé (1er juin 1713), Mathieu Huë (24 mai 1714), Pierre Eudes (29 juillet 1720), Jean-Pomponne de Sainte-Marie (14 juin 1726), Joseph Le Paulmier (7 juin 1729) ; – délibérations et déclarations des religieux de Lyre au sujet des lettres du Roi et du comte de Saint-Florentin concernant les religieux de la congrégation de Saint-Maur qui avaient appelé de la constitution Unigenitus (7 juin 1733) ; – délibération relative à la part contributive de l'abbaye dans les frais de réparation du clocher de l'église de Breteuil, « que l'on fait actuellement » (l0juin 1735). D'après une délibération du 27 mars 1736, la somme payée par l'abbaye pour cet objet s'élevait à 6,500 livres ; – consentement donné par les religieux à la démolition du jubé de bais « qui partage le chœur d'avec la nef de l'église de Breteuil » (30 juin 1742) ; – projet d'un emprunt de 8,000 livres (9 septembre 1748) ; – Jean-Baptiste Tougard, organiste de l'abbaye (16 décembre 1748) ; –projet d'un emprunt de 10,000 livres (10 mars 1759) ; – id., de 5,000 livres pour achever les constructions commencées (15 juin 1760) ; – bail de la forge de Trisay passé à Nicolas Pottin pour le prix annuel de 6,200 livres (18 novembre 1770) ; – consentement donné à la destruction des sous-ailes des halles de Breteuil sur la demande du duc de Bouillon (16 décembre 1782) ; – allusion au dommage considérable causé à l'abbaye par le tonnerre le 15 juillet 1783 (25 janvier 1784) ; – nominations en qualité de prieurs de : Pierre Eudes (3 août 1733), Jean Foulques (27 mai 1736), Pierre Collinet (15 juin 1737), Louis Barbe (19 mai 1739), Pierre Eudes (4 juin 1740), Hervé Boissel (14 mai 1742), Gilbert de Saint-Affrique (22 mai 1744), Jean-Baptiste Duval (1er mai 1748), François Sohier (28 mai 1751), Pierre-César Le Pin (4 juin 1757), Pierre Le Maître (4 juin 1763), Jacques Benoît (28 janvier 1766), Jean Le Febvre (25 novembre 1766), François Follin (6 septembre 1767), Romain Le Prévost de Gournai (24 juin 1769), Charles Vigneron (29 mai 1773), Alexandre-Jean Ruault (9 juin 1778), Etienne Le Picard (8 juin 1781), Benigne Madenié (15 mars 1782), Jean-Antoine Chahan (5 octobre 1783), Pierre-Charles David (20 mai 1786).

H582 , 1676-1788 , Ambenay ; Barre (La) ; Bottereaux (Les) ; Breteuil ; Couvain (le fief de) ; Fervaques (paroisse de) ; Gisay ; Mancelles ; Noë (Abbaye de la) ; Normandie (Aînesse de), sise à la Barre ; Panière (fief de la) ; Rugles ; Rugles (Paroisse Saint-Germain de) ; Saint-Ouen-de-Mancelles ; Trisay (la forge de) ; Villers  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Lyre (Ordre de Saint-Benoît)
Fin des résultats