Toutes les ressources Roussel, Jean 7 résultats (15ms)

Aveux rendus à la commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville, pour des terres situées à Sainte-Colombe-la-Campagne, par Nicolas Rémond, Thomas Rémont, Guillaume et Barnabé Richard, Jean-Baptiste Roussel, Marie Rousselin, les héritiers Signol, Guillaume et Philippe Tessancourt, Jean Tri-bous, Thibaud Thierry, Léger Thirel, les héritiers Touttain.

H1647 , 1439-XVIIIe siècle , Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de)  

Aveux rendus à la commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville, pour des terres situées à Sainte-Colombe-la-Campagne, par Nicolas Rémond, Thomas Rémont, Guillaume et Barnabé Richard, Jean-Baptiste Roussel, Marie Rousselin, les héritiers Signol, Guillaume et Philippe Tessancourt, Jean Tri-bous, Thibaud Thierry, Léger Thirel, les héritiers Touttain.

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

Paroisse de Saint-Germain-de-Fresney.

G112 , 1685-1777 , Bois-Renard (Le) ; Ecorchet ; Saint-André-de-la-Marche ; Saint-Georges-des-Champs ; Saint-Germain-de-Fresney ; Saint-Hilaire  

Aveu rendu par le chapitre à messire Gabriel « du Bue Richard, » chevalier, seigneur de Saint-Germain, de plusieurs pièces de terre situées dans la paroisse et dépendant de la seigneurie de Saint-Germain-de-Fresney (1685) ; – autres aveux des mêmes terres rendus par les hommes vivants et mourants du chapitre à Robert « de Burrichard » (1716), et à Claude André Gérard Le Febvre de Saint-Hilaire, baron de Saint-André en la Marche, seigneur du Parcq, de Saint-Georges-des-Champs, Fresney, Saint-Germain, Ecorchet, le Bois-Renard, conseiller au Parlement de Paris (1741) ; – bail à ferme passé par le chapitre à Jean-Baptiste Roussel, laboureur, des terres appartenant à la communauté dans les paroisses de Fresney et de Saint-Germain-de-Fresney, pour une durée de 9 années, à raison de 100 livres par an (1752).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

« Inventaire des titres et papiers de la chapelle de Nostre-Dame, appellée la chapelle Saint-Fiacre à cause d'une confrérie érigée en ladite chapelle à l'honneur du mesme sainct, située au vilage et paroisse du Tuitsignol, annexée et unie à la charge de prieur claustral de l'abbaye de Notre-Dame de Bonport, appellée autrefois la chapelle auTringuet, fait en 1667 » ; – abandon à l'abbaye par Jean de Harcourt, chevalier, de son droit de patronage de la chapelle du Thuit-Signol (1279) ; – vente à l'abbaye par André Danois (dictus Daneis) de tout ce qu'il possédait dans les paroisses du Thuit-Signol et de Saint-Pierre-des-Cercueils, pour le prix de 50 livres (1278, a. s.) ; – quittances d'une rente de 72 boisseaux de blé due à l'abbaye de Bonport par les religieux de Notre-Dame du Parc-lès-Harcourt sur la grosse dîme du Thuit-Signol (1569-1636) ; – donation à l'abbaye par Jean Roussel, écuyer, du Bec-Thomas, d'une rente annuelle de 10 sous assignée sur une pièce déterre au Thuit-Signol (1257) ; confirmation de cette donation par Maurice du Thuit, chevalier (1259) ; – plans, devis et mémoires des réparations faites à la chapelle Saint-Fiacre du Thuit-Signol (1612-1757) ; – donation à l'abbaye par Gilbert Le Faë, d'une rente annuelle de 5 sous assignée sur sa terre du Val-Normand (1229) ; – id., par Amauri Recuchon, écuyer, des droits et des redevances qui pouvaient lui appartenir dans la paroisse de Bos-Normand (1270) ; – reconnaissance au profit de l'abbaye par Geoffroi de Vernon, d'une rente annuelle de 32 sous assignée sur une pièce de terre à Bos-Normand (1279). – (Soixante-seizième liasse de l'inventaire de 1784).

H217 , 1229-1771 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Bos-Normand (Le) ; Parc-d'Harcourt (Le), [Prieuré du] ; Saint-Fiacre (Chapelle), sise au Thuit-Signol ; Saint-Pierre-des-Cercueils ; Thuit-Lignol ; Trinquet (La « Chapelle au »), ou Saint-Fiacre ; Val-Normand (Le), triège  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Ventes de terres situées paroisse de Collemare à Robert Trianon, bourgeois de Rouen, par Raoul Le Masnier (1281), Guillaume de Goudemare (1276-1278) et Jean de Orgollis (1277) ; – baux à fieffé de trois acres de terre appartenant à l'abbaye à Collemare (1376-1469) ; – pièces de procédure et copies de titres pour l'abbaye de Bonport contre Michel Carrel, prétendu débiteur de 29 années d'arrérages d'une rente foncière de 6 livres assignée sur des héritages mouvants du fief de l'abbaye à Collemare (XVIe et XVIII siècles) ; – bail de la fiefferme et baronnie de Cailly passé par François de Mailloc à Jean Roussel pour le prix principal de 6,000 livres par an (1616). – (Quatre-vingt-quatrième liasse de l'inventaire de 1784.).

H222 , 1271-1621 , Bonport (Abbaye Saint-Pierre de) ; Cailly-sur-Eure ; Rouen (ville)  
Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de Bonport (Ordre de Cîteaux)

Donations de terres à la fabrique par les héritiers de Jean Roussel (1516), Marguery et Richard La Touche (1522), Durand Homo (1603), les héritiers de Guillaume Roussel, vicaire de Saint-Aubin-d'Écrosville (1626), Jacques Jourdain, dit La Chesnaye, et Guillemine Charpentier, sa femme (1657), les héritiers de François Dubosc (1658) et de Pierre Huet (1659), Alexandre Desmouceaux, « prestre, natif de la ville d'Orléans, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville dès l'année 1647 » (1677), Jacques Jourdain (1680), les héritiers de Françoise Damoys et de Christine Jourdain (1686), Philippe Dubos (1704) et Thomas Dupuis (1731) ; – extrait du testament de Pierre Guignace, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville, léguant à la fabrique tous ses biens « tant dans ladite paroisse qu'aux environs », plus une somme de 2,200 livres en argent « à la charge de par les trésoriers et les habitants se charger de faire continuer l'école de charité pour les filles de la mesme paroisse et outre de emploier annuellement dans le temps de Toussaint jusqu'à la somme de 30 livres à vestir des pauvres les plus nécessiteux de ladite paroisse et ce à perpétuité ». Par un codicille, le testateur lègue en outre à la fabrique une somme de 600 livres « pour faire et aider à faire une contretable au maistre autel de ladite paroisse » ou, à défaut d'exécution de ladite contretable, pour être donnée à l'hôpital du Neubourg (1715) ; – aveu rendu par Pierre Guignace, curé de Saint-Aubin-d'Écrosville, au noviciat des Jésuites de Rouen, pour des terres lui appartenant personnellement et relevant de la seigneurie d'Écauville (1698).

G1133 , 1516-1738 , Ecauville ; Orléans ; Saint-Aubin-d'Ecrosville  
Contexte :
Églises paroissiales > Saint-Aubin-d'Ecrosville

Plainville.

H936 , 1492-1785 , Abernon (fief d') ; Bernay (ville) ; Bosc-le-Comte (fief du) ; Ecardenville-sur-Eure ; Iville-près-le-Neubourg ; Maupas (de Malo passu), Prieuré de Saint-Nicolas de Maupas ; Origny (fief d') ; Richeville  

Aveux rendus aux prieurs de Maupas par les tenanciers du fief de Plainville : Jean Le Michel, écuyer, sieur de Richeville (1690), Nicolas Roussel, grénetier du grenier à sel de Bernay, et Jean Roussel, sieur d'Origny, son père (1661), Gilles d'Irlande, écuyer, sieur d'Abernon, tuteur de Jacob d'Irlande, écuyer, fils et héritier d'Alexandre d'Irlande (1625), Antoine d'Irlande, écuyer, sieur du Bosc-le-Comte, Alexandre et Adrien d'Irlande, ses frères (1652), Michel d'Irlande (1698), Jacques-Alexandre Bessin, curé de Plainville (1784), Sébastien Chanu, écuyer (1563), Saturnin Chanu, écuyer (1579), Jean Chanu, écuyer, curé de Plainville (1609), etc.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Maupas
Fin des résultats