Caugé.

H1543 , XVIIIe siècle , Caugé ; Claville ; Evreux (Ursulines)  

Plan terrier et description, d'après les aveux du XVIIe siècle, des terres appartenant aux Ursulines d'Évreux à Caugé et à Claville.

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Claville.

H678 , 1786 , Claville ; Couture-de-la-Noë, sise à Claville ; Noë (Abbaye de la)  

Aveu rendu par l'abbé commendataire et par les religieux de la Noe à Jacques-François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, docteur de Sorbonne, doyen du chapitre cathédral de Rouen et vicaire général du diocèse, pour vingt-sept acres de terre labourable sises à Claville et appelées la Couture-de-la-Noë.

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Abbaye de la Noë (Ordre de Cîteaux)

Claville.

H898 , 1310-1315 , Bosc-Roger (l'Ermitage du) dit le Prieuré de Lierru, sis à Claville ; Claville ; Guermanville ; Lierre (Prieuré royal de Saint-Eustache de) ; Lierru (Prieuré royal de Saint-Pierre-Saint-Paul de) ; Rouen, Paroisse Saint-Maclou  

Abandon au profit du prieuré, par Jean Bourgaignel, écuyer, de la paroisse de Claville, de tous les droits auxquels il pouvait prétendre sur le manoir des religieux appelé « l'Ermitage du Bosc-Roger », situé paroisse de Claville, et sur toutes les terres possédées par lesdits religieux dans la même paroisse (1310) ; — renonciation au profit du prieuré par André, curé de Claville, aux droits d'oblations qu'il avait réclamés à cause de la chapelle du Bosc-Roger, située dans le manoir du prieuré à Claville (1315).

Contexte :
Ordres religieux d'hommes > Prieuré de Lierru

Claville.

H1351 , 1462-1480 , Claville ; Evreux (Abbayes) : Sauveur (abbaye) ; Evreux (Ville)  

Sentence prononcée par Louis d'Estouteville, grand sénéchal de Normandie, dans le procès pendant entre l'abbaye de Saint-Sauveur, d'une part, et Michel Le Roy, d'autre part. Michel Le Roy est condamné à payer à l'abbaye les rentes en grains qui lui étaient dues à cause d'une aînesse, située paroisse de Claville, dont il était tenancier ; — sentence du vicomte d'Évreux entérinant un accord intervenu entre l'abbaye, d'une part, Jean Le Roy et Jean Thorel, d'autres parts, au sujet d'une vassorie ou aînesse sise à Claville et relevant de ladite abbaye.

Contexte :
Ordres religieux de femmes > Abbaye de Saint-Sauveur d'Évreux (Ordre de Saint-Benoît)

Paroisse de Claville.

G88 , 1670-1783 , Claville ; Neuville-près-Claville ; Rouen (Chapitre Cathédral)  

Désignation de M. Levavasseur, chanoine, comme homme vivant, mourant et confisquant pour les terres du domaine du chapitre dépendant de la ferme de Neuville et relevant de messire Roger de Martainville, chevalier, seigneur de Martainville et de Claville (1670) ; – copies d'aveux rendus par le chapitre à messire Roger de Martainville en 1658 et à messire Jacques-François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, prêtre, docteur de Sorbonne, chanoine official de l'église métropolitaine de Rouen, seigneur et patron honoraire de Saint-Martin de Claville (1783). – (V. l'art. G. 103, paroisse de Neuville-près-Claville. ).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Claville (ferme de Beaulieu et chapelle de Sainte-Suzanne).

H1620 , 1607-1687 , Beaulieu (Chapelle Sainte-Suzanne de) ; Beaulieu (femme de) près Evreux ; Claville ; Saint-Etienne-de-Remeville (Commanderie de)  

Arrêt interlocutoire rendu par la chambre des requêtes du Palais à Rouen entre Jean Caboche, prêtre, « prétendant estre pourveu en la chapelle et oratoire de Sainte-Suzanne-de-Beaulieu prez Évreux, deppendant de la commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville », d'une part, et frère « Anthoine de Mornez Villerceaux », commandeur de Saint-Étienne-de-Renneville, d'autre part, au sujet de la jouissance des dîmes de la ferme de Beaulieu (1607) ; — reçus de Pierre Breton (1682) et de Jean du Moutier (1687) constatant le dépôt fait entre leurs mains par le commandeur de Renneville d'« un calice d'argent avec sa patenne, doré dans la coupe et au dedans de ladicte patenne, autour de la pomme duquel sont trois chérubins et le pied cizelé à jour, pour servir à laditte chapelle de laditte ferme ».

Contexte :
Ordres militaires religieux > Commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville

Confrérie du Rosaire.

G1567 , 1728-1775 , Bacquepuis ; Bernienville ; Claville ; Musse (La) ; Saint-Martin-la-Campagne  

Aveu rendu par la confrérie à Jean-Adrien Le Doulx, écuyer, seigneur de Bacquepuis et de la Musse, pour onze pièces de terre situées à Bacquepuis et relevant de la seigneurie dudit lieu (1776) ; – baux à ferme des terres de la confrérie situées à Sacquenville, à Saint-Martin-la-Campagne, à Bernienville et à Bacquepuis ; – constitutions de rentes au profit de la confrérie par Pierre Edeline, journalier (1744), et par Charles Dumoutier, de Claville (1775).

Contexte :
Confréries > Bernienville

Coudray (Le).

H1545 , 1627-1684 , Canappeville ; Claville ; Coudray (Le) ; Evreux (Paroisses d') : Saint-Léger ; Evreux (Paroisses d') : Saint-Pierre ; Evreux (Paroisses d') : Saint-Thomas ; Evreux (Rues) : Rue de la Bove, sise par Saint-Pierre ; Evreux (Ursulines)  

Donation aux Ursulines d'Évreux par Marie Deschamps, héritière de Guillaume Deschamps et de Jacqueline Le Pescheur, des deux tiers des biens suivants, destinés à constituer sa dot, et dont l'autre tiers avait été déjà donné par elle audit couvent un an avant son établissement : une maison située dans la grande Rue d'Évreux, paroisse Saint-Pierre, un petit jardin en ladite paroisse, au faubourg, rue de la Bove, plusieurs petits jardins et maisons situés paroisse Saint-Léger, rue Vilaine, quinze acres de terre labourable situées dans la paroisse du Coudray et six livres tournois de rente (1627) ; — aveu rendu par les Ursulines d'Évreux à Louis de Caruel, chevalier, seigneur du Coudray, « qui s'estend au Buisson-Hoc-quepin, Canapeville, Claville, Saint-Denis et Saint-Thomas d'Évreux », pour quinze pièces de terre leur appartenant dans la paroisse du Coudray par suite de la donation à elles faite par Marie Deschamps (1684).

Contexte :
Couvents et communautés de femmes > Ursulines d'Évreux

Donation à la fabrique par Nicolas Périer, prêtre, demeurant à Creton, d'une rente annuelle de 30 sous tournois (1553) ; – déclaration des biens et revenus de l'église de Creton en 1703 ; – testament d'Antoine de l'Isle, curé de Creton (1705) : « Considérant qu'il est d'une grande conséquence dans la paroisse de Creton, qu'il y ait un maistre d'écolle qui s'ocuppe et donne tout son temps à l'instruction des enfants pour leur aprendre les principes de la religion, les bonnes mœurs et à lire et écrire, je donne au général de la parroisse dudit Greton la somme de quatre cents livres dont le revenu sera donné tous les ans audit maistre d'écolle » ; – aveux rendus par la fabrique à François-Xavier Dery, chevalier, conseiller au parlement de Normandie (1717), et à Louis-Réné Binet, chevalier (1757), pour des terres relevant des seigneuries de Pommereuil et du Bois-Giroult ; – donation à la fabrique par Guillaume Périer, curé de Claville, agissant en son nom et au nom de feu Etienne Périer, prêtre, chapelain de l'église de Breteuil, vicomte dudit lieu, d'une rente annuelle de 12 livres, à charge de services religieux (1745) ; – comptes des trésoriers de la fabrique pour les années 1783, 1786 et 1788.

G530 , 1551-1788 , Bois-Giroult (Le) ; Breteuil ; Claville ; Creton ; Creton ; Pommereuil  
Contexte :
Églises paroissiales > Creton

Baux à ferme et à rente emphytéotique de deux pièces de vigne et d'une masure situées au hameau de la Rochette, d'une pièce en nature de pré et de pâture, appelée le pré de La Motte et sise à Arnières, de trois pièces de terre labourable sises à Claville, d'un pré nommé le pré d'Espagne, situé à Évreux derrière l'enclos des religieux cordeliers, de quinze pièces de terre à Quittebeuf, de la ferme de Beaumais sise à Manthelon et comprenant, outre les bâtiments d'exploitation, 50 acres de terre et de bois taillis, d'une ferme à Neuville-près-Claville, contenant 120 acres de terre labourable, d'un pré situé à Authenay, triège de Fonteny, de 20 acres de terre labourable et 11 acres de pré et pâtures sises à Arnières, d'un pré situé à Évreux, paroisse Saint-Gilles, triège des Portelles, et de douze pièces de terre labourable à Parville, le tout appartenant au chapitre (Don Duwarnet, 1885.).

G1799 , 1747-1789 , Arnières ; Authenay ; Claville ; Evreux ("Pré d'Espagne", Le) ; Fonteny (triège de), à Authenay ; Manthelon (Ferme de Beaumais) ; Neuville-près-Calville ; Parville ; Portelles (Les), triège à Evreux, paroisses Saint-Gilles ; Pré-de-la-Motte (Le), à la Rochette, Evreux ; Quittebeuf  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Copies du testament de « noble dame Anne de Campion, veuve de messire Georges de Carvoisin, vivant chevalier, seigneur de Sassey », et de l'acte d'adhésion des héritiers de la testatrice, Antoine de Campion, chevalier, seigneur de Belle-Fontaine, Jean de Campion et Nicolas-Abraham de Campion, chevalier, seigneur de Montpoignant (1693) ; – déclarations des revenus de la fabrique en 1692 ; – aveux rendus par la fabrique à François Anffrye, écuyer, et à Jacques François-Augustin de Carrey de Saint-Gervais, chanoine, official de l'église de Rouen, pour des terres relevant des seigneuries de La Bonneville et de Claville (1740-1783).

G482 , 1690-1790 , Belle-Fontaine (fief de) ; Bonneville (La) ; Caugé ; Claville ; Montpoignant ; Sassey  
Contexte :
Églises paroissiales > Caugé

« Registre sommier contenant les comptes ouverts des maisons canonialles, fermiers et débiteurs des rentes foncières et hipothèques appartenent à MM. Les doyen, chanoine et chapitre d'Évreux. ».

G128 , fin XVIIIe siècle , Arnières ; Authenay ; Beaumais (ferme de), à Manthelon ; Claville ; Espagnes (Le Pré d') ; Evreux ("Jardin l'Evêque", Les) ; Evreux ("Portelles", pré des, à la Rochette) ; Evreux ("Rochette", La, le pré de la Rochette) ; Evreux (Hameaux, fiefs : Rabais, Le) ; Evreux, Abbayes, monastères en général ; Evreux, Saint-Taurin ; Lyre (Abbaye de Notre-Dame de) ; Manthelon ; Neuville-près-Calville ; Parville ; Quittebeuf ; Vernon (Ville)  

Ce registre contient une liste des maisons canoniales « affectées aux dignités » (fol. 2), l'énumération de tous les biens du chapitre en terres, dîmes et rentes, avec l'indication des baux et des fermiers pour les biens donnés à ferme et la mention des recettes effectuées par le chapitre depuis 1780 jusqu'à 1791. Les subdivisions suivantes, reproduites à la table du registre (folios 2 à 6), indiquent sommairement quels étaient, outre les maisons canoniales, les biens et les revenus du chapitre cathédral d'Évreux à la fin du XVIIIe siècle : terres, près et biens adjugés « ad vitam canonialem » : le pré de La Rochette, dit des Portelles, les jardins, prés, vignes et terres sis au Jardin-l'Évêque, les bâtiments construits au bout des greniers du chapitre (fol. 6-7), – fermes, terres et prés (affermés) : la ferme de Neuville-près-Claville, la ferme de Beaumais, paroisse de Manthelon, les terres labourables, prés et pâtures d'Arnières, les terres labourables de Quittebeuf, de Parville et de Claville, le pré d'Authenay, le pré d'Espagne et les terres de La Rochette, à Évreux, le pré de La Motte à Arnières (fol. 8-28), – droits de dîme dans quarante-six paroisses (fol. 30-118), – rentes perpétuelles sur l'évêché d'Évreux (fol. 120), sur les onze doyennés ruraux du diocèse (fol. 122-14-2), sur vingt et une cures (fol. 144-184), sur l'abbaye de Saint-Taurin et sur l'abbaye de Lyre (fol. 186-188), sur les domaines royaux de Vernon, de Conches et du comté d'Évreux (fol. 190-194) et sur divers particuliers (fol. 196-297).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux

Ferme de Neuville-près-Claville.

G103 , 1190-1765 , Branville ; Chaumont ; Claville ; Folleville ; Neuville-près-Claville ; Noë (Abbaye de la) ; Paintienville ; Pithienville  

Copie informe de la donation faite par Guillaume de Cierrey à l'abbaye de La Noë d'une rente de 10 sous et 2 setiers de froment que lui devait annuellement Guillaume Grassin de Neuville (1190) et de la confirmation de cette donation par Mathilde, dame de Pithienville, fille du donateur (1227) ; –« ensuit la mesure des terres appartenant à messieurs les chanoines de l'église cathédrale de Notre-Dame d'Évreux, tant masures que terres labourables, situées ès paroisses de Neuville, Claville, Paintienville et Branville, mesurées par moi Simon Huet, mesureur et arpenteur juré pour le Roi nostre sire en ce bailliage d'Évreux, en la perche de douze pouces pour pied, vingt et un pieds pour perche et huit vingt perches pour acre » (1569) ; – bail à ferme passé par le chapitre à Pierre Le Menu de Claville, Denis du Jardin, Pierre du Jardin, Pierre Morisse, Jean du Jardin, Jean Roze et Renaud de Folleville, des terres de Neuville, d'une contenance de cent seize acres, une vergée et demie et dix-huit perches, appartenant au chapitre, pour une durée de neuf années et moyennant une redevance annuelle de deux boisseaux de blé froment, un boisseau de méteil, mesure d'Évreux et trente-trois sous par acre (1580) ; – cession par maître Louis de Croisy, écuyer, sieur de Chaumont, président au siège présidial d'Évreux, au trésor et à la fabrique de la paroisse de Neuville, de deux pièces de terre en échange d'un terrain contenant sept perches et demie que la fabrique lui avait abandonné « pour faire aller à ligne droite le mur que ledit sieur de Croisy faisoit faire et construire le manoir et enclos qu'il étoit obligé faire envers le chapitre d'Évreux » (1643) ; – bail passé par le chapitre à Me Mathieu de Langle, receveur des tailles à Évreux, et à François de Langle, chanoine d'Évreux, fils de ce dernier, de la ferme de Neuville, contenant cent vingt-quatre acres, une vergée et demie et trois perches, moyennant huit cents livres tournois de rente annuelle et mille livres de pot de vin (1650). – Projet, devis et procès-verbal d'adjudication des travaux de reconstruction du presbytère de Neuville (1748-1749).

Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux > Biens et revenus du chapitre

Aveux rendus par la fabrique à Jean de Sabrevois (1601), à Charles de Beaulieu (1652), barons du Bec-Thomas, à Anne de Nollent, dame de la Harengère (1671), à Henri de Lorraine, duc d'Elbeuf, « seigneur haut justicier de la rivière de Seine, depuis l'ombre du Pont-de-l'Arche jusqu'aux graviers d'Orival » (1718), au chapitre cathédral de Rouen (1743 et 1774), à Charles-François de Campion, seigneur de Limare (1761), à Marc-Antoine de Languedoc, marquis du Bec-Thomas (1768), à Nicolas-Vincent Laurent, curé de Cleuville, et à Pierre du Londel, héritiers de Thomas de Boissel, seigneur de la Harengère (1771), pour des terres relevant des seigneuries du Bec-Thomas, de la Harengère et du fief de Mandeville, membre dépendant du duché d'Elbeuf.

G732 , 1601-1774 , Bec-Thomas (Le) ; Bec-Thomas (Le) ; Claville ; Elbeuf ; Harengère (La) ; Harengère (La) ; Limare ; Mandeville ; Orival ; Pont-de-l'Arche (Ville) ; Rouen (ville)  
Contexte :
Églises paroissiales > Harengère (La)

Baux à ferme des dîmes appartenant au chapitre dans les paroisses des Authieux (près Saint-André), des Authieux-sous-Barquet, d'Aviron, de Barquet, des Baux-Sainte-Croix, de Bérengeville-la-Campagne, de Boncourt, de Brosville, de Caudebec-lès-Elbeuf, de Claville, de Collandres, du Coudray, de Crestot, d'Écauville, de Saint-Léger d'Évreux, de la Forêt-du-Parc, de Garencières, de Gauville, de Glisolles, de Gouville, de la Haye-Malherbe, d'Irreville, de Jumelles, de Manthelon, de Marcilly-la-Campagne, des Minières, du Mesnil-Jourdain, de Montaure, de Mousseaux-près-Saint-André, de Quittebeuf, de Saint-Aubin-d'Écrosville, de Saint-Aubin-du-Vieil-Évreux, de Saint-Clair-d'Arcey, de Sainte-Colombe-la-Campagne, de Saint-Germain-de-Navarre, de Saint-Luc, de Saint-Vigor, de Surtauville, du Thuit-Anger, de Tourneville, de la Trinité-de-la-Charmoye, de la Vacherie, des Ventes, du Vieil-Évreux et de Vitotel. (Don Duwarnet, 1885.).

G1800 , 1779-1790 , Authieux-près-Saint-André ; Authieux-sous-Barquet ; Aviron ; Barquet ; Baux-Sainte-Croix ; Bérengeville-la-Campagne ; Boncourt ; Brosville ; Caudebec-lès-Elbeuf ; Claville ; Coudray (Le) ; Crestot ; Ecauville ; Evreux (Saint-Léger) ; Forêt-du-Parc (La) ; Garencières ; Gauville-le-Campagne ; Gouville ; Haye-Malherbe (La) ; Irreville ; Jumelles ; Manthelon ; Marcilly-la-Campagne ; Mesnil-Jourdain (Le) ; Minières (Les) ; Montaure ; Mousseaux-près-Saint-André ; Quittebeuf ; Saint-Aubin-d'Ecrosville ; Saint-Aubin-du-Veil-Evreux ; Saint-Clair-d'Arcey ; Sainte-Colombe-la-Campagne ; Saint-Germain-de-Navarre ; Saint-Luc ; Saint-Vigor ; Surtauville ; Thuit-Anger (Le) ; Tourneville ; Trinité-de-la-Charmoye (La) ; Vacherie (La) ; Ventes (Les) ; Vieil-Evreux (Le) ; Vitotel  
Contexte :
Chapitre épiscopal d'Évreux